Acceuil Santé Constipation : les remèdes naturels

Constipation : les remèdes naturels

Commentaires fermés sur Constipation : les remèdes naturels
Remèdes naturels pour traiter la constipation

En France, une personne sur cinq souffre de constipation, à savoir des difficultés lors de l’évacuation de selles. La constipation peut toucher aussi bien les hommes que les femmes et les enfants, bien que la gent féminine et les personnes âgées soient les plus exposées à cette affection. La constipation peut être chronique ou passagère. Mais dans tous les cas, elle demeure particulièrement désagréable et gênante. Pour remédier à ce type de maladie intestinale, il importe de savoir les diverses solutions naturelles et les remèdes faits maison à privilégier. Mais avant d’en venir au fait, faisons le point sur le concept.

Tout ce qu’il faut savoir sur la constipation

Tout d’abord, sachez qu’il est très important de faire ses besoins régulièrement, voire tous les jours. En effet, lorsque vous allez à la selle, vous vous débarrassez de vos déchets corporels. Autrement dit, la défécation désigne la détoxification totale du corps. Ce mécanisme améliore la santé du côlon et réduit considérablement les risques de certains cancers. En allant à la selle, il se pourrait que vous rencontriez des difficultés au niveau de l’évacuation des excréments. C’est ce qu’on appelle la constipation.

Ce dernier compte parmi les principales préoccupations médicinales. Afin de mieux comprendre ce concept, il est nécessaire de répondre à ces questions :

Quels sont les types de constipation existants ?

Dans la pratique, on distingue trois types de problèmes de constipation :

  • La constipation occasionnelle ou passagère ;
  • La constipation chronique ;
  • La constipation idiopathique chronique.

Bon à savoir : ce dernier type désigne une constipation chronique dont la cause reste inconnue.

Comment reconnaître qu’une personne est constipée ?

De manière générale, un individu est considéré comme « constipé » si celui-ci va à la selle moins de 3 fois par semaine. En outre, on distingue la constipation grâce à ces symptômes :

  • Une incommodité lors de la défécation ;
  • Des ballonnements au niveau abdominal ;
  • Des douleurs engendrées par les selles dures et sèches ;
  • Une grande difficulté durant l’expulsion des excréments.

Quelles sont les causes de la constipation ?

Parmi les principaux facteurs de cette difficulté au niveau de transit intestinal, on compte :

  • Le déséquilibre alimentaire
  • La déshydratation du corps
  • L’inactivité physique
  • Le choix de mode de vie
  • Les effets secondaires des médicaments
  • Les maladies comme l’intolérance aux produits laitiers, les allergies, etc.

Quels effets stimulent ce type de maladie intestinale ?

Précisons que la constipation est inoffensive, mais peut représenter quelques effets négatifs sur la santé physique et mentale. Les plus fréquents sont les flatulences, les ballonnements, et les douleurs intestinales. Mais dans les pires des cas, celle-ci peut entraîner :

  • Une occlusion intestinale
  • Des hémorroïdes
  • Des fissures anales
  • Une incontinence fécale

C’est pourquoi il faut aussitôt consulter un médecin et commencer le traitement.

Quels sont les laxatifs naturels contre la constipation ?

Les pruneaux

Lorsqu’une personne est constipée, on a tendance à lui recommander des pruneaux. Considéré comme l’un des meilleurs remèdes naturels contre la constipation, ce type de fruit est digne de sa réputation. En effet, les pruneaux comportent non seulement des fibres, mais également du sorbitol laxatif naturel (de l’alcool de sucre stimulant un effet laxatif).

Facile à trouver, ce type de fruits est disponible un peu partout. Pour s’en servir, il est conseillé d’en consommer 50 g (soit 7 pruneaux de taille moyenne) deux fois par jour. Le seul hic de ce laxatif est le fait qu’il soit déconseillé aux personnes atteintes de SCI (à cause de l’alcool de sucre).

L’huile d’olive

Il s’agit également d’une solution naturelle très réputée pour ces bienfaits chez les personnes constipées. En effet, l’huile d’olive possède des propriétés spéciales pouvant améliorer le transit intestinal. Dans la pratique, les médecins recommandent ce remède à ses patients souffrant de constipation due à une insuffisance biliaire.

Si vous vouliez en profiter, sachez que la consommation de l’huile d’olive se fait avant de prendre le petit déjeuner. Pour le dosage, il suffit d’en prendre 1 à 2 cuillères à soupe tous les matins.

Les recettes de grand-mère

Afin de remédier à la constipation, il n’y a rien de mieux que les remèdes de grand-mère « faits maison ». Pour fabriquer un laxatif naturel, vous allez avoir besoin de ces ingrédients dans votre recette :

  • 1 gros oignon ;
  • 1 cuillère à soupe de miel ;
  • Du jus de citron bio de préférence bien mûr.

Dans un premier temps, il faut cuire le gros oignon dans 1 litre d’eau durant 10 minutes. Une fois que c’est fait, vous devez mettre le miel et le jus de citron dans la solution. Par la suite, il suffit de mettre le mélange dans une bouteille et de le boire avant de prendre le petit déjeuner. Vous obtiendrez ainsi un meilleur résultat.

Il se peut que cette recette vous semble un peu rude. C’est tout à fait compréhensible. Pour vous y prendre autrement, vous n’avez qu’à retirer l’oignon de la recette pour obtenir un mélange plus « soft ». Le mode d’emploi reste le même. Et soyez sans crainte, celle-ci demeure efficace.

Quels remèdes naturels pour traiter la constipation ?

Les aliments fibreux

La consommation de fibres est recommandée pour les personnes souffrant de constipation. En effet, si l’on augmente l’apport en fibres, cela offre la possibilité de réaliser une augmentation du volume et de la consistance des selles. De cette manière, les excréments seront faciles à évacuer.

Sachez également que cette augmentation de fibres stimule des effets positifs sur la santé digestive. Toutefois, il faudra faire attention à ne pas en consommer trop, car une quantité excessive de fibres peut rendre la situation encore plus compliquée.

Notons que les fibres alimentaires servent à augmenter la fréquence des résidus du corps, et non à soulager les autres manifestations de la constipation (douleur, ballonnements, gaz, consistance).

Concernant le traitement, il est conseillé de consommer : 38 g de fibres par jour (pour les hommes) et 25 g de fibres par jour (pour les femmes).

Nombreux sont les types de fibres alimentaires. Mais en général, on distingue ces catégories :

  • Les fibres solubles : ce premier type est présent dans les légumes, les grains entiers et le son de blé. Il sert à ajouter du volume aux selles, et à favoriser leur mouvement dans le système digestif de manière facile et rapide.
  • Les fibres non solubles : on les trouve souvent dans les noix, les graines, les haricots, le son d’avoine, l’orge, et les pois. Ce type de fibre possède la capacité d’absorber l’eau et de former une sorte de pâte gélifiée permettant de ramollir les selles. Ce qui améliore énormément la consistance. Nonobstant, ces fibres ne sont pas destinées aux personnes atteintes du syndrome du côlon irritable (ou SCI) et de la constipation idiopathique chronique.
  • Les fibres solubles non fermentescibles : ces derniers désignent une solution très efficace pour traiter la constipation. Tolérable, ce type de fibre s’avère être un absorbeur d’eau. Il est présent dans de diverses plantes et marques bio.

Les probiotiques

Il s’agit d’une solution efficace pour traiter la constipation chronique. En effet, les probiotiques sont en mesure d’atténuer certains symptômes de cette dernière tels que les ballonnements, la difficulté de digestion, et les gaz. En produisant de l’acide lactique et des acides gras à chaîne courte, ils peuvent :

  • Favoriser et améliorer le transit intestinal,
  • Rééquilibrer le microbiote,
  • Augmenter la fréquence et la consistance des selles,
  • Rendre les selles plus volumineuses,
  • Faciliter l’évacuation des excréments.

Ces microorganismes s’avèrent donc être idéals pour les personnes ayant l’intestin très fragile, et ceux qui souffrent du syndrome du côlon irritable (SCI) et de constipation fonctionnelle.

Pour soigner une personne constipée avec ce type de remède, il est conseillé d’en ajouter dans son alimentation. On trouve les probiotiques dans les aliments contenant des bactéries vivantes et inoffensives. Cela concerne le yaourt, le Kimchi, et la choucroute. Il faudra en consommer régulièrement. La durée du traitement varie de 20 à 40 jours.

Les aliments prébiotiques

Une alimentation riche en fibres prébiotiques s’avère également être un excellent remède contre la constipation. Celle-ci peut améliorer non seulement le transit intestinal, mais également l’équilibre des bactéries intestinales. Comment cela ?

En effet, les fibres prébiotiques nourrissent les bactéries inoffensives retrouvées dans l’intestin. Grâce à elles, il est possible d’augmenter la fréquence des résidus corporels et de les ramollir. Tel est le cas des galacto-oligosaccharides. On localise ce type de fibre dans l’ail, les bananes, les oignons, et bien d’autres encore.

Le psyllium

Il s’agit d’une graine qui s’avère être un laxatif de lest totalement bio. Contrairement à certains remèdes, le psyllium peut être consommé par tous types de personnes, même ceux avec les intestins fragiles. Dans la pratique, ce sont les individus souffrant de constipation chronique qui en font usage.

Il faut savoir que le psyllium possède des capacités à retenir l’eau. Ce qui permet d’augmenter le volume des selles tout en stimulant la fabrication de gaz nécessaire pour le transit intestinal. Vous pouvez trouver ce remède en pharmacie ou dans les boutiques bios. Ce type de laxatif est disponible en poudre (en sachets) et en graines à écraser.

Le mode d’emploi n’est pas compliqué : ajoutez 1 cuillère à café dans un verre d’eau (2 ou 3 fois par jour). La prise de cette solution peut aller de 2 jours à des semaines, voire sur le long terme.

Quelques conseils préventifs contre la constipation

  • Faites des exercices physiques régulièrement
  • Essayez de garder votre corps bien hydraté en buvant suffisamment d’eau
  • Évitez les boissons gazeuses sucrées et privilégiez de l’eau gazeuse
  • Veillez à remplacer temporairement les produits laitiers par des aliments riches en calcium et protéine (pour les enfants intolérants aux protéines du lait de vache et les adultes intolérants au lactose).
Charger plus dans Santé
Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Dyshidrose : les remèdes naturels

La dyshidrose est une maladie de la peau touchant à la fois les pieds et les mains. Cette …