Acceuil Santé Mastoses mammaires : les remèdes naturels

Mastoses mammaires : les remèdes naturels

Commentaires fermés sur Mastoses mammaires : les remèdes naturels
Mastoses mammaires

Loin d’être un cancer ou une tumeur, la mastose mammaire est une maladie assez fréquente chez les femmes. Malgré le fait qu’elle soit bénigne, celle-ci ne doit en aucun cas être prise à la légère. Pour savoir si vous êtes atteinte de la mastose, il est nécessaire de connaître tous ses symptômes liés à cette maladie. Pour la traiter, il existe différents remèdes naturels : massages thérapeutiques, etc.

Mastoses mammaires : c’est quoi exactement ?

À vrai dire, il s’agit d’une affection bénigne non-inflammatoire. Ce type de maladie se présente souvent sous forme de kyste ou d’adénofibrome. C’est pourquoi les mastoses mammaires sont également appelées : « kystes au sein ». Celle-ci se fait remarquer par les femmes lorsqu’elles palpent leurs seins et qu’elles sentent une grosseur.

Une chose est sûre, la mastose mammaire ne se transforme jamais en cancer du sein.

De manière générale, les mastoses mammaires sont générées par un excès d’œstrogènes et un manque de progestérone. Celles-ci se manifestent plus en période de pré-ménopause. Pourquoi cela ? En effet, c’est durant cette période que le taux de progestérone devient moindre tandis que celui d’œstrogènes s’élève. À la suite de cette période, les mastoses et ses symptômes s’affaiblissent et disparaissent.

Les symptômes de la mastose mammaire ?

Une femme est susceptible d’être atteinte de la mastose mammaire si les symptômes suivants se manifestent : des douleurs au niveau des seins, des tensions, et une apparition des kystes. Si l’on se base sur l’examen clinique, la mastose est caractérisée par des zones granuleuses sur le sein. Et souvent, ces dernières semblent fibreuses et assez sensibles. Il se peut également qu’un écoulement lacté se manifeste durant la pression du mamelon.

Pour interpréter ces signes, le mieux est de faire appel à un radiologue expérimenté. Et comme il s’agit d’un kyste, et non une lésion cancéreuse, la mastose ne peut être visualisé que par l’échographie. Dans le cas où vous voudriez affiner le diagnostic, il est à préconiser de réaliser une échographie ductale. En faisant tout cela, vous pouvez mieux examiner l’état de votre santé.

Quels sont les facteurs des mastoses mammaires ?

Voici quelques facteurs pouvant être l’origine des mastoses mammaires :

  • Le déséquilibre au niveau endocrine : celui-ci est caractérisé par un excès d’œstrogènes et une baisse de taux des progestérones.
  • Les causes psychologiques : les femmes hypersensibles sont les premières victimes. Elles éprouvent un sentiment d’inquiétude et d’angoisse permanent. Sans oublier le stress, l’anxiété et la sollicitude. Ces sentiments comptent effectivement parmi les principales causes de cette maladie.
  • Les facteurs nutritionnels : De manière générale, la consommation des produits laitiers et des produits non bio suscite la mastose mammaire. À cause des résidus de produits chimiques et des produits phytosanitaires, le lait et d’autres aliments peuvent être pathogènes. C’est pourquoi il importe de privilégier des nourritures qui ne sont pas issues d’une agriculture intensive.

Traitements contre les mastoses : pourquoi des remèdes naturels ?

Parmi les traitements en médecine traditionnelle, l’utilisation des remèdes naturels est très plébiscitée par les femmes. En réalité, cette méthode réside dans l’emploi des plantes et des huiles essentielles qui comportent des substances favorisant la production des hormones et des phytohormones. Ce traitement bio permet d’éviter les effets secondaires des médicaments classiques. Toutefois, la durée des traitements est souvent longue.

Quels sont les remèdes naturels à privilégier ?

L’huile d’Onage

L’huile d’Onage est un acide gras polyinsaturé riche en oméga-6. L’utilisation de cette huile essentielle permet de guérir la mastose mammaire. Toutefois, sachez que la durée de ce traitement se situe aux alentours de 3 mois. Vous devez en prendre 2 ou 3 gélules par jour et avant les repas. À noter que la dose journalière à consommer oscille entre 1000 à 1500 mg (soit 500 mg/gélule).

Durant la deuxième phase du cycle menstruel, il est conseillé de prendre de l’huile d’onage le matin. Afin de connaître la posologie, le mieux c’est de toujours faire appel à un médecin traitant.

Le traitement hépatique

La mastose et le foie sont reliés. Si cet organe est bloqué, la circulation sanguine dans la région des seins rencontre également un blocage. Ce soin bio consiste donc à réaliser une cure de plantes de 3 à 6 semaines pour soulager et débloquer le foie. À ce point, la femme souffrant de la mastose doit en consommer 10 ml avant les repas et après le diner. Et en même temps, une pratique d’activité physique et une consommation d’alimentation équilibrée seront les bienvenues.

Voici la liste des plantes à utiliser : le curcuma, le bouleau, la camomille, et le Chardon-Marie (ou Silymarine). Sans oublier l’artichaut (feuilles et tiges), l’ortie, le pissenlit, et la prêle des champs.

Le traitement au Yam (igname sauvage)

L’igname sauvage du Mexique ou le Yam s’avère être idéal pour les femmes en ménopause ou en ménopause précoce. En effet, cette plante stimule des effets bénéfiques pour le syndrome prémenstruel. Elle offre également la possibilité de régulariser le système hormonal et de lutter contre les bouffées de chaleur. Dans cette lancée, il faut consommer un extrait de la racine de cette plante 10 jours avant les règles. Il est recommandé d’en prendre 600 mg avant les repas (matin et soir).

Si la femme souffrant de la mastose est enceinte, elle fera l’objet d’un bouleversement hormonal. Ce qui peut déclencher les symptômes de cette affection (douleurs mammaires, kystes, etc.). Toutefois, elle devra encore y faire face après l’accouchement, notamment les trois premiers mois. Une fois de plus, il est recommandé de demander des conseils à un médecin avant de commencer le traitement.

Traitement avec des plantes régulatrices de l’équilibre hormonal

Il s’agit d’un traitement hormonal complètement bio et qui n’engendre aucun effet indésirable notable. Ce traitement permet de réduire les dimensions des kystes mammaires et d’éviter leur réapparition. Pour ce faire, il suffit d’associer avec un framboisier quelques plantes telles que : le genévrier commun, le pommier de Sibérie, l’aulne glutineux ou le bouleau. Mais pour réduire la douleur, vous pouvez utiliser des huiles essentielles comme l’huile camphrée.

Les gestes préventifs contre la mastose mammaire

Réaliser des massages thérapeutiques

Cette pratique vous permet de favoriser la circulation du sang dans le sein. Pour effectuer ces massages, vous devez utiliser le gel Œmine Vitex, un produit non hormonal à base de gattilier et d’alchémille. Sachez que ces deux plantes procurent des effets préventifs contre le cancer du sein et des effets calmants contre la mastose. Ce gel s’applique une fois par jour durant 2 semaines (notamment du 12e au 28e jour du cycle menstruel).

Faire le suivi de son taux de fer

Il est important de vérifier son taux de fer durant la pré-ménopause. En effet, le corps d’une femme peut subir une carence en fer durant cette période. Cela est dû à ses règles abondantes et irrégulières ; ce qui peut entrainer une fatigue intense. Il faut aussi savoir que d’autres symptômes peuvent faire surface durant la ménopause. Cela implique les bouffées de chaleur, l’anxiété ou encore la baisse de libido. Le mieux est de se renseigner auprès d’un médecin traitant et lui demander une ordonnance pour vérifier son taux de fer.

Faire des exercices réguliers et manger correctement

Pour rester en bonne santé, rien de mieux que la pratique régulière d’une activité physique et la consommation d’une alimentation bien équilibrée. Cela vous aide à contrer le stress et à garder une humeur plus joyeuse. Grâce à ces gestes, vous pouvez réguler vos variations hormonales.

Charger plus dans Santé
Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Ulcère à l’estomac : les traitements naturels

L’ulcère à l’estomac peut toucher tout type de personne. Cette maladie est douloureuse et …