Acceuil Santé Maladies auto-immunes : les remèdes de grand-mère

Maladies auto-immunes : les remèdes de grand-mère

Commentaires fermés sur Maladies auto-immunes : les remèdes de grand-mère
Traiter les maladies auto-immunes

Le système immunitaire a pour rôle de protéger notre corps contre les attaques extérieures. Si le patient est atteint de maladies auto-immunes, il n’effectue plus son travail correctement et attaque l’organisme. La médecine a essayé depuis plusieurs années de trouver les solutions à cette maladie. En plus des médicaments, les remèdes de grand-mère constituent des solutions pour soigner les maladies auto-immunes.

Maladie auto-immune, de quoi s’agit-il ?

Le système immunitaire d’une personne protège son organisme contre différentes attaques telles que les cellules cancéreuses et les infections. Dans le cas d’une personne atteinte d’une maladie auto-immune, le fonctionnement de ce système change. Le système ne sait plus faire une différence entre les cellules qu’il doit éliminer et celles qui sont saines. Ceci se manifeste par une attaque les cellules du corps et des tissus sains en produisant des anticorps servant à les détruire. Ces anticorps sont appelés auto-anticorps. Les symptômes de la maladie commencent à apparaitre chez le patient avec un dérèglement du système immunitaire.

Cette malade entraine une destruction des tissus et des organes du patient en particulier les muscles, la peau, la thyroïde, les globules rouges.

Les maladies auto-immunes concernent 5 à 8 % de la population. Elles touchent généralement les femmes. Elles causent le plus grand nombre de décès après les affections cardio-vasculaires et le cancer.

Quelles sont les causes des maladies auto-immunes ?

Les maladies auto-immunes sont dues à plusieurs facteurs :

  • Facteur génétique : les personnes d’une même famille peuvent être atteintes de maladies auto-immunes. Lorsqu’un membre de famille est atteint, les risques de contamination des autres membres de famille sont élevés.
  • Facteurs environnementaux : il peut s’agir de virus, de rayon ultra-violet, les effets de certains métaux lourds comme le plomb, l’aluminium, le mercure.
  • Les femmes sont les plus touchées par les maladies auto-immunes et principalement celles en âge de procréer, celles qui sont en ménopause, celles qui sont en phase de grossesse et qui vont accoucher. Cela est dû à un changement d’hormones.

D’autres causes peuvent intervenir à savoir :

  • Une conséquence de l’utilisation de certains médicaments.
  • Des vaccinations répétées
  • Les intoxications aux métaux lourds (amalgame dentaire)
  • Les alimentations causant une infection par des bactéries dangereuses

Quels sont les signes d’une maladie auto-immune ?

Lorsque le système immunitaire d’une personne ne parvient plus à effectuer ses fonctions normalement, les premiers signes d’une maladie auto-immune apparaissent. Elles peuvent apparaitre dans différents parties et organes du corps. Voici les signes les plus connus de cette maladie :

  • La fièvre : qui se manifeste par une hausse prolongée de la température
  • La fatigue : même après un repos et qu’elle n’a pas effectué d’activité physique, la personne est toujours fatiguée
  • Les inflammations : certaines parties du corps sont douloureuses et d’autres sont enflées. Cela peut être les articulations, le cœur, la peau.
  • Les autres signes fréquents : les palpitations, le vertige, l’amaigrissement, le picotement des mains et des pieds, la chute des cheveux.
  • Les douleurs des articulations et des muscles
  • Les rougeurs : des marques rouges apparaissent sur la peau du malade

Quels sont les types de maladies auto-immunes ?

Il existe plus de 80 types de maladies auto-immunes. Ces maladies se diffèrent les unes et les autres. Elles sont divisées en 2 types, dont les maladies auto-immunes spécifiques d’organes et les maladies auto-immunes non spécifiques d’organes.

Maladies auto-immunes spécifiques d’organes

Dans cette catégorie, un seul organe est touché par la maladie

  • Le diabète insulinodépendant ou diabète de type I : la maladie touche les cellules du pancréas qui sont responsable de la production d’insuline. Elle devient insuffisante.
  • La sclérose en plaques : cette maladie attaque le système nerveux central
  • La ménopause précoce : elle concerne les femmes et attaque ses ovaires
  • Les maladies sanguines auto-immunes : tous les globules rouges, les globules blancs, les plaquettes sont concernés
  • La stérilité chez les hommes
  • La thyroïdite d’haschimoto : elle atteint la glande thyroïde et les glandes surrénales

Les maladies auto-immunes non spécifiques d’organes ou systémique

Ce type de maladies concerne plusieurs organes à la fois.

  • La polyarthrite rhumatoïde : elle touche les articulations et se manifeste par une inflammation et des douleurs importantes.
  • Le syndrome de Sjögren : cette maladie attaque les glandes salivaires, lacrymales et vaginales. La salive et les larmes deviennent insuffisantes.
  • La polymyosite : qui atteint les muscles
  • La sclérodermie : attaque la peau et les tissus conjonctifs
  • Le lupus érythémateux disséminé : ce type de maladie touche les articulations, les vaisseaux, les reins, les poumons, le cœur, le tube digestif. Les personnes qui souffrent de la maladie présentent des marques rouges sur leur peau.

Quels remèdes de grand-mère pour traiter les maladies auto-immunes ?

La guérison totale d’une maladie auto-immune parait encore difficile. Il existe des traitements médicaux que les patients peuvent suivre pour alléger les symptômes. Ces traitements permettent d’atténuer les conséquences de la maladie, mais ne permettent pas l’élimination de la maladie. Quelques produits et remèdes de grand-mère sont des solutions efficaces pour arrêter son développement et soulager les malades.

Les habitudes alimentaires

Le changement au niveau des habitudes alimentaires constitue un remède naturel efficace pour combattre les maladies auto-immunes. En voici quelques-uns.

  • La consommation de produits crus : cuire les produits à 110 °C au maximum et préférer la technique de cuisson à la vapeur
  • La consommation des huiles vierges : huile d’olive (riche en acide gras), huile de colza, huile de lin (riche en acide gras de type oméga 3). Ces produits ont pour bienfait de diminuer la production de substances responsables des inflammations. Ils sont présents aussi dans les noix, le soja, les pois chiches et les poissons gras.
  • La consommation des produits de qualité : il s’agit de produits provenant de l’agriculture et de l’élevage biologiques. Cela peut être des légumes et fruits biologiques, de fruits de mer sauvages, de tubercules.

Les vitamines

Les vitamines ont des effets bénéfiques sur une personne atteinte de maladies auto-immunes. Elles permettent de régler le système immunitaire et de le fortifier. Ces vitamines sont :

  • La vitamine C
  • La vitamine A qui est contenu dans le beurre, les œufs, les fruits et légumes, le foie
  • La vitamine D contenu dans l’huile de foie de morue, le chocolat noir, les poissons gras. Le patient peut se le procurer en s’exposant au soleil.
  • Le zinc qui se trouve dans les huitres, la viande, le fromage, les volailles. Ce traitement est surtout conseillé pour les personnes souffrant de maladies thyroïdiennes.
  • Le stress

Le stress constitue un des éléments favorisant le développement des maladies auto-immunes. Que ce soit un stress émotionnel ou physique, ses conséquences sont importantes. Les troubles liés à la maladie augmentent et dérèglent le fonctionnement du système immunitaire. Pour éviter que les maladies auto-immunes ne s’aggravent, la diminution du stress est un remède de grand-mère très efficace. Le patient peut effectuer des exercices physiques qui ne sont pas trop fatigants, faire des relaxations ou des exercices de respiration. Une autre méthode pour diminuer le stress consiste à occuper son esprit par des activités qui le passionnent comme lire, écouter de la musique.

Le thé

Que ce soit du thé noir ou du thé vert, ce produit a des effets bénéfiques sur une personne atteinte de maladies auto-immunes. Ses composants qui sont les théaflavines, les flavonoïdes et le catéchisent permettent de diminuer les symptômes de la maladie.

La pomme

Contenant de la quercetine, manger de la pomme et principalement son écorce permet de réduire les inflammations et les douleurs causées par la maladie. La quercetine est également présente dans les fruits et légumes rouges tels l’oignon rouge, les raisins rouges ou les câpres.

Le gingembre

Le gingembre est un produit utilisé souvent en cuisine. Sa consommation régulière permet de soulager les conséquences des maladies auto-immunes comme diminuer les inflammations.

Les carottes

Les carottes ont les mêmes effets bénéfiques que le gingembre sur les personnes souffrant de maladie auto-immune. Le caroténoïde qui est son composant principal est une solution efficace contre les inflammations et cause leur diminution progressive. Cet élément est aussi présent dans d’autres produits comme chez certaines céréales (patate douce, igname), les légumes verts (épinards, chou frisé, courgette). Les carottes doivent être consommées régulièrement si le patient souhaite avoir des résultats.

Les aliments à éviter

Pour arrêter l’évolution des microorganismes responsables des maladies auto-immunes, manger certains aliments n’est pas recommandé. Ces aliments comprennent les sucreries, les graisses animales et certaines viandes. Chez les patients, ce minéral entraine une augmentation des inflammations. Il est important d’éviter de manger certains aliments. Il s’agit de :

  • Lait d’animaux : vaches, chèvres, brebis et les produits laitiers (beurre, fromage, crème, glace, yaourt)
  • céréales domestiques : blé, orge, avoine, maïs, seigle

Éviter le gluten

Consommer des aliments contenant du gluten comme le blé constitue une des raisons de l’apparition de maladie auto-immune. Il est primordial de les éviter si l’on est déjà atteint, et pour prévenir la maladie. Les symptômes de la maladie diminuent si la personne ne consomme plus de produits contenant du gluten.

Charger plus dans Santé
Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Dyshidrose : les remèdes naturels

La dyshidrose est une maladie de la peau touchant à la fois les pieds et les mains. Cette …