Acceuil Culture Lars Von Trier, cinéaste provocateur

Lars Von Trier, cinéaste provocateur

Commentaires fermés sur Lars Von Trier, cinéaste provocateur
lars-von-trier-cineaste-provocateur.jpg

Les années passent et le cinéaste Lars Von Trier reste le même. Considéré par certains comme un génie, il fait surtout parler de lui pour les provocations et polémiques à répétition qu’il occasionne. Que ce soit dans la vraie vie ou dans son œuvre cinématographique, le cinéaste danois ne fait pas l’unanimité. Son dernier film « The House That Jack Built » retenu hors compétition officielle au Festival de Cannes a suscité beaucoup de troubles auprès du public pour son côté très sombre et provocateur.

Le réalisateur provoque et impressionne de par son œuvre

Dès ses débuts, Lars Von Trier par ses films est considéré comme un cinéaste de génie avec des œuvres qui révèlent la part sombre qu’il y a dans chaque être, avec ironie et humour noir. Il se démarque également par sa technique particulière de réalisation avec un travail remarquable sur les prises de vue et la bande sonore. Il n’hésite pas à bousculer et à réinventer les codes de la cinématographie avec notamment « Dancer in the Dark » où il réinvente la comédie musicale en y insufflant son style personnel.

Il connait très vite le succès avec « Element of Crime », film avec lequel il remporte en 1984 à Cannes, le Grand Prix de la Commission Supérieure Technique. Il remporte ce prix à nouveau pour « Europa » et recevra par la suite plusieurs nominations et récompenses dont un César de Meilleur film étranger pour Breaking the Waves, le Prix du Jury, le Grand Prix à Cannes, etc.

Quoi qu’on pense de lui, il est impossible de rester indifférent face à l’œuvre de Lars Von Trier le provocateur. Qu’on aime ou qu’on déteste, il faut reconnaitre qu’il a un talent fou pour la réalisation ou la direction des acteurs. Plusieurs des actrices ayant joué dans ses films ont notamment remporté des prix d’interprétation (Björk, Charlotte Gainsbourg, Kirsten Dunst).

Les images qu’il arrive à insuffler à ses films sont d’une puissance folle. Le dernier film de Lars Von Trier, un thriller sur un tueur en série contient des scènes d’une violence extrême et explicite avec un côté provocateur. Le film est aussi décrit comme une œuvre véritablement impressionnante où le cinéaste dialogue avec ses détracteurs.

Découvrez la bande annonce de The House that Jack Built avec Uma Thurman et Matt Dillon.

Lars Von Trier, un personnage provocateur

Après avoir été banni et déclaré persona non grata à Cannes, le danois est revenu cette année avec Lars Von Trier « the house That jack Built », un film retenu hors compétition qui retrace la vie d’un tueur en série qui voit en ses meurtres une véritable œuvre d’art et s’amuse en prenant des risques avec la police à ses trousses.

Le cinéaste a toujours créé la polémique avec ses propos provocateurs en conférence de presse ou dans ses interviews. Son film Antichrist a suscité une vive controverse en France lui valant un anti-prix au Festival de Cannes en 2009. Le film jugé misogyne et comportant de nombreuses scènes de violences sera même interdit provisoirement en France.

Deux ans après, en 2011, Lars Von Trier revient à Cannes avec « Melancholia ». Il choque l’assistance avec des propos prônant sa sympathie pour Hitler et son admiration pour l’esthétique nazie. C’est dire que Lars Von Trier est un personnage provocateur qui crée la polémique et la controverse à chacune de ses apparitions.

Charger plus dans Culture
Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Guide des meilleurs clubs de Barcelone !

Barcelone pourrait bien être décrite comme une ville qui fait la sieste l’après-midi…