Acceuil Santé Les remèdes naturels pour éliminer les vers intestinaux

Les remèdes naturels pour éliminer les vers intestinaux

Commentaires fermés sur Les remèdes naturels pour éliminer les vers intestinaux
Les remèdes naturels pour éliminer les vers intestinaux

Une bonne santé est avant tout le résultat d’une bonne hygiène au quotidien. Se laver et se nettoyer correctement et régulièrement aident à prévenir différentes maladies, et même l’apparition d’éléments étrangers à notre corps tels que les vers intestinaux. Ils sont à l’origine de différents problèmes de santé. Il existe plusieurs types de vers, mais les plus courants en France sont le ver solitaire ou ténia et les oxyures. Les vers intestinaux sont surtout rencontrés dans le système digestif des enfants. Mais les adultes peuvent tout aussi bien héberger des vers intestinaux. Des maux d’estomac fréquents, des nausées et des selles ayant une allure assez molle sont les symptômes les plus courants de la présence de vers intestinaux dans votre corps. Ne passez pas à côté des informations que votre corps vous renvoie. Adoptez les bons gestes, et les remèdes naturels pour venir à bout des vers intestinaux qui ont pris place dans vos intestins.

Quels sont les différents facteurs à l’origine des vers intestinaux dans le système digestif humain ?

L’apparition des vers intestinaux dans le système digestif s’explique à première vue par une mauvaise hygiène et aussi par certaines habitudes alimentaires. En sus, certains facteurs humains et facteurs sociaux peuvent également expliquer la prolifération des vers intestinaux.

Les mauvaises habitudes en termes d’hygiène et en termes alimentaires

L’apparition de vers intestinaux dans un système digestif s’explique par :

  • Une nourriture mal cuite, notamment pour les viandes. Pourtant, nous avons pris l’habitude d’en consommer ;
  • Boire une eau qui n’a pas fait préalablement l’objet d’un traitement, mais qui, cependant a été infectée ;
  • Entrer en contact avec des éléments contaminés tels que l’eau, le sol ou encore des matières fécales, ou des ustensiles accessibles à un grand nombre de personnes ;
  • Une mauvaise hygiène en général.

Les facteurs humains et sociaux

En plus des mauvaises habitudes quotidiennes en termes d’alimentations, les vers intestinaux peuvent également s’expliquer par d’autres facteurs.

  • Le facteur humain : il s’agit notamment de l’âge de la personne. En effet, un enfant est plus enclin à héberger des vers dans son système digestif, pareillement pour les personnes âgées. Cela s’explique par le fait que ces catégories de personnes ont une immunité assez faible. Les enfants et les personnes âgées sont ainsi plus vulnérables aux infections et à la prolifération des parasites intestinaux ;
  • Le facteur social : Il est question ici du milieu d’habitation de la personne en question. Vivre dans un milieu avec un niveau de salubrité élevé constitue un facteur de contamination par les vers intestinaux. Il peut par exemple être cité les milieux sans blocs sanitaires adéquats, avec une cour d’eau à proximité des toilettes.

Bon à savoir

Lorsqu’un enfant ou un membre de la famille est affecté par des parasites intestinaux, il est crucial pour la famille de commencer un traitement ensemble pour réellement éradiquer l’infection. Cela s’explique par le fait que le ver intestinal se transmet facilement. Il a été souligné plus haut qu’un seul contact avec une zone touchée par le malade peut entraver la santé d’une personne.

Quels sont les vers intestinaux les plus fréquents ?

Il existe de nombreux types de parasites intestinaux. Il existe cependant des vers qui sont plus fréquents que les autres chez les enfants.

Le ver solitaire, ou le ténia

Le ver solitaire est caractérisé par sa morphologie plutôt plate, avec une longueur qui peut atteindre jusqu’à 8 mètres. Le corps du ver solitaire est constitué de nombreux anneaux, d’environ 2 cm de longueur. Le ver solitaire se développe en premier lieu dans les muscles des animaux, mais encore en état de larve. Une fois arrivé dans le système digestif, plus précisément dans les intestins, le ténia se loge dans l’intestin grêle, et où le ver se nourrit.

Lorsque les anneaux des vers solitaires sont remplis d’œufs, ces anneaux se détachent du ténia et sont évacués. Les anneaux et les œufs peuvent être trouvés dans les selles, dans les draps ou encore dans les sous-vêtements. Le ver solitaire est un des vers intestinaux qui touchent le plus grand nombre de personnes en France.

Les oxyures

Les oxyures sont également des vers intestinaux qui sont les plus souvent rencontrés dans le système digestif, surtout chez les enfants. Contrairement au ténia, les oxyures sont présents dans le sol. Les oxyures sont des vers de type rond et avec un coloris blanc.

Une fois dans le corps humain, les oxyures privilégient la partie basse des intestins. De là, pendant ses périodes de pondaison, les femelles déposent leurs œufs sur les bords de l’anus. Les œufs peuvent survivre jusqu’à 9 jours.

L’ascaris et la douve du foie

L’ascaris et la douve du foie sont des vers intestinaux qui sont moins fréquents en France. L’ascaris est un ver de 10 cm de long. Il colonise également l’intestin grêle où il se nourrit de liquides sécrétés par le corps suite à la digestion. L’ascaris est un ver qui provoque des troubles digestifs.

La douve du foie quant à lui est un parasite moins important en longueur, puisqu’il ne mesure que 20 mm. Il est surtout présent dans les salades de type sauvage, ou sur les feuilles de cresson. Malgré qu’elle préfère coloniser les bétails, la douve du foie, comme son nom l’indique, s’attaque au foie de son hôte et peut être à l’origine de troubles hépatiques.

Quels sont les symptômes de l’infection de parasite intestinale ?

L’infection de vers intestinaux dans le système digestif d’un enfant ou d’un adulte est souvent difficile à détecter. Il peut également arriver que les symptômes que développe notre corps nous amènent à conclure à un autre problème de santé. En effet, face à la présence de ver dans le corps, ce dernier peut réagir comme suit :

  • Une perte soudaine d’appétit ;
  • Des maux d’estomac fréquents ;
  • Des douleurs abdominales ;
  • La perte de poids sans facteur déclencheur apparent ;
  • La fatigue ;
  • La nausée et la diarrhée.

Il existe cependant des symptômes spécifiques aux vers intestinaux. Par exemple, les oxyures provoquent des démangeaisons anales, et aussi des vulvites pour le cas des fillettes. La présence de ténia dans le système digestif provoque de la fièvre, des crises épileptiques, et aussi de la fatigue.

Quels sont les remèdes naturels pour combattre les vers intestinaux ?

Il existe des remèdes naturels et accessibles à tous pour venir à bout des vers intestinaux, et pour protéger toute la famille de la contamination des parasites intestinaux. Sachez qu’avoir des vers intestinaux n’est pas une fatalité, des traitements naturels peuvent grandement aider pour combattre les parasites intestinaux. Voici des remèdes efficaces contre l’invasion de vers intestinaux.

Les graines de citrouille et les graines de courge

Les graines de citrouille et les graines de courges sont des éléments vermifuges reconnus pour combattre les vers, surtout les vers solitaires. Pour pouvoir profiter de ses propriétés vermifuges, il est nécessaire de prendre environ 30 à 200 g de poudre de graines de citrouille, ou de courge qui est à mélanger avec du miel. La quantité de graines de citrouille, et celle des graines de courge en poudre à prendre dépendent du poids de la personne.

Cette préparation doit être prise avant que la personne n’ait mangé le matin, c’est-à-dire à jeun. Elle est à prendre trois fois, avec un espacement de 30 minutes entre chaque prise.

L’ail

L’ail est également un élément naturel à intégrer dans son traitement pour lutter contre la prolifération des vers intestinaux, puis à leur éradication dans le système digestif. Le traitement par l’ail n’exige pas beaucoup de conditions. Le malade doit uniquement en consommer environ 3 gousses pendant une journée, dont la quantité reste fonction du poids du malade.

Il est également possible de faire un lavement à base d’ail. Il suffit de prendre une tasse de lait à laquelle a été ajouté de l’ail écrasé. Une tasse de ce mélange doit être prise le matin et à jeun. Il est à savoir que la consommation d’ail aide surtout à l’élimination des oxyures et des ascaris.

L’huile essentielle

L’huile essentielle est également reconnue pour avoir des propriétés vermifuges, et est grandement efficace pour combattre les vers intestinaux.

Cependant, l’huile essentielle ne doit pas constituer le traitement contre les vers intestinaux des enfants. En effet, les enfants peuvent développer des réactions allergiques à l’encontre des huiles essentielles.

Charger plus dans Santé
Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Dyshidrose : les remèdes naturels

La dyshidrose est une maladie de la peau touchant à la fois les pieds et les mains. Cette …