Logo Adicie.com

Pourquoi la mafia aime tant les poubelles

Par • 14 janvier 2008 • Catégorie: Monde

Tout le monde a vu les images hallucinantes des rues de Naples couvertes d’immondices. La province de Naples est dans le peloton de tête d’Italie en termes d’ordures avec une production quotidienne de 7300 tonnes. Les autorités sanitaires sont dépassées par les événements et au milieu trône la mafia qui détient le commerce de l’enlèvement et traitement des déchets. Mais pourquoi la mafia est-elle toujours investie dans cette activité partout dans le monde depuis des décennies ?

Les poubelles à NaplesLes résidents de Naples accusent les autorités de ne pas en faire assez pour combattre la Camorra, la mafia locale, qui contrôle le ramassage et le traitement des ordures depuis 25 ans, causant la montée en puissance du problème du traitement des déchets depuis plus d’une décennie. Le crime organisé semble avoir la main mise sur le ramassage d’ordures dans le monde entier ; singularité assez étrange pour que j’en parle un instant.

La raison principale de l’attrait pour les déchets tient dans le fait que ce commerce est facile à pénétrer puisque personne ne veut le faire. La mafia a besoin d’activités commerciales légales afin de blanchir l’argent sale émanant du trafic de drogue, de la prostitution, de la contrefaçon et toutes les autres activités illégales possibles. Le deuxième paramètre implique l’idée que cette activité est facile à mettre en place. En effet, la logistique derrière l’acheminement des ordures depuis un point A vers un point B ne demande pas d’inspiration commerciale plus développée que nécessaire. Troisième point important : il faut que ça rapporte. Bien évidemment le ramassage des ordures répond à une demande récurrente qui est extrêmement lucrative et exponentielle.

Voici concrètement comment cela fonctionne : la mafia organise l’activité de ramassage des ordures dans une ville particulière. Les prix sont régulés et les territoires sont définis afin qu’aucun habitant ne puisse décider qui va venir ramasser les ordures devant chez lui. Quant à la concurrence éventuelle, elle est soumise au rackets et pressions que la mafia sait parfaitement orchestrer.
Sans compétition saine, en autorégulation et avec une demande récurrente, il n’est pas besoin de préciser que le travail effectué peu laisser à désirer, surtout à Naples. D’ailleurs, ce système est le même partout dans le monde où le crime organisé contrôle le ramassage des déchets.
La Camorra contrôle environ un commerce sur cinq dans toute l’Italie et sûrement bien plus dans la province de Naples. Le ramassage d’ordures doit compter pour peu dans les 70 milliards de $ en Chiffre d’Affaires annuel pour la Camorra, mais la mafia locale est tellement implantée dans ce secteur qu’il est difficile de l’en décrocher.

En plus, les autorités bataillent comme elles peuvent en fermant les décharges tenues par la Camorra, mais du coup le désastre en cours s’est accéléré avec la situation hallucinante que nous avons observée ces dernières semaines. C’est une bonne chose de virer la mafia du business des ordures, mais encore fallait-il prévoir un plan de rechange parce qu’à hauteur de 7 300 tonnes par jour, le problème ne peut pas attendre.

8 reponses »

  1. Peut-être aussi parce qu’il est pratique de se « laver les mains » de ce que fait la Camorra dans le traitement de ses déchets.On ne sait pas comment placer les déchets toxiques, parce qu’on a pas les centres de retraitement faits pour ? Un organisme plus ou moins maffieux nous propose de les éliminer pour pas cher… Allez, le contrat est signé!Et les ordures toxiques finissent dans la nature, mais ce n’est pas la faute des pouvoirs publics!

  2. Je précise d’ailleurs que maffia prend deux F

  3. Désolé mais mafia s’écrit indifféremment avec 1 ou 2 « F » , mais le language moderne privilégie 1 seul « F » 😉

    En effet, je n’ai pas abordé le problème des déchets toxiques dont le maffia (avec 2 « F » pour te faire plaisir :) ) dispose de manière tout à fait illégale et impropre. Cela s’ajoute aux autres problèmes.

  4. Hum en lisant ton article j’ai l’impression de comprendre que la mafia contrôle tout le monde (comprendre la Terre), je doit être parano ^^.En tout cas sympa, moi je pensais plutôt que contrôler les déchets sa permet de jeter ce qu’on veut comme le dit Acidifié, et puis un macchabée de temps à autre ^^.Mais pour le blanchiment je n’y pensait plus, je ferais un mauvais mafieux moi.

  5. En Italie, c’est bien confirmé qu’une entreprise sur cinq est contrôlée par la mafia. Ca fait « presque » tout le monde. Puis ceux qui restent sont racketée ou subissent des pressions.
    C’est pas être parano, c’est être réaliste.

  6. Merci pour cet article très intéressant. Ce qui me fait réagir, c’est que ton analyse est celle du gouvernement Italien comme de beaucoup d’Italiens. Tout le monde est conscient de cette situation mais personne n’agit. Pourquoi je dis que personne n’agit, car si les autorités Italiennes faisaient leur boulot, nous n’aurions pas des situations qui dégénèrent comme à Naples!!!!

  7. A mon avis, comme partout ailleurs, les autorités italiennes sont corrompues jusqu’à la moëlle.
    La puissance de feu financière de la mafia est telle qu’ils peuvent s’acheter tous les flics, maires, députés, ministres et présidents qu’ils veulent.
    Il y a une poignée de magistrats qui combattent la Comorra et c’est trop peu pour lutter efficacement.

  8. Et puis il faut être lucide qui irait risquer sa peau ou celle de ses proches pour que les Mafiosos lâchent le trafique « tout le monde a de grande idée mais personnes n’a de couille pour les réaliser »(Le Tueur)… En revanche ton article est super merci bien :)