Logo Adicie.com

Le naufrage de l’Arche (de Zoé)

Par • 12 avril 2008 • Catégorie: Société

Eric Breteau et les membres de l’association l’Arche de Zoé ont été gracié par le président Tchadien le 31 mars. Donc, je m’incline devant cette mesure de clémence, mais cela n’empêche pas qu’ils ont été condamné en premier lieu. Par contre, je souhaite réagir sur la médiatisation de quelques membres, et de leurs exploits. Certains cas me dérange franchement.

arche de zoéDans un premier temps j’ai vu l’intervention de Monsieur Peligat à l’émission de Laurent Ruquier : « On est pas couché« . J’ai entendu les propos de chacun (de l’animateur et de l’interviewé). Ce membre de l’association ne faisait que renvoyer ses interlocuteurs sur le site de l’association. Donc soit, j’admets, j’ai peut-être eu un jugement hâtif, et j’ai visité en détail le site.

Voici mon enquête :

L’association a été créée le 02/07/2005 cf journal officiel..

Objet de l’association : intervenir en faveur des enfants victimes du tsunami du 26 décembre 2004, à Banda Aceh (Sumatra, Indonésie) pour leur permettre de retrouver des conditions de vie décentes par des programmes sanitaires, sociaux et éducatifs ; développer, mettre en œuvre et coordonner des programmes de réhabilitation de l’environnement familial et social de ces enfants ; développer tout programme en adéquation avec les besoins des enfants et de leur environnement de manière à favoriser le retour à l’autonomie, de façon plus générale ; mettre en œuvre toute action permettant de venir en aide aux enfants en difficulté, en détresse ou victimes de catastrophes naturelles.

Contact pour l’association : … !: s.Lefebvre-at-biotech

Bizarre ce mail… Non ? Poussons l’enquête plus loin, il semble que cette personne soit dans le comité de paris biotech. Je lui accorde que c’est son mail professionnel, et qu’elle préfère cette adresse, sans pour autant mêler la dite société. Mais enfin,Monsieur Breteau n’a pas de mail ?

Quand Monsieur Peligat dit qu’ils sont en mesure statutairement parlant d’engager des démarches en vue de prendre en charge des enfants immigrés, je lui rétorque qu’il y a un lien sur le site de l’association qui parle du pouvoir des associations dans ce cadre et qui dit sur cette page, télécharger annexe 6 renvoi n° 4 fin page 4 :

Décret n° 2004-813 du 14 août 2004 : «l’agrément est accordé pour une durée de 3 ans renouvelable aux
associations déclarées depuis au moins 3 ans dont l’objet est en rapport avec l’assistance aux étrangers.»

Ou je sais plus compter ou il y a un malaise : Arche de Noé n’avait pas une ancienneté de 3 ans pour demander un tel agrément.

Dans les statuts de l’association, il n’est pas prévu que celle-ci a comme but d’aller chercher des enfants dans des pays en guerre.

J’ai cherché les statuts de l’association : « Children Rescues »… Pas trouvé la moindre information là dessus. Inconnu au bataillon.

Lorsque Eric Zeitoun fait remarquer à Monsieur Peligat que les enfants n’étaient pas orphelin, il rétorque : « Prouvez-le moi »… D’accord Monsieur Zeitoun ne peut pas le prouver. Mais l’association a t elle prouvé que ces enfants étaient réellement orphelins ? Elle est dans l’impossibilité vu que Monsieur Péligat reconnait qu’au Darfour les déclarations de naissance ne sont pas d’actualité. Alors comment prouver qu’un enfant à moins de 5 ans ou 5 ans et 2 mois ???

C’est bien écrit sur leur site que l’association s’engage a ne rapatrier que :

Les enfants évacués seront des enfants âgés de 5 ans maximum, formellement identifiés comme orphelins par les communautés locales et/ou par les ONG procédant à leur évacuation. Il est entendu que le mot «orphelin » implique « orphelin de père et de mère, sans famille directe ou connue, susceptible de les prendre en charge ».

Sans famille susceptible de les prendre en charge : Je doute qu’un petit orphelin du Darfour n’est pas au moins un oncle ou tante pas capable de prendre le relais dans le cas ou il se retrouve effectivement orphelin de père et de mère.

Pourtant il est bien indiqué sur la page « Opération Darfour » :

Les enfants évacués disposeront d’un dossier administratif comportant les documents suivants :

  • Acte(s) d’état civil du pays d’origine (selon les éléments disponibles et les conditions d’évacuation),
  • Documents officiels attestant de la situation d’orphelin, sans famille connue,
  • Documents officiels attestant de la situation de péril imminent et justifiant l’évacuation d’urgence d’une zone de guerre,

Quand Monsieur Breteau dit : « Il était inscrit noir sur blanc (en français et en arabe pour éviter toute confusion), que les adultes confiaient les enfants à notre association »… Je lui répond donc au vu de mon enquête : « Mais à qu’elle association » ? L’assocition Chrildren Rescue n’existe pas en France. Je n’ai pas trouvé de déclaration de la dite association. Et quand bien même elle aurait été déclarée avant leur départ… Elle n’a donc pas une ancienneté de plus de 3 ans. Ne pas dire aux enfants qu’ils allaient quitter leur pays (propos confirmés par Monsieur Breteau)… Mais ou va-t-on ? Déraciner des enfants sous n’importe quel prétexte est une violence inouïe à mes yeux. Ils ont oublié qu’en Afrique les enfants ne sont pas considérés comme des orphelins, car ils sont avant tout l’enfant du village. Donc, en cas de décès des parents, ils ne sont jamais laissé à l’abandon, mais élevés par la famille proche (oncle, tante), ou par les « mamas » du village.Ca fait 5 ans qu’il ne se passe rien au Darfour (dixit Monsieur Breteau) … Mais que font les 140 ONG qui sont là bas, du tourisme ? Faut vraiment être imbu de sa personne pour tenir de tels propos.

La seule chose que je reconnais à Monsieur Breteau c’est son charisme. Car il en faut pour arriver à berner des centaines de personnes, et à commencer par les membres de l’organisation. Voilà, la première qualité qu’il faut avoir pour devenir un « gourou » et entrainer des personnes dans un système, qui fait que quelques temps plus tard les protagonistes soient « envoutés » au point d’avaler des couleurs aussi grosses que des éléphants.
Ce qui est formidable de la part du président de l’association, c’est lorsqu’on lui met sous les yeux ses courriers, il ne soit pas capable de rétorquer avec les réponses des ministères qui disent effectivement ils avaient connaissance de son opération. C’est la première des choses que je mettrai sur la table pour être crédible à sa place. Mais bon, je ne suis pas à sa place. A croire que les réponses n’existent pas.
A la place des parents candidats à l’accueil d’enfants, je ferais profil bas. Aller porter plainte, alors qu’ils se sont fait complices de cette organisation c’est vraiment « cracher dans la soupe ».
Oui, Monsieur Breteau je ne comprend pas cette affaire. Et publier un livre qui n’apportera pas les réponses à mes questions, c’est encore une fois faire prendre des vessies pour des lanternes aux français. Et pour le titre, je vous dirais que je préfère celui trouvé par Dominique Goubelle, au votre.
La seule conclusion de cette affaire, c’est que Monsieur Breteau s’est conduit comme un gourou et a utilisé les mêmes méthodes que l’on retrouve dans le mécanisme des sectes.
« Théorie de l’engagement » résumée par Beauvois et Joule :

  • On est d’autant plus engagé que la décision a été libre
  • On est d’autant plus engagé que la décision a été publique
  • On est d’autant plus engagé que la décision a été répétée
  • On est d’autant plus engagé que le répétition a été couteuse
  • On est d’autant plus engagé que l’on semble pas pouvoir revenir sur sa décision
  • Le contexte affectif et émotionnel est facilitateur de ce travail subtil entretenu par la dynamique de groupe

Extrait de Info Secte
Tous les ingrédients de la démarche des « postulants » à l’accueil d’enfants se retrouvent ici :

  • L’association n’a forcé personne
  • Les postulants n’ont jamais caché leur engagement
  • Le processus de recrutement s’est fait par voie de réunions régulières
  • Les postulants ont du débourser en moyenne 2 400 € (là les chiffres changent suivant les sources d’information… Donc j’ai fait une moyenne)
  • L’asscociation n’a forcé personne a prendre cette décision
  • Le contexte émotionnel : Il parle de lui même. Sauver un enfant ! En plus ils étaient 300 volontaires !

Ce qui m’insupporte dans cette affaire, c’est que certains des protagonistes mettent en avant : « L’affaire d’état » et ne sont pas capable de dire « Merci » à la France de les avoir sorti de là. Bien entendu que les relations Tchad/France ont servit dans ce contexte a les libérer. Mais enfin, si le Tchad n’avait pas besoin de la France en ce moment, ils croupiraient en prison mais au Tchad.

Une personne qui a su garder les pieds sur terre, et avoue avoir été berné dans l’histoire. C’est Monsieur Dominique Aubry qui s’est exprimé dans le JDD et reconnait avoir été manipulé : «  »Je ne le déteste (en parlant d’Eric Breteau) même pas. Mais ce type nous a menti et manipulés. Je ne veux plus en entendre parler ».
Ils sont tellement convaincus de l’utilité de leur action, qu’ils sont les victimes d’un complot que rien ne pourra les faire changer d’avis. J’attend donc avec impatience le résultat de l’enquête et le dénouement du procès. En attendant, je ne suis pas dupe. Ma conviction est faite.

22 reponses »

  1. @Arlette

    J’attend donc avec impatience le résultat de l’enquête et le dénouement du procès. En attendant, je ne suis pas dupe. Ma conviction est faite.

    Arlette je trouve que vous allez un peu vite !

    Le Procès est en cours et vous avez déjà condamné cette association.

    Vous ne leur accordez même pas la « Présomption d’innocence » à laquelle tout individu à droit !

    Vous connaissez l’Afrique je crois, Il ne vous est pas venue un seul instant à l’esprit qu’il pourrait s’agir d’un piège ?

    Pour ma part je garde en mémoire un interview d’un Tchadien opposant au Président DEBY qui 48 heures après l’arrestation des membres de l’Arche de Zoé déclaraient je cite de mémoire :

    « Ils sont tombés dans un piège, les enfants sont tous de la même etnie que le Président »

    Je n’ai plus jamais ré-entendu cet interview, curieux non !

    J’attends moi aussi avec impatience le dénouement du procès.

    Nous pourrions avoir quelques surprises !

  2. @Arlette

    Voici un lien utile qui confirme que la plupart des enfants sont de l’ethnie zaghawa celle du Président DEBY.

  3. Personnellement je ne juge que sur des faits concret, et rien ni personne ne me fera changer d’avis.

    1- Ils n’avaient aucun légitimité a agir. Je l’ai dit, il n’avait pas la qualité en tant qu’association a agir dans l’intérêt des enfants (Pour l’arche de Zoé), car Children Rescue n’existe pas en France. Déjà faut qu’ils arrivent à me convaincre du pourquoi avoir changé de nom…

    2- J’ai été confronté à une association qui m’a proposé en échange d’argent d’adopter un enfant. La aussi quand j’ai voulu fouiller un peu, je me suis vite rendu compte que c’était pas si limpide que cela. Cela n’empèche pas, que je reconnais qu’il y a des associations qui font un travail formidable dans ce domaine. Donc, effectivement j’ai tout de même pris du recul et j’attendais que les membres de l’Arche de Zoé s’expriment avant de faire un billet.

    3- Je ne fais que répondre aux propos des membres par la contradiction. Après tout, ils expliquent qu’ils avaient toutes les autorisations, et qu’il faut voir sur leur site pour en être convaincu… Et bien j’ai épluché le site et je n’ai pas trouvé un seul élément qui me confirme leur position.

    Merci pour le lien tu apportes de l’eau à mon moulin :

    les 103 enfants âgés de 1 à 11 ans, destinés à être adoptés en France, ont commencé à être restitués à leurs familles tchadiennes

    A bon ? des enfants de 11 ans ? Pourtant il est bien indiqué sur leur site : Age des enfants maximum 5 ans ! Je veux bien qu’un enfant de 5 ans soit plus mur pour son âge, mais delà a faire 11 ans il y a une différence non ?

    Non, je ne fais pas fi de la présomption d’innocence, d’ailleurs je le dis en conclusion : J’attend la décision de justice… Mais j’ai le droit tout de même d’avoir mon intime conviction.

    Après que le Tchad se soit servi d’eux pour avoir un poids sur la France, je te l’accorde. Mais comme j’ai dit, si le Tchad n’avait pas eu besoin de s’en servir, ils croupiraient en prison là bas. Bon nombre de français croupissent en prison dans d’autres pays comme Michael Blanc sans pour cela que la France n’intervienne. Le jour ou l’Indonésie aura besoin du soutien de la France, ils feront valoir leur prisonnier. Et ce jour là on entendra parler de cette affaire.

    Faut voir le problème sous un autre angle non ? Je reconnaitrais la légitimité de leur combat le jour ou ils m’apporteront la preuve qu’ils avaient le soutien « Franc et massif » de la France avant leur départ. Si cela avait été le cas, ils seraient en mesure d’expliquer :

    – Pourquoi l’association a changé de nom ?
    – Ils pourraient fournir au public les lettres des ministères concernés avant leur départ.

    Je t’invite à visionner la vidéo de la journaliste candidate à l’adoption… J’ai mis le lien dans mon dernier commentaire sur ce billet

  4. Pas mal ton enquète :)
    Nous avions déjà parlé de l’Arche de Zoé dont la culpabilité laissait peu de doute. J’étais vraiment étonné d’apprendre que le président tchadien avait gracié les membres de l’association. Les premières réactions que j’ai entendu étaient du genre « ah tiens, Sarkozy a filé des missiles au Tchad ».
    Cette affaire est au centre de problématiques géopolitiques qui dépassent le cadre simple du crime commis. Je doute que nous sachions la vérité, même si tout se sait finalement un jour ou l’autre.

  5. @Arlette

    J’ai visionné l’émission de FR3.

    Il apparait en effet qu’il y a eu beaucoup d’imprudences de commises, qu’il a été omis d’indiquer l’objectif d’évacuation.

    Il apparait aussi clairement que les protagonistes ne sont pas des traficants mais plutôt des « boyscout ».

    Il apparait également que la position de l’Etat Français devra être éclaircie lors du procès.

    Attendons le jugement et nous verrons !

  6. Attendons bien sûr… Mais enfin il est tout de même bizarre :

    Ils n’avaient aucun agréement pour agir. Ni Arche de Zoé, et encore moins Children Rescue qui est une association qui n’existe pas en France

    C’est un peu léger non ?

    Tu parles de trafiquants d’enfants… Je n’ai jamais dit une telle chose dans mon billet. Je te laisse le soin d’assumer tes propos.

    Je n’ai fait que reprendre ce que disent certains membres, et soulever des contradictions.

    Après venir dire que c’est un complot organisé par les autorités françaises c’est facile à mes yeux. Parce qu’ils ont été averti qu’ils n’avaient pas les autorisations. Voir le PV d’audition par la police francaise : publié par le nouvel obs

    Les autorités qui étaient au courant de ses intentions ne pouvaient pas intervenir tant que le fait n’est pas avéré. C’est le principe même de la présomption d’innocence. On ne va pas condamner les gens parce qu’ils vont peut-être faire une connerie. On est pas encore arrivé sur le principe de Minority Report

    Bien sûr que Eric Breteau s’est posé en « Sauveur de l’humanité »… Mais tous les gourous, d’où ma conclusion, se basent sur ce principe.

    Quand on a la tête sur les épaules, on regarde l’intérêt de l’enfant avant de regarder son propre intérêt. Il a voulu faire un « coup d’éclat » pour attirer l’attention sur lui. Ca au moins c’est réussi.

  7. @Arlette
    Tu parles de trafiquants d’enfants… Je n’ai jamais dit une telle chose dans mon billet. Je te laisse le soin d’assumer tes propos.

    Je n’ai fait que reprendre ce que disent certains membres, et soulever des contradictions.

    Après venir dire que c’est un complot organisé par les autorités françaises

    Arlette merci de ne pas transformer mes propos selon ta convenance !

    Quand j’ai parlé de traficants je ne faisais aucune allusion à ton billet mais à ce qu’il est dit sur le susjet dans le reportage.

    Pas plus que je n’ai déclaré qu’il s’agissait d’un complot organisé par les autorités françaises, j’ai seulement indiqué :

    Il ne vous est pas venue un seul instant à l’esprit qu’il pourrait s’agir d’un piège ?

    Je répète : Attendons le jugement !

  8. Vu que dans son audition du mois d’aout Eric Breteau parle du Cofoq pour cette opération, il est intéressant de souligner que la dite association a publié sa création au JO le : 08/09/07 et une date de déclaration : 24 août 2007.

    Moins d’un mois avant leur arrivée au Tchad… Léger encore une fois. Relevons aussi que l’audition a eu lieu le 19 août et que le collectif fait sa déclaration d’existence 5 jours après.

    Déclaration à la préfecture de police. COLLECTIF DES FAMILLES POUR LES ORPHELINS DU DARFOUR (COFOD). Objet : réunir et mobiliser toutes les personnes et familles désireuses de venir en aide bénévolement aux enfants orphelins du Darfour, province soudanaise en proie à une guerre civile depuis 2003 ; venir en aide aux enfants orphelins en détresse en leur offrant un accueil d’urgence, un soutien matériel et affectif, une possibilité de former une demande d’asile dans un pays en paix, où ils trouveront la sécurité, le réconfort et le soutien nécessaire au développement naturel d’un enfant ; de manière plus générale, mettre en œuvre toute action permettant de venir en aide aux enfants orphelins du Darfour. Siège social….. Date de la déclaration : 24 août 2007.

    Toujours le même refrain : Quid de l’agrément de ce collectif ?

  9. @Arlette

    Toujours le même refrain : Quid de l’agrément de ce collectif ?

    De quel agrément veux-tu parler ?

  10. Dans toute cette affaire, ce qui m’attriste et me révolte le plus, c’est ce que l’on a fait subir aux enfants. J’ai encore sous les yeux quelques images fugitives, à la télévision, où l’on voyait certains de ces enfants, effrayés, et en pleurs, ne comprenant rien à ce qui leur était arrivé… J’espère de tout coeur que tous ces enfants ont pu retrouver leurs familles, et qu’elles ont su trouver les mots pour les rassurer.
    Je rêve d’un monde où la référence à toute idée de « texte sacré » aurait enfin disparu, mais où l’enfant, lui, partout dans ce monde, serait enfin considéré et traité comme tel…

  11. Je suis tout à fait d’accord avec toi Joel. J’aurais soutenu leur action à 100 % si l’association c’était contenté d’ouvrir une école, un pensionnat, ou un dispensaire pour aider les enfants sur place, ou améliorer leurs conditions de vie.

    J’ai l’impression qu’ils ont agit comme des parents en instance de divorce qui prennent en otage leur enfant pour régler leurs problèmes de couple. Ils ont même pas pris le temps de demander aux enfants s’ils avaient envie de quitter leur pays.

  12. Moi j’aimerais bien que des Américains ou des Japonais, beaucoup plus riches que nous, organisent des expéditions pour adopter nos gamins de pauvres qui vivent à leurs yeux dans des conditions déplorables.

    On verrait bien si on a envie de leur trouver de bonnes excuses !

  13. arlette je ne defend pas ses humanitaires mais je pense que l’etat francais n’aurait pas fait autant d’effort pour les liberer si il n’etait pas implique de pres ou de loin dans cette affaire. il est evident que quelque soit leur responsabilite dans cette operation ils ont etes pieges par le president idriss deby d’ou la colere du gouvernement francais piege egalement. le personnage d’eric breteau et son arrogance m’agace un peu et je suis tres gene par ses attaques frontales avec rama yade ou kouchner. mais je reste tres septique sur le reportage tv monte et commente sur un ton larmoyant par la journaliste agnes pelleran(vice presidente du cofod famille d’acceuil) partit prenante dans cette operation. d’ailleurs elle a totalement disparue de la circulation et il serait souhaitable qu’elle vienne s’expliquer maintenant que ses humanitaires sont sortis de prisons. conclusion comme dirait une humoriste « on ne nous dit pas tout »

  14. Pierre je suis tout à fait d’accord sur le point : On ne nous dit pas tout. Comme je l’ai indiqué : Bien entendu que si le Tchad n’avait pas eu besoin de la France il serait encore là bas. Donc, je ne perd pas de vue qu’il y a eu des accords pour les sortir de là.

    Mais, au risque de me répéter.. Si au départ, dans la mesure ou ils n’avaient pas d’autorisation -vu que l’association n’avait pas les conditions requises pour cela- ils s’étaient abstenu de toutes opérations, ou alors seraient allé seulement sur place pour aider les enfants, ils ne seraient pas dans ce pétrin.

    Car même si on arrive a me prouver que la France les a envoyé en pature au Tchad, il faut être inconscient pour ne pas partir avec des garanties. Garanties formelles qu’aujourd’hui à leur place (et même dès le début), j’aurais mises sur la table pour me faire disculper.

    Pour ce qui est de la journaliste, partie prenante dans l’affaire, j’ai failli même pas regarder le reportage, car j’estime qu’à sa place je ne l’aurais pas ramené. Mais à l’époque c’était son reportage ou rien. Donc, je me suis abstenue de faire un billet, et j’ai attendu que les membres eux mêmes viennent s’exprimer pour réagir.

    Je ne compatis pas pour les familles qui sont restées sans enfant, et je ne comprend pas celles qui ont porté plainte. Car, sans elle, les membres de l’association ne seraient parti. Un enfant a tout prix… Mais enfin gardons les pieds sur terre. Le but c’est quoi ? Se faire plaisir ? Quand on a un peu de jugeote on pense à l’enfant d’abord. Et dans ce cas, ces familles n’ont pas vu plus loin que le bout de leur nez.

    De quel droit, et au nom de quoi des personnes pourraient juger que le meilleur pour un enfant du Darfour serait en France (sans ses racines familiales), plutôt que chez lui ???

    Personnellement mon enfance ne s’est pas déroulée dans la soie, mais si quelqu’un était venu m’arracher de mon pays (sans en plus me le dire, donc en me mettant devant le fait accompli), je pense que je n’aurais pas été plus heureuse pour autant. J’ai eu la chance d’avoir des frères et soeurs et même si on s’est le plus souvent crêpé le chignon que de se faire des bises, cela fait parti de mon passé, de mon histoire et aujourd’hui je suis bien contente de mon sort. Donc, je me met un peu à la place d’un gamin a qui on demande rien, et que l’on arrache de ses racines.

    Ils n’ont pas la même culture, la même façon de vivre. Ils faut les aider parce que le pays est en guerre soit, mais faisons le sur leur terrain. Ils en seront tout aussi reconnaissant.

    Il y a mille façons d’aider ses enfants : Par le parrainage par exemple. Envoyer chaque moi le montant que l’écudation aurait coûté en France (voire la moitié)… Aidons les à s’éduquer, les soigner, ou seulement manger à leur faim. Un jour ils seront adultes, ils comprendront ce que des français ont fait pour eux, et verrons que les français ne sont pas des monstres. Mais laissons les dans leur culture, leur pays.

    Comme disait Confusius : Il vaut mieux apprendre à pécher à une personne qui a faim, que de lui donner du poisson. Apprendre à pécher tu le nourris toute sa vie, lui donner un poisson tu le nourris un jour.

  15. arlette votre raisonnement est tres juste. et bien sur la meilleur solution est de les aider sur place en respectant leur tradition. le docteur winkerlberg a d’ailleur fait des propositions de parrainage allant dans ce sens. le probleme d’origine n’etait pas d’envoyer des enfants tchadiens en france pour qu’ils benificient d’une meilleur vie? mais d’evacuer des orphelins du darfour ce qui est tres different.alors qui dit la verite entre l’unicef ou l’arche de zoe? les medias se sont empresses de livrer leurs versions des faits appuyes par le gouvernement francais. eric breteau malgre ce que nous avons convenu a savoir cette arrogance tres deplaisante et sa pub deplacee concernant son livre a une autre verite qui merite d’etre ecoutee. de toute façon nous ne sauront jamais la totale verite sur cette affaire. il aurait ete interessant d’entendre le sentiment ressenti sur place de la jeune infirmiere nadia merimi mais cette jeune femme grande victime est trop touchee pour intervenir.

  16. Si l’association Arche de Zoé avait la légitimité pour faire venir des enfants orphelins en France, avec ou sans un accord gouvernemtal :

    – 1 – Elle serait en possession d’un agrément. Ce qui est impossible vu qu’elle n’avait pas 3 ans d’activité en France 😉 (J’ai mis les liens de ce que j’avance dans mon billet).

    – 2 – Elle aurait agit en toute transparence, donc c’est l’Arche de Zoé et non « Children Rescue » (association qui n’est toujours pas déclarée en France) qui serait allé au Tchad… Ca on a tendance a l’oublier. C’est pas moi qui extrapole, c’est eux qui le disent.

    – 3 – Il est impossible de savoir si les enfants étaient réellement orphelins vu que l’association elle même reconnait qu’au Darfour les déclarations de naissance ne sont pas obligatoires. Donc, comment savoir qui est qui ??? Dans le doute on s’abstient. Et en période de guerre il est possible qu’un enfant soit séparé provisoirement de ses parents sans pour autant que ceux-ci soit décédés.

    Moi je veux bien qu’Eric Breteau me fasse changer d’avis, mais il faut déjà qu’il me prouve qu’il avait la légitimité pour le faire. C’est pourtant simple de montrer l’agrément qui l’autorisait à intervenir en qualité d’association 😉

    Parce que c’est vrai, il n’y a qu’à suivre le lien (Guide Pratique de la demande d’aide d’asile) pour voir qu’une association peut servir d’intermédiaire. Mais enfin un petit alinéa dit :
    4 Décret n° 2004-813 du 14 août 2004 : « l’agrément est accordé pour une durée de 3 ans renouvelable aux associations déclarées depuis au moins 3 ans dont l’objet est en rapport avec l’assistance aux étrangers.»

    Date de déclaration de l’association : Juin 2005… Donc en septembre 2007 elle n’avait pas 3 ans d’existence. Pour ce qui est de l’Arche de Zoé, pas de Children Rescue. J’insiste là dessus aussi.

    Je suis peut-être têtue, mais le jour ou ils arriveront a me prouver leur bonne foi sur ce point je commencerais à voir le problème sous un angle différent.

    Pourquoi parle-t-il sans cesse de l’association : « Arche de Zoé », alors qu’ils sont allé là bas sous le nom : « Children Rescue » ???

    J’espère que ce billet arrivera un jour à leur connaissance, car il me tarde d’obtenir leur réponse. Je suis même étonnée que les journalistes n’est pas fait la même démarche que moi. Simplement visiter le site de l’association et soulevé ce point de détail.

  17. Ce qui est fascinant en France… c’est cette capacité à disserter sur le sort de l’Afrique et de ses enfants sans que jamais une voix africaine ne soit sollicitée (et ce continent, comme le Tchad d’ailleurs, ne manque pas d’intellectuels, de chercheurs, d’artistes…). Et ce phénoménal… « Je connais l’Afrique…! » des anciens coopérants de tout genre. Que les héritiers de Jules Ferry et de Bernard Kouchner veuillent, par fidélité à l’héritage de leur Pères, sauver le monde, soit ! Mais, pitié, trouvez enfin un autre terrain de jeu ! Quant aux enfants, car c’est bien d’eux qu’il s’agit, même si on les a depuis longtemps gommés des commentaires concernant cette affaires, ils ont droit au respect de leur personne, de leur identité, de leur culture, même si celle-ci peut sembler à d’aucuns (comme c’était le cas au XIXè s.) d’un autre âge…

  18. @DEE
    et ce continent, comme le Tchad d’ailleurs, ne manque pas d’intellectuels, de chercheurs, d’artistes…).

    Il n’y a aucun doute là dessus justement, que font-ils pour faire avancer leurs pays.

    Que les héritiers de Jules Ferry et de Bernard Kouchner veuillent, par fidélité à l’héritage de leur Pères, sauver le monde, soit ! Mais, pitié, trouvez enfin un autre terrain de jeu !

    Il appartient certes aux Africains de se prendre en charge, mais le font-ils ?
    Le Tchad est riche de son pétrole ! Que fait-il pour sa population toujours aussi pauvre ! je pourrais en dire autant du Cameroun, du Gabon du Congo etc..

    Alors bonjour monsieur DEE si vous représentez un voie AFRICAINE expliquez moi ce que je n’ai pas encore compris sur l’Afrique.

  19. Vous avez mis le doigt sur le fond de cet héritage colonial…. Porter un jugement péremptoire sur le sort du reste du monde au nom d’une certaine vision occidentale de ce que doit être l’avenir des sociétés extra-européennes. Et c’est bien là la justification que continue de clamer « notre ami » Breteau à ceux qui daignent encore l’écouter… Ces enfants seront plus heureux chez nous que là où ils vivent… Quand aux populations de ce continent, elles ne se limitent pas à leurs dirigeants… Il ne s’agit pas de comprendre l’Afrique, dans une démarche encore une fois toute cartésienne, mais de Respecter Ceux et Ce qui nous est étranger, culturellement et intellectuellement. Mais je sais, par expérience, que je ne saurais empêcher un Français de vouloir transformer le monde et donner des leçons au reste de l’humanité…

    Je vous offre en réflexion cette citation du père de notre école laïque et républicaine (J.Ferry): « […] les races supérieures ont un droit vis à vis des races inférieures […]. Elles ont un devoir de civiliser les races inférieures.[…] de nos jours, je soutiens que les nations européennes s’acquittent avec largeur, grandeur et honnêteté de ce devoir supérieur de la civilisation. « 

  20. @DEE
    Mais je sais, par expérience, que je ne saurais empêcher un Français de vouloir transformer le monde et donner des leçons au reste de l’humanité…

    Cette généralité n’est pas appropriée et en tout état de cause n’est plus une caractéristique spécifiquement française.
    Si vous adressiez cette remarque aux USA je comprendrais.

    Mais revenons à l’Afrique, nous ne sommes plus à l’époque de J.FERRY.
    Dites-moi seulement ce que les pays ex AOF et AEF ont fait pour leurs peuples depuis l’indépendance.

  21. Il n’y a aucun doute là dessus justement, que font-ils pour faire avancer leurs pays ?[…]

    Il appartient certes aux Africains de se prendre en charge, mais le font-ils ?
    Le Tchad est riche de son pétrole ! Que fait-il pour sa population toujours aussi pauvre ! je pourrais en dire autant du Cameroun, du Gabon du Congo etc..

    non non et 1000 fois non !
    sous quel prétexte vous permettez-vous de juger ce que chaque pays fait pour améliorer sa propre situation. Vous ne faites que posez une question, mais son ton, semble y répondre déjà. Vous croyez vraiment que ce que vous avez à offrir est forcément mieux ?

    Il y a une barrière énorme qu’on semble bien vite oublier.
    Nous fonctionnons avec nos repères, nos valeurs, notre histoire. Est-il possible de concevoir, en France, ou dans tout autre pays qui pense avoir « la bonne manière » de faire les choses, qu’ailleurs d’autres ont leurs valeurs, leurs histoires, leur repères. Que ces repères leur apprend autant sur la vie que nos propres repères. Et que, leur solutions sont tout aussi valables que les notres, voir même plus adaptées car elles prennent en compte la réalité de l’endroit considéré.
    Chaque pays dans le monde vaut autant l’un que l’autre, et il me semble plus opportun d’assurer une entraide mutuelle d’égal à égal entre chaque pays que de prendre des décisions unilatérales parce que notre jugement nous fait penser que le voisin d’à coté n’agît pas comme nous le ferions.

    cette affaire est affligeante est scandaleuse, nous sommes revenus 100 ans en arrière sans broncher. beaucoup de choses me gènent et me choquent dans cette affaire. Mais ce qui bat tous les records c’est la justification même donnée à l’action : ces enfants avaient besoin d’être sauvés ! qu’est ce que l’on en sait ? Les familles de ces enfants etaient demandeuses d’éducation, de protection pas plus ! Au lieu de ça, ils n’ont été qu’un moyen pour un fou de créer sa crise internationale ! Bravo !!!

    J’irai plus loin que Confucius : il ne sert à rien de savoir pêcher s’il n’y a ni eau ni poisson à pêcher…

    Merci Arlette pour ce billet

  22. @clair de lune

    Le Tchad est riche de son pétrole ! Que fait-il pour sa population toujours aussi pauvre ! je pourrais en dire autant du Cameroun, du Gabon du Congo etc.
    non non et 1000 fois non !
    sous quel prétexte vous permettez-vous de juger ce que chaque pays fait pour améliorer sa propre situation. Vous ne faites que posez une question, mais son ton, semble y répondre déjà. Vous croyez vraiment que ce que vous avez à offrir est forcément mieux ?

    Je crois qu’il y a un malentendu sur mon propos. Je ne dis pas ce qu’un pays doit ou ne doit pas faire. Je dis qu’un pays qui a des ressources doit les utiliser pour le bien être de sa population selon ses choix. Il y a des besoins vitaux, tel que l’accès à l’eau, aux soins, à l’enseignement qui ne sont que partiellement satisfait et souvent via des actions extérieures
    de type O.N.G. parce les dirigeants politiques ne font rien ou plus précisément mettent leur argent à l’abri en Europe.

    Je suis scandalisé de voir comment vivent les populations, hommes, femmes, enfants dans les villages, et ne venez pas me dire que d’autres ont leurs valeurs, leurs histoires, leur repères. Que ces repères leur apprend autant sur la vie que nos propres repères. Et que, leur solutions sont tout aussi valables que les notres, voir même plus adaptées car elles prennent en compte la réalité de l’endroit considéré.

    Ou sont-elles leurs solutions ?
    Rien il n’y a rien !
    si peut-être comme au TCHAD des enfants sodats !