Logo Adicie.com

Put1 de plastique !

Par • 1 août 2008 • Catégorie: Société

Nul besoin d’avoir un sens aigu de l’observation afin de comprendre que le plastique a totalement envahi notre quotidien. Pour les objets banals qui jalonnent ma vie, je n’ai pas grand-chose à redire. Par contre, certains éléments auxquels je prête une attention accrue me déçoivent car le plastique domine beaucoup trop.

Certains se fichent totalement du design ou de la matière. Dans mon cas, la vue et le toucher sont des sens que j’aime stimuler. Il m’importe que mon environnement soit visuellement intéressant, mais aussi que le toucher des objets soit agréable.
Du coup, j’ai quelques récentes déceptions à partager car le plastique remplace trop souvent des matières que je trouve plus nobles comme le cuir, le bois et le métal.

La plus grosse déception va à l’encontre de mon ordinateur portable. Afin de remplacer mon défunt Apple PowerBook G4, je viens d’acheter le Apple MacBook Air. Tandis que le PowerBook était construit en aluminium, c’est du plastique qui domine sur le MacBook Air. Les initiés me diront que je peux choisir le MacBook Pro en aluminium, sauf que j’ai besoin d’un ordinateur léger à porter et facile à ranger. Le MacBook Pro est trop encombrant, tandis que le MacBook Air est assez fin pour se glisser dans ma sacoche plutôt que me balader avec une hideuse mallette dédiée à l’ordinateur.
Pour continuer avec les produits Apple, la deuxième version du fantastique iPhone vient de sortir.  Cette version m’intéresse puisqu’elle dispose de la 3G, augmentant sensiblement la vitesse de connexion au réseau par rapport au GPRS de l’iPhone v. 1. Certes, l’iPhone v. 2 dispose d’une coque au design intéressant puisque la ligne donne l’illusion d’un téléphone plus petit qu’il est en réalité. Le seul problème est que la coque arrière en aluminium est remplacée par du plastique. J’adore la prise en main de mon iPhone en aluminium, et je ressens un manque quand je manipule son successeur.
Ce n’est pas anodin car l’ordinateur et le téléphone sont des objets que j’utilise en permanence. J’exige qu’ils soient agréables à regarder et toucher, sans parler de la performance qui doit être au rendez-vous. Il me reste encore mon ordinateur de bureau et mes écrans qui sont en acier et aluminium, mais je frémis à l’idée que les prochains écrans Apple Cinéma soient en plastique. Remarque, il y a bien l’iMac qui vient contredire mon propos puisque le nouveau modèle est en aluminium à la place du plastique. Mais bon, la tendance est clairement vers le plastique plutôt que les autres matériaux.

Ensuite, je vais avec un ami dans un garage BMW pour prendre livraison de sa nouvelle Austin Mini. Cette voiture est une réussite au niveau du design, mais quand je m’assieds dedans et que j’observe l’intérieur, c’est la consternation. Encore et toujours du plastique à foison ! Où sont passés les jolis tableaux de bord en cuir et bois ?
J’en viens à jalouser le tableau de bord de la vénérable Saab 900 Turbo de mon ami Jérôme. Sa vieille Saab 900 possède un tableau de bord en cuir et bois, tandis que mon récent Porsche Cayenne est tout en plastique ! Y a pas un truc qui cloche ?

Mes petits soucis moraux par rapport au plastique peuvent paraître futiles, mais l’agacement se transforme en colère quand j’observe le désastre écologique lié à la production et l’utilisation de plastique. Ce n’est pas la peine de rappeler que le plastique est élaboré à partir du pétrole, puis qu’il représente une énorme source de déchet polluant. La fabrication et la destruction du plastique pèsent lourd dans la gamelle écologique.

Il y a même des incohérences qui font bondir. Par exemple, en faisant mes courses au supermarché, et en parcourant le rayon Bio, je réalise que la majorité des produits écologiques sont emballés dans du plastique ; même les fruits et légumes Bio sont parfois présentés dans des barquettes en plastique couvertes de cellophane.

Est-il possible de vivre sans plastique ? Sans l’effort des industriels, je ne vois pas bien comment notre quotidien pourrait éradiquer totalement le plastique. Pourtant, avec un peu d’effort, il est possible de réduire fortement sa consommation personnelle. Je parlais de mes courses au supermarché, mais j’aimerais savoir combien de sacs plastique nous consommons à l’année pour faire le trajet du supermarché à la maison, plutôt que de prendre son propre caddy ou ses propres sacs. Nous sommes dans l’ère du jetable où tout se consomme à outrance et se jette après emploi. Le plastique est idéal pour notre société de consommation, mais c’est déplorable au niveau écologique. Observez les rayons alimentaires de votre supermarché. Je trouve cela incroyable de voir qu’absolument tout est emballé à outrance. Cela facilite la production et la logistique, mais cela engendre une pollution dramatique. Le ressenti principal qui m’habite lorsque je réfléchis à notre consommation de plastique est GASPILLAGE ! D’habitude, je ne suis pas un fanatique des petits gestes quotidiens qui sauvent la planète. Cependant, je réalise que le problème du plastique est préoccupant. J’ai même appris que les poissons de la Méditerranée s’empoisonnent à force de bouffer les morceaux de sacs plastiques. Si je ne m’abuse, nous mangeons ces poissons, donc le cercle vicieux se referme.

Ensuite, pour revenir à mes considérations sur le design et le toucher, les années 70 et 80 ont vu l’explosion de créations intéressantes sur la base du plastique, mais il serait temps de revenir à des tendances fondées sur les matières nobles. Sans vouloir insister, les combinaisons de plastique et matières nobles m’iront parfaitement comme l’iPhone v. 1 en témoigne. Je possède déjà la plus belle création informatique à base de plastique avec l’iMac G4, donc ça suffit pour ce matériau. Je voudrais que le reste de mon matériel soit constitué d’autre chose que de molécules aux noms imprononçables.
S’il vous plaît, messieurs les créatifs, revenez vers les matières nobles pour stimuler notre vision et notre toucher. J’aimerais apprécier mon nouvel ordinateur portable, mais je continue de regarder son prédécesseur avec nostalgie. Il n’est pas normal que je privilégie une antiquité informatique plutôt qu’un trésor d’innovations. Il suffirait de me glisser un peu d’aluminium sur ce chef d’œuvre et je serais comblé. Au lieu de cela, à chaque fois que je touche la coque, j’en viens à penser combien je déteste le plastique. Le plastique a totalement gâché mon acquisition de cette merveille d’ordinateur. Il va m’en falloir juste un peu plus pour que ce dégoût se prolonge vers la voiture.
Put1 de plastique !

16 reponses »

  1. ^^ bien fait faillait pas acheter du apple, moi j’aime pas apple ^^
    Bref j’arrête de faire mon gros troll, mais c’est vrai que sans plastique à l’heure actuelle on est mort. Mais comme d’hab sa ne bougera que quand il sera trop tard.

  2. Pour l’annecdote, mon entreprise est en train de  » passer » notre petit atelier de fabrication ( de poulies en métal – alu surtout – et de courroies en polyuréthanne, donc plastique) à la norme ISO « environnement » et les éléments de calage pour les paquets sont maintenant des chips en maïs et non plus en plastique. Au point d’ailleurs que certains collègues les mangent lol !

    Dans le genre pollution  » visible » j’ai pas adoré les oasis en Egypte envahies par les sacs en plastique, c’était il y a 10 ans déjà. Et bien, contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, j’y suis retournée il y a 2 mois, et ça c’est bien amélioré de ce côté là.

  3. @ Serge : je suis macophile depuis 20 ans, donc tu ne risques de me convaincre qu’Apple n’est pas la meilleure marque. Pour avoir un ordinateur performant et joli, tu me préconises quoi ? Dell, Compaq, HP ? :D Même si je prends un Sony qui se donne un peu de mal côté design, cela reste du Windaube pour le software.

    @ Dievochka : c’est une bonne nouvelle si l’industrie se dirige vers d’autres solutions. Je peux toujours économiser des sacs plastiques au supermarché, mais ce sont les gros pollueurs qui sont au coeur du problème.
    Quand aux champs de sacs plastiques, j’en ai vu des tas au nord du Maroc il y a quelques mois, donc la situation s’améliore peut-être à certains endroits, mais cela reste un désastre au niveau global.

  4. Juste pour dire que le plastique, sur les machines informatique de mieux dissiper la chaleur. Alors ok pour l’esthétique c’est pas le top mais je préfère avoir un ordinateur qui chauffe moins et qui est un peu moins beau esthétiquement. Quoique l’iPhone 3G est quand même sublime malgré une coque en plastique peu solide…

  5. Personnellement chez Apple le plastique me dérange moins que cette nécessité d’utiliser des cables pour les synchros diverses entre mes appareils et mon mac :(

    Sinon, la meilleure alternative pour ne plus sentir ce vilain plastique c’est d’aller faire un peu de shopping
    http://www.vajacases.com/
    testé sur mon iPod et approuvé! L’odeur et la sensation du cuir sous la main est encore meilleure que celle de l’alu ;)

  6. Laurent => Ce que j’aime pas chez apple c’est leur OS et leur tendance à tout faire payer comme les mises à jour (et le prix honteux d’un mac). Niveau design il faut reconnaitre que c’est pas trop moche et assez épuré, de même un mac chauffe moins qu’un pc, donc non je n’ai pas de solution miracle à te proposer comme matériel.
    Je dirais uthopiquement un Macbook pro avec linux ^^ mais bon, moi je reste à mon wouindow.
    J’aime bien provoquer les adorateurs du dieu à la pomme et sa faisait longtemps que je n’avais pas laissé de commentaire sur ton blog, malgré la lecture.

  7. On les appelle « bourgeois bohème », ou bien « bobos » pour les intimes….

  8. […] Put1 de plastique ! C’est un sujet, en effet. […]

  9. Difficile de quantifier la part de la pollution du a l’utilisation des plastiques , je n’ai pas reussit a trouver de source fiable a ce propos… Je n’ai probablement pas chercher assez.
    Une chose est sur cette polution est enorme et ne cesse de croitre.
    Je me rappelle un reportage sur Arte avec Norman Mailer qui abordait ce sujet comme le tournant de son existence en demontrant que l’utilisation du plastique etait la clef de l’acceptation de la consommation de masse. Sans le plastique pas possible de conditionner, distribuer en masse, ni « d’hygieniser » notre consommation et donc generer plus de croissance. Son discours etait denonciateur et j’invite a lire ses livres tres interessant.

    Enfin si effectivement des petits gestes de consommation peuvent permettre de moins participer a cette pollution, certains autres gestes encore plus faciles a mettre en place peuvent avoir un impact plus important:
    ne pas chauffer un appartement ou une maison lorsque l’on passe sa journee au travail ou a l’exterieur en vue de retrouver son chez soit tout douillet, ou simplement reduire sa consommation de viande par deux. L’un de ses deux geste permettant en moyenne pour un europeen de reduire considerablement son empreinte ecologique ( pour peu qu’on en ressente l’envie)

    Apres concernant ton discours sur la matiere, je te rejoins totalement, d’autant plus que le plastique n’est pas une matiere de qualite artisanale, c’est une matiere au service de l’homme et de l’industrie, elle n’a pas vraiment connu d’exploration artisanale ou bien peu. Les metaux, les bois, la pierre sont des materiaux qui a mon sens ont beaucoup plus d’ame… Ca serait pas classe ca , un ordi dans une coque en bois avec structure en cuivre ? :)

  10. Quand on parle industrie et matières premières on a tendance a oublier beaucoup de paramètres. Je ne suis pas spécialiste, loin de là, mais j’ai quelques éléments issus de ma vie professionnelle.
    Par exemple, nous vendons des courroies en  » plastique » ( polyuréthanne) qui ont des avantages notables par rapport à l’utilisation de chaines métalliques :
    – moins de bruit ( pour les ouvriers qui utilisent les machines équipées des mécanismes de  » transmission » cad pour transmettre un mouvement à partir d’un moteur qui tourne, voir ce qui se passe dans votre voiture,)
    – pas besoin de graisser les organes de transmission, or les graisses sont la plupart du temps très chimiques et nuisibles pour l’environnement
    – durée de vie importante ( en principe, si le montage est bien fait) donc gain à l’achat certes, mais aussi moins de  » produits » dans la nature.

    Ceci n’est qu’un aspect purement fonctionnel du produit.

    Il faut aussi tenir compte des coûts de production : je ne vais pas défendre le plastique, loin de là, mais quand on parle d’utiliser tel ou tel matière première pour industrialiser ( consommation de masse ) il faut toujours penser à ce que peut coûter pour l’environnement la mise en oeuvre de la technologie de remplacement.
    Remplacer du plastique par du cuivre ou du bois, c’est tentant, mais :
    – quel bois utiliser ( encore du teck ? )
    – d’où vient le bois ? nos forêts sont-elles bien exploitées? Surexploitées ? devra-ton encore piller l’Asie, l’Afrique et l’Amérique centrale pour avoir du bois ?
    – nous manquons de cuivre( et de métaux) actuellement…. je ne sais pas si cette pénurie est organisée ou naturelle, mais c’est un fait.
    – combien ça coûte à transporter ( lourd = + de pétrole = pollution)

    Il y a beaucoup à faire, la difficulté est d’organiser tout cela au niveau mondial. Car ce qui nous semble évident ne l’est pas pour tout le monde. La communauté européenne fait beaucoup et après les directives  » ROHS « , suppression des produits chimiques nocifs dans les fabrications industrielles, type plomb, chrome hexavalent etc.. et la DEEE , suppression des produits nocifs dans les produits électroniques, nous en sommes à la mise en place de la directive REACH qui concerne les produits chimiques. Il faut aussi savoir que ces directives nous pénalisent par rapport à la concurrence internationale car ce sont les entreprises qui en paient les coûts : mise en place de personnel spécialisé et formé pour faire appliquer les directives, mise en place de procédures lourdes pour les faire appliquer, déclarations à faire, ces déclarations devant quelques fois révéler des secrets de fabrication ( pour les produits chimiques)

    L’Allemagne est connue pour avoir été à la tête des mouvements écologiques et est bien en avance sur nous pour le tri des déchets, surtout au niveau des ménages. Le tric sélectif organisé chez les particuliers est effectif depuis bien longtemps et les verts sont depuis longtemps impliqués dans les mouvement anti nucléaires et très actifs dans les gouvernements. Sans parler des éoliennes qui ponctuent de manière très visible le paysage germanique. Or à mon petit niveau, j’ai pu constater les difficultés que nous avons eues à faire respecter la directive ROHS par nos fournisseurs allemands. Ils viennent seulement de réussir à trouver les produits de substitution. Car quand tu parles  » aluminium » Laurent, sais-tu qu’il existes de milliers de  » nuances  » et que , par exemple, il y a des aluminiums avec du plomb ?? voir Alu Scout pour se faire une idée ! Idem pour tous les métaux. J’ai un bouquins de plusieurs milliers de page sur les aciers… voir le site de l’OTUA par exemple.

    Donc, des centaines de milliers de références d’acier et d’aluminium à travers le monde ( américaines, russes, japonaises, européennes) qui ne sont pas armonisées….
    Je suppose que c’est la même chose pour nombre de matières premières d’origine métallique et chimique.

    Pour en revenir au plastique,et à l’Allemagne, j’ai aussi constaté là bas que les bouteilles en plastique sont remplacées, tant que possible, par des bouteilles en verre consignées. Ce n’est pas mal du tout. Au moins les gens ont tendance à rendre les dites bouteilles. Mais il ne faut pas que les frais de traitement du verre obèrent trop le prix unitaire de la bière… je suppose que ça ne doit pas être le cas, sinon ils ne le feraient pas. Pourquoi ne pas en faire autant avec nos bouteilles de vin ?
    Mais qui va remplacer les packs d’eau et de lait par du verre ? qui va accepter de se  » trainer » des packs de 6 bouteilles de verre d’un litre et demi ? Et toujours la même question : vu le poids, quel serait le coût environnemental pour les transporter du fabricant au supermarché ? Pouvons- nous renoncer à la consommation de masse ? Pouvons- nous réorganiser nos vies, nos villes.. le Comment nourrir les 10 millions de personnes de la région parisienne sans utiliser les systèmes mis en place. Une reconversion est sans doute possible, mais ne va pas se faire rapidement et sans douleur.

    Juste encore une petite remarque : coté  » plastique » il existe le PET. C’est un plastique de récupération, dont on fait des bouteilles ( les bouteilles de coca, un peu molles) et des  » polaires » pour pulls, couvertures etc…
    Concernant les bouteilles de coca, c’est une société française qui a mis le procédé au point, SIDEL, qui fabrique des machines à embouteiller le coca dans des bouteilles en PET. Nous sommes leader sur le marché mondial. Mais ça personne ne le dit. Et SIDEL a été racheté par Tetrapack( suédois) il y a quelques années, dommage !

    C’est un peu dans le désordre, mais j’avais quelques infos à faire passer, j’espère qu’elles vous auront éclairés sur un domaine dont on parle peu sur nos blogs : l’industrie et quelques unes de ses contraintes.

    -

  11. le cuir, le bois, le l’aluminium, le verre, sont effectivement des matières nobles qui sont plus agréables à « toucher » et à « vivre » que la simple tôle, le carton ou le plastique. Malheureusement, nous devons faire des choix si nous voulons que notre planète puisse continuer de nous héberger, toutes ces matières nobles étant trop consommatrice d’énergie ou bien pas assez suffisantes pour contenter tout le monde (le bois).

    alors, soit tu gardes ton iPhone 1ere génération, comme moi ma vieille SAAB, et tu t’assieds sur un certain nombre de nouveautés pas toujours justifiées, soit tu embrasses le progrès et tout ce qui en dépend.

    un exemple avec l’architecture : peu de gens sont prêt à avoir une terrasse couverte en tôle ondulée, c’est pourtant le meilleur moyen d’agrandir nos espaces de vie qui dépendent de l’évolution de nos habitudes (plus souvent chez soi).

    parlons également de la qualité même des plastiques, tu as gardé un bon souvenir de mon tableau de bord alors qu’il est intégralement en plastique ! mais de bonne qualité, qui ne donne pas cet effet « cheap » de la Mini ou d’autres produits de consommation.

  12. En effet, il y a plastique et plastique…
    Celui de l’iPhone n’est pas désagréable, tandis que celui de la Mini est carrément à pleurer.

    Quand à la course à la nouveauté, j’ai bien ralenti. De plus, il est certain qu’un produit technologique devient rapidement outdated après 6 mois, mais il devient collector après 2 générations. Certains comme l’iMac G4, ne se démodent tout simplement jamais puisque c’est un trésor de design.

  13. Bonjour,

    C’est sur que le plastique va remplacer de plus en plus les belles matières… Mais bon, je ne vais pas beaucoup me prononcer car je ne suis pas au top avec le cuir.

    Mais bon, un jour au l’autre le pétrole va s’arrêter non ? :)

  14. Olitax : Tu es ce que j’appelle « un bébé Mousseline » . C’est à dire un jeune qui est né dans une époque ou tout ce qui t’entoure est normal, c’est la référence. Pourquoi « Mousseline » ? Parce que j’ai souvent rencontré des jeunes de ton âge qui considèrent que la purée Mousseline est une bonne purée. Et quand tu leur fait une vraie purée (avec de bonnes patates), ils te répondent que c’est pas bon ! Bien sûr « Mousseline » c’est leur référence.

    Moi qui suis une accro du cuir je rejoins Laurent ! Oui, les matières nobles sont plus agréables au toucher et à la vue. Je n’aime pas le plastique. On a pas de sensation, c’est impersonnel, mais il faut se rendre à l’évidence il a envahi notre vie. Mais enfin, tu te verrais avec un ordi en bois et des touches en cuir ?

    Pour la voiture il en reste encore avec le tableau de bord en bois :
    http://www.autodrome-cannes.com/retromobile_2008_autodrome.htm ;)

  15. Bébé Mousseline je sais pas mdr :D (Car ma grand-mère fait une très bonne purée !! mdr

    Mais c’est sur que je me vois pas remplacer les sofas en cuir du salon contre du plastoc ! :) lol

  16. Merci Logitech d’avoir entendu mon appel !
    http://www.i4u.com/article19518.html
    Enfin un clavier pour Mac avec un repose paumes en aluminium brossé :)