Acceuil Santé Syndrome du côlon irritable : comme le soigner naturellement ?

Syndrome du côlon irritable : comme le soigner naturellement ?

Commentaires fermés sur Syndrome du côlon irritable : comme le soigner naturellement ?
Syndrome du côlon irritable

La plupart des gens qui ont mal au ventre sont atteints du syndrome du côlon irritable. C’est un trouble bénin et très fréquent, pouvant être particulièrement handicapant. Il peut se manifester par des ballonnements, des constipations, des douleurs abdominales ou des diarrhées. Il peut être traité de plusieurs manières, notamment grâce à des méthodes naturelles.

Syndrome du côlon irritable : qu’est-ce que c’est ?

Le syndrome du côlon irritable ou SCI est une affection intestinale, notamment des gros intestins. Il peut être la cause des problèmes de motilité et de sensibilité chez les personnes qui en sont touchées. La motilité est tout ce qui concerne les mouvements des aliments qui sont digérés à l’intérieur des intestins. Quant à la sensibilité, il s’agit de la manière dont les signaux qui proviennent des nerfs intestinaux sont interprétés par le cerveau. Ce sont ces problèmes qui peuvent engendrer les changements des habitudes intestinales, ainsi que les douleurs abdominales, et d’autres symptômes.

Le syndrome du côlon irritable est bénin. Il ne cause pas des maladies graves comme le cancer. Toutefois, il peut être embarrassant et handicapant, en fonction de l’intensité des symptômes.

Dans le monde, c’est au Canada qu’on trouve les taux les plus élevés de SCI. Chaque année, on estime que plus d’une centaine de milliers de Canadiens développent ce syndrome.

Parmi toutes les personnes qui souffrent cette affection, on peut constater que 40 % préfèrent consulter des médecins pour des soins médicaux. Quant à celles qui ont des symptômes moins graves, elles préfèrent se soigner elles-mêmes. Cela peut se faire soit en achetant des médicaments en vente libre, soit en changeant une partie de leur mode de vie en évitant certains aliments par exemple.

On rencontre la majorité des cas de personnes souffrant du SCI chez les femmes que chez les hommes. Il peut nuire considérablement à la qualité de vie et à la productivité d’une personne. C’est pour cela qu’il doit être traité le plus rapidement.

Les symptômes du syndrome du côlon irritable

Très fréquemment, on peut observer des ballonnements, des troubles du transit et des douleurs abdominales chez les personnes atteintes du SCI. Les douleurs abdominales sont presque présentes dans la majorité des cas. On peut décrire cela comme une sensation de crampe ou de spasme au niveau de la région ombilicale ou des fosses iliaques. Les douleurs peuvent être  plus fortes au réveil ou après un repas, pouvant durer des heures, voire même des jours. L’émission de selles ou de gaz peut soulager le patient.

Quant aux ballonnements, ils sont aussi assez fréquents pour une personne souffrant du syndrome du côlon irritable. Dans ce genre de situation, le port de vêtements serrés peut être pénible. Une tension permanente peut être ressentie, dans les cas les plus sévères. Cela peut être accompagné d’une distension de la paroi abdominale et des bruits qui proviennent du tube digestif.

Lors des troubles du transit intestinal, on peut très souvent s’attendre à la constipation ou à des diarrhées. Il est aussi possible de constater une alternance de constipation et de diarrhées.

On peut constater 3 formes de syndrome du côlon irritable, selon le trouble du transit qui a été observé. Il s’agit du SII-D (la forme avec diarrhée prédominante), du SII-C (la forme avec constipation prédominante), et du SSI-M (la forme mixte avec alternance constipation/diarrhée).

Ces symptômes ne sont valables que s’ils se présentent au moins un jour par semaine, et cela sur 3 mois successifs.

On peut aussi souvent associer des pathologies au trouble du SCI (comme le syndrome de fatigue chronique, la fibromyalgie, la cystite intestinale, etc.).

Qu’est-ce qui peut causer le syndrome du côlon irritable ?

On ne connaît pas réellement les causes du syndrome du côlon irritable. Certaines personnes qui souffrent de cette affection disent avoir traversé des périodes de stress et de fatigue intense. On a aussi constaté que les vacances et le repos pouvaient contribuer à la réduction de l’intensité et la fréquence des crises.

Il faut savoir que l’anxiété et le stress ne sont pas les seuls facteurs causant ce trouble. Certaines recherches disent que le syndrome du côlon irritable touche les femmes à cause des hormones féminines, mais cela n’a pas encore été prouvé.

L’intolérance au gluten et au lactose pourrait avoir un lien avec la manifestation du SCI chez certaines personnes.

En général, chaque personne possède son propre état de santé. Les causes du syndrome du côlon irritable peuvent donc être variables selon chaque individu.

Quelles sont les solutions naturelles pour soigner le syndrome de côlon irritable ?

Éviter certains aliments

Il faut éviter ou bien réduire la consommation de certains éléments pour soulager, et même soigner le syndrome de côlon irritable.

Il est possible de commencer par la réduction de la consommation de viande. Si possible, il faut la remplacer par du poisson, des légumineuses, ou des œufs.

Il est aussi possible de limiter la consommation du café.

Les aliments avec gluten comme la farine de blé peuvent être remplacés par de la farine de riz, de quinoa ou de sarrasin (sans gluten).

La consommation de produits laitiers peut aussi être réduite, en les remplaçant par des desserts ou des laits végétaux.

Privilégier certains aliments

Les légumes cuits à vapeur sont des aliments à privilégier. Il est aussi conseillé de manger des fruits régulièrement (idéalement avant ou en dehors des repas pour ne pas avoir de gaz pouvant être douloureux).

Le curcuma possède les propriétés anti-inflammatoires qui peuvent aider à soulager le SCI. Il ne faut donc pas hésiter à parsemer ses plats par cette épice.

L’adoption de nouvelles habitudes alimentaires peut aider à faire disparaître doucement ce genre de problème.

Évacuation et contrôle du stress

Il faut également procéder à l’évacuation et au contrôle du stress pour soulager le SCI de manière naturelle. Pour cela, le yoga, la méditation ou des exercices de respiration peuvent être d’une grande aide.

Consommer des aliments riches en fibres

La consommation des aliments riches en fibres permet l’absorption des liquides qui se trouvent dans les intestins. Cela peut donc aider à prévenir la diarrhée. On peut en trouver dans certains fruits comme les fraises, les pommes et le pamplemousse. Les haricots verts sont également de bonnes sources de fibres.

Les fibres insolubles qui se trouvent dans le blé entier peuvent aussi être utilisées pour traiter les problèmes de constipation. On en trouve aussi dans des feuilles de salade.

Toutefois, il faut savoir que l’ajout de fibres dans son alimentation doit se faire progressivement pour ne pas donner des ballonnements et des gaz.

Faire des exercices

Faire 30 minutes ou plus d’exercice non compétitif permet de soulager le stress, et de libérer des endorphines (antidouleurs naturels). Cela permet également de faire fonctionner en douceur le système digestif.

Faire un auto-massage du ventre

L’auto-massage du ventre peut calmer les douleurs causées par le syndrome du côlon irritable. Cette technique peut contribuer à la relance de la motricité du côlon.

Pour cela, il faut adopter un mouvement de lissage en suivant le trajet du côlon (du bas du ventre à droit, en remontant jusque sous les côtes à droite, traversant transversalement vers le dessous des côtes à gauche, et descendant jusqu’en bas du ventre à gauche) et en appuyant suffisamment fort. La séance peut se faire allongée ou debout.

L’auto-massage du ventre peut se faire en utilisant quelques gouttes d’huile végétale. Le mouvement peut être effectué quatre à cinq fois.

Charger plus dans Santé
Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Les remèdes naturels pour éliminer un kyste sébacé

En plus de l’acné, les kystes sébacés figurent également parmi les indésirables en matière…