Acceuil Santé Quand mettre les chaussettes de compression ?

Quand mettre les chaussettes de compression ?

Commentaires fermés sur Quand mettre les chaussettes de compression ?
Quand mettre les chaussettes de compression

Les veines, qui ont pour rôle de faire remonter le sang vers le cœur et les poumons, possèdent des valvules anti-reflux qui empêchent le sang de redescendre vers les pieds. En cas d’insuffisance veineuse, les veines sont dilatées et ces valvules ne sont plus jointives et ne jouent plus leur rôle. Le sang stagne ou reflue et exerce ainsi une pression sur les parois veineuses. En conséquence, les veines gonflent et se déforment, entraînant une maladie veineuse.

La contention veineuse, ou la compression veineuse est une des solutions de prise en charge des insuffisances veineuses. Mais qu’est-ce que la contention veineuse et quand porter des chaussettes de compression ?

La contention veineuse : c’est quoi ?

La contention veineuse, ou compression veineuse est un acte indispensable à la cicatrisation d’une plaie d’origine veineuse. Le traitement de l’insuffisance veineuse par la contention veineuse se base sur un principe mécanique simple et efficace.

Un textile élastique de compression exerçant une pression dégressive, externe, plus forte à la cheville et plus légère dans la partie supérieure du pied. En comprimant doucement les veines, les bandes élastiques de compression améliorent considérablement le flux sanguin vers le cœur et permettent ainsi de soulager les symptômes de l’insuffisance veineuse, de traiter l’œdème, et de ralentir la progression de la maladie veineuse.

Il est toutefois nécessaire de rappeler que la prescription de la contention veineuse est un acte médical.

Pourquoi utiliser les dispositifs de contention veineuse ?

La contention veineuse utilise un textile élastique, comme les bandes, les mi-bas, les bas, les collants ou les chaussettes de compression, qui va exercer une forte pression sur les jambes du patient pour favoriser davantage la circulation sanguine au niveau des pieds, pour que le sang puisse remonter jusqu’au cœur et aux poumons. Cela permet ainsi d’augmenter le taux d’oxygène dans le sang, les muscles et la peau.

Les bas et les chaussettes de compression permettent donc de :

  • Prévenir l’apparition des sensations de jambes douloureuses ou lourdes, ou de les soulager ;
  • Diminuer ou éviter l’apparition d’œdèmes au niveau des jambes ;
  • Prévenir ou traiter l’apparition de varices sur les jambes ;
  • Prévenir les complications cutanées liées à la maladie veineuse, comme l’eczéma ou la télangiectasie, ou traiter ces symptômes ;
  • Favoriser la cicatrisation d’un ulcère de la jambe, qui peut être provoqué par une varice non traitée ;
  • Prévenir ou traiter l’apparition d’une thrombose veineuse, ou phlébite.

Quels sont les types de bas de compression veineuse ?

Il existe plusieurs types de bas de compression ou de contention veineuse. Ils sont classés suivant leur hauteur :

  • Les chaussettes de compression, qui s’arrêtent sous le genou ;
  • Les bas-cuisses de compression, qui s’arrêtent à la racine de la cuisse ;
  • Les collants de compressions, qui montent jusqu’à la taille du patient et comportent une culotte.

Mais les bas de compression ne sont pas seulement classifiés selon leur hauteur, mais également selon leur niveau de compression veineuse. Exprimé en mmHg ou millimètre de mercure, le niveau de compression indique la force exercée par le bas au niveau de la cheville du patient :

  • Les bas de compression de classe I, avec une pression entre 10 et 15 mmHg. Ils sont spécialement adaptés aux femmes enceintes, aux patients qui adoptent une position debout prolongée ou qui doivent effectuer un voyage de longue durée ;
  • Les bas de compression de classe II, avec une pression entre 15,1 et 20 mmHg. Ils sont adaptés aux voyageurs qui présentent un risque de phlébite, aux femmes enceintes, aux patients qui souffrent d’œdèmes ou de varices au niveau de la jambe ;
  • Les bas de compression de classe III, avec une pression entre 20,1 et 36 mmHg. Ils sont adaptés aux patients qui ont des œdèmes ou des varices importants, qui ont déjà souffert de phlébite ;
  • Les bas de compression de niveau IV, avec une pression supérieure à 36 mmHg, prescrits pour la prévention du syndrome post-thrombotique.

Quand mettre les chaussettes de compression ?

Les bas et les chaussettes de compression sont des dispositifs médicaux qui nécessitent une prescription médicale. Ce sont des solutions non médicamenteuses qui permettent de soulager les douleurs aux jambes et les symptômes dues à une insuffisance veineuse.

Ainsi, si vous avez une maladie veineuse au niveau des jambes, vous pouvez trouver des chaussettes de compression adaptées à vos besoins afin de soulager naturellement vos douleurs. Ces dispositifs de contention veineuse peuvent également être portés :

  • Pendant des pratiques sportives ou physiques intenses, car ils permettent de limiter considérablement les risques de crampes pendant un effort physique intense, et d’augmenter la température musculaire ;
  • Après des pratiques sportives ou physiques intenses, à porter le plus tôt possible après l’effort. En effet, porter des chaussettes de compression pendant au minimum 2 heures, voire toute une journée entière après une activité physique intense est recommandé par les médecins. Ces dispositifs permettent de favoriser la relaxation des muscles et d’améliorer la circulation sanguine. Les chaussettes de compression portées après un effort physique permettent donc d’éviter la rétention veineuse et de favoriser la récupération ;
  • Pendant les longs voyages. Les voyages qui durent des heures ne sont pas agréables pour les jambes qui sont systématiquement au repos, dans de mauvaises positions et conditions. Porter les chaussettes de contention pendant les voyages en avion ou en train vous permet ainsi d’améliorer la circulation veineuse et de limiter les sensations de fatigue et de lourdeur au niveau des jambes. Vous évitez ainsi les phlébites, les thromboses veineuses et l’AVC pendant un voyage de longue durée avec ces dispositifs ;
  • Pendant l’hiver, car le froid peut avoir des conséquences graves sur la circulation sanguine et les jambes. En portant les chaussettes de contention pendant la saison hivernale, vous tenez vos pieds bien au chaud et à l’abri des conséquences du froid.

En d’autres termes, la contention veineuse, utilisant les bas et les chaussettes de compression, est un dispositif médical qui prévient et traite les symptômes et les conséquences d’une insuffisance veineuse. Les chaussettes de compressions peuvent être portées pendant et après un exercice physique, durant un long voyage et pendant l’hiver. Vous pouvez trouver facilement sur le marché, la taille qui correspond à votre morphologie pour plus de confort et d’effet sur vos jambes et votre système sanguin.

 

Charger plus dans Santé
Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Maladie de Morton : les remèdes naturels

La maladie de Morton ou syndrome de Morton se caractérise par une inflammation du pied ent…