Acceuil Maison Déco extérieure : le pommier japonais

Déco extérieure : le pommier japonais

Commentaires fermés sur Déco extérieure : le pommier japonais
Pommier japonais

Choisir des plantes pour sa décoration extérieure est une bonne idée. Il existe de nombreux arbustes pouvant embellir votre jardin, dont le pommier japonais. Cette plante est à la fois un arbuste décoratif avec ses fleurs et donne des fruits comestibles, dégageant un parfum particulièrement agréable.

Le pommier japonais, qu’est-ce que c’est ?

Le pommier japonais appelé aussi « malus » ou « cognassier japonais » est un arbuste à fleurs et à fruits d’origine japonaise et chinoise. Il est surtout apprécié pour sa beauté et son esthétique qui font de lui un arbuste de décoration extérieure. De son nom scientifique « Chaenomeles speciosa », cet arbuste avec des feuilles vertes donne un fruit comestible de couleur jaune et vert qui est le coing. Le cognassier japonais peut atteindre une hauteur de 10 mètres et une largeur entre 2 à 4 m. D’une saveur aigre, les fruits ayant une couleur jaune-vert ressemblent à des pommes. Ils ne peuvent être consommés qu’une fois cuits.

Les fruits sont cueillis à la fin de l’été et ne peuvent se conserver plus de deux semaines. Le pommier du Japon s’adapte à toutes les régions et résiste parfaitement aux pollutions des grandes villes.

En plus d’être un élément de décoration pour le jardin, ses fleurs à 5 pétales rouges, blanches, roses ou pourpres diffusent un délicat parfum dans votre espace extérieur au printemps. Pouvant être simples ou doubles, elles fleurissent abondamment entre le mois de février et le mois de mai. Chaque fleur atteint un diamètre de 3 cm pour se transformer en fruits quelques mois plus tard. C’est l’une des principales raisons qui poussent beaucoup de personnes à cultiver le pommier japonais dans son jardin.

Quant aux feuilles, elles mesurent en moyenne entre 4 à 8 cm et ont une forme ovale ou elliptique. Autofertile, il n’est pas nécessaire de planter une autre espèce à ses côtés pour que le pommier japonais donne des fruits.

Pourquoi choisir le pommier japonais pour sa déco extérieure ?

Apprécié pour sa beauté, le pommier de Japon est le choix idéal pour une décoration extérieure. Il est aimé pour ses fleurs qui embaument tout le jardin et ses alentours. Agréables à regarder, elles se répartissent sur tout l’arbuste et constituent de véritables éléments de déco pour votre espace extérieur.

Tout comme les fleurs, les fruits ont une odeur plus qu’agréable qui donne envie de les croquer tout de suite. Ils sont utilisés pour faire de la confiture, des liqueurs, du cidre. Comme le coing du Cydonia, il est possible d’en faire des gelées. Pour ce qui est des feuilles du pommier japonais, elles sont assorties avec les gazons verts du jardin.

Le pommier japonais n’est pas seulement choisi pour son côté esthétique. Il possède également des vertus thérapeutiques et permet de guérir certaines maladies touchant l’appareil digestif. Pour les personnes qui ont des problèmes au niveau du colon et de l’intestin, le pommier japonais est une solution idéale. Il permet également d’apaiser la diarrhée et les problèmes de digestion. Ce fruit est riche en fibre et en vitamine C.

Dans son jardin, l’arbuste peut être associé à d’autres plantes de décoration. Il peut être planté dans sa maison pour faire une haie libre. Il est possible de transformer le pommier japonais en bonsaï pour décorer son jardin. Il suffit de faire une taille très courte pour que l’arbre donne cet aspect et orienter les branches et les rameaux avec du fil de cuivre.

Comment planter le pommier japonais ?

Planter le pommier japonais est une tâche facile. Il n’est pas important d’avoir la main verte pour le cultiver. La seule condition est d’avoir quelques bases en jardinage et de le planter quand il ne fait pas trop froid. Le pommier japonais peut être planté dans son jardin ou à défaut dans un pot installé sur son balcon. La méthode la plus appropriée pour le cultiver consiste à ajouter de l’humus sur la terre où il est cultivé. Il est aussi possible de faire un mélange de terre pris dans son jardin et du compost. Une fois plantée, il ne faut pas oublier de l’arroser. Différents des autres plantes décoratives du jardin, l’utilisation des produits chimiques comme les engrais chimiques ne sont pas les bienvenus pour ce type d’arbuste.

Quant à la manière de planter un pommier japonais, il existe plusieurs façons d’y procéder :

  • En effectuant un greffage : le plus adapté est d’attendre l’été pour le planter
  • En semant les graines de son fruit : cela se fait surtout en automne et en printemps. Les graines sont laissées dans le sable durant tout l’hiver. Cette technique nécessite 3 à 5 ans pour avoir des résultats.
  • En faisant un bouturage : cela doit se faire en automne. La plante fleurit en une année seulement.

Où planter le pommier japonais ?

Le pommier japonais peut être planté n’importe où en creusant un trou de 70 cm de diamètre. Il s’adapte mieux dans un sol sableux et argileux avec une exposition au soleil ou mi-ombragé. L’arbuste apprécie l’humidité. Pour permettre à l’eau de pénétrer jusqu’aux racines, faire une cuvette aux alentours de la plante.

Trop d’exposition à l’ombre peuvent limiter la floraison et les fleurs sont facilement endommagées par le vent. La température idéale pour sa croissance est comprise entre 20 à 30 °C. L’arbuste résiste aux températures hivernales jusqu’à -30 °. Si la plante est cultivée en printemps, il est possible d’apprécier ses fleurs dès le mois de mai.

Pour décorer son jardin, il en existe plusieurs 3 variétés dont le Chaenomeles japonica (originaire du Japon), le Chaenomeles sinensis (originaire de la Chine) et le Chaenomeles x superba qui est un croisement entre les deux variétés.             

Comment entretenir le pommier japonais ?

Cultiver le pommier japonais ne nécessite pas de grand entretien. Cet arbuste pousse rapidement et résiste à toutes les conditions climatiques : froid, grande chaleur. Pour son traitement, un arrosage tous les 2 jours est indispensable pendant les deux premières années accompagnées d’un désherbage régulier. La plante a besoin de beaucoup d’eau pour donner des fleurs et des fruits.

Après chaque floraison, il est important de tailler la plante pour qu’il puisse embellir efficacement votre jardin. La taille évite de voir trop de fleurs en une année et quelques-unes seulement l’année prochaine tout en donnant les formes souhaitées pour l’arbuste. Pour ce faire, il suffit de couper les branches qui se trouvent en dessous en se servant d’une scie. Une distance de 10 cm est nécessaire entre les branches qui restent et le tronc de l’arbuste. Ne pas également oublier de couper les branches sèches en automne et en hiver.

En ce qui concerne les maladies pouvant toucher le pommier japonais, il en existe 3 types :

  • Les cochenilles : ce sont des parasites qui s’installent sur les feuilles et les branches de l’arbre. Ils diminuent la floraison et l’apparition des fruits.
  • L’oïdium : cette maladie des plantes est causée par un manque d’arrosage. Elle apparait le plus souvent en printemps et en automne.
  • La tavelure : elle cause des taches brunes à la fois sur les feuilles, les fruits et les rameaux. Cette maladie est traitée à l’aide d’une bouillie bordelaise avant la chute des feuilles et au moment de l’apparition des boutons dans les branches.
Charger plus dans Maison
Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Maitrise d’oeuvre : définition

La mise en œuvre d’un projet de construction n’est pas toujours aussi simple, qu’il s’agis…