Logo Adicie.com

Journée de la femme le 08 mars : Et si on faisait le bilan ?

Par • 5 mars 2008 • Catégorie: Société

On estime que l’homme est apparu il y a 6 000 000 d’années. Et la femme, elle est apparue quand ? Ou plutôt quand a-t-on commencé par la considérer comme un être humain à légal de l’homme ?

droit des femmesSans être une « Chienne de Garde », je revendique ma féminité, sans pour autant être une féministe extrémiste. Il faut reconnaitre que c’est seulement au cours du siècle dernier que les femmes ont commencé à être reconnues comme une personne douée de raison, et tout aussi capable qu’un homme.

Longtemps dans notre pays, les femmes même si elles étaient reconnues en tant que telles, n’avaient pas accès aux études, et encore moins à certains métiers.

Pourtant on ne peut pas renier leur participation pendant les guerres. D’une part, l’homme étant au front, elles sont partis à l’usine, elles ont été des résistantes dès le début du conflit. A l’heure ou l’on parle de ne pas oublier la SHOAH, il est important de souligner que beaucoup de femmes ont été déportées pour faits de résistance. On peut citer Lucie Aubrac, Lise de Bressac

Longtemps on a laissé la liberté aux femmes de s’investir dans des métiers qui demandaient de l’humanité. Par exemple : infirmières, sages-femmes, institutrices…

Enfin, les temps évoluent et aujourd’hui on ne rencontre plus ce clivage : « Homme/Femme ». Il aura fallu du temps pour qu’elles accèdent à tous les métiers, et il est donc normal qu’aujourd’hui la parité ne soit pas encore d’actualité dans beaucoup de domaine. Mais à fonction égale, les femmes prouvent qu’elles sont aussi capables que l’homme.

Vu que le 8 mars est « La journée de la femme », voici une liste non exhaustive des femmes qui ont « ouvert la voix » dans des fonctions qui jusqu’à cette date n’étaient accessibles qu’aux hommes.

Quelques pionnières :

  • 1861 : Première bachelière : Julie Daubé
  • 1884 : Première femme médecin : Madeleine Bresse
  • 1884 : Premier cours à la Sorbonne pour Clémence Royer
  • 1885 : Obtention d’une agrégation des sciences pour Mle Bortniker
  • 1900 : Première avocate en Europe : Jeanne Chauvin
  • 1909 : Première femme pilote d’avion : Elise Deroche dite la Baronne de Laroche
  • 1903 : Première lauréate du prix Nobel pour Marie Curie
  • 1912 à 1921 : Premières femmes diplômées de l’Ecole des mines, Centrale et Aéronautique
  • 1936 : Premières femmes secrétaire d’Etat : Cécile Brunschvig à l’Eductation Nationale, Suzanne Lacore : Enfance, et Irène-Joliot Curie : Recherche Scientifique
  • 1943 : Première femme à sieger dans une assemblée parlementaire : Marthe Simard

Faisons une pause, pour noter au passage que les femmes citées ci dessus, ne pouvaient toujours pas voter en France ! Il est dit que le Général de Gaulle, a octroyé le droit de vote aux femmes en 1944 en reconnaissance pour leur travail fait dans la résistance pendant la guerre.

  • 1951 : Première femme députée : Elise Grappe
  • 1958 : Première femme pilote de formule 1 (Italienne) : Maria-Teresa De Fillipis
  • 1967 : Première pilote de ligne : Danièle Décuré
  • 1970 : Première femme admise à l’Ecole polytechnique : Anne Chopinet (qui sortira major de sa promotion en 1972)
  • 1972 : Première ambassadrice : Marcelle Campana
  • 1973 : Première femme sous-préfet : Florence Hugodot
  • 1976 : Première femme obtenant le grade de général : Valérie André
  • 1974 : Première femme candidate à une élection présidentielle en France : Arlette Laguiller
  • 1979 : Première présidente du Parlement Européen : Simone Veil
  • 1980 : Première académicienne Française : Marguerite Yourcenar
  • 1983 : Première présidente de la Cour de Cassation : Simone Rozès
  • 1985 : Première femme dans l’armée de l’air : Isabelle Boussaert
  • 1991 : Première femme 1er ministre en France : Edith Cresson
  • 1996 : Première française dans l’espace : Claudie Haigneré
  • 1999 : Première femme pilote de chasse : Caroline Aigle
  • 2007 : Première femme à accéder au second tour des présidentielles en France : Ségolène Royal

Quelques dates de lois qui ont été promulguées pour reconnaitre certains droits aux femmes :

  • 1944 : France : Acquisition du droit de vote. (Première participation à une élection 1945).
  • 1967 : Promulgation de la loi Neurwith légalisant l’utilisation de la pilule en France
  • 1975 : Promulgation de la loi Veil légalisant l’avortement
  • 1962 : Abrogation de la loi obligeant le consentement de son mari pour une femme d’être commerçante.
  • 1999 : Arrêt de la cour de cassation 5 septembre 1999 reconnaissant le viol entre conjoint.
  • 1994 : 1er mars – Promulgation de l’article 222-23 du code pénal légiférant le viol entre époux
  • 2006 : Promulgation de la loi instaurant l’égalité des salaires entre Homme et Femme.

Il aura fallu attendre le 15 septembre 1995 pour que l’ONU déclare lors de la conférence finale consacrée aux femmes que « les droits des femmes sont parties intégrantes et indivisibles des droits humains ».

Vous pouvez donc rajouter (Mesdames et Messieurs… ne soyons pas rancunières :) ), d’autres dates qui prouvent que l’histoire de France a pris en compte « La femme » en qualité d’individu, ou les noms et les dates de femmes qui ont été des pionnières dans un domaine.

La photo a été prise à Ottawa (Canada). La statue commémore le décret voté en octobre 1929 au Parlement Canadien qui reconnait aux femmes le titre de personnes à part entière et leur accorde le droit de vote.

29 reponses »

  1. ARLETTE
    Qui peut douter aujourd’hui, non pas de l’égalité femme homme, mais de la supériorité des femmes.

    Sous l’influence des femmes les hommes se sont quelque peu féminisés, chez les jeunes couples le partage des tâches est maintenant chose acquise

  2. …..SUITE…..

    il n’y a plus de tâches réservées à l’un ou à l’autre.

    Une seule chose que les femmes n’ont pas encore appris aux hommes, c’est de faire des enfants !

    Les femmes se sont libérés, pas les hommes, ils restent dépendant des femmes.

    Pour appuyer mon propros je qte propose le petit poème qui suit :

    FEMME OBJET,
    FEMME FATALE

    Qui donc a pu créer
    Cette femme exquise
    L’homme en est persuadé
    Et croit l’avoir conquise

    C’est être prétentieux
    De l’affirmer ainsi
    Se comparer à Dieu
    Sans vergogne ni merci

    Dans son imaginaire
    Il a du oublier
    Qu’il est originaire
    D’un monde compliqué

    Que nous dit la genèse
    Sur la femme de l’homme
    Que Dieu lui donna Eve
    Et en cadeau la pomme

    La femme est cet objet
    De son premier plaisir
    Dieu seul, lui, le savait
    Qu’elle le ferait trahir.

    De cette femme objet
    Créer un jour pour lui
    Il deviendrait le jouet
    Du jour comme la nuit

    Depuis ce jour heureux
    Il garde le modèle
    Il devient capricieux
    La veut toujours plus belle

    De bijoux éclatants
    Il flatte son orgueil
    Lui consacre son temps
    En espérant qu’elle veuille

    Lui donner de l’amour
    Des caresses du plaisir
    Plus que de beaux discours
    Exciter son désir.

    De l’objet, à la femme
    A la créature fatale,
    Il a perdu son âme
    Sa liberté totale

  3. Sous l’influence des femmes les hommes se sont quelque peu féminisés, chez les jeunes couples le partage des tâches est maintenant chose acquise

    Mince, je me suis fait avoir ! J’ai pas un jeune à la maison :(

    Pourtant ma mère me l’avait toujours dit : « Bois du vieux, embrasse du jeune »… :)

    Ah ça c’est sur ! Faire des enfants c’est pas demain la veille qu’on vous donnera la recette !
    Mais c’est parce que l’homme a toujours été convaincu de la supériorité de la femme, qu’il l’a pendant des années empêché d’accéder à différentes fonctions. Peur de la concurrence.

    Très joli ton poème !

  4. Ha la journée de la femme, une journée qui ne faut surtout pas oublier si je ne veux pas me faire taper sur les doigt :D

    Je suis assez étonné de voir que la « Promulgation de la loi instaurant l’égalité des salaires entre Homme et Femme. » a été seulement en 2006 !

    D’un coté internet c’est une bonne chose. Car Femme est Homme peuvent faire tout pareil. Et les femme peuvent aussi se faire passer pour des homme ou vis versa.
    C’est quasiment la parité dans la poche.

    Mais bon, c’est vrai que un nombre important d’Homme sont sur les forums et administrateurs des sites. Arlette tu dois te sentir bien seul parmi tous ses hommes sur le Hub.

    Tu sais combien de femmes il y a sur le Hub sur les 18 786 membres ? :)

    Olitax

  5. Merci Arlette pour le compliment sur le poème.

    Je ne crois pas que les hommes craignent la concurrence de la femme, ils craignent plutôt de ne plus être des hommes.

    Je ne te connais pas Arlette mais je crois que tu es une personne dite « Mûre »

    Si les jeunes femmes d’ajourd’hui revendiquent l’égalité elles veulent aussi de vrais hommes à la maison.

    Je sais de quoi je parle, j’ai deux garcons mariés, 38 et 35 ans et par conséquent deux belles-filles que j’adore.

  6. @Olitax : Mais bon, c’est vrai que un nombre important d’Homme sont sur les forums et administrateurs des sites. Arlette tu dois te sentir bien seul parmi tous ses hommes sur le Hub.

    Sur le Hub, comme ailleurs, je crains dégun ! :)

    On peut pas savoir combien il y a de femmes et d’hommes vu que certains ne renseignent pas leur sexe. Mais c’est sûr le webmastering est très « masculin ».

    @Robert j’aime ta délicatesse : Je ne te connais pas Arlette mais je crois que tu es une personne dite “Mûre”… Disons qu’Olitax pourrait être mon petit fils (c’est un jeunot : 16 ans)… (Mince ! c’est vrai ça ! … )… Allez disons que je suis à la fleur de l’âge : Juste un petit demi-siècle ;)

    Ceci étant dit, les femmes d’aujourd’hui ne revendique plus l’égalité (je le vois avec mes nièces qui sont de tout âge), c’est rentré dans les moeurs… Mais il faut rester vigilante !

    Je voulais seulement souligner que ce n’est pas si vieux que ça certains droits pour la femme.

  7. Et oui sa fait peur, mais les femmes sont plus intelligentes que les hommes, mais ceux ci utilisent leur force pour les garder en laisse,comme toujours, même si je ne comprend pas, enfin je doit être trop jeune et trop ouvert d’esprit (ou pas assez justement).

  8. Je ne vais pas me mettre à t’appeler grand-mère comème ! :d Je suis pas assez jeune pour être ton petit fils, à la limite ton fils.

    Ha lala … tu imagines la chance que tu as ;) … MDR

  9. J’en ai assez de ces journées pour les minorités et qui ne servent à rien…
    Y a t’il une journée de l’homme?
    En ce qui concerne la condition de la femme, elle me semble extrêmement préocupante dans le monde, j’ai bien peur qu’une journée ne change pas grand-chose.
    C’est à elles qu’on met le voile pour ne pas attiser les convoitises …des hommes, c’est elles qu’on excise, qu’on bat, qu’on empêche d’aller à l’école, qu’on lapide et qu’on viole…
    Dans nos sociétés dites « civilisées » elles sont sous-payées, se tapent double journée de boulot, elles doivent être Super Woman: bonne mère, bonne épouse, bonne au lit, bonne cuisinière.
    Lorsqu’elles sont femmes de: boulanger, agriculteur, commerçant, restaurateur, elles ne côtisent nulle part et la société ne leur reconnait absolument aucun droit, idem lorsqu’elles restent à la maison élever leurs enfants !
    Je pasticherait Simone de Beauvoir en disant que « on ne nait pas féministe, on le devient » car notre société est faîte par les hommes, et pour les hommes ;et je les aime, là n’est pas la question.
    Ce n’est pas cette journée qui montre la considération que l’on a pour nos mères, c’est plutôt un aveu d’echec pour moi.

  10. Pendant mes études aux U.S.A., j’étais à peu près arrivé à la même conclusion que toi. Comme j’étais dans une université de type Liberal Arts, il y a un énorme pris de conscience vis-à-vis des minorités et tout le reste. A force de te voir rabâcher qu’il faut valoriser les minorités, tu commences à avoir honte d’être un blanc de sexe masculin.

  11. Nathalie : Je ne me sens pas comme « une minorité »… :)

    Je voulais simplement profiter de l’occasion pour montrer qu’il y a encore du chemin à faire, et que la reconnaissance en tant qu’individu pour les femmes n’est pas si vieux que cela.

    Erreur Nathalie : Maintenant les femmes sont considérées comme travailleur conjoint travaillant dans les cas que tu cites… C’est aussi récent cette réforme, mais elle existe bel et bien. Elles peuvent cotiser aux caisses. Après pour ce qui est de rester à la maison pour élever les enfants, elles peuvent comme les hommes d’ailleurs, bénéficier du « congés parental ».

    Laurent : Je ne suis pas encore arrivé au stade d’avoir honte d’être une femme, car j’ai la chance d’avoir un caractère assez trempé pour m’être toujours imposée. Et aussi la chance d’être née à la bonne époque, et en France !

    Mais enfin, j’ai vécu dans ma jeunesse (il n’y a que 20 environ) un entretien d’embauche ou le responsable me disait : « Vous êtes venu en pantalon, mais ici il faudra mettre une jupe ». (Et c’était pour un emploi de comptable, pas pour être au contact des clients ! Inutile de te dire que j’ai décliné l’offre d’emploi. ;)

  12. Nathalie si tu t’insurges contre les minorités, alors penche-toi sur la politique de Nicolas Sarkozy. Dès qu’une minorité proteste, il impose des règlements, des lois pour aller dans leur sens :

    – Les malades d’Alzhameir : Qui nous a valu une cotisation supplémentaire
    – Les taxis : Ou finalement il a reculé sur la mesure
    – Les pecheurs : A qui il a promis une levée des quotas
    – Les agriculteurs : Ils a accordé le mais transgénique
    – Les juifs : Il a imposé « le devoir de mémoire »
    etc…

  13. Geoffrey excuse-moi mais tu dérapes complètement sur la notion de minorité. Je te rappelle ci-dessous la définition donnée par le Parlement européen le 8 juin 2005 :

    L’expression « minorité nationale » désigne un groupe de personnes dans un État qui :
    a. résident sur le territoire de cet État et en sont citoyens ;
    b. entretiennent des liens anciens, solides et durables avec cet État ;
    c. présentent des caractéristiques ethniques, culturelles, religieuses ou linguistiques spécifiques ;
    d. sont suffisamment représentatives, tout en étant moins nombreuses que le reste de la population de cet État ou d’une région de cet État ;
    e. sont animées de la volonté de préserver ensemble ce qui fait leur identité commune, notamment leur culture, leurs traditions, leur religion ou leur langue.

  14. Arlette, après avoir épuisé le « congé parental », si tu décides de rester chez toi pour élever tes enfants, tu n’existes plus pour personne ! Mére au foyer n’est pas un métier reconnu…
    Quant aux cotisations pour les conjoints travailleurs, ells sont prohibitives !
    En ce qui concerne les « minorités », je sais bien que les femmes n’en sont pas une, et c’est ce qui me scandalise car nous sommes une majorité (sauf, je suppose, dans des pays délicieux comme la Chine où l’on sacrifie les petites filles) et bien mal représentées.

  15. Nathalie excuse-moi je ne peux résister à ta déclaration :

    « si tu décides de rester chez toi pour élever tes enfants, tu n’existes plus pour personne ! Mére au foyer n’est pas un métier reconnu… »

    Pardonne les quelques erreurs du texte qui va suivre n’en retiens que l’essentiel je viens de l’écrire pour toi !

    MERE AU FOYER

    Elever un enfant, qu’y a-t-il de plus beau ?
    Ce n’est pas un métier, encore moins un fardeau !
    N’est-ce pas l’accomplissement d’une vie,
    Que toute femme devrait être ravie
    De pouvoir l’assumer, sans aucune contrainte.
    Doit-elle donc travailler pour pouvoir exister ?
    Supporter règlements horaires et astreintes
    De devoir subir, ne jamais protester.

    Elles n’en ont nul besoin pour être reconnues !
    Elles peuvent exister sans être soumises !
    Au travail régulier pour de maigres revenus
    Sans considération de l’entreprise.

  16. Je ne sais plus où j’ai vu que les femmes passaient 3 x plus de temps sur les tâches ménagères que les hommes.
    C’est évident que « mère au foyer » mérite d’être un statut à part entière et reconnu comme tel.

    Ce ne m’avais pas sauté aux yeux avant de lire ce billet, mais c’est dommage que la journée de la femme donne une fausse empreinte de minorité.

  17. Ma mère a était longtemps : mère au foyer. Il nous interdisait de mettre à l’école sur la fiche que l’on remplissait en début d’année : Profession de la mère = Sans profession. Elle voulait justement que l’on mette « Mère au foyer ». Parce que justement elle considérait que c’était un métier à part entière ;)

    Et vous vous étonnez que je sois féministe ?

    Même si pour tout dire, je ne vois pas l’intérêt de faire une « Journée pour… », et que le 8 mars pour moi cette année cela ne représente que le jour de mon départ en vacances, après tout cela ne peut pas faire de mal de dire que c’est « La journée de la femme ». Justement, c’est le moment de parler de la condition féminine dans le monde.

    Je n’ai pas sciemment abordé le sujet de la condition féminine dans le monde, car je me suis dit au final, qu’il serait intéressant d’en faire un billet plus approprié. Donc, je vais m’aérer quelques jours, et je reviendrais en force « squatter le blog » ;)

  18. Merci Robert pour ce joli poème qui me va droit au coeur!
    J’ai élevé mes deux fils qui ont maintenant 21 et 19 ans et j’ai fait une JOLIE, très jolie petite fille 20 ans après…
    Quel plaisir de parler à ses enfants comme à des adultes, et d’aider à grandir un bébé.
    Décidément, oui, le métier de Maman est le plus beau qui puisse exister, le plus valorisant et de loin le plus intéressant.
    Mais il n’y a que les Mamans qui le savent.

  19. Arlette, je te souhaite bien du plaisir quant au traitement de la condition féminine dans le monde.
    Tu vas aborder là un sujet épineux. il y a un risque certain de dérapage. J’ai hâte de voir comment tu vas t’y prendre.
    D’ici là bonne vacances.

  20. Bonnes vacances Arlette !

  21. Merci Nathalie, et Robert ;) … Je pars avec quelques bouquins (et beaucoup de pulls) me relaxer en Bretagne ! :)

  22. Nathalie, j’ai un peu d’avance sur toi, je suis marié depuis 40 ans (avec la même femme je précise) nous avons eu 2 garçons qui ont aujourd’hui 38 et 35 ans mariés tous les deux et parents chacun de 2 garcons !

    Donc nous avons 4 petit-fils et mon épouse qui a élevé ses 2 fils n’a pas perdu la main.

    Souvent on demandait à mon épouse ce qu’elle faisait, sa réponse était quelque peu cinglante et provocatrice je cite :

    « Simplement mère au foyer, femme entretenue et fière de l’être ! »

    Inutile de dire que cela coupait court à toutes personnes voulant en rajouter ou mettre en avant son « métier »

  23. Bonne journée de la femme à toutes.

    @Nathalie
    Non la journée de la femme n’est pas une journée d’une minorité. Les femmes sont majoritaires.
    Et Oui il y a une journée de l’homme, c’était en février. Mais la journée de l’homme est consacrée à des parades militaires. C’est beaucoup moins romantique que la journée de la femme qui est le jour ou les femmes reçoivent des cadeaux et des fleurs aussi bien à leur travail qu’à la maison.
    Les mauvaises langues disent que la journée de l’homme c’est le reste de l’année (en dehors du 8 mars). Mais ce sont des mauvaises langues.

  24. Tiens il y a une journée de l’homme ??? Je savais pas :’ C’est quand en février ???

  25. En Chine les employées féminines ont une demi-journée de congé offerte à l’occasion de la journée de la femme!

  26. C’est le 23 février.

    On appelle cela aussi la journée des défenseurs de la mère patrie. Avant c’était la journée de l’armée Rouge.

    Dans la vie c’est le jour ou les hommes sont choyés par les femmes.

    Enfin c’est comme ça pour les Russes. En France on plus au même stade. La journée de l’homme Francais c’est plutot la Gay Pride que la journée des défenseurs de la mère patrie. Les moeurs ont évolué.

  27. Quoi que l’on dit de la femme,elle est d’abords la mere,la soeur,le conjoint,la fille…etc.

  28. @Bouchilaoune : Je ne vois pas en quoi le fait qu’une femme soit « Mère, soeur, fille ou conjointe » ne lui donnerait pas le droit à avoir les mêmes privilèges que les hommes.

    La femme n’est pas d’abord… Mais la femme peut être : « Mère, conjointe ou soeur de… » . De la même manière qu’un homme peut être : « Père, conjoint ou frère de… »

    D’abord suppose que c’est un état de fait commun à toutes. Or des femmes qui ne sont pas mères, conjointes ou soeurs de … cela existe aussi ! :)

  29. A mon avis,cette égalité n’est que dans
    un sens,d’un autre,elles devaient avoir tous les droits
    que les hommes ont.
    Puisque,il est très rare de voir une femme demander la
    Facture de la dot à un homme d’une manière officielle
    il se peut que cela se réalise mais hélas,qu’elle clandestinité!
    ou cahe-cache…