Acceuil Santé Les remèdes naturels contre l’anémie

Les remèdes naturels contre l’anémie

Commentaires fermés sur Les remèdes naturels contre l’anémie
Anémie

Vous avez sans doute déjà entendu parler de « l’anémie ». Ce dernier désigne une anomalie bénigne qui est principalement due à une carence en fer ou en vitamines (B12 et B6). Si vous pensez être atteint de cette maladie, soyez sans crainte, il est possible de la soigner grâce à divers remèdes naturels et une alimentation adaptée.

L’anémie : décryptage

Définition

Médicalement parlant, l’anémie désigne une diminution de la capacité des globules rouges à transporter l’oxygène aux cellules. Pour faire simple, il s’agit d’une anomalie caractérisée par une baisse anormale du taux d’hémoglobine dans le sang. De manière générale, la carence en fer est l’une des principales causes de l’anémie.

Rappelons que l’hémoglobine représente un pigment contenu dans les hématies (ou globules rouges). C’est elle qui assure le transport d’oxygène (et du gaz carbonique) dans le corps. En cas d’anémie, cette dernière ne peut pas remplir totalement sa fonction.

En outre, deux types d’anémies peuvent vous atteindre. Cela peut être :

  • Les anémies centrales : celles-ci se manifestent lorsque votre moelle osseuse ne produit pas suffisamment de globules rouges et d’hémoglobines.
  • Les anémies périphériques : contrairement à l’autre type, aucun problème n’est détecté au niveau de production des hématies. Cependant, vous rencontrez une baisse de taux d’hémoglobine. Cela est provoqué par des hémorragies, une hémolyse (destruction des globules), ou d’autres raisons particulières.

Bon à savoir : l’anémie désigne une anomalie très courante qui touche une personne sur quatre dans le monde. Celle-ci demeure inoffensive, mais dans les pires des cas (anémie sévère), elle peut engendrer des complications au niveau du cœur et des poumons.

Causes

Nombreux sont les facteurs de l’anémie. Mais parmi ses principales causes, on distingue particulièrement le manque en fer. Il ne faut pas oublier que le fer désigne un élément nutritif essentiel qui favorise le bon fonctionnement de l’hémoglobine et la fabrication des globules rouges. En outre, la carence en certaines vitamines peut également être la cause d’une anémie. Cela implique : la vitamine B12 et la vitamine B9 (ou de l’acide folique).

Hormis les diverses carences, il est tout à fait possible que l’anémie résulte de certains troubles tels que la maladie rénale, les hémorragies, l’hémorroïde et les maladies inflammatoires. Il se peut également que celle-ci vienne d’un problème lié au fonctionnement de la moelle osseuse, ou d’un traitement médical.

Soulignons que les personnes les plus touchées par l’anémie sont fréquemment les femmes, en particulier celles aux règles abondantes, celles qui sont enceintes, et celles qui viennent d’accoucher. Hormis elles, les personnes âgées et les personnes qui sont génétiquement prédisposées à l’anémie s’avèrent également être les plus atteintes.

Bon à savoir : certaines pathologies favorisent l’anémie. Cela implique : les maladies auto-immunes, les troubles gastro-intestinaux, les cancers, les hépatites, et bien d’autres encore.

Symptômes

Afin de savoir si vous êtes atteint de l’anémie ou pas, le mieux est de connaître tous ses symptômes. Notez, toutefois, que ses signes varient selon la gravité de la situation. De manière générale, ce sont : les frissons ; la fatigue ; l’essoufflement rapide ; l’accélération du rythme cardiaque ; la pâleur de la peau ; le manque d’énergie.

Sans oublier les maux de tête, les étourdissements, l’irrégularité de la fréquence cardiaque, le manque d’appétit, les douleurs corporelles, et les troubles de concentration. Si les extrémités de vos membres sont particulièrement froides et que vous êtes vulnérable aux infections, cela signifie sans doute que vous souffrez d’anémie.

Si vous présentez quelques-uns de ces symptômes, il est sage de consulter un médecin et de faire des analyses sanguines.

Bon à savoir : ces symptômes sont souvent suivis de troubles visuels lorsque la situation devient plus grave.

Quels remèdes naturels contre l’anémie ?

Afin de combattre l’anémie, vous pouvez faire recours aux remèdes naturels suivants :

  • Ajoutez 1 cuillère à café de miel biologique (riche en fer et en cuivre) et 1 cuillère à café de vinaigre de cidre (riche en vitamine B12 et en acide folique) dans 1 verre d’eau tiède. Vous devez boire ce mélange seulement une fois par jour.
  • Mélanger 1 cuillère à café d’argile verte (de préférence une cuillère en bois) dans 1 demi-verre d’eau le soir et boire le lendemain matin (à jeun). Ce traitement se pratique durant 15 jours. La consommation d’argile verte est un excellent moyen de subvenir aux carences en minéraux, et de favoriser la production des globules rouges.

Autrement, vous pouvez également essayer ces cocktails faits maison anti-anémie :

  • Mixez du miel (1 cuillère à café) avec du jus de pamplemousse (de préférence frais et pressé), et un jaune d’œuf. Il est conseillé de prendre ce mélange tous les jours au goûter.
  • Offrez-vous un smoothie exquis « anti-anémie » en mélangeant : 2 fraises, 2 dattes, 1 demie-pomme, des raisins secs noirs (1 cuillère à soupe), et du miel (1 cuillère à soupe).
  • Ajoutez du raisin sec dans de l’eau tiède, et laissez infuser durant la nuit. Il est recommandé de boire ce mélange tous les matins.

Mélanger un avocat et un citron peut aussi être un excellent remède naturel pour traiter l’anémie.

Lutte contre l’anémie : quels sont les aliments à privilégier ?

Des aliments riches en fer, en vitamines B12 et en acide folique

Étant donné que la principale cause de l’anémie est la carence en fer, en vitamines B12 et B9, le meilleur moyen d’y remédier est de privilégier des aliments riches en ces minéraux. Parmi les plus efficaces, on distingue :

  • Le boudin noir (100 g contiennent 22,8 mg de fer),
  • Les viandes rouges et les abats : foie de porc (100 g contiennent 18 mg de fer), ou rognons d’agneau (100 g contiennent 12 mg de fer).
  • Le sésame (100 g contiennent 14,6 mg de fer)
  • Les crustacés et fruits de mer (100 g contiennent 13,1 mg de fer)
  • Le chocolat noir (100 g contiennent 10,7 mg de fer)

N’oubliez pas de consommer des fruits et légumes qui s’avèrent être particulièrement riches en minéraux et en vitamines « B ». Cela implique : les betteraves, les fruits secs, les pommes, les lentilles, les feuilles d’eucalyptus, les radis, les céleris… la liste est longue !

Des aliments riches en fibres

Pour combattre l’anémie, il n’y a rien de mieux que les fibres alimentaires. Elles sont aussi riches en fer qu’en acide folique. En effet, un aliment fibreux de 100 g peut vous apporter jusqu’à 10 mg de fer. Dans cette lancée, les aliments à base de blé complet sont de mise. Chaque semaine, vous devez consommer : des céréales complètes (14 portions), des céréales enrichies de fer (7 portions), et des légumineuses (3 portions).

Des aliments riches en vitamines C

L’apport de vitamine C (un fixateur de fer) est également incontournable dans cette lutte contre l’anémie. Combiné avec des aliments riches en fer, cette vitamine est en mesure d’améliorer l’assimilation du fer. En sus, elle peut également favoriser la transformation du fer non-héminique en une forme beaucoup plus facile à absorber ; ce qui facilite son absorption par l’organisme.

Sachez que les fruits et les légumes demeurent les meilleures sources de vitamines « C ». Parmi les plus efficaces et les plus riches, on compte : les épinards, les poivrons, les oranges, le kiwi, les fraises, etc.

Combattre l’anémie : quels sont les aliments à éviter ?

Certains aliments peuvent contrarier l’absorption du fer et des vitamines B9 et B12. D’autres peuvent même entraîner des carences d’apport. C’est pourquoi il faut les éviter à tout prix. Parmi eux figurent :

  • Le thé et le café : les tanins contenus dans ces derniers nuisent à l’absorption du fer.
  • Le régime végétarien strict : si celui-ci est mal conduit, vous ne pouviez pas fournir l’apport nécessaire en vitamines B12 pour votre corps.
  • Les aliments riches en calcium : sachez que les oxalates et polyphénols contenus dans ces aliments peuvent nuire à l’absorption du fer.
  • L’alcool : sa consommation entrave la bonne assimilation du fer, et des vitamines (B9, et B12).

Afin de mieux combattre l’anémie, vous devez également vous abstenir des aliments industriels, des céréales raffinées, et des médicaments réduisant l’acidité gastrique.

Charger plus dans Santé
Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Dyshidrose : les remèdes naturels

La dyshidrose est une maladie de la peau touchant à la fois les pieds et les mains. Cette …