Acceuil Santé Déséquilibre hormonal : les traitements naturels

Déséquilibre hormonal : les traitements naturels

Commentaires fermés sur Déséquilibre hormonal : les traitements naturels
Déséquilibre hormonal

Les hormones désignent des substances chimiques produites par une glande endocrine et sécrétées directement dans le sang. Connues également pour son rôle de « messagers chimiques », elles assurent la régulation de diverses fonctions (croissance, reproduction, métabolisme, humeur, etc.). Malgré tout, le système endocrinien peut également faire l’objet d’un déséquilibre et, bien entendu, cela peut engendrer de divers problèmes de santé. D’où la nécessité de bien équilibrer a production hormonale. Voici quelques traitements naturels à privilégier pour corriger un déséquilibre hormonal.

Les symptômes de déséquilibres hormonaux

Avant de suivre n’importe quel traitement, vous devez d’abord vous assurer qu’il s’agit réellement d’un déséquilibre hormonal. Pour cela, il est nécessaire de connaître les symptômes de cette perturbation. Parmi ses principaux signes figurent : la fatigue, l’insomnie, la prise ou perte soudaine de poids, les problèmes de digestion et l’irritabilité. On note également la dépression, l’anxiété, le ralentissement du métabolisme, la faible libido, ainsi que les changements d’appétit. Sans oublier le stress plus élevé, les bouffées de chaleur et l’arythmie cardiaque. Précisons que ces signes varient selon le trouble hormonal que subit l’individu.

Bon à savoir : chez les femmes en particulier, ce déséquilibre peut présenter les symptômes suivants : des règles irrégulières, des problèmes de reproduction, infertilité, syndrome prémenstruel, cancer du sein, ou encore endométriose.

De divers problèmes sont également liés à ce déséquilibre hormonal, et peuvent être les causes. Cela implique : le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), la dominance des œstrogènes, le faible œstrogène, la faible testostérone, l’hypothyroïdie ou l’hyperthyroïdie, la fatigue surrénale, et le diabète.

Si vous présentez certains de ces symptômes, ou que vous avez des doutes, il n’y a rien de mieux que de consulter un médecin et de faire un diagnostic.

Correction des déséquilibres hormonaux : quels remèdes naturels à privilégier ?

Des aliments riches en graisses

Afin d’équilibrer ses hormones, il importe de consommer des aliments riches en acides gras de toutes les variétés. Que ce soit à chaîne courte, moyenne ou longue, tous ces différents types de graisses demeurent essentiels pour la création des hormones dans le corps.

Par ailleurs, ils représentent également des éléments constitutifs et fondamentaux dans la production de ces dernières. C’est notamment le cas du cholestérol et des graisses saturées. Ils permettent de maintenir les niveaux d’inflammation bas (les oméga-3 en particulier), et de stimuler le métabolisme. Ils favorisent également la perte de poids. Vous pouvez dénicher ces graisses saines dans : les avocats, les oléagineux, les huiles de chanvre, les olives, les graines de chia et de lin.

Contrairement à ces graisses saines, les sucres raffinés sont à éviter, car ils peuvent provoquer une inflammation et un déséquilibre hormonal.

Des huiles essentielles

Si vous vouliez équilibrer vos hormones de manière naturelle, vous devez également éliminer les toxines de votre corps. Pour cela, il n’y a rien de mieux que de faire recours aux huiles essentielles. A priori, il est conseillé de diffuser 3 à 5 gouttes de l’huile de sauge sclarée. En effet, grâce aux phytoœstrogènes naturels qu’elle contient, celle-ci est capable de soulager le stress, de stabiliser les niveaux d’œstrogènes, et de réguler le cycle menstruel.

En outre, il y a aussi le fenouil et l’estragon. En réalisant une tisane aromatique avec l’une de ces huiles essentielles équilibrantes hormonales, vous favoriserez votre digestion, et serez exempt des problèmes intestinaux (qui, souvent, engendrent des troubles thyroïdes). Pour ce faire, mélangez dans une tasse d’eau chaude : 1 cuillère à café de miel, 1 goutte de menthe poivrée, et 1 goutte d’huile essentielle de fenouil ou d’estragon.

Autrement, il est également possible de faire usage de lavande vraie et de la camomille romaine. Ces huiles essentielles permettent non seulement de favoriser un sommeil réparateur (un point essentiel pour équilibrer les niveaux d’hormones), mais également de diminuer le stress, l’anxiété, les sauts d’humeur, et la dépression. Pour l’utilisation, veillez à mettre 5 gouttes d’huile de lavande dans votre bain d’eau chaude, ou à les diffuser dans votre maison.

Des huiles végétales

Il est indéniable que les graisses végétales sont essentielles pour le corps humain. Elles sont considérées comme des blocs de construction permettant la création des cellules saines. Cependant, il faut faire attention aux acides gras polyinsaturés. Au niveau moléculaire, ces derniers ne sont pas stables et plus sensibles à l’oxydation. Selon des études réalisées, une surabondance de cette graisse peut engendrer de divers degrés de déséquilibres hormonaux et d’autres problèmes de santé assez désagréables. Cela concerne notamment les graisses alimentaires que l’on trouve dans les huiles de soja, le canola, l’arachide, la margarine, et certains légumes.

Pour y remédier, le mieux est de privilégier des huiles végétales telles que l’huile d’avocat, le vrai beurre, l’huile de noix de coco, et l’huile d’olive vierge (non cuite). Ces derniers sont plus appropriés et plus stables.

Vitamines D

Pour équilibrer naturellement ses hormones, l’absorption de la vitamine D s’avère également indispensable. Liée à une protéine présente dans le sang, cette dernière permet de maintenir les niveaux d’inflammation bas, et de réguler les fonctions essentielles comme la production de l’ADN/ARN, la production d’hormones, le système immunitaire et les systèmes neuromusculaires.

Si vous vouliez optimiser vos niveaux de vitamine D, il n’y a rien de meilleur que le soleil. Notez que : la peau peut produire elle-même de la vitamine D lorsqu’elle est exposée au soleil. Il est donc conseillé de sortir régulièrement et faire des bains de soleil. Et aussi, n’hésitez pas à faire de l’exercice à l’extérieur. Pour les personnes se trouvant dans des zones sombres et ne pouvant pas s’exposer directement au soleil, le mieux est de prendre des suppléments de vitamine D.

De la gélatine

Consommer de la vraie gélatine s’avère également une solution naturelle et efficace pour équilibrer ses hormones. Rappelons que la gélatine désigne une substance riche en calcium, en phosphate et en magnésium — des minéraux qui demeurent indispensables dans la production des hormones. Dans cette lancée, il est déconseillé de consommer des gélatines déjà transformées que l’on trouve dans les divers desserts commerciaux. Ces derniers contiennent souvent des toxines qui provoquent des perturbations du système endocrinien. À la place, privilégiez des gélatines certifiées et dispensées de produits chimiques nocifs. Sinon, vous pourriez toujours réaliser un remède fait maison en préparant vous-même un bouillon d’os.

Des plantes adaptogènes

Pour les non-initiés, ce sont des plantes qui possèdent le pouvoir d’augmenter la capacité du corps pour mieux s’adapter aux divers stress, et ce, peu importe ses origines. Les plantes adaptogènes sont en mesure d’équilibrer les hormones tout en protégeant le corps de différentes maladies. Elles peuvent aussi stimuler la fonction immunitaire et diminuer les stress.

Selon des études approfondies, les plantes adaptogènes permettent également d’améliorer les fonctions de la glande thyroïde et des glandes surrénales, et de diminuer le cholestérol de manière naturelle. Grâce à elles, l’anxiété et la dépression, ainsi que la dégénérescence des cellules cérébrales sont réduites ; le niveau de glycémie et d’insuline devient plus stable.

Parmi les plantes adaptogènes les plus connues, on compte : l’Ashwagandha, la baie de schisandra (ou schizandra), le basilic sacré, la Rhodiola, et les champignons médicinaux.

Équilibrer ses hormones : quels sont les bons gestes à faire ?

Dormir suffisamment

Le manque de sommeil (moins de 8 heures par nuits) et le changement de rythme circadien naturel sont parmi les mauvaises habitudes causant un déséquilibre hormonal. Ces derniers peuvent provoquer une prise de poids soudaine, une dépression, une grande anxiété, un manque de performance, etc.

Il faut savoir que le sommeil est un élément indispensable dans la maintenance du cortisol (la principale hormone du stress) en équilibre, et dans la génération d’énergie. En sus, il offre également à notre corps la possibilité de récupérer correctement. Donc, essayez de ne pas vous coucher très tard (après 22 h), et privilégiez du sommeil réparateur (avant minuit). En outre, établissez un cycle veille-sommeil régulier et faites de votre mieux pour le respecter.

Faire de l’exercice, mais pas trop

Il est vrai que le sport est un atout favorable pour garder son corps en bonne santé. Cependant, il est irraisonnable de croire qu’un entrainement intense peut réguler ses humeurs et équilibrer ses hormones de manière naturelle. En réalité, si une personne pratique une activité cardio-vasculaire excessive, cette dernière est susceptible d’avoir un problème au niveau du système endocrinien. Il est donc conseillé de faire des sports simples tels que le jogging, la natation, ou autres choses. Cela vous aidera à améliorer la santé de votre cœur et réduire le stress.

S’abstenir des toxines

Pour bien équilibrer ses hormones, il faut éviter les toxines ; ce sont des éléments néfastes pouvant troubler la fonction hormonale. Celles-ci se localisent souvent dans les nettoyants ménagers, les pesticides, et surtout les matières plastiques. Pour y remédier, préférez les bocaux en verre aux barquettes (ou boites) en plastique. Mangez aussi des fruits et des légumes biologiques.

Éviter la caféine ou réduire sa consommation

Pour certaines personnes, ce dernier conseil peut leur paraitre difficile à suivre. Cependant, il faut se rappeler qu’un excès de caféine dans le sang peut entrainer des déséquilibres endocriniens, et entrainer des troubles hormonaux. Si l’idée d’éliminer totalement la caféine de votre alimentation ne vous convient pas, réduire sa consommation est le moins que vous puissiez faire. Au lieu de consommer du café et des sodas, privilégiez des tisanes décaféinées ou à faible taux de caféine à base de plantes.

Si, actuellement, vous consommez beaucoup de café, ou de thé noir, appliquez ce conseil petit à petit en buvant une boisson caféinée de moins par jour, cela stimule déjà un effet positif sur la santé de vos hormones.

Charger plus dans Santé
Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Les remèdes naturels pour éliminer un kyste sébacé

En plus de l’acné, les kystes sébacés figurent également parmi les indésirables en matière…