Acceuil Finance Etats des liens pour les paiements et transferts d’argent en Afrique

Etats des liens pour les paiements et transferts d’argent en Afrique

Commentaires fermés sur Etats des liens pour les paiements et transferts d’argent en Afrique
Etats des lieux pour les paiements et transferts d'argent en Afrique

L’Afrique est l’un des plus grands et vastes continents du monde. Malgré sa superficie, et sa diversité tant en termes de culture, de climat, le pays africain s’inscrit parmi les plus pauvres pays du monde. Cette pauvreté peut se refléter notamment sur le marché financier du pays, et sur le taux de bancarisation de la population. Il est cependant à noter qu’il existe une différence significative entre certains pays du continent, où généralement les pays du nord de l’Afrique affichent des taux de couverture bancaire et de taux de bancarisation élevés. Des efforts et des stratégies pour améliorer la situation bancaire dans tout le pays sont à mettre en avant, avec également, une spécificité du marché bancaire des pays africains axée sur le mobile banking, ou aussi le mobile wallet.

Le marché bancaire en Afrique : comment se présente-t-elle ?

Le développement du marché financier dans certains pays de l’Afrique reste quelque peu faible, voire même à la traîne. De ce fait, le marché bancaire est particulièrement caractérisé par un faible taux d’utilisation de carte bancaire notamment pour un paiement, un faible taux de couverture bancaire et surtout par un faible taux de bancarisation. Autrement dit, c’est uniquement la minorité de la population des pays de l’Afrique qui ont accès au service de la banque. Mais cette situation n’est cependant pas totalement généralisée dans tout le continent, où certains pays affichent une dynamique différente et plus ou moins tangible dans le secteur bancaire.

Les particularités du marché bancaire des pays de l’Afrique

Le développement d’une banque et de son service repose en quelque sorte sur la dynamique et sur les outils de paiement dans un pays. Il est à savoir que dans le cas de la majorité des pays en Afrique, la prépondérance du paiement se fait par cash. Cette prédominance du cash s’explique notamment par le manque de diversité d’outils de paiement développé par les banques ou encore le nombre inférieur de systèmes de paiement en ligne auxquels la population de l’Afrique peut avoir accès. En ce sens, pour effectuer un paiement, une personne préfère recourir à de l’argent liquide qu’à une carte bancaire. Il en est de même pour le transfert d’argent, la population ne va pas recourir au service d’une banque, mais préfère effectuer le transfert au moyen de liquidité, soit de l’argent cash.

Les pays de l’Afrique affichent des taux de bancarisation assez faibles, en comparaison avec les pays des autres continents. Par contre, les pays situés au nord du continent affichent des taux assez élevés, dont notamment le Maroc qui détient une dynamique d’utilisation supérieure à la moyenne. Le meilleur taux d’accès à une banque en Marco est de l’ordre de 71 %. Pour atteindre ce taux, les banques centrales dans ces pays ont dû adopter des politiques de bancarisation basées sur le volontarisme de la population.

Parallèlement à la politique bancaire, les documents administratifs nécessaires pour ouvrir un compte bancaire, pour espérer accéder au service d’une banque : virement, transfert, paiement au moyen d’une carte bancaire, sont difficiles à obtenir. En effet, l’absence d’une adresse fixe porte préjudice aux clients désireux de souscrire à une banque. Aussi pour ouvrir un compte bancaire, les futurs clients doivent présenter un acte d’identité ou un acte civil.

Le transfert de devise est très important dans les pays de l’Afrique, qui est à hauteur de presque 6 % du PIB, tel le cas du Nigeria. Cette particularité du marché financier explique le fait que certains pays du continent sont appelés les pays receveurs de transferts venus des pays à l’étranger.

Un marché bancaire hétérogène au travers le pays

La situation bancaire et le marché bancaire ne peuvent pas être généralisés à l’échelle de toute l’Afrique. En effet, dans certains pays du continent africain, surtout les pays du Maghreb affichent des situations bien meilleures. Cela s’explique en quelque sorte par la volonté étatique, qui prend forme et se matérialise par la politique bancaire. Pour leurs cas, les pays du Maghreb affichent un taux de bancarisation moyen de presque 36 %, avec des équipements et des stratégies de paiement au moyen d’une carte bancaire très développée.

Dans certains pays membres de la zone CEMAC ou encore de la zone UEMOA, ils ont créé une seule et unique banque centrale, avec une monnaie d’échange unique, propre à ces zones. Cette politique a pour objectif de favoriser l’unification des modes de paiement dans certains pays de l’Afrique.

Le développement du concept de mobile banking ou du mobile wallet

Pour la population de l’Afrique, les appareils de communication mobile, notamment les Smartphones sont facilement accessibles et manipulables. Ces appareils se placent non seulement au cœur de la communication dans tout le pays, mais il s’agit également d’un moyen pour effectuer un virement ou des transferts d’argent en toute sécurité dans le pays.

À titre indicatif, pour les clients du mobile banking, il est plus facile d’envoyer de l’argent au congo, par l’intermédiaire des entreprises qui se spécialisent dans cette branche, soit des services de gestion d’argent en ligne. Mais le transfert d’argent ou le versement ou le paiement d’argent ne sont pas uniquement facilités dans les pays autres que le Congo. Le transfert d’argent via le mobile banking ou le mobile wallet est en plus, très facile et se fait en quelques clics.

Certains pays anciennement colonies anglaises ont adopté des politiques stratégiques visant la prospérité du secteur de la télécommunication, en favorisant les infrastructures de communication. Ainsi, c’est au sein de ces pays que le concept du mobile money, du mobile banking ou du mobile wallet ont vu le jour. Il s’agit notamment du concept de la banque dans son téléphone. Il suffit à un des clients d’un réseau de souscrire pour faire un paiement, pour effectuer un virement d’argent et un transfert d’argent dans les pays de l’Afrique. Près de 100 millions de clients ont ainsi adopté cette pratique. Dans ce schéma, il suffit au bénéficiaire du transfert, ou au bénéficiaire du virement de prendre l’argent dans son mobile soit directement, si le bénéficiaire possède un compte de mobile wallet, soit par l’intermédiaire des agents boutiquiers indépendants.

Charger plus dans Finance
Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Quels sont les différents types de crédit ?

Les crédits bancaires sont des services proposés par les banques et les institutions banca…