Acceuil Maison Greffer un citronnier : comment procéder ?

Greffer un citronnier : comment procéder ?

Commentaires fermés sur Greffer un citronnier : comment procéder ?
Greffer un citronnier

Faire une greffe de citronnier est la meilleure solution pour rendre plus facile le développement des plantations ou pour créer une nouvelle variété de citron. Les démarches à suivre pour greffer un citronnier sont relativement faciles. En suivant quelques conseils et tutoriels, tout le monde pourrait réussir. Il faut également se munir de quelques accessoires.

Pourquoi greffer un citronnier ?

Utilisé en cuisine, notamment en pâtisserie, mais également en tant que remède naturel contre diverses maladies et carences, le citron est un agrume indispensable dans votre logement.

Pour approvisionner et réapprovisionner facilement votre maison en citron, planter un citronnier dans votre jardin est une excellente idée. Ce petite arbre de la famille des Rutacées est plus ou moins facile à entretenir. Il vous suffit de faire quelques recherches sur le web pour vous informer sur les méthodes d’entretien d’un citronnier.

Toutefois, bien qu’il soit facile à entretenir, un citronnier peut être assez fragile. Il peut attraper différentes maladies et ne peut survivre dans un environnement soumis à une température trop basse. Pour pallier la fragilité de votre citronnier, vous pouvez le greffer.

Avoir une nouvelle variété

Le greffage est une technique qui permet d’avoir une nouvelle variété de plantes (quel que soit le type de plate). C’est une technique ancienne qui est utilisée par les férus de jardinage. Il s’agit d’une combinaison de deux arbres appelés le porte-greffe et le greffon.

Lorsqu’un citronnier a du mal à se développer, il n’est pas conseillé de repiquer les mêmes graines. La meilleure solution est de créer un nouvel arbre.

Créer un arbre plus résistant

La greffe est une technique très connue pour améliorer la résistance d’un citronnier.

Si le repiquage est bien stable, il est fort probable que l’arbre greffé pourra résister aux insectes et aux maladies.

Réduction des frais de gestion de la culture

Les frais de gestion d’une culture peuvent être minimisés grâce au greffage. En effet, le cultivateur n’aura pas à planter de nouveaux semis.

Les plantes auront une saveur plus prononcée. Elles seront aussi plus fortes.

Quand est-ce qu’il faut greffer un citronnier ?

Pour le greffage, on trouve les boutures et la plante de support. Il faut savoir que pour réussir le greffage, il faut que l’arbre soit en meilleure condition. Un arbre est dans sa meilleure forme lorsque son système de défense est au maximum. C’est en général au début du printemps.

Si le greffage se fait au début du printemps, cela est appelé greffe de bourgeon vivant. S’il est fait à l’automne, cela est appelé greffe de bourgeon dormant.

Comment procéder au greffage d’un citronnier ?

Pour procéder au greffage, il faut commencer par trouver l’arbre où le citronnier sera greffé. Il est important que l’arbre ressemble le plus possible au citronnier. On peut par exemple utiliser un oranger ou autre agrume appartenant à la même famille.

Si le greffage se fait sur un oranger, l’idéal est d’effectuer le greffage avant l’automne. C’est pendant cette période que la sève circule très bien et que l’écorce soit plus lâche.

Il est également possible d’effectuer le greffage sur un autre citronnier. La méthode la plus utilisée est l’incision en forme de T. Pour cela, il faut suivre quelques étapes :

  • Préparation d’un outil tranchant (un rasoir par exemple) en le désinfectant avec de l’alcool
  • Faire une entaille dans le porte-greffe (entaille en forme de T)
  • Séparer l’écorce en faisant attention de ne pas la casser
  • Laisser à découvert la couche verte sous l’écorce. C’est sur cet endroit que la greffe du citronnier doit être appliquée.
  • Fixer le greffon sur le porte-greffe et le recouvrir le dessus et le dessous du bourgeon d’une protection comme le plastique par exemple. Cela peut protéger la plaie d’une infection par des champignons ou des bactéries, ainsi que des insectes.

Quels sont les techniques de greffage du citron ?

Pour greffer le citronnier, trois techniques peuvent être utilisées. Il s’agit de la greffe fendue, de la greffe de couronne et de la greffe de bourgeons.

Greffe fendue

Pour la propagation des agrumes, la technique la plus efficace et la plus simple et la greffe fendue. Elle se pratique entre le mois d’avril et le mois de mai, surtout quand la lune est vieille ou décroissante.

Pour cette technique, il faut que la plante soit débarrassée des rameaux et des pousses qui peuvent se trouver à la base. La plante doit aussi être allégée des drageons, car ces derniers peuvent prendre beaucoup de sève et d’énergie. C’est après cela que la greffe doit être pratiquée.

Il faut également savoir que le porte-greffe doit avoir un diamètre inférieur à 10 mm. Il faut commencer par faire une coupe horizontale à cette dernière pour qu’elle soit à la hauteur souhaitée. Il faut ensuite effectuer une coupe verticale inférieure à 3 cm.

Il faut ensuite effectuer une préparation sur le greffon cunéiforme. Pour cela, il faut que la pointe ait une longueur similaire à la coupe qui a été gravée dans la plante mère.

Pour favoriser la prise de greffe, il est conseillé d’utiliser du mastic. Cela évite l’entrée d’eau et le développement de maladies fongiques dans la zone incisée.

Greffe de couronne

Pour le greffage des agrumes, le greffe de couronne est aussi très courant. Pour cette technique, il faut que le porte-greffe ait un diamètre supérieur à 10 mm.

Il faut commencer par effectuer soigneusement de petites coupures sur la plante mère afin d’accueillir le greffon. Ce dernier est inséré entre le bois et l’écorce du porte-greffe.

La greffe de couronne s’utilise très bien sur les branches qui ont de gros diamètres. Elle est réalisée en mois de mars et début avril.

Greffe de bourgeons

Pour ce type de greffage, il est primordial que l’état du porte-greffe et du greffon soit excellent. Il faut également se munir d’un couteau à greffe tranchant. Il faut ensuite trouver un bourgeon sur le porte-greffe. L’étape suivante consiste à détacher la feuille du pétiole.

Il faut effectuer une coupe horizontale au-dessus de la feuille, d’environ 1 cm, et de descendre d’environ 2 cm en dessous de la gemme à l’aide du couteau. Il ne faut pas oublier de faire une incision sur le porte-greffe, afin d’accueillir le bourgeon prélevé. Après toutes ces étapes, ce dernier peut être inséré. Il faut qu’il soit bien noué, tout en le laissant libre pour qu’il puisse germer.

Quels sont les accessoires à avoir pour effectuer un greffage de citronnier ?

Pour effectuer un greffage en toute simplicité, il est nécessaire d’avoir quelques accessoires.

Greffoir désinfecté

Il faut se munir d’un greffoir pour tailler et couper les rameaux de plante. Pour éviter la répétition de mêmes gestes, il faut que l’outil soit affuté.

Il est nécessaire que le greffoir soit toujours désinfecté : c’est obligatoire pour garantir la santé de la plante.

Cordelette

L’utilisation d’une petite cordelette est nécessaire afin de maintenir en place le greffon. Pour que la plante soit solide, il faut que la cordelette soit assez souple et à la fois assez solide pour tenir contre marais et vent. Il faut qu’elle soit de la même longueur que le greffon.

L’utilisation d’une cordelette en raphia peut être une très bonne idée.

Sécateur désinfecté

Un sécateur est utile pour préparer le porte-greffe et pour tailler les greffons et les rameaux. Il ne faut pas oublier de désinfecter cet outil pour maintenir la plante en bonne santé.

Sur le marché, il est possible de trouver plusieurs modèles au choix, adapté à toutes les tailles de main. Il est possible d’en acheter en ligne dans les boutiques en ligne.

Comment entretenir un citronnier greffé ?

Plaie du greffon

Il est obligatoire de soigner particulièrement la zone de plaie et la greffe. Cela doit se faire jusqu’à ce que la plaie cicatrise.

Pour cela, il faut couvrir la zone pour ne pas laisser les parasites et insectes d’y pénétrer. Il faut également faire un nettoyage de toute la sève qui a pu s’échapper de la plaie.

Lumière et température

La plupart des agrumes ont besoin de températures chaudes. En effet, ils sont des plantes tropicales. Ils ont donc besoin de plusieurs heures d’ensoleillement chaque jour.

Ces types de plantes ne supportent généralement pas le froid. Cela peut causer de graves dommages, jusqu’à sa mort. Il s’agit d’une température en dessous de 0 °C.

Les citronniers greffés sont également très sensibles aux vents forts. Il est donc conseillé d’utiliser des brise-vent.

Entretien du sol

Les agrumes n’exigent pas beaucoup de choses en ce qui concerne le sol. Il suffit d’un mètre de profondeur dans un sol argileux pour qu’elles puissent pousser correctement.

Pour que la plante soit de meilleure qualité, et donne des fruits de meilleur goût, il faut la cultiver sur un sol de type sableux. Un bon drainage est nécessaire pour ne pas avoir de problèmes comme la pourriture par exemple.

Les agrumes apprécient les sols qui sont acides qui ont un niveau de pH entre 6 et 6,5.

Quand est-ce qu’il faut récolter les citrons ?

Le meilleur moment de la récolte du citron est lorsqu’il devient jaune. Le fait de le récolter lorsqu’il est vert coupe sa maturation, ce qui lui donne un goût non adéquat.

C’est en général durant le mois de juin et mars que la récolte a lieu. C’est pendant ces périodes que les citrons présentent la couleur jaune intense.

Charger plus dans Maison
Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Quel modèle de canapé installer dans votre salon ?

Installer un canapé dans son salon, qu’il soit en tissu, en cuir ou en velours, permet d&r…