Acceuil Santé Les remèdes naturels pour soigner la fasciite plantaire

Les remèdes naturels pour soigner la fasciite plantaire

Commentaires fermés sur Les remèdes naturels pour soigner la fasciite plantaire
Soigner la fasciite plantaire

Vous vous levez le matin et quand vous mettez les pieds au sol, vous ressentez une grande douleur au niveau de la voûte plantaire, juste à l’avant du talon. Il s’agit peut-être d’une douleur causée par la fasciite plantaire.

Si c’est le cas, cet article vous aidera à comprendre la fasciite plantaire et à connaître les traitements naturels qui peuvent vous aider à soulager la douleur.

Qu’est-ce que la fasciite plantaire ?

La fasciite plantaire est également appelée fasciapathie plantaire ou aponévrosite plantaire. Il s’agit d’une irritation, d’une inflammation ou d’une déchirure du fascia plantaire, qui est tendue entre votre talon, le calcanéum et la tête des métatarsiens.

La fasciite plantaire est causée par un stress mécanique trop important par rapport à la capacité d’adaptation du fascia plantaire. Globalement, l’aponévrosite plantaire touche les sportifs, notamment les coureurs à pied, mais elle peut également toucher un large profil de personne dans la vie quotidienne.

L’inflammation du fascia plantaire rend chacun de vos pas douloureux, déforme votre façon de marcher au quotidien, votre façon de courir, mais elle altère également votre façon de vous tenir debout, ce qui peut à long terme favoriser l’usure de votre corps.

À quoi est due la fasciite plantaire ?

Malgré les études qui ont été menées pour connaître les causes réelles de la fasciite plantaire, les chercheurs n’ont pas encore trouvé les causes universelles de cette inflammation. Cependant, les facteurs de risques de l’aponévrosite plantaire sont les suivants.

Les activités sportives intenses

Les activités sportives qui sollicitent des efforts intenses des pieds représentent des facteurs à haut risque de la fasciite plantaire, surtout si le sportif n’a pas réalisé correctement les exercices d’échauffement. C’est pourquoi les sportifs, qu’ils soient des amateurs ou des professionnels, comme les ballerines ou les coureurs à pied, sont les plus touchés par l’inflammation du fascia plantaire.

Une situation de surpoids

Le fascia plantaire est une sorte d’amortisseur qui répartit de façon optimale le poids supporté par le corps. Son fonctionnement est altéré lorsqu’une personne est en situation de surpoids, car l’excès de poids qu’il supporte alourdit ses fonctions.

Une mauvaise posture

Une mauvaise posture due à une scoliose, ou à une différence entre la longueur des jambes d’une personne est également un facteur qui peut causer le développement d’une fasciite plantaire. En effet, lorsque le corps n’est pas vertical, la répartition de son poids entre les jambes n’est pas optimale. Une jambe peut supporter plus de poids que l’autre. Cette jambe est plus susceptible d’avoir un problème au niveau du fascia plantaire.

Rester en position debout excessivement

Rester en position debout excessivement est également l’un des facteurs qui conduisent à l’inflammation du fascia plantaire. En effet, la position debout fait travailler le fascia plantaire, et un excès peut conduire à une rupture ou une inflammation de ce muscle. Les chirurgiens comme les coiffeurs, et toutes les personnes dont la profession nécessite de rester debout pendant des heures sont donc susceptibles de développer une fasciite plantaire.

Les blessures du talon ou des doigts de pied

Le fascia plantaire est un muscle qui se fixe sur le talon et la tête des métatarsiens, os des doigts de pied. Un traumatisme subi par l’un des rattachements du fascia plantaire peut éventuellement augmenter les risques de développement de son inflammation ou sa rupture.

Certaines pathologies inflammatoires

Certaines pathologies inflammatoires locales peuvent également altérer le fascia plantaire et causer une fasciite plantaire. Il s’agit par exemple d’une goutte chronique, ou d’une arthrite rhumatoïde.

Le port de chaussures inadaptées

Des chaussures inconfortables qui ne soutiennent pas correctement le talon et la voûte plantaire causent un déséquilibre biomécanique, ce qui peut favoriser l’apparition de la fasciite plantaire. C’est par exemple le cas des chaussures qui ont des talons et/ou des semelles trop durs. Mais les chaussures avec des contreforts trop mous sont également concernées, car elles ne permettent pas de suffisamment stabiliser les talons de la personne.

Le vieillissement

L’avancée de l’âge favorise l’usure du fascia plantaire et devient de moins en moins souple, ce qui le rend plus sensible au risque de déchirures.

Quels sont les symptômes de la fasciite plantaire ?

Dans la majorité des cas, la fasciite plantaire se manifeste par une douleur aiguë et parfois insupportable au niveau de la voûte plantaire. La douleur est souvent décrite par les patients comme des coups de couteau.

La douleur est plus intense après un repos du patient. Par exemple, après une nuit de repos, les patients souffrant de l‘aponévrosite plantaire atteignent le pic de la douleur lors de la levée du matin. C’est également le cas lorsqu’ils se lèvent après être restés longtemps en position assise. Généralement, la douleur diminue après 10 à 15 minutes des premiers pas après le repos. Dans la majorité des cas, la douleur se manifeste sur l’un des pieds uniquement.

Il se peut également que la fasciite plantaire cause d’autres symptômes, accompagnant les crises de douleur aiguë. Il peut s’agir d’un gonflement des pieds, ou une sensation de picotement ou des engourdissements au niveau du pied enflammé. Mais l’apparition de ces symptômes est rare et nécessite une consultation chez le médecin, car ils peuvent être issus d’une lésion des nerfs locaux.

Quels sont les remèdes naturels qui peuvent aider à soigner la fasciite plantaire ?

Il existe des traitements à base d’injection et de médicaments qui peuvent soulager la douleur causée par la fasciite plantaire. Dans ce qui suit, nous vous proposons des remèdes naturels que vous pouvez faire chez vous, sans aucun danger.

Les exercices et étirements recommandés par les kinésithérapeutes

Il existe des exercices et des étirements utilisés par le kiné pour soulager, mais également soigner la fasciite ou l’aponévrosite plantaire. L’objectif principal de ces types d’exercice est de détendre la voûte plantaire, afin de diminuer l’intensité de la douleur.

Vous pouvez par exemple faire l’exercice d’étirement de la voûte plantaire. Vous devez ramener vos pieds et vos orteils vers vous, en les tirant doucement avec votre main. Restez sur cette position d’étirement pendant 30 secondes et refaites l’exercice.

Repos et réduction d’activité physique

Vos pieds ont besoin de beaucoup de repos pour pouvoir récupérer et laisser le fascia plantaire régénérer. Pour cela, vous devez privilégier le repos, et diminuer au maximum vos activités physiques. Vous diminuez ainsi l’intensité de la douleur, mais laissez également le temps pour votre fascia plantaire enflammé de guérir petit à petit.

Évitez au maximum la position debout de façon prolongée, la marche à pied sur une longue distance et la course à pied pour ne pas aggraver l’inflammation. Cependant, pratiquez des exercices cardiovasculaires légers afin d’activer la circulation sanguine de votre corps, car une bonne circulation aide à favoriser la guérison et la cicatrisation. Vous pouvez par exemple continuer de pratiquer la natation.

Le massage des pieds avec une huile essentielle

Le massage des pieds avec de l’huile essentielle, surtout avec de l’huile essentielle de gaulthérie ou de piment, peut vous aider à soulager la douleur que vous ressentez. Insistez sur le talon ainsi que le dessous du pied.

La capsaïcine contenue dans l’huile essentielle de piment a des propriétés anti-inflammatoires qui vous aideront à favoriser la guérison de votre fasciite plantaire.

Pour réaliser le massage, vous devez diluer environ 30 gouttes d’huile essentielle de gaulthérie ou de piment dans 500 ml d’huile de support de votre choix. Vous pouvez par exemple opter pour l’huile d’olive, l’huile de jojoba ou encore l’huile d’avocat. Massez ensuite votre pied avec la préparation à raison pendant à peu près 10 minutes, jusqu’à ce que l’huile pénètre dans la peau. Vous pouvez réaliser le massage deux fois par jour.

Éviter les aliments pro-inflammatoires

Il faut éviter que l’inflammation du fascia plantaire ne s’aggrave. Vous devez donc bannir au maximum les aliments qui favorisent les inflammations, comme :

  • Tout produit transformé
  • Le sucre
  • Les charcuteries
  • Les céréales raffinées
  • Les graisses saturées
  • L’alcool
  • Le gluten (si vous avez une intolérance alimentaire)
  • Les produits laitiers (si vous avez une intolérance alimentaire)

Privilégiez les aliments naturels et entiers qui ont des propriétés anti-inflammatoires comme les légumes verts feuillus (épinard, chou vert, feuilles de moutarde, roquette, etc.), les myrtilles, l’ananas, le saumon sauvage, les graines de lin, les graines de chia, le curcuma, le gingembre, la betterave, l’ail, etc.

Marcher pieds nus

Comme il a été évoqué plus haut, porter de mauvaises chaussures sur une longue période peut favoriser l’apparition de la fasciite plantaire, car elles affaiblissent peu à peu les muscles, et notamment le fascia plantaire. C’est pourquoi il est recommandé de marcher pieds nus à chaque fois que vous le pouvez, afin de laisser à vos muscles de se régénérer et ainsi favoriser la guérison de l’inflammation.

Marcher pieds nus sur une plage est un exercice qui stimule délicatement les terminaisons nerveuses enflammées, car le contact des plantes des pieds avec le sable et les minéraux contenus dans l’eau aident à soulager et guérir l’inflammation.

Un bain de pied à l’eau chaude

Pour soulager les douleurs au niveau des pieds, rien de tel qu’un bain de pied à l’eau chaude. Ce traitement vous aide à détendre les muscles des pieds, mais également les tissus du fascia.

L’idéal est de faire un bain de vos pieds avec de l’eau de source chaude, qui est riche en minéraux, dotée de bienfait et adaptée pour soigner une inflammation.

Mais si vous n’avez pas accès à de l’eau de source chaude, vous pouvez toujours utiliser votre petite cuvette et la remplir d’eau chaude dont la température idéale est d’environ 38,8 °, un peu plus chaude par rapport à la température interne du corps humain. Faites plonger vos pieds dans le bain pendant environ 15 minutes. Pendant le bain, vous pouvez réaliser des exercices d’étirements de pieds et de flexions d’orteils sous l’eau pour favoriser la guérison.

Attention à ne pas utiliser d’eau trop chaude, car cela fait augmenter la pression sanguine et impacte sur la pression cardiaque.

Un bain de pied au sel d’Epsom

Selon des études, le sel d’Epsom est riche en minéraux comme le magnésium et le sulfate qui favorisent la guérison d’une inflammation. Grâce à un bain de pied au sel d’Epsom, vous augmentez votre taux de magnésium, sans que cela puisse être dangereux pour votre santé.

Le bain de pied au sel d’Epsom vous procure les bienfaits suivants :

  • Prévention du durcissement des tissus du fascia
  • Amélioration de la fonction nerveuse
  • Amélioration de la circulation sanguine
  • Soulagement de l’inflammation
Charger plus dans Santé
Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Ulcère à l’estomac : les traitements naturels

L’ulcère à l’estomac peut toucher tout type de personne. Cette maladie est douloureuse et …