Acceuil Cuisine Les propriétés du serpolet et son utilisation en cuisine

Les propriétés du serpolet et son utilisation en cuisine

Commentaires fermés sur Les propriétés du serpolet et son utilisation en cuisine

Contrairement à son cousin, le « Thymus vulgaris » ou le « thym » qui peut être rencontré partout en France, notamment dans le sud du pays, le « Thymus serpyllum » ou le « serpolet » est davantage une plante sauvage poussant dans les terrains arides et les prairies de montagne, de façon spontanée. Ce sous-arbrisseau de la famille des Labiacées se distingue au travers de ses arômes des plus complexes et plus forts.

Serpolet : petite description de la plante

Le serpolet est une plante à tige couchée et traçante lui permettant de former des coussins gazonnants. C’est de la que vient notamment son nom Thymus serpyllum qui désigne thym rampant pour la traduction en latin de « serpyllum » ou « rampant ».

Le serpolet pousse spontanément un peu partout dans les montagnes, sur les rives de rivières ou encore aux abords des routes. Son aspect se caractérise par la couleur de ses fleurs (rose, blanc et violet) et de ses branches ramifiées qui sont particulièrement basses, une hauteur de 20 cm environ et elle s’étend sur une largeur de 50 cm. Cette disposition basse de la plante aromatique lui donne un effet tapissant et permet au serpolet une utilisation en couvre-sol.

Le serpolet est dit de plante vivace aromatique de par le fait de ses petites feuilles parfumées et persistantes ainsi que ses fleurs rose-violet regroupées en épis terminaux, qui sont très riches en nectar. En effet, le serpolet produit un arôme particulier combinant à la fois une odeur très herbacée et citronnée.

Généralement utilisé comme plante ornementale pour mettre les jardins en reliefs en tant que couvre-sol ou bordure pour les chemins de pierres, le serpolet peut être cultivé en terrasse, en pots et en jardin. Sans mentionner qu’il dispose d’une grande tolérance aux sols pauvres et aux basses eaux. De plus, le serpolet ne craint pas le gel, il résiste au froid jusqu’à -15°C.

Séché ou fraichement cueilli, le serpolet correspond à un parfait exhausteur de goût de différentes sauces et recettes de plats à base de viandes, volailles, légumes, etc. Les diverses essences aromatiques contenues dans le serpolet (linalol, carvacrol, thymol) sont utilisées pour l’extraction d’huile essentielle très utile.

Le serpolet a sa place à la fois en aromathérapie qu’en phytothérapie. Par ailleurs, le serpolet dispose également de propriétés presque semblables à celles de son cousin le thym, en termes de vertus antiseptiques pour les voies digestives et respiratoires et en tant que tonique.

  • Une plante de la famille des Labiacées ou Lamiacées
  • Un sous-arbrisseau vivace
  • Originaire du bassin méditerranéen
  • Couleur des fleurs : rose, blanc et violet
  • Une hauteur entre 3 et 20 cm

Serpolet : conservation et utilisation

La saison pour la floraison du serpolet est au printemps, mais dans certaines localités, il fleurit pendant tout l’été. Les serpolets se récoltent en fonction des besoins et séchés à une température de 35°C, à l’ombre.

Pour une meilleure conservation du serpolet, il est conseillé de le contenir dans un récipient fermé et ne pas mélanger les feuilles à d’autres plantes aromatiques. Le serpolet s’utilise de plusieurs façons :

  • Bain tonique ;
  • Gargarisme ;
  • Vapeur de serpolet ;
  • Topique pour les plais
  • Et notamment en infusion.

Bain tonique

Le serpolet possède d’excellentes capacités pour tonifier les organes du corps lorsqu’il s’utilise en bain avec de l’eau chaude. Les feuilles fraiches sont à bouillir dans 4 litres d’eau, tempérer, tamiser puis presser afin d’extraire tout l’humour de la plante. Un bain tonique de serpolet est très relaxant et revigorant.

Gargarisme

L’essence de serpolet peut traiter une irritation de la gorge par gargarisme en versant quelques gouttes dans une tasse d’eau tiède.

Vapeur de serpolet

Bouillir de l’essence et des feuilles de serpolet pour en obtenir les vapeurs. Les valeurs de la plante ont d’excellentes vertus pour le traitement des lumbagos et de la goutte.

Les liniments et les pommades obtenus à partir de serpolet sont aussi utiles comme révulsif pour le traitement des conditions rhumatismales ou les affections respiratoires, qui nécessitent l’application de la plante sur la poitrine.

Topique pour les plais

Le serpolet est bénéfique pour guérir les plaies et traiter les affections cutanées. Les personnes souffrant de rhumatisme peuvent également utiliser la plante pour le traitement de la maladie. Le serpolet est une plante qui comporte d’excellentes vertus en termes de relaxation musculaire. En revanche, l’utilisation abusive de l’essence de la plante est à éviter, notamment chez les enfants au risque de provoquer une irritation de la muqueuse ou encore de produire des allergies.

Infusion

Infuser entre 10 et 20 g de feuilles de serpolet par litre d’eau durant 10 min afin de bénéficier de ses propriétés médicinales.

Les utilisations culinaires du serpolet

À cause de ses propriétés aromatiques et exhausteur de goût, le thym est souvent cuisiné de manière à ce qu’il permette aux huiles et à la saveur du plat de se libérer, de ce fait, le thym est ajouté en début de cuisson. À l’instar des variétés de thym, le thym sauvage est également un bon complément pour accompagner et enrichir à la fois l’arôme et aussi le goût des plats de viandes, légumes, poissons, volailles, soupes. Le serpolet peut même être utilisé pour assaisonner de la salade.

Le serpolet est aussi beaucoup utilisé en raison de son huile essentielle qui, à la suite d’un processus de distillation, donne 150 g d’essence pour 100 kg de matières sèches. Comme il est susmentionné, le serpolet contient des arômes essentiels, soit 30 à 70 % de la composition de la plante aromatique et médicinale sont des phénols. De plus, l’huile essentielle extraite du serpolet peut servir pour la conservation des produits alimentaires et prévenir des bactéries alimentaires généralement responsables des maladies humaines.

Outre ces propriétés d’agent de conservation naturel, l’huile de serpolet compose l’ingrédient du parfum des savons. Les sommités du thym sauvage sont macérées dans l’eau salée pendant 24 heures pour en extraire une eau parfumée.

Les utilisations thérapeutiques et médicinales du thym sauvage

Le serpolet est une plante aromatique et médicinale, étroitement similaire au thym à cause de ses vertus antispasmodique, antifongique et antiseptique. Cette plante médicinale est également un diurétique, un stimulant et possède des propriétés emménagogues.

Une infusion de serpolet dispose de bienfaits pour le traitement de certaines affections des vois respiratoires. En ce sens, il s’agit d’un remède contre les rhumes et la grippe. Il permet également d’enrayer les maux de gorge ainsi que d’atténuer la toux à la suite d’une infection des poumons ou des bronches. Le serpolet calme même l’asthme et la coqueluche.

Le serpolet est tout autant utilisé pour améliorer le transit intestinal et favoriser la digestion. En effet, les feuilles de serpolet sont d’une grande aide pour expulser les flatulences et venir à bout des vers intestinaux, en qualité de vermifuges pour les enfants. De plus, infuser avec des feuilles de romarins, le thym sauvage peut soulager les maux de tête et certaines maladies nerveuses. Il faut savoir que les sommités de la plante présentent un concentré de vitamines A et C pour stimuler l’appétit et compléter les apports alimentaires pour se constituer un corps sain.

Il a même été démontré que le serpolet connait des propriétés pour combattre le cancer du sein en raison de l’élimination des éventuelles cellules cancéreuses présent dans le sein à la suite d’un traitement avec la plante. Autres bienfaits du serpolet est qu’il peut traiter le champignon Candida, responsable des infections vaginales et buccales, et enlever les boutons d’acné.

L’huile extraite du thym sauvage peut supprimer les parasites et les insectes (moustiques, puces, punaises de lit, mouches, coléoptères, papillons nocturnes, etc.).

Charger plus dans Cuisine
Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

5 façon de cuisiner du chanvre (et de profiter de ses effets)

Utilisé dans de nombreux domaines, comme l’industrie, le textile, le cosmétique ou encore …