Acceuil Santé Comment traiter une piqûre de taon ?

Comment traiter une piqûre de taon ?

Commentaires fermés sur Comment traiter une piqûre de taon ?
piqûre de taon

Le taon encore appelé mouche à cheval est un insecte (une grosse mouche) de couleur brun foncé (se rapprochant parfois du jaune). Par ailleurs, il fait partie de la famille des mouches et a une ressemblance avec la grosse mouche plate. C’est un insecte qui vit dans les forêts et les champs. On peut également le retrouver dans les zones proches des marais et des rivières. Mais aussi dans les zones rurales ou les terres agricoles. La piqûre de cette mouche n’est pas sans effets néfastes sur la peau et le corps en général. Cependant, comment faut-il faire pour traiter la morsure d’un taon ? Comment faire face à une piqûre soudaine du taon ?

La raison pour laquelle le taon pique

Comme la plupart des espèces, le taon a un mâle et une femelle. Le mâle ne peut pas piquer. Par contre, la femelle a la capacité de piquer grâce à sa longue trompe. Elle pique généralement les animaux (chevaux, chien, bétail et autres), de même que les humains pour se nourrir. La femelle a besoin du sang (de ses victimes) pour se procurer de l’énergie et cela permet également à ses œufs de se développer. Pour sa reproduction, il lui faut  0,5 ml de sang. Le sang constitue son repas et cela participe à son cycle de vie. Vous pouvez donc recevoir plusieurs piqûres si vous ne protégez pas l’environnement dans lequel vous êtes.

Comment reconnaître la piqûre du taon

Nombreux sont les symptômes caractérisant la piqûre du taon. La piqûre du taon est très douloureuse et entraîne une inflammation. Celle-ci peut être associée à une plaque rouge sur la peau qui crée de la démangeaison, mais elle peut aussi gonfler et entraîner la rougeur de la surface cutanée sur la partie piquée sur la peau.

D’aucuns ont une réaction allergique aux piqûres de taon. Ceux-ci vont développer des symptômes très sévères comme : la respiration sifflante, les vertiges. Les personnes victimes des piqûres du taon peuvent avoir une peau enflée (sur une période) surtout autour des lèvres et des yeux. Ce qui pourrait conduire à une sensation forte de brûlure. Il peut arriver que vous subissiez des piqûres à divers endroits sur votre corps au cas où il y a plusieurs taons. Vous ressentirez ainsi plus de douleurs. La cicatrisation est lente comparativement à la piqûre d’autres insectes comme les moustiques. Cela est dû à la technique de morsure du taon. Toutefois, l’organisme est immunisé contre le venin lors de la première piqûre. Le venin cause des allergies généralement lors de la seconde piqûre. Dans ce cas, contactez un médecin pour suivre un traitement afin d’inhiber les effets du venin et d’enlever le dard si vous souffrez d’une quelconque allergie.

Tout comme les tiques et les guêpes, le taon est également porteur d’une maladie notamment la maladie de Lyme. Toutefois, c’est un cas assez rare comme chez une abeille. C’est une maladie silencieuse qui débute par une fièvre et agit sur les organes pour entraîner par la suite leur dysfonctionnement dès lors que le dard se retrouve dans le corps. Ne prenez aucun risque. Rapprochez-vous d’un médecin pour s’assurer de ne pas fragiliser votre santé.

Il est important que vous sachiez que lorsqu’on observe une gêne respiratoire (due à la piqûre du taon, d’une guêpe ou d’une abeille), un gonflement du visage et des muqueuses, il vous faut consulter un médecin de toute urgence pour bénéficier du traitement adéquat contre toute allergie. Ces symptômes caractérisent la manifestation de l’œdème de Quincke qui peut agir négativement sur la santé à l’avenir.

Que faire lorsqu’un taon vous pique ? Les différents conseils

Les taons sont des insectes assez particuliers. Semblables à un moustique ou aux tiques, ces insectes sucent également du sang. Par contre, les symptômes sont semblables aux piqûres d’abeilles et de guêpes. Dès lors que vous subissez la piqûre d’un taon, voici les conseils à adopter :

  • En premier lieu, il faut que vous procédiez à la désinfection de la partie atteinte avec une solution antiseptique. Au cas où vous n’en avez pas, il vous suffira de nettoyer à l’eau et au savon la zone concernée ;
  • Ne grattez surtout pas la partie atteinte. Cela vous permet d’éviter tout risque d’infection de la piqûre ;
  • Appliquez une crème fraîche et apaisante. La crème doit être un produit qui sert de calmant pour les démangeaisons voire pour les allergies.

Les remèdes de grand-mère pour soulager la douleur

En cas de piqûre, vous avez la possibilité de soulager la douleur avec des produits tels que l’huile essentielle et le vinaigre. Ainsi :

  • Appliquez sur la zone concernée une goutte d’huile essentielle de lavande aspic. Ensuite, tapotez cette zone en utilisant un coton ou un coton-tige. Veillez à tapoter en prenant le soin d’insérer l’huile essentielle sur la partie où se trouve la morsure ;
  • Tamponnez maintenant la zone concernée avec du vinaigre de cidre tout en utilisant une compresse stérile. Le vinaigre de cidre est pourvu de propriétés antiseptiques pouvant calmer les démangeaisons. Vous pouvez aussi faire le mélange d’un peu de bicarbonate de soude que vous allez mettre dans du vinaigre blanc bien avant l’application de la compresse ;
  • Refroidissez la partie atteinte en mettant des glaçons dans un linge propre et appliquez sur la zone concernée.

Après que l’effet soit passé, vous pouvez essuyer le tout avec de l’eau.

Que faire lorsque la douleur persiste ?

Comme on vous l’a mentionné plus haut, les taons sont généralement dans les zones humides, ce qui facilite la multiplication des germes. Une piqûre de taon peut entraîner des maladies. Ainsi, quand vous constatez qu’une brûlure (une boursouflure) persiste, consulter immédiatement un médecin. Cet insecte vous a peut-être transmis un parasite. Ce n’est pas si grave, mais votre médecin vous dira la conduite à tenir. Faites de même, lorsque vous faites face à une réaction allergique ou pas.

Comment amoindrir les risques de piqûre ?

Il existe bel et bien des précautions à prendre pour éviter que les taons vous piquent. Si vous désirez savourer pleinement l’été et sans soucis, suivez donc ces instructions ou précautions :

  • Fermez vos fenêtres pendant la journée (gardez-les fermées) ;
  • Portez des vêtements de couleur vive afin d’éloigner les taons ;
  • Répandez (au besoin) sur vos vêtements des répulsifs : la perméthrine par exemple que vous trouverez dans les pharmacies. Elle est bien efficace ;
  • Recherchez des colonies  : si vous vous observez une colonie de guêpes ou d’abeilles, il se peut que des taons ne soient pas loin. Vous pourrez utiliser des répulsifs. Veillez à avoir une combinaison pour éviter la piqûre d’une abeille, d’une guêpe ou d’un taon ;
  • Appliquez sur vos vêtements ou vos tenues une solution de vinaigre et de citron.

Les huiles faites essentiellement à base de menthe sont aussi efficaces pour repousser ces insectes.

  • Après une baignade, séchez votre peau le plus tôt possible, car les taons sont attirés par les peaux humides ou mouillées.
  • Portez des tenues légères et respirantes lors des randonnées (en campagne ou en montagne, peu importe). Nous vous recommandons le port de pantalon et de tenues manches longues pouvant recouvrir vos bras et vos jambes.

La piqûre d’un taon peut conduire à des maladies. Elle est souvent douloureuse et peut entraîner une inflammation. Il existe bel et bien, des précautions à prendre pour amoindrir les risques de piqûre de cet insecte. Nous vous recommandons de faire référence aux précautions mentionnées plus haut afin de ne pas courir ce risque. La piqûre du taon n’est pas une fin en soi. Il existe bien sûr  des remèdes très efficaces pour guérir et repousser ce mal. Gardez à l’esprit les différents symptômes caractérisant cette piqûre et les remèdes. Peut-être que cela vous aidera aussi à soigner un de vos proches.

Charger plus dans Santé
Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Téton qui gratte, que faire ?

Il y a des parties sensibles chez la femme et qui au moindre signe sont sujets d’inquiétud…