Acceuil Santé Orchidée : comment la faire refleurir ?

Orchidée : comment la faire refleurir ?

Commentaires fermés sur Orchidée : comment la faire refleurir ?
orchidée

Il existe plus de 25 000 espèces et 850 genres d’orchidées. Certaines espèces comme l’orchidée phalaenopsis, le paphiopedilum ou le cymbidium sont plus faciles à faire fleurir que d’autres. Pourtant, faire refleurir une orchidée semble impossible pour certaines personnes, même avec les espèces d’orchidées les plus simples à cultiver. Voici nos conseils pour parvenir à faire refleurir votre orchidée.

L’orchidée entre en dormance après la floraison

Votre orchidée semble ne plus prospérer après sa floraison ? Pas de panique ! Vous devez seulement être attentif pour espérer une nouvelle floraison. En effet, lorsqu’une orchidée cesse de fleurir, elle entre en dormance. Vous pouvez toutefois l’encourager à refleurir avec un peu d’attention. Les orchidées phalaenopsis peuvent refleurir sur de vieilles branches. Ceci est possible grâce à une nouvelle tige émergeant d’un nœud triangulaire le long de sa tige.

Pour déclencher la refleuraison de votre orchidée, il faut lui donner un peu plus d’attention que ce que vous lui accordez habituellement. Cela demande un petit investissement en temps et en effort de votre part.

Les orchidées phalaenopsis sont très appréciées pour leurs grandes et belles fleurs. Mais pour en créer de nouvelles, elles doivent dépenser énormément d’énergie car en temps normal, votre orchidée devrait entrer en dormance (une période de repos) une fois qu’elle aura terminé sa floraison. Cette période permet à votre plante de se reposer et de substituer les nutriments qu’elle a dépensés pendant sa floraison. Les orchidées phalaenopsis stockent les nutriments et l’eau dont elles auront besoin pour leur croissance et leur floraison dans leurs feuilles.

Généralement, la dormance d’une orchidée dure entre 6 à 9 mois. Après cette période de repos, votre plante refleurit d’elle-même. Autrement, vous devez donner un petit coup de pouce à votre orchidée afin d’activer le rythme naturel qui mène à sa floraison.

Comment faire refleurir une orchidée ?

Voici ce qu’il faut faire pour déclencher la réapparition de votre orchidée :

  • Une fois la floraison de votre orchidée terminée, fertilisez-la toutes les deux semaines. Pour ce faire, utilisez un engrais équilibré 20-20-20 pour plantes d’intérieur mélangé à la moitié de sa force.
  • Profitez de cette fertilisation pour ajouter 3 glaçons, c’est-à-dire 3 glaçons toutes les deux semaines. Évitez d’arroser vos orchidées.
  • Placez votre orchidée dans un endroit plus frais (température nocturne entre 12 et 18 °C) jusqu’à l’apparition d’une nouvelle branche de fleur.
  • Lorsque vous observez l’apparition d’une nouvelle branche de fleur, remettez votre orchidée dans son emplacement habituel. Commencez à l’arroser tout en ajoutant 3 glaçons par semaine.

Ces quelques astuces plutôt faciles vous permettront de profiter longuement de cette plante un peu capricieuse et de ses jolies fleurs.

Comment entretenir une orchidée au long de l’année ?

Si vous possédez une orchidée cymbidium, sachez que cette plante a besoin du contraste entre les nuits fraiches et les journées chaudes pour consentir à s’épanouir. Il faut également l’installer dehors à partir du mois de mai jusqu’à la fin du mois de septembre ou début octobre pour espérer la voir fleurir. Toutefois, l’orchidée cymbidium déteste le plein soleil, donc pensez à l’abriter sous un arbre à feuilletage léger, derrière des canisses ou derrière une plante.

Quelle source de chaleur pour une orchidée pendant l’hiver ?

Pendant l’hiver, la majorité d’entre nous se réchauffe avec des dispositifs de chauffage traditionnel ou moderne tels que la poêle, le radiateur, la cheminée, etc. Cependant, il s’avère que les orchidées apprécient peu ces sources de chaleur. En effet, notre chauffage a tendance à assécher l’air de nos intérieurs alors que les orchidées apprécient les atmosphères humides et craignent les coups de chaud. Ainsi, ne les installez pas dans des pièces trop chauffées comme le salon et évitez de les mettre à proximité de votre système de chauffage.

Quel type d’eau utiliser pour arroser une orchidée ?

Toutes les orchidées détestent l’eau calcaire, excepté les paphiopedilum. L’eau du robinet est donc à proscrire pour l’arrosage de votre orchidée. Privilégiez l’eau minérale, l’eau de pluie ou l’eau du dégivrage du réfrigérateur. À défaut de l’une de ces eaux, l’eau de robinet peut tout de même être utilisée à condition qu’elle soit neutralisée avec quelques gouttes de citron ou de vinaigre.

Quel engrais choisir pour une orchidée ?

Les orchidées ont besoin d’engrais, mais il faut respecter quelques règles. Ne donnez jamais de l’engrais à une orchidée asséchée et respectez leur période de dormance. Vous trouverez des engrais spéciaux réservés à ce type de plante dans le commerce d’engrais. À défaut, vous pouvez également utiliser des engrais pour plantes fleuries, mais en prenant soin de doubler la dose de dilution prescrite par le fabricant. Enfin, prenez la précaution d’arroser votre orchidée en laissant s’écouler un surplus d’eau afin d’éviter toute brûlure des racines.

L’orchidée apprécie l’humidité

L’humidité est un indispensable aux orchidées. Au début de la journée, pensez à vaporiser d’eau régulièrement votre orchidée. Si possible, installez-la sur un plateau rempli de gravier baignant dans l’eau. Lorsque l’eau s’évapore, celle-ci dégagera de l’humidité qui est très bénéfique pour vos orchidées.

Que faire après la floraison d’une orchidée ?

Une fois que les fleurs d’une tige de votre orchidée sont toutes fanées, coupez au-dessus d’un œil afin de provoquer une nouvelle floraison. Si une tige sèche complètement (cela se produit généralement après la deuxième floraison), vous pouvez la supprimer à la base.

Les racines qui ont séché pourront également être coupées proprement, mais en prenant garde de ne pas blesser les parties vivantes de l’orchidée.

Charger plus dans Santé
Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Comment accélérer la guérison d’un bleu ?

Les hématomes ou bleus sont des lésions cutanées à la fois douloureuses, gênantes et inest…