Acceuil Maison Pyrale du buis : les traitements naturels

Pyrale du buis : les traitements naturels

Commentaires fermés sur Pyrale du buis : les traitements naturels
Pyrale du buis

Importée d’Asie et présente en France depuis 2008, la pyrale du buis est un insecte nuisible qui s’attaque aux buis. Les femelles pyrales pondent ses œufs sur les feuilles de buis pour que ses chenilles puissent les consommer. Plusieurs solutions naturelles sont envisageables pour lutter contre l’infestation de ce nuisible : utilisation du savon noir, du vinaigre blanc ou de bouillie bordelaise. Il est également possible de procéder à des méthodes manuelles en enlevant directement les chenilles sur les feuilles des buis.

Qu’entend-on par pyrale du buis ?

La pyrale du buis est un insecte appartenant à la grande famille des lépidoptères. C’est un papillon ravageur avec des ailes blanches bordées de brun. À la différence de tous les autres papillons nocturnes présents en France, la pyrale du buis se démarque par son reflet doré sous l’action de la lumière.

En outre, les chenilles se nourrissent des feuilles des buis jusqu’à leur assèchement. Ces insectes nuisibles y pondent également leurs œufs. Sachez que les chenilles sont facilement reconnaissables : tête noire, corps vert clair avec des stries longitudinales de couleur vert foncé et incrustée de verrues noires.

Il est à signaler que sur le continent européen, il n’y a aucun prédateur naturel de la pyrale du buis. C’est pour cela qu’elle se multiplie et se propage rapidement.

Par ailleurs, le cycle reproductif de la pyrale du buis comporte cinq étapes :

  • En février, les larves sortent de leur sommeil hivernal (ou hibernation) et s’attaquent aux feuilles des buis. Ces dernières vont s’assécher et devenir brunes. Pour cela, elles vont entamer la partie inférieure de la feuille située au cœur du buisson ; c’est la raison pour laquelle elles sont difficiles à identifier. Cependant, pour pouvoir se déplacer, elles tissent des fils de soie et mangent ensuite la partie supérieure des feuilles. Ces fils blancs deviennent encombrants et cela permet de mettre en évidence la présence de la pyrale du buis.
  • En fin mars, les nymphes se transforment en papillons et vont commencer leur grignotage.
  • De juin à octobre : c’est la période de reproduction et d’envol des papillons. En général, les femelles pondent 200 œufs par ponte et elles nichent au revers des feuilles. L’éclosion se fait dans les 48 heures qui suivent la ponte.
  • Pendant l’automne, les larves, les nymphes ainsi que les papillons adultes cohabitent.
  • En hiver, les chenilles tissent un cocon de feuilles et de soie pour pouvoir rester au chaud. En revanche, les chrysalides (nymphes) ne s’éclosent que pendant le printemps suivant.

Quand faut-il traiter la pyrale du buis ?

En principe, les feuilles infectées par la pyrale du buis deviennent sèches et couvertes de fines toiles. La présence des cocons de feuilles et de soie indique que les chenilles s’attaquent au buis. Ainsi, il est conseillé d’inspecter régulièrement le buis (au moins une fois par semaine) pour éviter qu’il n’arrive à ce stade.

Comme sus mentionné, la pyrale du buis prend leur envol vers le mois de juin au mois de septembre, il est donc recommandé de protéger les buis avec des voiles anti-insectes pendant cette période. Vous pouvez également pointer des jets d’eau à forte pression pour éradiquer les œufs ou les cocons qui nichent au revers des feuilles, ou bien encore utiliser un aspirateur pour aspirer les chenilles.

Durant le printemps et l’été, la présence de petites chenilles vertes ainsi que des toiles tissées au niveau des feuilles marquent la présence de la pyrale du buis.

Il est à préciser que la pyrale du buis est un papillon nocturne dont les femelles pondent ses œufs sur le feuillage des buis. Les larves qui en sortent se nourrissent des feuilles. Par conséquent, le buisson sera défeuillé en un rien de temps. Il faut donc agir rapidement pour éviter cette situation !

Comment traiter naturellement la pyrale du buis ?

Étant donné que la pyrale du buis est un insecte, certaines personnes font encore recours aux insecticides chimiques pour l’éradiquer. Or, l’utilisation de ces produits est interdite par la loi en vigueur depuis le 1er janvier 2019. De plus, ce sont des produits mortels susceptibles de nuire à tous les êtres vivants aux alentours. Face à tout cela, de nombreuses solutions biologiques et écologiques (qui respectent l’environnement) peuvent être utilisées. À savoir :

Le savon noir

Le savon noir est un anti-insecte très efficace. Il permet en effet de dessécher la pyrale du buis et de paralyser ses fonctions vitales. Pour cela, il suffit de pulvériser une solution composée de 10 % de savon noir et de 99 % d’eau sur le feuillage de l’arbuste. Attention ! La pulvérisation ne doit être faite qu’en fin de journée pour ne pas brûler les feuilles à cause des rayons de soleil.

Pour que le traitement soit efficace, veillez à imbiber tout le buisson. Veuillez également à bien pulvériser sur le revers du feuillage. Le lendemain matin, il est recommandé de bien arroser le buis afin d’éliminer les chenilles déjà mortes. Sachez que vous pouvez réaliser cette opération de manière régulière.

Le vinaigre blanc

Utilisé régulièrement au jardin, le vinaigre blanc permet d’éradiquer les chenilles. Pour cela, il faut le mélanger avec de l’eau, en quantité équivalente. Il est à noter que l’efficacité du vinaigre blanc n’est pas encore prouvée. Il sert principalement à compléter les autres traitements naturels contre la pyrale du buis. Il ne s’agit donc pas d’un traitement d’envergure.

La bouillie bordelaise

La bouille bordelaise permet de protéger les buis contre les attaques de la pyrale du buis. Il s’agit d’un traitement composé d’eau, de sulfate de cuivre et de chaux. Il est recommandé de l’appliquer sur le feuillage à la fin de l’hiver et/ou au début du printemps.

Autres traitements de la pyrale de buis

Dans le cas où les buis qui se trouvent dans votre jardin seraient infectés par les chenilles de la pyrale du buis, il convient de les éradiquer par le biais des insecticides biologiques pour préserver l’environnement, mais également pour protéger les autres animaux résidant aux alentours.

Le Bacillus thuringiensis est un traitement biologique contre la pyrale du buis. Il s’utilise comme un insecticide chimique et s’avère être très efficace contre de nombreuses chenilles. Une fois appliqué sur tout le feuillage de la plante infectée, les larves vont ingérer le produit en se nourrissant des feuilles et mourir au bout de quelques jours. En effet, l’insecticide va détruire progressivement les intestins des chenilles en les empêchant d’utiliser leur mâchoire. Par conséquent, elles ne pourront plus se nourrir. Sachez que le traitement peut être effectué pendant deux, voire même trois semaines pour pouvoir traiter les nouvelles générations de la pyrale du buis.

Il est à signaler que c’est un insecticide 100 % écologique et qui se dégrade aux rayons UV. Il est donc préférable de l’appliquer le soir (à la tombée de la nuit).

Par ailleurs, la lutte contre l’infestation de la pyrale du buis peut se faire manuellement. Il suffit d’enlever les œufs et les chenilles, puis de les brûler. Rassurez-vous, ils ne sont pas urticants. Il est aussi possible de mettre en quarantaine les buis infectés via l’installation des filets anti-insectes sur les buis sains.

Remarque : si vous remarquez que les buis sont entièrement infestés, il convient de les arracher et de les brûler. Attention ! Il ne faut pas en replanter au même endroit.

Charger plus dans Maison
Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Installer une piscine hors sol : toutes les étapes

La piscine hors sol se présente comme une alternative plus économique et moins contraignan…