Acceuil Santé Paralysie de Bell : les traitements naturels

Paralysie de Bell : les traitements naturels

Commentaires fermés sur Paralysie de Bell : les traitements naturels
Paralysie de Bell

La paralysie de Bell ou paralysie du visage est une maladie qui touche généralement les personnes de plus de 30 ans. Elle est souvent confondue avec l’AVC pour leurs symptômes qui sont similaires. Causant de forte douleur, les personnes atteintes de cette maladie finissent par guérir sans traitement. Les traitements naturels pour la paralysie de Bell permettent une accélération de la récupération et de la guérison.

Paralysie de Bell, qu’est-ce que c’est ?

La paralysie de Bell appelée aussi paralysie à frigore ou Bell Passy en anglais est un trouble qui touche les nerfs du visage. Elle entraine une paralysie du visage, droit ou gauche. La paralysie de Bell touche généralement les personnes âgées entre 30 à 50 ans et celles qui ont entre 60 à 70 ans. Elle se manifeste par une incapacité à bouger les muscles du visage et une inflammation du nerf qui devient ensuite douloureux.

Cette maladie est différente de la paralysie faciale centrale qui survient aux patients atteints d’AVC ou Accident Vasculaire Cérébral. Dans le cas d’un AVC, le cerveau est touché et le patient a une incapacité à parler et à discerner les choses. Ce qui n’est pas le cas d’une paralysie de Bell. Il s’agit de paralysie faciale périphérique qui touche uniquement le nerf facial.

Quelles sont les causes de la paralysie de Bell ?

La véritable cause de la paralysie de Bell n’est pas encore connue. Selon les recherches, elle peut apparaitre chez certaines personnes souffrant de maladies telles que :

  • La maladie de Lyme : les personnes qui ont cette maladie peuvent être atteintes de la paralysie de Bell à un pourcentage de 10 à 50 %.
  • La varicelle et le zona : les virus responsables de ces maladies qui sont installés sur le nerf du visage sont en réactivation et entrainent une inflammation. Ceci cause une douleur et une paralysie. Toutefois, il faut noter qu’il n’y a pas de risque de contagion que ce soit par le virus responsable ou de la paralysie.
  • Le stress chronique : une personne qui fait souvent face à un stress a plus de risque d’avoir une paralysie faciale.

Dans d’autres situations, les femmes enceintes, les diabétiques, les personnes atteintes de fièvre, de grippe ou de rhume sont plus susceptibles d’être touchées par la paralysie du visage.

Quels sont les symptômes de la paralysie de Bell ?

Une paralysie faciale peut être de deux sortes : une paralysie centrale due à un AVC et une paralysie périphérique qui est celle de Bell. Pour connaitre s’il s’agit réellement de la deuxième catégorie, consulter un médecin est fortement recommandé.

Dans la plupart des cas, une personne atteinte de paralysie de Bell présente les symptômes suivants :

  • une forte douleur derrière l’oreille
  • une absence de larmes et un œil asséché
  • une bouche sèche et l’absence de bave
  • des lèvres et des paupières qui tombent
  • une diminution des rides du front
  • un mal de tête
  • une difficulté à sourire, à froncer le front et à fermer les yeux

Ces symptômes s’intensifient au bout de 48 heures et vont durer environ 3 semaines. À partir de cette période, ils commencent à s’atténuer peu à peu pour finalement disparaitre. Chez les personnes souffrant de lésions nerveuses, la maladie peut persister jusqu’à 6 mois.

La paralysie de Bell peut se manifester par une paralysie totale du visage ou une incapacité seulement du muscle à bouger. Les symptômes pourront persister et entrainer des séquelles. Chez certains, la récupération survient dès la deuxième semaine après l’apparition des premiers signes. Elle peut ne pas être complète chez les personnes qui ne peuvent pas bouger le visage.

Quels traitements naturels pour la paralysie de Bell ?

La paralysie de Bell est une maladie qui peut disparaitre toute seule sans traitement. Les symptômes disparaissent au bout de 3 semaines. Pendant cette période, le patient sent des douleurs intenables. D’où la nécessité de recourir à des remèdes naturels pour les atténuer.

Les plantes et les aliments pour lutter contre la paralysie de Bell

La racine de réglisse

Appelée aussi glycyrchiza glabra, la racine de réglisse possède des propriétés anti-inflammatoires. Cette plante permet de soulager les douleurs de la paralysie de Bell et de réduire les inflammations. Cette substance est disponible dans les boutiques de bien-être et consommée sous forme de capsule de 5 à 15 g. Pour avoir plus de résultats, ce traitement naturel doit se faire tous les jours jusqu’à la disparition totale des symptômes.

Ce remède naturel n’est pas adapté aux personnes qui souffrent d’hypertension artérielle et aux femmes enceintes et allaitantes.

La racine d’angélique

La racine d’angélique est une méthode naturelle efficace pour soigner la paralysie de Bell. Le traitement doit être effectué quotidiennement jusqu’à la guérison. Pour ce faire, elle est ajoutée au Jiang (un ver à soie), du jus de gingembre et mixée ensuite. La pâte sera appliquée sur la partie du visage touchée par la maladie.

Le curcuma et le gingembre

Ces deux épices sont longtemps connues pour leurs vertus thérapeutiques. Leur mélange est un remède efficace pour soigner plusieurs maladies, dont la paralysie de Bell. Indispensable pour la santé, la consommation régulière de curcuma et de gingembre permet de soulager les symptômes de la paralysie. Ce traitement naturel convient parfaitement aux femmes enceintes. Pour elles, consommer 2 g de gingembre par jour aide à prévenir la maladie.

L’huile de foie de morue

L’utilisation de l’huile de foie de morue aide à soulager les douleurs causées par la paralysie faciale. Les acides gras du produit agissent sur le nerf facial. Pour ce traitement, une cuillère à café de cette huile est nécessaire. Elle sera consommée avant le déjeuner et le diner. Chez les femmes enceintes, l’huile de foie de morue peut être remplacée par l’huile de saumon.

Le beurre clarifié ou ghee

Ce produit après l’avoir chauffé est à verser dans les deux narines du patient. Poursuivre ce traitement pendant deux jours consécutifs aide à avoir de meilleurs résultats. Il est à noter que boire de l’eau est interdit pendant l’heure qui suit le traitement.

Les autres méthodes naturelles

Le massage

Un massage avec de l’huile d’olive contribue à l’amélioration de l’état de santé du patient. Il est à effectuer sur le visage immobile le soir avant de se coucher. Pendant la nuit, faire sur cette même partie un cataplasme de feuilles de tabac. Suivre ce traitement pendant 2 à 3 nuits permet de réduire la paralysie faciale.

L’acupuncture

L’acupuncture est une médecine traditionnelle chinoise. Elle permet de guérir des maladies comme la paralysie du visage. Ce traitement naturel consistant à appliquer des aiguilles sur la peau apaise les symptômes de la paralysie. C’est également un moyen efficace pour réduire ses séquelles.

Les exercices musculaires

Faire quelques exercices musculaires a des bienfaits sur le visage tout en guérissant les problèmes des muscles. Les tâches à effectuer sont les suivantes :

  • Froncer les sourcils
  • Ouvrir puis fermer les yeux
  • Pincer la peau du cou
  • Sourire en ayant la bouche fermée puis ouverte

Le biofeedback

Le biofeedback consiste à contrôler les mouvements d’une personne par elle-même comme la respiration ou le rythme cardiaque. Cette méthode permet d’empêcher les fortes contractions du visage et d’éviter la paralysie.

Réduire le stress

Le stress réduit les défenses immunitaires d’une personne. Pour les personnes souffrant de paralysie faciale, c’est un moyen de réduire les séquelles de la maladie.

Charger plus dans Santé
Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Les remèdes naturels pour soigner la phlébite

Chaque année, entre 50 et 100 000 phlébites sont recensées en France. Tandis qu’il y…