Logo Adicie.com

La culture du scandale

Par • 28 avril 2008 • Catégorie: Média

Un poème de Robert Dion à propos de la société hyper médiatisée qui recherche en permanence l’audimat à tout prix; quitte à tronquer la vérité pour faire passer son message.


Nous sommes dans une époque qui cultive le scandale,
Nouvelle forme d’expression, étrange comportement,
Il devient ordinaire, permanent, voire banal,
Il se développe, grandit insidieusement.

Certain milieu l’exploite sans vergogne et sans honte,
Leur objectif est clair, dénoncer pour détruire,
Qu’importe les moyens, seul le résultat compte,
Ni règle, ni limite, se soumettre ou bien fuir.

Soupçons, insinuations, mensonges, suppositions
Délation, calomnie, ses armes favorites,
Véritable combat, violentes persécutions,
Condamnation déjà programmée, hypocrite.

On accuse, on insulte, on traîne dans la boue,
Individu, opérateur économique,
Sans aucun ménagement, sans aucun tabou.
Tous les moyens sont bons, mêmes machiavéliques.

Telle est la technique mise au point, un stratagème,
Mobilisateur, destructeur, systématique.
Quelques médias sans scrupule appliquent ce système,
Qui manipule l’émotion, l’opinion publique.

Prêts à se mobiliser, mettre au pilori,
Qui, un homme politique, qui une société,
Faire rendre des comptes, sans jugement, à priori,
En toute impunité, coupables d’iniquité.

Epidémie mortelle des sociétés modernes,
Ravageuse et cruelle, appelée transparence,
Jugement populaire, justice à la lanterne,
Irresponsable, qui condamne sur les apparences

La recherche de la vérité est une obligation,
Elle ne justifie pas d’agir de cette manière,
Elle résulte de faits, de preuves, de convictions,
Seul compétent, le tribunal, en la matière.

Un coupable doit certes payer pour ses actes.
C’est le rôle de la justice d’en fixer le prix.
Nous avons avec elle conclu signé un pacte.
Pas celui de la masse, de la foule de ses cris.

Rappelons-nous ces mots qui restent de bon sens,
Malheur à celui par qui le scandale arrive.
Laissons agir les juges en toute indépendance,
Sans intervention, manipulation, dérive.

Malheur à tous ceux qui s’érigent en justiciers,
Ils auront à répondre de leurs ignominies.
Devront rendre des comptes à tous leurs suppliciés,
Réparer leurs erreurs, vivre leurs insomnies.

Une reponse »

  1. 1198 LECTURES ET PAS UN COMMENTAIRE !

    CURIEUX ! CURIEUX !