Acceuil Santé Les remèdes naturels contre la goutte

Les remèdes naturels contre la goutte

Commentaires fermés sur Les remèdes naturels contre la goutte
Remèdes naturels contre la goutte

Lorsque les noyaux des cellules qui sont dans les aliments se dégradent, notamment ceux des produits d’origine animale, on peut trouver la substance appelée acide urique. Une crise de goutte peut survenir patient lorsque cette substance est présente en trop grande quantité dans votre sang. Lorsque cela arrive, l’acide urique peut former des cristaux dans les articulations, ce qui entraîne une inflammation. Il existe plusieurs remèdes naturels pour éviter ou soigner la goutte.

Quels sont les remèdes naturels contre la goutte

Pendant les crises de goutte, les patients peuvent ressentir des douleurs intenses. Les remèdes naturels sont efficaces pour éliminer les cristaux d’acide urique présents dans les articulations.

Le gingembre

Lorsque les personnes atteintes de la goutte ressentent des douleurs au niveau de ses articulations, elles peuvent utiliser le gingembre en guise de calmant. En effet, il peut agir comme un analgésique naturel. C’est aussi un puissant antioxydant possédant des vertus énergétiques.

Pour ce faire, il faut prendre une pâte de gingembre et l’appliquer sur la partie enflammée. Ce traitement peut se faire plusieurs fois par jour, jusqu’à ce que les symptômes disparaissent.

Le citron

Le citron peut aussi être utilisé pour éliminer l’acide urique qui s’accumule dans le sang. Cela est permis grâce à sa forte teneur en vitamine C.

Il se consomme frais, en jus bio. Pour plus d’efficacité, il peut être mélangé avec du bicarbonate de soude.

Le bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude est aussi efficace pour éliminer la teneur d’acide urique qui put se trouver dans le sang d’une personne atteinte de la goutte.

Pour ce traitement, il faut prendre un verre d’eau, et y verser une cuillère de bicarbonate de soude. Cette solution doit être bue 3 fois dans la journée.

Le vinaigre de cidre

Le vinaigre de cidre est très utilisé pour le traitement de la goutte, car il possède des vertus alcanisantes. Lorsque les aliments riches en protéines épaissies le sang, le vinaigre de cidre peut intervenir en le fluidifiant. Cette action peut grandement soulager une crise de goutte. Il peut nettoyer les toxines qui peuvent s’entasser dans les tissus, les articulations, et les organes. Il peut également réguler l’équilibre acido-basique dans l’organisme.

Pour ce faire, il faut verser une cuillère de vinaigre de cidre, et une cuillère de miel dans un verre d’eau. Cette solution peut être bue à la demande.

La cerise

La cerise possède des propriétés anthocyanes, permettant de diminuer les inflammations des articulations que peut entraîner la goutte.

Il est nécessaire d’en prendre au moins 15 cerises par jour pour pouvoir s’attendre à un résultat. Elle peut aussi être prise en jus bio.

L’ortie

L’ortie est riche en potassium, et est diurétique. Ces vertus lui permettent de faire fonctionner les reins de manière optimale, pour ainsi prévenir la goutte. Il permet aussi de diminuer la présence d’acide urique qui peut se trouver dans le sang.

L’ortie se consomme sous forme de gélules ou en infusion.

Le céleri

Des gonflements peuvent être causés par l’accumulation d’une grande quantité d’acide urique dans le sang. Le céleri peut alors être utilisé pour baisser ces gonflements, car il possède des vertus anti-inflammatoires.

Pour ce traitement, il est recommandé d’en consommer environ 4 branches par jour.

Le chou

Le chou contient des flavonoïdes qu’on appelle cyanidines. Ce sont des antioxydants qui permettent la réduction du taux d’acide urique qui est présent dans le sang.

Pour ce traitement, il faut faire bouillir 1 l d’eau, et d’y ajouter 1 oignon, 2 branches de persil, et 80 g de chou. Après 30 minutes de cuisson, il est préférable d’y ajouter un peu de jus de citron. La solution peut être conditionnée dans une bouteille. Il est nécessaire d’en prendre 1 verre par jour.

L’huile essentielle de gaulthérie

L’huile essentielle de gaulthérie possède une substance anti-inflammatoire naturelle puissante : du salicylate de méthyle. Elle peut donc être utilisée pour baisser les gonflements causés par la goutte.

Pour ce traitement, il est nécessaire d’appliquer 1 à 2 gouttes d’huile sur la partie douloureuse (par voie externe).

Pour plus d’efficacité, il est possible de mélanger la solution à de l’huile végétale de millepertuis.

Qu’est-ce qui peut causer la goutte ?

Normalement, l’acide urique doit être présent en très petite quantité dans le sang. En effet, pour les personnes non atteintes de la goutte, les cellules contenant de l’acide urique sont détruites continuellement par l’organisme. Ceux qui sont transportés par le sang sont généralement éliminés par le système gastro-intestinal et les reins.

Lorsque l’acide urique est présent en grande quantité dans le sang, cela est peut être dû à :

  • La diminution de la capacité d’élimination de l’acide urique par le système gastro-intestinal ou les reins
  • La consommation excessive d’alcool et/ou d’aliments riches en purine

La goutte est très souvent génétique chez certaines personnes. Par ailleurs, les reins peuvent difficilement éliminer l’acide urique dans le sang à cause de :

  • Certains médicaments
  • Certains types de maladies rénales
  • L’intoxication par le plomb

Le taux d’acide urique dans le sang peut augmenter suite à la consommation excessive d’aliments riches en purine comme les asperges, le hareng, les bouillons de viande, les moules, les champignons, les entremets, les sardines, etc.

Le développement de la goutte n’est pas toujours causé par la présence d’un taux élevé d’acide urique dans le sang. Pour connaître les principales causes de la maladie, il est préférable de consulter un médecin.

Comment diagnostiquer efficacement la goutte ?

La goutte peut être diagnostiquée à l’aide d’un :

  • Examen microscopique du liquide articulaire
  • Échographie ou radiographie ou TDM spéciale

En général, les médecins proposent de procéder à un diagnostic lorsque certains symptômes spécifiques se présentent (gonflement soudain, rougeur et douleur du gros orteil, inflammation du cou-de-pied de manière récurrente, etc.).

Suite à un diagnostic, le patient est considéré comme atteint de goutte lorsqu’on identifie la présence des cristaux d’acide urique sur un échantillon de liquide articulaire ou de tophus. Ces échantillons sont prélevés à l’aide d’une aiguille, puis ils sont observés à l’aide d’un microscope à lumière polarisée.

Il est important de souligner l’importance du diagnostic, parce que la goutte peut être confondue à un autre type d’arthrite.

Charger plus dans Santé
Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Les remèdes naturels pour soigner la phlébite

Chaque année, entre 50 et 100 000 phlébites sont recensées en France. Tandis qu’il y…