Acceuil Maison Les plantes pour déshumidifier une maison

Les plantes pour déshumidifier une maison

Commentaires fermés sur Les plantes pour déshumidifier une maison
Plantes pour déshumidifier une maison

Dans une maison, il y a toujours au moins une pièce subissant des problèmes d’humidité. C’est le cas de la salle de bains par exemple. Il faut savoir que certaines plantes peuvent être utilisées pour absorber l’humidité. La plupart d’entre elles ont besoin d’une quantité importante d’humidité pour pouvoir se développer convenablement. Ces types de plantes peuvent alors être placés dans ces pièces où le taux d’humidité est élevé. Elles vont capter et absorber l’humidité dans l’air pour se nourrir.

Quels sont les signes d’une maison humide ?

Les effets de l’humidité dans un logement commencent à être visibles lorsque le taux d’hygrométrie atteint 70 %.

Cela est constatable lorsqu’on aperçoit la condensation sur les vitres (de l’intérieur de la maison). Une maison est aussi trop humide lorsque des tâches et des auréoles apparaissent sur les plafonds et les murs. Les joints et la maçonnerie commencent aussi à se désagréger, le papier peint commence à se décoller, les peintures se gonflent et s’écaillent, le bois des menuiseries se gonfle, etc.

Le taux humidité est aussi très élevé dans une maison lorsque des moisissures, des champignons, des lichens et des mousses apparaissent. Les odeurs de moisissure et la formation de la rouille sur les objets en métal sont aussi un signe d’humidité dans un logement.

Qu’est-ce qui peut causer l’humidité dans une maison ?

Lorsqu’une maison est confrontée à un excès en humidité, il faut toujours trouver la source. Il faut savoir que cette tâche n’est pas toujours facile. Les causes de l’humidité dans un logement peuvent être nombreuses.

Les murs

L’eau peut s’infiltrer facilement sur les fines fissures qui se trouvent dans les murs des maisons. Les conditions humides sont les plus concernées par cela.

Fondations

Les fondations mal construites peuvent causer l’humidité dans une maison. En général, pour les cloisons qui sont traditionnellement sèches, 28 % de l’air qui se trouve dans une maison peut s’échapper par les murs (si la pièce est pressurisée).

Fuite d’eau

L’humidité élevée dans une maison peut être causée par la présence d’un excès d’eau. Un simple robinet qui goutte peut faire augmenter rapidement le taux d’humidité dans une pièce. Cela en est de même pour une fuite d’eau d’un lave-vaisselle ou d’une machine à laver. Les moisissures sont principalement causées par ces genres de problèmes.

Vapeur d’eau

La condensation de vapeur d’eau peut grandement influencer le niveau d’humidité dans une maison. À l’intérieur des pièces, même une différence de température peut changer le taux d’humidité. Lorsque l’air ne circule pas correctement, cela peut entraîner une humidité qui conduit à la condensation (fines gouttelettes d’eau) présente sur les fenêtres ou sur les murs.

Activités ménagères

Dans une famille qui comporte 3 membres, il y a en moyenne 12 litres de vapeur d’eau qui sont produits tous les jours. Cela se fait en général dans la cuisine et dans la salle de bain. Les vêtements qui sèchent à l’intérieur de la maison peuvent également apporter une grande quantité de vapeur d’eau, et donc apporter de l’humidité.

Quel est le taux d’humidité idéal pour une maison ?

Sachant que l’excès d’humidité dans une maison n’est pas une bonne chose, le manque d’humidité en est de même. Cela peut causer des problèmes de santé.

Les propriétaires de maisons climatisés n’ont rien à craindre de cela. En effet, la climatisation est capable de maintenir le bon taux d’humidité dans une pièce.

Il faut savoir que le taux d’humidité peut être différent pour chaque pièce à l’intérieur d’un logement. Il faut donc faire le calcul pour chaque salle. Il existe un appareil appelé hygromètre, qui est capable de calculer le taux d’humidité. On peut le trouver dans les grands magasins, dans les quincailleries et dans les magasins à rabais.

Le taux idéal pour l’intérieur de maison est entre 40 % et 50 %. En dessous de 30 %, la pièce est considérée comme trop sèche. Par contre, une pièce qui est humide à plus de 60 % est considérée comme trop humide.

Quels sont les inconvénients d’une pièce trop humide ?

Lorsqu’un environnement est humide et chaud, cela peut favoriser le développent des moisissures et des bactéries. Cela peut être la même chose dans une maison si une hausse du taux d’humidité est ignorée.

Cela cause plusieurs dommages, surtout sur la santé des occupants.

Quels sont les inconvénients de l’air trop sec dans une maison ?

Lorsque le taux d’humidité dans une pièce est au-dessous de 30 %, cela peut causer des problèmes de santé. Les problèmes respiratoires sont les plus fréquents. Cela est dû à la sécheresse du nez et de la gorge causée par l’air trop sec.

Des irritations de la peau peuvent également être causées par l’air trop sec dans une pièce.

Lorsque l’humidité de la maison est trop faible, les objets qui s’y trouvent peuvent aussi se détériorer. Le bois peut, par exemple, se rétracter : causant le détachement des joints. Le plâtre et les cloisons peuvent aussi se fissurer lorsque l’humidité est trop faible.

Quelles sont les plantes qui peuvent déshumidifier une maison ?

Fougère de Boston

La fougère de Boston ou également connue sous le nom de Nepholepis exaltata est bien connue par sa capacité à absorber l’humidité de l’air. Cette plante pousse très bien dans les environnements qui peuvent être très humides. Elle est aussi capable d’équilibrer le niveau d’humidité dans une maison.

La fougère de Boston peut très bien être installée dans une salle de bain ou une cuisine.

Cette plante possède également des qualités dépolluantes. En effet, elle peut absorber le xylène et le formaldéhyde.

Pour survivre dans une maison, il suffit que la pièce soit humide et que la lumière du soleil puisse y pénétrer indirectement.

Tillandsia

Les Tillandsias sont aussi connus sous le nom de filles de l’air. Cette plante peut facilement vivre à l’intérieur, car elle n’a pas besoin de beaucoup de lumière. Elle peut aussi prospérer, même en l’absence de système racinaire. En effet, les feuilles de la plante peuvent absorber les nutriments et l’humidité de l’air.

Cette plante doit être arrosée au minimum deux fois par semaine.

Lierre grimpant

Le lierre grimpant ou également connu sous le nom de Hedera helix est capable d’éliminer les moisissures qui sont présentes dans l’air humide. Il se place très facilement dans une pièce (dans un pot suspendu, en haut d’une pièce, etc.). Cette plante absorbe bien l’humidité dans la maison.

Elle n’a pas besoin de beaucoup de lumières du soleil. Pour qu’elle survive, il faut garder l’humidité sur le sol de la plante.

Palmier nain

Ce sont dans les régions humides et tropicales qu’on trouve le plus de palmiers, car les feuilles de ces plantes peuvent absorber une partie de l’humidité. Le palmier nain ou Chamaedorea seifrizii possède également cette particularité. En plus de cela, la plante peut purifier l’air intérieur de la pièce où elle se trouve. Tandis que les palmiers classiques ont besoin de beaucoup de lumières pour survivre, le palmier nain peut très bien prospérer dans un endroit à faible lumière.

Il faut également que le sol de la plante soit toujours humide.

Fleurs de Lune

La Fleur de Lune est connue sous le nom de Lys de Paix. Même si elle a besoin d’être arrosée, elle est toujours capable d’absorber l’humidité de l’air. Elle peut survivre dans les endroits peu éclairés. Il est assez facile de garder la Fleur de Lune en bonne santé.

Cette plante est aussi capable de purifier l’air dans une pièce en éliminant certains contaminants.

Il faut savoir que Les Fleurs de Lunes sont un peu toxiques pour les animaux et les humains lorsqu’elles sont mangées. Il faut donc les garder hors de portée des animaux et des enfants.

Xérophytes

Les xérophytes absorbent une partie de l’humidité dans une maison. Les xérophytes font partie des plantes qui sont très résistantes à la température extrême, à la sécheresse et à la glace. On trouve par exemple les euphorbes ou les aloès.

Ces plantes sont reconnaissables par leurs feuilles cireuses ou poilues, ainsi que leurs tiges épaisses.

Epiphytes

Les épiphytes font partie des plantes qui peuvent pousser sur des objets ou sur des autres plantes. Elles sont sans danger.

Ces types de plantes peuvent très bien absorber l’humidité dans une maison. Elles se nourrissent des nutriments qui sont apportés par l’air qui les entoure. On trouve les fougères, les mousses, les broméliacées, les cactus, les orchidées, etc.

Chlorophyton Chevelu

Le Chlorophyton Chevelu est aussi appelé Plante Araignée. C’est une plante populaire qui est facile à entretenir, et qui impressionne beaucoup de gens. Elle possède des feuilles arquées qui rendent la plante élégante.

Elle possède la capacité d’éliminer 90 % de formaldéhyde qui sont présents dans l’air, aspirant ainsi une partie de l’humidité

Cette plante peut survivre dans une pièce à faible luminosité. Elle n’a pas besoin de beaucoup d’entretien.

Comment entretenir les plantes déshumidifiantes ?

Parmi tous les types de plantes d’intérieur, celles qui absorbent l’humidité sont faciles à entretenir. La plupart d’entre elles ne supportent pas le froid. Pour cela, il faut les mettre dans des endroits exposés à de faibles courants d’air.

Ces plantes ont également besoin que leurs sols soient toujours humides. Pour cela, il faut veiller à les arroser régulièrement (sans en abuser), de sorte à imiter leur environnement naturel.

La lumière du soleil (indirecte) est aussi essentielle pour le développent et la survie des plantes déshumidifiantes.

Charger plus dans Maison
Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Quel modèle de canapé installer dans votre salon ?

Installer un canapé dans son salon, qu’il soit en tissu, en cuir ou en velours, permet d&r…