Acceuil Business Introduction aux CFDs (contrat pour la différence)

Introduction aux CFDs (contrat pour la différence)

0
Finance valeur actuelle

Un contrat sur différence, ou CFD, est un contrat entre acheteur et vendeur qui stipule que l’acheteur doit payer au vendeur la différence entre la valeur actuelle d’un actif et sa valeur au moment du contrat. Ce type de contrat permet aux traders de profiter des mouvements de prix sans détenir les actifs sous-jacents. La valeur d’un CFD ne prend pas en compte la valeur sous-jacente de l’actif, mais seulement la variation de prix entre l’ouverture et la fermeture du contrat.

Le trading de CFD offre de nombreux avantages que nous allons vous présenter dans cet article.

Comment fonctionnent les CFD ?

Les CFDs sont en général utilisés par les traders expérimentés. Étant donné qu’il n’y a pas de livraison de biens physiques ou de titres, un investisseur ne possède jamais réellement l’actif sous-jacent avec un CFD, mais reçoit des revenus basés sur la variation du prix de cet actif.

Les traders utilisent les CFD pour faire des paris sur la hausse ou baisse du prix de l’actif ou du titre sous-jacent. Si le trader qui a acheté un CFD voit le prix de l’actif sous-jacent augmenter, il proposera son avoir à la vente. La différence nette entre le prix d’achat et le prix de vente déterminera son gain, qui sera réglé via le compte de courtage de l’investisseur.

Inversement, si le trader pense que la valeur d’un actif va baisser, une position de vente d’ouverture peut être placée. Afin de clôturer la position, le trader doit alors acheter une transaction de compensation. Vous pourrez en apprendre encore plus sur ce site spécialisé dans les offres de CFDs.

Les coûts des CFDs

Les coûts de négociation des CFDs comprennent en général une commission, un coût de financement et le spread, soit la différence entre le prix d’achat et le prix offert au moment de la négociation.

Des frais de financement s’appliquent lorsque vous prenez une position longue : en effet, les positions au jour le jour pour un produit sont considérées comme un investissement. Les investisseurs doivent en général payer des intérêts pour chacun des jours où ils détiennent une position.

Les avantages des CFDs

Un effet de levier décuplé

Les CFDs permettent une utilisation de l’effet de levier plus forte que dans le trading classique. L’effet de levier sur le marché des CFDs est cependant soumis à réglementation. Il était auparavant aussi bas que 2% de marge de maintenance, mais est maintenant limité à une fourchette de 3% et peut aller jusqu’à 50%. Les exigences de marge inférieures signifient moins de dépenses en capital initial pour l’investisseur et des rendements possibles plus élevés. Notez néanmoins qu’un effet de levier accru peut aussi fortement amplifier les pertes.

Un accès aux marchés mondiaux

La plupart des courtiers de CFDs proposent des produits échangeables sur tous les principaux marchés du monde, permettant un accès 24 heures sur 24.

Pas de règles de vente à découvert

Bon nombre de marchés ont des règles qui interdisent les ventes à découvert, obligeant ainsi le trader à emprunter l’instrument avant de vendre à découvert, ou ont des exigences de marge différentes pour les positions courtes ou longues. Les instruments CFDs peuvent être shortés à tout moment sans aucuns frais d’emprunt, car le trader ne possède pas de facto l’actif sous-jacent.

Une exécution professionnelle à moindres frais

Les courtiers CFDs proposent les mêmes types d’ordres que les courtiers classiques. Certains de ces courtiers offrent des arrêts garantis et factureront des frais pour le service ou récupéreront les coûts d’une manière différente. Les courtiers génèrent leur profit lorsque l’investisseur paie le spread. Ils facturent parfois des commissions ou différents frais. Pour acheter, un trader est dans l’obligation de payer le prix demandé, et pour vendre, le trader doit payer le prix acheteur. Cet écart peut fluctuer grandement selon la volatilité de l’actif sous-jacent. Des spreads fixes sont très souvent disponibles.

Nulle exigence de day trading

Certains marchés demandent des montants minimaux de capital initial pour les transactions quotidiennes ou imposent des limites au nombre de transactions quotidiennes pouvant être effectuées sur le même compte. Le marché des CFDs n’est en revanche pas lié par ces restrictions : tous les titulaires d’un compte CFD peuvent trader à la journée s’ils le veulent. Les comptes peuvent de plus souvent être ouverts avec des sommes relativement minimes, par exemple 1 000€.

Les risques de ces contrats

Le trading des CFDs évolue vite et demande une surveillance étroite. Les traders doivent être conscients des risques importants lors de la négociation de ce type de contrat : risques de liquidités et risque lié à l’utilisation de l’effet de levier. Les risques de levier exposent à des pertes potentielles plus importantes. Bien que les limites stop-loss soient disponibles auprès de nombreux fournisseurs, elles ne prémunissent pas des pertes lors d’un mouvement brusque des prix.

Charger plus dans Business

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

71 − = 69

Découvrez aussi

Call tracking : un outil de suivi pour 5 utilisations

Le call tracking est une solution qui permet de reconstituer le parcours en ligne des appe…