Logo Adicie.com

Arché de Zoé ou l’humanitaire fanatique

Par • 4 novembre 2007 • Catégorie: Monde

Avec l’affaire des enfants enlevés, dans la région du Darfour, en Afrique, par les humanitaires de l’association « L’Arche de Zoé », nous entrons dans le carrément glauque et sordide. Bien sûr, je suppose que les médias arrangent la sauce afin de rendre l’histoire plus croustillante, mais il ne fait aucune doute que le fond de l’affaire « Arche de Zoé » rentre dans la catégorie des scandales les plus hallucinants qu’il m’ait été donné d’observer ces derniers temps. C’est surtout quand la noble cause est tachée par le quasi-fanatisme et les débordements moraux que nous sommes choqués. C’est parfois là où nous l’attendons le moins que le mal se cache. Ainsi, l’humanitaire n’est pas forcément irréprochable.

Pour rappeler les faits rapidement, il s’agit d’un groupe d’humanitaires qui se regroupent sous l’association « L’Arche de Zoé » afin d’aider les enfants dans la zone de guerre du Darfour, entre le Tchad et le Soudan. Pour une raison qui m’est totalement inconnue, le groupe d’humanitaires a mis en place un projet fou qui consistait à faire sortir illégalement plus d’une centaine d’enfants de la province sinistrée du Darfour.

L’humanitaire dépasse parfois les bornes et le cas de l’action des membres de « L’Arche de Zoé » au Darfour en est la désastreuse illustration. En effet, la volonté de certains mêle parfois le droit d’ingérence avec une sensibilité aux malheurs de peuples en souffrance pour former un aspect plutôt radical de l’humanitaire. Bien sûr, je suppose qu’il est plus facile de disserter sur ce problème derrière un écran d’ordinateur plutôt que de ressentir les souffrance des peuples oppressés sur un territoire en guerre. Les défenseurs de la cause clameront que la vie humaine doit être sauvée à n’importe quel prix. Grâce à la légimité récente du droit d’ingérence, il est désormais acquis que les plus illuminés peuvent se sentir épris d’une responsabilité accrue. Cela dépasse parfois le raisonnable comme avec ce projet d’enlèvement d’enfants du Darfour.

A la limite, j’aurais peut-être pris le parti des humanitaires de « L’Arche de Zoé » s’il s’agissait uniquement d’enfants orphelins, mais il ne semble pas du tout que ça soit le cas. En tout cas, d’après les images que j’ai vu, il paraît évident que les personnes chargées de la sélection des enfants ne sont pas du tout choquées par le fait qu’elles enlevaient des enfants à leurs familles.

Il s’agit vraiment d’un cas de conscience car les partisans du projet peuvent défendent l’idée qu’il faille absolument sauver des vies humaines, peu importe des moyens et des conséquences. C’est certain que je peux comprendre pourquoi la détresse d’enfants pris dans les tenailles de la guerre peut entraîner de telles décisions. Comment ne pas réagir lorsqu’il s’agit d’anticiper un quelconque massacre, surtout lorsque d’innocents enfants sont mis en danger ?

De l’autre côté, il faut se demander jusqu’où va le droit d’ingérence ? Est-il possible de s’immiscer impunément dans les affaires d’autres peuples de la sorte ? Comment est-il possible de choisir, sans le consentement de l’intéressé, entre l’abandon à son triste sort ou l’enlèvement à sa famille d’origine pour une vie supposée meilleure en tant que réfugié dans un pays étranger ?

Ce débat me laisse avec plus d’interrogations que de réponses. Malheureusement, la détresse de ce monde entraîne des débordements bien horribles qui poussent les gens à jeter des avions contre des tours ou enlever des enfants pour les sauver. Les raisons sont différentes, mais les moyens sonttellement spectaculaires qu’il faut bien continuer de se demander comment en est-on arrivé là ?

Bien sûr, dans un monde idéal, de telles actions n’auraient pas lieu d’être puisque les rouages de la diplomatie seraient bien mieux huilés, formant des résultats rapides et efficaces. Malheureusement, dans notre monde de brutes, les officiels auront déjà eu le temps d’épuiser leur salive avant que les populations soientexterminées. De ce fait, les hallucinés de tout poil ne risque pas cesser leurs luttes immorales.

11 reponses »

  1. encore moi … mais je ne peux pas rester sans te répondre, et en fait appuyer ce que tu dis en renvoyant à mon billet sur mon blog Eternel Féminin ( voir mon lien) où j’ai réagi moi aussi à cette dérive humanitaire.

  2. Tu fais bien de citer ton billet et d’ailleurs j’ajoute ton blog dans ma liste de liens 😉
    Par contre, j’ai essayé de commenter chez toi, mais il faut s’enregistrer ?

  3. Merci pour le lien :)
    Pour les commentaires, j’ai fait la modif. Il est vrai que je n’ai pas trop fait le forcing sur ce blog pour le faire connaitre, et j’avais plus ou moins bloqué les commentaires !
    Pour en revenir à mon billet, ou au tien.. la situation évolue.. lentement pour nous occidentaux mais comme je le dis, la notion de temps là bas et ici n’est pas la même et je ne peux que comprendre la réaction des Tchadiens à la volonté française de faire juger les 6 prévenus ici plutôt que chez eux. Je ne souhaite néanmoins pas à nos compatriotes de subir leur peine là-bas, ou du moins pas dans les mêmes conditions que les prisionniers tchadiens, même si on peut supposer qu’ils auraient à bénéficier d’un régime de faveurs et le soutien de nos autorités sur place.

  4. A mon avis, c’est trop grave pour qu’ils puissent être rapatriés, mais c’est clair que la longue peine de travaux forcés qui les attend n’est souhaitable pour personne :(

  5. je connais des Tchadiens qui ont été en prison là bas ( pour raisons politiques, il y a longtemps c’est vrai) : ils étaient entièrement à la charge de leur famille, pour la nourriture, les soins etc… ce qui n’était pas à la portée de tout le monde car souvent c’est justement l’homme emprisonné qui est soutien de famille ( par famille, on peut supposer de 4 à 30 personnes). C’est bien pour ça que je parlais du soutien de nos autorités …

  6. […] : j’ai déjà parlé de l’Arche de Zoé […]

  7. Le problème au départ est que n’importe qui peut monter une association et même une ONG.

    Donc, cela est une porte ouverte à toutes les dérives. Aujourd’hui je réalise, qu’il y a une dizaine d’année, lorsque j’ai appris que je n’aurais jamais d’enfant, j’ai rencontré une personne qui faisait parti d’une association et qui m’avait assuré que si je passais par ce biais, je pouvais tout à fait adopter facilement en passant par cet organisme.

    Moyennant finance cela va de soi !

    J’ai refusé, car je me suis dit : « Comment cela se fait-il qu’en France il faille monter un dossier, attendre des années, pour adopter, alors qu’en passant par une association cela serait-il aussi facile ? »

    Aujourd’hui je comprend ! Même si cette association était certainement de bonne foi. Mais enfin, payer pour adopter… Ca me semblait malsain.

    Et pourtant, si la France mettait plus de moyens pour faciliter l’adoption d’enfants étrangers, véritablement orphelins, je me serais lancé dans l’aventure pour justement donner un foyer et une chance à un gamin.

    Quoique on dise, j’estime qu’un enfant sera toujours mieux avec ses parents, même en cas de conflit, que dans une autre famille, surtout si c’est pour le faire changer de pays, de culture.

    Si cette association voulait aider les enfants du Darfour, elle aurait pu le faire d’une autre manière. Leur amener ce dont ils manquent, vivre auprès d’eux pour les aider et faire parler d’eux pour faire pression sur les gouvernements de la situation dans laquelle ces gosses vivent.

    Car il est facile de dire a des parents en détresse, qui crèvent de faim, n’ont pas d’éducation pour bien comprendre la finalité : Laissez moi votre enfant, je vais lui apporter du confort, l’éduquer, le soigner et un jour il reviendra…. Ben voyons. C’est carrément du kidnapping ! Rien d’autre.

    Ce que je ne comprend pas, c’est le nombre de personnes qui sont arrivés à convaincre pour les suivre dans cette aventure. Mais, bon, je ne peux pas juger, je ne sais pas quels bobards ils ont pu faire avaler.

  8. Je reviens sur le sujet car hier tout à coup je me dis : « Mais cette association a-t-elle un site Internet » ? Et oui, elle en a un… Sur lequel on peut lire concernant l’opération des enfants au Darfour :

    « Les enfants évacués seront des enfants âgés de 5 ans maximum, formellement identifiés comme orphelins par les communautés locales et/ou par les ONG procédant à leur évacuation. Il est entendu que le mot «orphelin » implique « orphelin de père et de mère, sans famille directe ou connue, susceptible de les prendre en charge ». »
    source :http://www.archedezoe.fr/darfour.htm

    Le doute m’a pris tout à coup, car il me semblait avoir vu des enfants qui avaient plus de 5 ans lors des reportages…

    Et bien la vérité est bien là :

    « Le groupe de 103 enfants, âgés de un à huit ans, est composé de 81 garçons et 22 petites filles, selon l’Unicef, qui poursuit une enquête difficile aux côtés du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et de la Croix-Rouge pour identifier l’origine de chaque enfant. »

    source : http://www.liberation.fr/actualite/monde/289582.FR.php?rss=true

    Donc dès le départ les responsables ne pouvaient donc pas ignorer qu’ils étaient « hors charte » de l’association.

    J’attends avec impatience le reportage…

  9. […] sous peine de souffrir toute sa vie, laisse la porte ouverte à des dérives telle que “L’arche de Zoé“. Un enfant a tout prix n’est pas la meilleure solution. Loin s’en […]

  10. Et voilà, ils sont libres eux…. que vont devenir les tchadiens qui les ont cru et ont perdu leur honneur et donc leur vie ?? Tout le monde s’en moque, ce ne sont que de pauvres vieux ( vieux là bas cad 45 ans … va savoir ) et les vieux, ici, ils n’ont pas beaucoup d’importance. Pourtant ils ont tout perdu à causes de l’aveuglement de quelques blancs. Pas d’avocat pour eux, pas de Sarko prêt à aller voler à leur secours.. rien que la solitude dans un pays où la solitude est synonyme de condamnation à mort.

    Tiens, on devrait leur donner un travail d’interêt public à nos zoros des temps modernes : aller éduquer les supporters du PSG au civisme et au respect.

    Je suis curieuse d’avoir maintenant la version de faits de notre équipe de choc …

    Pauvre Zoé… ton nom aura servi une bien mauvaise cause.

  11. Oui, ils sont libres… Mais qui va payer les 6.5 M€ dont ils restent redevables envers le Tchad ?

    Le gouvernement français ??? Ou ils comptent faire un « Zoéthon » ??

    Tout se que je souhaite c’est que ceux qui sont mis en examen soit condamné à une peine exemplaire s’ils sont reconnus coupables des faits qui leur sont reprochés.