Acceuil Santé Maladie de la goutte, les 4 moyens efficaces pour réduire les excès d’acide urique dans le sang

Maladie de la goutte, les 4 moyens efficaces pour réduire les excès d’acide urique dans le sang

Commentaires fermés sur Maladie de la goutte, les 4 moyens efficaces pour réduire les excès d’acide urique dans le sang
maladie du sang

La goutte est une crise voire une maladie qui fait de plus en plus parler d’elle. Pour cause, elle touche une part non négligeable de la population adulte partout sur la planète. Les causes et facteurs de risques des crises de la goutte sont connus depuis l’Antiquité grecque. Pourtant, elle continue de faire des victimes. Nous avons fait le choix de marquer un arrêt sur cette forme d’arthrose, pour vous. Le temps de parcourir cet article, vous saurez l’essentiel à ce sujet. Mais surtout, vous bénéficierez de recettes naturelles pour traiter ce mal qui a fait souffrir par la douleur chronique des articulations d’hommes et de femmes partout sur le globe. Lecture. Découverte.

La maladie de la goutte : aperçu

La goutte est une forme d’arthrose. Elle est caractérisée par une douleur aiguë, des rougeurs et des sensibilités au niveau des articulations. Cette maladie présente des symptômes de crises soudaines qui apparaissent souvent au cours de la nuit. Les douleurs sont alors violentes. L’articulation subit un gonflement qui affecte le plus souvent le gros orteil. L’articulation finit par s’enfler et devient plus tard violacée. Le sujet ressent également une sensation de froid à l’articulation atteinte.

Cette forme particulière d’arthrose est causée par un taux élevé d’acide urique dans le sang. Dans l’ordre normal des choses, l’acide urique est un déchet produit par le métabolisme du corps. Lorsque le corps emmagasine cet acide et que le taux normal est dépassé dans le sang, l’on parle alors d’état d’hyperuricémie. À ce stade, l’acide urique s’installe par des dépôts dans le sang sous forme de cristaux dans les articulations. Des inflammations sont la réaction de l’organisme à ce dysfonctionnement. Ces dépôts d’acide urique sous forme de cristaux peuvent être à l’origine d’inflammation articulaire chronique. Il est alors question d’arthrite. Une personne qui souffre de crise d’arthrite souffre de douleurs intenses dans les articulations. On constate également des dépôts dans la peau (inflammation) ou dans les reins (néphropathie uratique). Dans ce deuxième cas de figure, la goutte peut conduire à une crise d’insuffisance rénale due à un taux croissant d’acide urique.

Il s’agit par ailleurs d’une maladie qui atteint essentiellement les personnes adultes. Les crises de la goutte se déclenchent entre 30 et 45 chez les hommes qui d’ailleurs sont les plus touchés. Les femmes en revanche sont généralement atteintes après la ménopause. Il est estimé que cette crise touche environ 2 % des adultes. Si vous avez ces différents symptômes notamment une douleur au niveau de l’orteil, prière svp, de bien vouloir consulter un médecin pour une prise de contact et un diagnostic. Il saura déterminer le taux d’acide urique dans votre corps après des analyses et des calculs. Selon le professeur Thomas Bardin, rhumatologue à Paris :

« La goutte est un facteur de risque de mortalité cardiovasculaire et d’insuffisance rénale au même titre que les autres rhumatismes inflammatoires ».

Les causes et les facteurs de risque

Dans la Grèce antique déjà, Hippocrate (qui est le père de la médecine) associait la crise de la goutte aux aristocrates grands amateurs des plaisirs de table. Elle était appelée autrefois la  maladie des rois par certains et pour d’autres la maladie des riches. À fréquence élevée, les excès de table se trouvent à l’origine de l’accumulation d’acide urique dans le sang :

  • Lorsque l’alimentation excède en protéines issues d’une viande blanche ou d’une viande rouge ou encore de poissons ou de fruits de mer par exemple, le risque est alors élevé. Vous devez donc éviter ces aliments ou modérer la consommation de ces aliments ou encore opter pour une alimentation végétale. Un apport calorique qui dépasse largement les besoins de l’organisme peut également être un facteur qui peut causer les crises de la goutte ;
  • La consommation importante d’alcool est aussi un facteur de risque. La moitié des personnes souffrant de la goutte auraient une consommation élevée, voire exagérée d’alcool. L’alcool en l’occurrence élève considérablement le taux d’acide urique dans l’organisme ;
  • Le stress est une autre cause de la maladie. Un état de stress prolongé épuise en effet les substances antioxydantes de notre corps ;
  • Toutefois, les excès de table ne sont pas les seuls facteurs de risque de la maladie. Dans certains cas, elle (la goutte) est transmise de façon héréditaire. Les personnes faisant face à des problèmes métaboliques héréditaires pourraient donc entretenir une production acide urique au-dessus de la moyenne ;
  • Quelques autres fois, le mal peut être causé par des médicaments. C’est le cas par exemple des diurétiques et l’aspirine pris à fréquence régulière.

Les différents traitements pour lutter efficacement contre la maladie de la goutte

Il existe bien entendu des moyens de lutte contre cette forme d’arthrose. Nous vous proposons ici quelques recettes efficaces. Elles ont (ces recettes) la particularité d’être naturelles et sans effets secondaires contrairement aux médicaments. Vous devez donc éviter l’hyperuricémie qui se résulte par une douleur articulaire aiguë et chronique. Notons qu’elles jouent également le rôle de prévention.

L’artichaut : riche en phytonutriments

Les nombreuses vertus que possède ce légume pourraient entre autres aider votre organisme à baisser le taux d’acide urique que vos reins ont du mal à éliminer. Il est par exemple riche en phytonutriments (cyranine, rutine, acide gallique, silymarine). Ces éléments qu’il contient stimulent l’action du foie et nettoient les reins. Lequel peut une fois stimuler, éliminer les excédents d’acide urique que votre organisme aurait accumulé. Un autre avantage lié à la consommation de l’artichaut est sa richesse en micronutriments comme les antioxydants, les vitamines et les minéraux… qui assurent un traitement efficace contre les crises de la goutte.

Le citron pour un nettoyage en profondeur de l’organisme

S’hydrater en cas d’excès d’acide urique dans le sang est un très bon traitement de décontamination de l’organisme. Mais il est davantage conseillé d’ajouter du jus de citron à l’eau que vous consommez dans ce cas. Considéré comme un médicament, les bienfaits du citron sont effet bien connus du grand public, car il traite plusieurs maladies. Les éléments essentiels pour l’équilibre de notre santé sont en grande partie présents dans cet agrume. Il est en plus riche en alcaline et en vitamine C. Vous y avez donc tout ce qu’il vous faut pour sortir votre organisme de l’hyperuricémie. Nous vous conseillons à cet effet, un traitement simple. Pressez un citron entier dans un verre d’eau. Consommez le tout. Reprenez l’exercice chaque matin. Il est préférable que l’eau soit tiède. Cela facilite la circulation sanguine. Combinée aux riches éléments du citron, vous êtes sûr (e) de soulager vos reines dans l’élimination d’acide urique autrefois emmagasiné dans votre organisme.

Le bicarbonate de soude : une astuce utile dans certaines proportions

Mélanger de l’eau du bicarbonate de soude est aussi un moyen de soulager la goutte. La préparation du remède est simple. Il vous suffit d’ajouter une demi-cuillère à café dans un verre d’eau. Sur une durée de deux semaines, administrez le remède 1 à 4 fois par jour. Les résultats ne devraient pas attendre. Mais il faudra faire attention au dosage du bicarbonate de soude. Trop élevé dans le mélange à boire, il peut favoriser l’augmentation du potassium dans l’organisme. Surtout, si vous souffrez d’hypertension artérielle, évitez la consommation de cette solution. La prise de bicarbonate de soude n’est pas adaptée dans ce cas.

L’ail pour dissoudre l’acide urique

Pour réduire votre taux sérique d’acide urique, l’ail est également considéré comme un aliment et se montre un allié incontournable. Il est riche en vitamine, minéraux, magnésium, souffre, oligoéléments, etc. Nous vous conseillons comme traitement de manger deux gousses crues chaque jour. S’il ne vous est aisé d’en consommer cru, vous pouvez toujours les faire bouillir. Dans ce cas, faites en bouillonner quatre. N’hésitez pas à rajouter du persil pour votre haleine.

En conclusion

Vous avez des médicaments qui permettent de lutter contre la goutte, toutefois pour éviter toute réaction allergique, il est préférable d’utiliser les traitements naturels. Fréquentez des patients souffrant de cette maladie pour échanger sur les nouveaux traitements ou sur un médicament naturel qui pourront sauver une vie. N’oubliez pas également de vous rapprocher d’un médecin pour un diagnostic et un suivi régulier. Vous pouvez en définitive adopter d’autres fruits et agrumes qui ont le même traitement. La banane qui est riche en potassium est alcalinisante et la pomme qui est pauvre en purines et riche en antioxydant. L’avocat est un bon allié pour diminuer le taux d’acide urique dans le sang. Les olives sont aussi de bons agents à cet effet. Pour empêcher la production d’acide urique, nous conseillons de consommer les cerises, les fraises, les myrtilles et les ananas. Il est à noter que ces différents moyens luttent également contre plusieurs maladies.

 

Charger plus dans Santé
Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Ultra Pur Ketone : avis du complément pour régimes alimentaires

Ces dernières années, l’Ultra Pur Ketone est devenu l’un des produits de perte de poids le…