Acceuil Maison Comment faire pour installer un placo hydrofuge ?

Comment faire pour installer un placo hydrofuge ?

Commentaires fermés sur Comment faire pour installer un placo hydrofuge ?
installation de plco hydrofuge

Utilisé aussi bien dans la construction que dans la rénovation, le placo hydrofuge s’invite aujourd’hui dans la plupart des maisons françaises. Ce type de plaque de plâtre présente de nombreux avantages. Non seulement le placo hydrofuge est pratique et efficace, mais il participe également à l’optimisation du confort d’un logement. De plus, il est possible d’effectuer soi-même la pose d’une plaque hydrofuge. Pour réussir l’installation d’un placo hydrofuge, suivez notre guide.

Qu’est-ce qu’un placo hydrofuge ?

Un placo hydrofuge est une plaque de plâtre qui a reçu un traitement spécifique afin de le rendre résistant à l’humidité. Il existe plusieurs types de plaques de plâtres et chacune d’elles a ses propriétés et ses particularités propres. De ce fait, toutes les plaques de plâtres ne se valent pas toutes. Le placo hydrofuge est cartonné et se distingue par sa couleur verte.

Le placo hydrofuge est constitué d’une couche de plâtre prise en sandwich entre deux parements en carton. Ces derniers servent à structurer la plaque lors du processus de fabrication, le temps que le plâtre sèche. Une fois le placo hydrofuge fabriqué, les faces cartonnées servent à protéger le cœur de la plaque. Elles facilitent également la finition des ouvrages, notamment la peinture.

Quand utiliser un placo hydrofuge ?

Comme nous l’avons évoqué précédemment, le placo hydrofuge résiste contre l’absorption d’eau en surface, mais également en immersion. Ce type de plaque de plâtre est indispensable dans les pièces humides et exposées à l’éclaboussure d’eau comme la salle de bains, la cuisine ou les locaux non chauffés (buanderie, garage, etc.).

Outre sa grande résistance à l’humidité, le placo hydrofuge joue un rôle important dans l’isolation thermique d’un logement. En doublage sur une ossature, il optimise le confort et l’intimité d’une pièce.

Bien que le placo hydrofuge soit destiné aux salles humides, il est toutefois possible de l’utiliser dans d’autres pièces de la maison. On parle généralement de plaque certifiée NF EN 520 par des documents précis. Il existe également d’autres plaques de plâtres qui suivent la norme européenne (CE), sans pour autant répondre à la norme française (NF).

Pour ce qui est des dimensions, tous les types de plaques de plâtres ont les mêmes dimensions, y compris les plaques hydrofuges. La longueur classique des plaques de plâtre se situe entre 2,5 et 3 m, pour une largeur de 120 cm. Néanmoins, si votre pièce est difficile d’accès, vous pouvez opter pour des plaques de 60 cm de largeur. Plus léger, vous pourrez les manier en toute facilité.

Comment poser un placo hydrofuge ?

Comme nous avons pu le voir, le placo hydrofuge possède des propriétés qui réduisent l’absorption le rendant indispensable dans les pièces non chauffées et humides. Si vous êtes un peu bricoleur, vous pourrez facilement procéder à la pose de plaques hydrofuges.

Toutefois, il est toujours judicieux de connaitre les règles à respecter avant de s’attaquer directement aux travaux. Les règles à appliquer concernant la pose ou l’enduction des plaques de plâtres hydrofuges sont disponibles dans les guides NF DTU 24.41 et 25.42.

Les bonnes pratiques affichées dans ce guide sont issues de l’expérience des professionnels. Lire ce guide vous permettra de connaître les étapes à réaliser pour réussir la pose de vos plaques hydrofuges.

Il faut également que les propriétés hydrofuges concernent l’intégralité des matériaux servant à la pose des plaques. Cela concerne les joints, les colles, les enduits et les mortiers. En effet, si l’un de ces éléments ne résiste pas à l’eau, la protection risque de ne pas être au rendez-vous et les plaques peuvent se désolidariser facilement.

Un placo hydrofuge peut être collé. En effet, il se pose comme un placo standard : en cloison dans le cas d’une création d’un espace ou en doublage de mur sur ossature métallique. Dans le cas d’une rénovation, vous pouvez coller directement les plaques hydrofuges sur les murs à l’aide d’enduit. Assurez-vous seulement que les murs soient « sains ». Autrement, vous devez réaliser des contre-cloisons.

Pour la pose d’un placo hydrofuge, vous avez besoin d’une scie égoïne, d’un mètre, d’un niveau, d’une visseuse, d’une grignoteuse et de couteaux à enduire. Enfin, portez également une tenue adaptée : lunettes de protection, gants et chaussures de sécurité.

installation de plco hydrofuge

Comment procéder pour poser correctement le placo hydrofuge ?

Pour réussir la pose de vos plaques de plâtre sur le mur, il faut procéder de la manière suivante :

  • Si le mur en question est doté d’une ouverture (porte ou fenêtre), commencez à partir de cette dernière avant de vous diriger vers les angles de la pièce.
  • Avec un couteau de peintre, mettez de la colle sur l’emplacement prévu, tous les 30 cm à raison d’environ 200 g pour chaque application.
  • Une fois la plaque posée, mettez du mortier entre les plaques, ainsi qu’entre le placo et le plafond. Pour ce faire, servez-vous également du couteau de peintre. Il est à noter que si vous voulez installer du placo sur le plafond, il faut commencer par ce dernier avant de poursuivre sur les murs.
  • Laissez sécher le mortier, puis posez des bandes à joint placo. Mais avant de procéder à la pose des bandes, il faut d’abord les mouiller dans un seau d’eau pendant une dizaine de minutes. Ensuite, appliquez de l’enduit entre les plaques de plâtres, puis posez les bandes sur les endroits concernés.
  • Dans le cas d’une finition en peinture, appliquez une sous-couche d’impression. Autrement, posez un système de protection à l’eau sous le carrelage (SPEC).

Il est toujours préférable d’être accompagné par une autre personne dans la réalisation de ces travaux, surtout pour la pose des plaques. En effet, il peut être difficile de maintenir le placo en place, tout en assurant qu’il soit bien droit. À défaut, vous pouvez vous faire aider par un lève-plaque qui vous facilitera la réalisation de la pose. Appliquez la plaque en butée du plafond, tout en veillant bien à ce qu’une espace d’environ 2 cm soit conservée en séparation du sol. Cela vous permet d’éviter les remontées capillaires. Dans la majorité des cas, cette espace sera recouverte d’une plinthe.

Lors de la manipulation des plaques, attention à ne pas les casser. En cas de doute, vous pouvez opter pour des plaques pliables qui sont à la fois faciles à transporter et idéales pour les pièces difficiles d’accès.

Quel prix pour un placo hydrofuge ?

Le prix d’un placo hydrofuge dépend de la dimension, de l’épaisseur choisie, ainsi que les différentes caractéristiques de l’accessoire. Il faut compter en moyenne entre 5 et 7 euros par mètre carré pour un placo classique B12 hydrofuge.

Le devis de la pose du placo hydrofuge varie également en fonction du fait que que vous allez faire appel à un plaquiste ou que vous allez la réaliser vous-même. Si vous envisagez de faire appel à un expert, cela vous coûtera entre 15 et 25 euros le mètre carré de pose. Le prix de la main-d’œuvre dépend de l’importance des travaux et de leur difficulté.

Dans tous les cas, la pose de plaques hydrofuges est à la portée de tous. Toutefois, il faut veiller à ce que la pose se fasse sur une surface saine. Cette dernière doit être préalablement nettoyée avant la pose.

Charger plus dans Maison
Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Maitrise d’oeuvre : définition

La mise en œuvre d’un projet de construction n’est pas toujours aussi simple, qu’il s’agis…