Acceuil Business La reconversion professionnelle, un sujet d’actualité

La reconversion professionnelle, un sujet d’actualité

Commentaires fermés sur La reconversion professionnelle, un sujet d’actualité

Si autrefois un employé pouvait conserver son emploi durant toute une vie, il en va aujourd’hui bien différemment. Un Français changera de métier en moyenne 4,5 fois au cours de sa vie professionnelle. Mauvaise ambiance au travail, mauvais choix de carrière au départ, volonté de se reconvertir pour découvrir un nouveau domaine de compétences… Les raisons d’une reconversion professionnelle peuvent être nombreuses.

Comment savoir si vous êtes prêt pour une reconversion professionnelle ?

Certains signes évidents vous prouveront que vous n’êtes pas à votre place sur votre lieu de travail actuel. Vous ressentirez notamment un stress intense, qui vous empêche de vivre sereinement vos journées de travail et les tâches qui vous incombent. À force d’accumuler trop de stress, le burn-out vous guettera, et quand il sera là, vous saurez irrémédiablement que vous n’êtes pas (ou plus) fait pour ce métier.

Vous ressentez un manque de reconnaissance de la part de votre employeur ou de votre supérieur ? Il participe à votre lassitude quotidienne, ce qui vous mènera vers la perte totale de sens et d’intérêt envers ce travail.

Ces différents facteurs entraîneront un mal-être évident dans votre environnement professionnel, parfois accru par une absence de possibilité d’évolution qui plombera également votre motivation.

Comment choisir le bon métier ?

Changer de métier, OK. Mais comment être sûr de choisir le bon métier, si on n’a jamais travaillé dans un autre domaine ? Et tout simplement, comment choisir son nouveau métier ? Il en existe de nombreux, et tomber sur celui qui vous permettra de vous épanouir n’est pas forcément chose aisée.

Si vous manquez d’inspiration et ne savez pas quel métier choisir, ne perdez pas espoir ! Il existe des sites qui listent les différents métiers. Très complet, ce type de plateforme vous fournira toutes les informations dont vous pourriez avoir besoin :

  • Les missions qui vous incomberont
  • Le salaire auquel il faut vous attendre
  • Les évolutions de carrière possibles dans ce secteur d’activité
  • Les études, concours et diplômes nécessaires pour avoir accès à ce type de poste
  • Les écoles et formations qu’il vous faudra envisager
  • Les débouchés
  • Des informations liées au recrutement et les démarches à entreprendre

Vous aurez alors toutes les cartes en main pour définir le métier qui vous semble le plus approprié à vos aspirations, à vos envies et vos possibilités de formation.

Mettre en place son projet de reconversion

Quand on se lance dans une reconversion professionnelle, il est légitime de se demander par où on peut entamer les démarches.

Se faire accompagner

Il vous est possible de coupler vos recherches de métier avec un bilan de compétences. Ce test, destiné à vous aider à mieux vous connaître, vous permettra de mettre le doigt sur vos compétences et votre savoir-faire. Si le bilan de compétences est payant, il peut toutefois être pris en charge de différentes manières pour vous éviter cette dépense :

  • Vous pouvez utiliser votre CPF
  • Votre employeur ou pôle-emploi peut vous le financer
  • Vous pouvez demander un financement au Fongecif

Si vous préférez vous éviter cette démarche, vous pouvez également vous tourner vers l’accompagnement offert par l’Apec. Cet organisme gratuit vous permettra également de dresser vos compétences et ainsi définir votre projet professionnel. Son autre avantage est de vous accompagner durant tout le processus de votre reconversion professionnelle. Une fois passée la mise au point sur vos envies, vous serez suivi dans la mise en œuvre de votre projet : écoles ou formations à envisager, démarches administratives, recherche de financements, etc.

Enfin, dernière option intéressante : faire appel à un coach. Certains professionnels peuvent en effet mettre leurs compétences à votre disposition, afin de vous accompagner dans votre démarche. Chaque étape, de la recherche de métier à la rédaction de votre CV et de votre lettre de motivation, sera accompagnée par votre coach.

La formation, un indispensable pour une reconversion professionnelle ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’est pas forcément indispensable de suivre une formation pour prétendre à un nouveau métier.

Certains postes possèdent en effet des similarités qui vous permettront d’exercer un nouveau poste avec brio. C’est notamment le cas pour les employés ayant eu l’habitude d’exercer une certaine forme de management (en informatique, en édition, ou dans quelque domaine que ce soit). Ils peuvent ainsi facilement prétendre à un poste de gestionnaire sur tout type de plateforme ou de chef de projet, dans un domaine pourtant différent.

Par la suite, une fois votre poste bien pris en main, vous pourrez faire une VAE (validation des acquis), pour faire valoir votre nouveau savoir-faire appris grâce à votre reconversion.

Bien sûr, cette option n’est possible que si votre ancien emploi et le nouveau possèdent des similitudes. Si vous optez pour un métier totalement différent, il vous faudra bien sûr suivre une formation. Un ancien informaticien ne pourra devenir boulanger sans apprendre le savoir-faire relatif à cet emploi. Prenez garde de choisir une formation qui soit reconnue et certifiée, afin de mettre en avant une réelle valeur ajoutée sur votre CV.

Si les formations peuvent être suivies en université ou par le biais de centres de formations, certains grands groupes proposent également des formations en interne (comme les banques), pour évoluer en parallèle de votre travail actuel.

Mesurer l’impact de sa reconversion professionnelle

Votre reconversion touchera aussi bien vos finances que votre organisation familiale. Vos habitudes se verront en effet bouleversées, et si votre conjoint(e) n’a pas un salaire trop élevé, mieux vaut prévoir quelques économies avant de vous lancer dans votre projet.

Il faut en effet prendre en compte que durant vos mois de formation si vous en avez besoin, vous ne toucherez pas de salaire. L’idéal est d’avoir pu bénéficier d’une rupture conventionnelle qui vous donne droit au chômage, mais ce n’est pas systématique. Si tel est le cas, vous aurez toutefois la possibilité de vous faire financer votre formation par Pôle Emploi, si celle-ci lui semble pertinente et si elle n’est pas trop chère. Le cas échéant, vous pouvez vous tourner vers d’autres options de financements (DIF, CIF…), ainsi que votre région, qui peut également vous aider à financer votre projet sous certaines conditions.

Quoi qu’il en soit, vous vous exposez immanquablement à un bouleversement personnel autant que professionnel. Ainsi, rien d’impossible à envisager une reconversion professionnelle, mais étudiez bien les tenants et les aboutissants pour être certain de pouvoir assumer votre projet au quotidien… et enfin connaître le plaisir au travail !

Charger plus dans Business
Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Les métiers qui seront accessibles sans diplôme à Paris pour les JO de 2024

En 2024, Paris sera l’illustre hôte des prochains Jeux Olympiques. L’acc…