Logo Adicie.com

Blanchir de l’argent dans un paradis fiscal

Par • 18 novembre 2007 • Catégorie: Economie

Depuis 2004, j’habite en Principauté d’Andorre qui a le statut de paradis fiscal. Récemment, l’affaire Clearstream a remis sur le devant de la scène l’amplitude du blanchiment d’argent, mais la plupart des gens ne comprennent pas bien comme ça fonctionne. Puisque j’ai compris aisément les rouages du blanchiment d’argent tel qu’il est pratiqué dans ma contrée d’adoption, je vais tenter d’expliquer simplement de quoi il s’agit. Vous allez voir, c’est beaucoup plus simple qu’il n’y paraît.

Tout d’abord, il faut rappeler ce qu’est un paradis fiscal. Il s’agit tout simplement d’un territoire qui bénéficie d’une fiscalité privilégiée et du secret bancaire. Les termes « paradis fiscal » et « offshore » sont communément utilisés.

Il existe 3 phases complémentaires ou indépendantes pour blanchir des capitaux : le prélavage, le lavage et le recyclage.

Le prélavage

Il consiste à introduire dans le système bancaire des capitaux à l’origine illégale. La façon la plus simple de prélaver des fonds consiste à déposer des sommes d’argent liquide sur un compte offshore. Il n’est pas facile d’ouvrir un compte dans un paradis fiscal tel qu’Andorre si vous n’êtes pas résident ou alors il faut créer une société, mais d’autres territoires sont beaucoup plus complaisants.

Le lavage

L’opération de lavage consiste à virer les fonds vers d’autres comptes détenus par des sociétés écrans abritées dans des paradis fiscaux. Cela peut concerner la multinationale qui dispose d’un réseau de prestataires fictifs abrités dans de multiples paradis fiscaux. A plus petite échelle, admettons que vous souhaitez sortir de l’argent liquide à partir de votre société. Tout d’abord, il faut trouver le bon intermédiaire ou créer votre propre société offshore. En effet, pour l’intermédiaire, il s’agit de surfacture une prestation et de rendre la différence en argent liquide. Par exemple, vous êtes un imprimeur et vous commandez un travail d’infographie à un prestataire offshore. Ce prestataire vous facture virtuellement le travail et il empoche au passage une commission qui varie de 1% à 25% en fonction des montants lessivés (plus la somme est importante et plus la commission est faible). Par contre, il faut bien prendre garde de facturer une prestation qu’il est facile de prouver devant le contrôleur des impôts. Lorsque le contrôleur des impôts vous demande de justifier une facture émanant d’un paradis fiscal, c’est lui qui croit détenir l’avantage. Ensuite, si vous lui montrez une véritable prestation associée à la facture, c’est vous qui reprenez l’avantage car il sait qu’il ne dispose pas de moyens en termes de temps et d’argent pour prouver que cette facture est bidon. De plus, il sait que lorsqu’il va taper à la frontière judiciaire d’un paradis fiscal, il va le plus souvent se heurter à un mur totalement opaque. La seule difficulté est de trouver la bonne prestation qui ne pourra être suspecte.

Le recyclage

C’est l’opération ultime qui procède à la réintroduction des fonds dans des activités économiques légitimes. À partir de vos comptes offshore, il est aisé de faire des acquisitions immobilières ou financières, de racheter des entreprises, etc.
Un des moyens les plus astucieux, mais osé, de recycler l’argent sale consiste à faire appel à la justice. Lors de l’opération de lavage, vous avez commandé une prestation à votre société écran situé en Andorre. Cette société andorrane ne délivre pas la prestation alors que vous avez effectué le règlement. Du coup, vous saisissez la justice. Lors du procès, la société andorrane est évidemment jugée coupable et sommée de régler la facture plus majoration. Du coup, c’est la justice qui valide l’entrée des fonds illégaux en France. Gonflé, mais tellement efficace !
Un autre cas banal concerne les contribuables soumis à ISF à cause de biens immobiliers à forte valeur ajoutée. Il suffit de créer une SCI offshore et de faire racheter les biens par cette SCI. Derrière une société offshore, les propriétaires sont bien cachés et personne ne pourra aller voir que c’est toujours vous derrière la SCI offshore. Vous pouvez même habiter votre bien acquis par la SCI offshore et verser un loyer qui sera ainsi facilement recyclé.

Habiter et posséder son entreprise dans un paradis fiscal tel qu’Andorre est vraiment une expérience singulière pour un Français. Le premier choc concerne l’utilisation des comptes de la société. En effet, il n’existe pas d’abus de bien sociaux, donc les fonds de la société sont à disposition comme je le souhaite. Par exemple, la société peut acheter une voiture et la mettre à mon nom personnel. Ensuite, je revends la voiture et encaisse le montant sur mon compte personnel sans aucun problème.
L’autre côté hallucinant du paradis fiscal est la banque. Vous pouvez déposer ou sortir tout l’argent liquide que vous voulez. D’ailleurs, si vous ne signifiez pas le guichetier du fait que vous avez besoin de petites coupures, ce sont de beaux, mais inutilisables en France, billets de 500€ qui atterrissent dans votre porte-monnaie.
Finalement, c’est bien sûr le peu de taxes que je paye qui donne des ailes. À mon avis, il est souhaitable de cotiser pour la communauté à hauteur de 20%, mais pas plus ou cela devient du racket comme en France. C’est la raison principale de mon départ de France et franchement je ne le regrette pas. Au-delà de l’économie d’impôt, cela donne aussi un esprit d’entreprise qui est oublié en France puisque l’entrepreneur est étouffé avant d’avoir accompli quoi que ce soit. Je ne triche pas puisque je suis physiquement parti de France pour habiter en Andorre, mais je fais partie d’une minorité puisque le nombre de comptes en banque est 1 million de fois suppérieur aux nombre d’habitants de la Principauté.

Il est interdit d’inciter à la défiscalisation, mais j’ose parler de ma propre expérience afin d’informer sur les rouages de ce système financier si particulier. Il faut savoir que l’amplitude du blanchiment d’argent en France est immense. Les bandits, les sociétés, petites ou grandes, sont concernés, mais aussi les politiques et même les associations. Par la suite, je reviendrai parler d’autres aspects de ma vie dans un paradis fiscal sur ce blog.

34 reponses »

  1. Bon, ben voilà, Adicie m’a appris à faire la lessive… Mais il manque une étape : Le séchage :) Parce que moi quand je fais la lessive, j’ai aussi un sèche linge !

    Blague à part, tu as l’art et la manière de m’inciter fortement à finalement trouver des sujets qui me permettront de me défouler sur tout ce qui se passe en France et pour lesquelles là malheureusement il n’y a pas de grévistes. A part moi qui râle dans mon coin.

    Et bien, ok, puisque tu le prends comme ça, tu vas en avoir des sujets (autre que les grèves de la SNCF)…

  2. Tu es le bienvenu pour publier une news 😉

    Ce dont j’ai oublié de parler c’est la laxisme de répression de la part des grandes nations. D’abord, la plupart des paradis fiscaux sont liés à une grande nation, mais aussi ces micro-territoires à la fiscalité avantageuse sont nécessaire afin de faire circuler l’argent sale dans l’économie légitime. Sans l’existence du paradis fiscal, l’économie mondial aurait entre 600 et 1500 milliards de $ qui manqueraient à l’appel. Il faut aussi rappeler que la moitié des flux financiers transitent par les paradis fiscaux, démontrant l’étendue de la fraude.

  3. il faut voyager un peu, sortir de ce pays neurasthénique et plaintif, aller là où tout va mal, déjà, pour voir que nous vivons dans un endroit qui est un paradis pour qui sait ouvrir les yeux. Et aller aussi là où les gens se sentent à l’aise dans leur peau, ne consomment pas des antidépresseurs en masse et n’attendent pas que l’état leur sauve la mise …
    Ici nous sommes, depuis le choc pétrolier de 73, entrés dans un cercle vicieux d’aides en tous genres, nous nous sommes ligotés les uns les autres, et les gens passent leur temps à avoir peur : peur de la précarité, peur du chômage etc. Mais si les hommes politiques et particulièrement la gauche, mais la droite aussi, sont en grande partie responsables, on ne peut pas dire que le patronat soit à la hauteur… en refusant d’embaucher les plus jeunes et en virant les plus âgés, en proposant des stages bidons etc ! Ils sont, les patrons, quand même bien empêtrés dans des lois qui leur coupent les ailes. N’oublions pas non plus notre système éducatif, dont on connait toutes les failles et cette mentalité bien de chez nous qui veut qu’un licencié en lettres au chômage ait plus de  » valeurs » qu’un plombier ou un maçon !
    Il va bien falloir se réveiller un jour non !

  4. Depuis 10 mois que je passe beaucoup de temps au Maroc, j’ai vraiment eu le temps de relativiser. Nos problèmes sociaux et autres maux sont bien peu de chose par rapport à la misère qui peuple le monde. D’ailleurs, au Tchad et ailleurs tu as dû voir des choses qui retournent l’estomac et la tête.

  5. Bonjour… j’ai beaucoup voyagé .. et jeune puisque j’ai commencée par être expatriée à 8 ans en Algérie, 2 ans après leur indépendance et j’y ai découvert les bidons-villes. Même si la France à l’époque n’était pas aussi  » jolie » que maintenant et que j’avais aussi eu du mal à m’habituer à la région parisienne avec ses quartiers lépreux comme l’était La Défense, quand même, ça fait un choc. Remarque, nous avons eu ici aussi eu nos bidons-villes, à Nanterre justement…
    Au Tchad, bien que j’y sois peu restée, j’ai eu le temps de méditer devant les charniers laissés par Hissen Habré avec la bénédiction de la gauche française.J’avais votée en Mitterant en 81 et il a si bien su trahir ses convictions avec l’appui de la presse qui cachait cela aux français que depuis il ne faut plus me parler delui ni de ses acolytes d’ailleurs…J’ai aussi vu la vie quotidienne dans une N’Djamena à moitié détruite par la guerre, avec de l’electricité aléatoirement et pas pour tout le monde, la générosité d’un peuple dénué de tout mais où aucun  » sdf » ne trainait dans les rues, où tout le monde trouvait toujours un un toit et un couvert. Oui, c’est vrai, j’ai vu et vécu pas mal de choses, là bas et ailleurs, au Maroc aussi où je suis allée assez souvent chez des amis. Mais c’était le Maroc d’avant la guerre du Sahara Occidental, et le pays était encore porteur d’espoir mais il s’est beaucoup appauvri avec cette guerre…. J’y suis retourné 10 ans plus tard et la différence était flagrante. Je suppose que ça ne s’est pas arrangé depuis avec la mondialisation, car ils en souffrent bien plus que nous.
    De nombreux touriste français voyagent là bas ( ou en Tunisie)… sont- ils toujours parqués dans des zones à touristes… ou ne veulent-ils pas ouvrir les yeux ? Et tout ceux qui vont en Thailande ? Il n’y a pas que Pukhet que je sache là bas …mais bon, j’ai fait un tour dans le nord avec un groupe de français dont certains étaient surtout bien plus préoccupés de savoir s’ils pourraient manger un steak frites bien franchouillard que par le pays où ils étaient.. la honte quoi !

  6. jsui mr Heinrichs et je vis en belgique.
    jsui indépendant dans la construction.
    jsui victime d’1 systeme économique de merde et je travaille pour payer les autres, tellement les taxes sont inportantes, ainsi que les charges.
    je cherche à me délocaliser et pourquoi pas andorre.
    ici je travaille pour survivre et pas pour en profiter.
    Pourriez m’aidez a m’installer à Andorre afin de créer mon activité.
    car je cherche 1 contact sur Andorre.
    merci a vous d’avoir preter attention a ma demande,et j ‘espère de vos news.
    bien à vous Mr heinrichs

  7. Hi tout le monde ,mais c’est quoi cette merde vs estes en train de raller tout le temps de vs problème a la con de Français .Venez voir un peu ici et la vous direz ke vous etes dans une paradis et dans tout le sens du mot.

  8. je souhaite monté le siège social de ma société en Andorre merci de m’indiqué les démarches à suivre pour faire le nécessaire rapidement..merci!!!

  9. on est francais
    et on voudrait pas perdre la langue francais a andorre est ce obliger de parler autre langue que le francais si on veut monter une société a andorre depuis 10 ans ?

  10. Je suis pas sur que vous trouviez soit de l’aide pour monter votre boite soit des clients sur ce blog…

  11. Merci Etudiant Publicité pour votre conseil. Si vous avez une idée précise ou des clients à me recommander, je prends.

  12. Bonjour.
    Je suis chef d’entreprise et apres avoir subis plusieur échec en France du éssenciellement aux charges social de plus en plus dur à supporté, j’ai repris le flambeau avec cette fois un montage tres perfectionner de ma nouvel création que je dirige.
    Je suis webmaster d’une structure qui emploie 22 salairiés et heueux de ne plus payer d’impot sur le revenue en France pour ma personne.
    Ma société est toujours taxé sur le plan des activitésFrancaise, moi je suis directeur s’en revenue Francais, j’ai des compte bancaire ans plusieur pays mais aucun en France, mes carte bancais fonctionne tres bien en France et je paiement mes achat e mes dépense comme n’importe quel Francais.
    J’ai mis 5 ans à étudier et réflechir aux avantage et incovégnant d’un tel systeme, aujourd’hui je suis tres satisfait.
    Je suis juste considéré comme un « Paria » sen revenu connu en Fance, maintenant si la police venais un jour a s’intéresser à ce que je fais, il ce casseront les dents car je suis directeur de cinq société mais pas en France, ce son les sucurcale des mes cinq société administré par des personne moral qui travail en France,
    Montage complex qui demande malgré tous un investissement finanancier pour enregistré et imatriculer tous cela, mais pour une plus petite société on peus faire simple et vite.
    Si certain patron ou futur créateur valeur des explication technique de mon expérience je peus disposer d’entretien conseille malgré mon emploie du temps charger.
    Slt………………………………….

  13. Ne me demandez pas comment faire pour monter une structure offshore. Ce n’est pas mon métier et c’est illégale d’inciter à la défiscalisation. Je peux parler ouvertement de ce que je connais, mais il n’y aura aucune réponse de ma part sur d’éventuelle solution à vos problèmes financiers.
    Ma démarche est limpide puisque je ne réside pas, ne travaille pas et n’effectue pas de commerce en France. Il est de mon bon droit d’habiter où je veux, donc pourquoi pas dans une contrée fiscalement bienveillante. Je suis absolument en accord avec les lois et les administrations de ma Mère Patrie.
    Si vous résidez en France, il faut bien peser les conséquences d’un montage comme Dick le décrit sommairement. De plus, Dick fait bien de préciser que ce n’est pas gratuit. L’économie totale des montants reversés au impôts est une utopie. Je peux me tromper, mais j’estime à 30% l’économie moyenne réalisée par les entreprises qui entreprennent la voie de la défiscalisation. Certaines dégagent même des valeurs bien plus faibles – autour de 5%, mais souvent ce réservoir représente le seul espoir de survie économique.

  14. bonjour mr dick, veuillez me contacter sur mon mail.
    jeanpaulvaldes@live.fr
    merci

  15. Bonjour Dick,
    Merci de me contacter par mail afin de voir e que l’on peut faire ensemble.

  16. Vous savez le blanchiment d’argent est tellement facile surtout en Afrique que je me demande comment peut ‘on efficacement lutter contre ce phénomène; Créer une société et faire des déclarations ou produire des documents est la chose la plus banale qui existe ; merci

  17. Bonjour Dick
    Poueeiez vs me condacter?!
    cdt
    Francois
    axtarus@voila.fr

  18. Je propose lavage integral et mise à disposition au lieu et temps de votre choix.
    45 jours est un minumum.

    Satisfaction garantie . 5 %

    Bakeloka@gmail.com

  19. Je propose lavage integral et mise à disposition au lieu et temps de votre choix.

    45 jours est un minimum.

    Satisfaction garantie. 5 %

    bakeloka@gmail.com

  20. suis francais.

    Je me suis déplaçé au benin pour sortir un coffre d’une société de sécurité appartenant à une amie Ce coffre est rempli d’une somme importante en billets de 100 dollars américains .Ces billets sont traités chimiquement depuis 8 ans pour éviter le vol et l’utilisation frauduleuse. Le traitement est réalisé par une société de dakar et des éssais sur 30 billets furent concluants à l’échange.
    Le traitement total doit couter 900000 dollars que nous n’avons pas. Aprés traitement la somme doit etre transfere en suisse su deux comptes off shore avec les documents ad’hoc . Qui peut nous aider ou donner son avis?

  21. concernant cassedep message 22 vous pouvez me contacter sur [Edit]PAS DE RACOLAGE SVP[/Edit]

  22. A Cassedep :
    Cette organisation est classique d’une filière connue, africaine, qui tente de recruter des personnes de bonne volonté en Europe, pour réaliser différents méfaits.

    Etes-vous allé au Bénin pour de bon ? Qui avez-vous rencontré sur place ?
    Je vous conseille la plus grande prudence…

  23. Bonjour Julien DK
    merci de votre réponse.
    OUi je me suis redu au bénin en avril à la demande d’une amie a qui appartenait cette fortune inutilisable en l’état. Etaient presents mon amie 34 ans ,les représentants d’une banque (BANK OF AFRIKA) qu’elle avait sollicités, et le lendemain suite à mon appel, à une société qui était indiquée dans le coffre,l’intervention d’une personne venant du SENEGAL (STE EX RHONE POULENC)qui a réalisé une démonstration concluante ,puisque les billets furent échangés dans une banque de mon choix(comme les billets que j’avais choisis dans le tas) A ce jour mon amie tente de négocier avec la banque après avoir recolte difficilement une somme qui est loin de celle demandée(900000 dollars)
    Cette somme récoltée représente le dixiéme et aujourd’hui elle est à la banque pour organiser l’opération de « nettoyage ». Nous sommes plus que prudents et circonspects et attendons le résultat.Mon amie est battante et a déjà rencontré en tunisie les gens de la société pour avoir des renseignements complémentaires sur leur activité. A djerba ils ont accépté de la faire participer ,de façon discréte,à une opération de nettoyage de billets. Elle y crois dur comme fer. En fait cette fortune provient de son pére qui était un ancien ministre du pays d’où mon intervention .Mais croyez moi je suis prudent Si vous voulez en savoir plus n’hésitez pas

  24. Ce que vous me racontez me fait penser à la « bande à Honorine »… fameuse fille de ministre au Bénin.

    Comme je vous le disais, cette filière est connue — ne perdez pas de temps avec eux, vous ne ferez qu’y laisser des plumes… Ces gens sont des escrocs professionnels, évitez d’y sacrifier votre temps et votre argent.

  25. bonjour julien D.K.
    Ce que vous me dites sur la « bande à honorine »m’inquiéte beaucoup.Elle est soi disant fille de ministre du benin . Ce serait donc avec eux que je suis en relation depuis plusieurs mois .Je suis sidéré que vous me parliez d’eux comme des bandits racoleurs et arnaqueurs reconnus. Je suis encore en relation avec eux et il faudrait m’en dire plus pour les « coincer « et arrêter leurs actions. Bien sur j’ai déjà versé de l’argent et bien evidemment j’arrête mais je suis « estomaqué » d’une telle organisation. Par l’intermédiare de ce blog je voudrais échanger pour pouvoir raconter cette saga devastatrice et mette en place un plan d’action d’information pour éviter que quelqu’un d’autre « naif et incrédule » tombe dans le panneau.Je vais continuer à rester en relation avec eux pour voir jusqu’où la fameuse HONORINE veux m’entrainer. A ce jour la somme nécéssaire a été réunie et les « chimistes » devraient intervenir sous peu. comment faire pour informer? Puis je mettre une adresse electronique :roda.2008@hotmail.fr réponse urgente merci

  26. A Cassedep

    A mon humble avis vous devriez faire les choses suivantes :

    1- ne communiquez jamais votre adresse email sur internet comme vous venez de le faire, car vous pouvez être repéré de cette façon (je ne communique jamais la mienne)
    2- n’envoyez surtout pas d’argent car vous n’en reverrez pas la couleur
    3- déposez plainte à la Brigade Financière (ou à votre poste de gendarmerie) si vous estimez être lésé
    4- coupez les ponts avec vos contacts au Bénin et leurs intermédiaires, à moins que la Police ne vous suggère une autre approche pour les « coincer ». Eux seuls peuvent le faire, pas vous (très important : ne vous transformez pas en justicier solitaire… la Police est au courant des filières béninoises)
    5- à titre d’information, tapez « escroquerie bénin » dans google, et vous verrez qu’il s’agit là d’une véritable industrie nationale…
    6- profitez de votre retraite tranquillement. Vous ne serez pas millionnaire certes, mais est-ce si important ??

  27. bonjour tout le monde
    je suis marocain et j’ai un message pour cessedep,
    vos amis vous ont dit la vérité , si vous payé vous laissez les plumes , il n’ya pas d’argent , j’ai eté manier comme ca et j’ai perdu 20000euro (dh),
    ils te disent que le produit est conjelé , et ils ont besoins de’argent pour acheter ce produit. c’est pas vrai ils voulait t’arnaquer,j’ai déja etais victime.

    ils sont des profs.

  28. j’ai une somme de billets d’argent en euro vert.je cherche le produit chmique pour le nettoyage.j’ai eté manier comme ca et j’ai perdu 20000euro (dh),
    ils te disent que le produit est conjelé , et ils ont besoins de’argent pour acheter ce produit. c’est pas vrai ils voulait t’arnaquer,j’ai déja etais victime.

  29. salut tout le monde.je vais donner 5%d’une somme d’argent de 2 000 000 euro.pour un technicien qui peut nettoyer tout mon argent.pas besoin d’autre escroqués/arnaqueurs. ce lui qui a de solution doit laisser son e mail pour le contacter.

  30. Pourquoi pas, cela me dit.

    sunny2011day@gmail.com

  31. Bonjour, à tous, tout ceux qui sont intéressés par le blanchiment d’argent ou sorti d’argent liquide (société ou pas), merci de me contacter par mail a-lanciienne@hotmail.fr, c’est mon métier je fais sa depuis plus de 6 ans maintenant.
    J’ai toujours marché uniquement du bouche à oreille mais je vois que certaines personnes ont besoin de mon aide ici

    N’hésitez pas à me contacter

    Cdlt

  32. bjr tous le monde je sui en train de faire des démarche pour monter ma boite c assez simple kan on a les finances mai par contre mon projet es dacheter des voiture a letranger HT et de les revendre avec le bénéfice de la diference HT/TTC par contre le probleme ke je rencontre c ke il fo lacheter avec la societer et faire les papier o nom de la societer et en suite les fer a mon nom ce ki ocasionne des depênse importante , ma kestion est simple : peu ton acheter avec la societer offshore et metre directement les papier a son nom , voir mm mieu les mettre directement o nom du client a ki je vendrai la voiture ? je vou remerci davance pour vos reponse .

  33. Article qui n’est plus d’actualité au regard des conventions concernant le marché intra ue et de la jurisprudence bien plus regardante sur les sci offshores.

  34. a ok bon ben j’ai plus qu’a trouver une meilleur idée , domage mais merci pour ta réponse