Acceuil Maison Quelle différence entre un agent immobilier et un mandataire immobilier ?

Quelle différence entre un agent immobilier et un mandataire immobilier ?

0

La première étape indispensable lorsque vous souhaitez mettre en vente votre bien est d’en déterminer le prix. Il est possible de nos jours de faire estimer sa maison gratuitement grâce à la loi Hoguet. Cette démarche ne s’improvise pas et implique généralement l’intervention d’un agent immobilier ou d’un mandataire immobilier. Ces derniers, dont les missions sont similaires, n’exercent toutefois pas leur métier de la même façon. Alors, quelle est la différence entre ces deux professions ?

L’estimation immobilière gratuite pour évaluer votre bien immobilier

L’estimation immobilière a un véritable impact sur les délais de vente. En effet, lorsque le prix d’un bien immobilier n’est pas bien estimé, sa vente prendra beaucoup plus de temps. En proposant au départ un prix raisonnable, juste et fiable, le propriétaire du bien immobilier a plus de chances d’attirer de potentiels acquéreurs et pourra ainsi conclure rapidement la vente. Il est possible de faire appel à un professionnel de l’immobilier (agent ou mandataire immobilier) ou recourir simplement à un simulateur en ligne pour effectuer l’estimation immobilière.

Une estimation immobilière consiste à donner une valeur, un prix de vente à une maison ou à un appartement. Chaque bien immobilier dispose de caractéristiques qui lui sont propres, c’est pour cela qu’il est primordial d’étudier correctement plusieurs critères précis avant de fixer un prix. Les sites d’estimation immobilière en ligne comme iad France vous aident à faire estimer votre bien. Pour cela, vous devez préciser les caractéristiques du bien dont vous souhaitez estimer la valeur.

Tout d’abord, on commence l’estimation par la localisation du bien (ville, quartier). On prend également en compte les ventes conclues récemment à proximité du bien immobilier à vendre et l’ambiance du quartier (équipements publics, transports en commun, etc.) pour avoir une première idée du prix.

Ensuite, il faudra examiner en toute objectivité les caractéristiques particulières de l’habitation à vendre. Pour un appartement, il s’agit par exemple de l’état et l’année de bâtiment, l’étage, la présence ou non d’un ascenseur ou d’un balcon. Dans le cas de l’estimation d’une maison, vous devrez renseigner si elle dispose ou non d’une véranda, d’une piscine, etc.

Toutes ces informations sont mentionnées sur un formulaire sous forme de questionnaire. Après cela, vous obtiendrez par mail l’estimation immobilière. Le processus ne dure que quelques minutes et il est totalement gratuit. Certains détails (luminosité, charme, atmosphère…) ne pouvant être pris en compte dans le formulaire pour bien évaluer votre bien, un mandataire immobilier peut se rendre sur les lieux. Cela permet d’avoir une étude comparative plus poussée de votre bien immobilier.

Agent immobilier : une profession très réglementée

Cette profession est particulièrement encadrée par la loi et il faut détenir une carte professionnelle (la carte T) avant de pouvoir l’exercer. Cette carte est aussi bien obligatoire pour les agents immobiliers indépendants que pour les agents immobiliers rattachés à un réseau. Pour l’obtenir, les conditions suivantes doivent être réunies :

  • Avoir un BTS profession immobilière ou un Bac + 3 commercial, économie ou juridique,
  • Expérience professionnelle de 10 ans (chez un agent immobilier) qui est réduite à 4 ans si l’intéressé a un statut de cadre,
  • Disposer d’une garantie financière auprès d’une institution bancaire,
  • Avoir souscrit une assurance de responsabilité civile professionnelle,
  • Posséder un casier judiciaire vierge.

Estimation immobilière

La garantie financière s’élève à 110 000 euros au minimum. Dans certains cas particuliers, elle peut coûter 30 000 euros au cours des deux premières années d’exercice. La carte professionnelle d’agent immobilier est valable pendant 3 ans et est renouvelable.

Après avoir obtenu la carte T, l’agent immobilier peut travailler en agence. Sa mission consiste à réaliser des estimations immobilières, des visites et des propositions de mandats à ses clients. Il peut également publier des annonces. La rémunération de l’agent immobilier se fait en fonction du pourcentage du prix de vente, souvent compris entre 5 et 10 %.

Mandataire immobilier : un indépendant souvent affilié à un réseau d’agences

Encore appelé agent commercial en immobilier ou conseiller immobilier, le mandataire indépendant ne dispose pas de carte professionnelle contrairement à l’agent immobilier. Il est lié par un contrat de mandat à un agent immobilier ou à un réseau d’agences possédant la carte T. En tant qu’agent commercial, le mandataire immobilier doit s’inscrire au RSAC (registre spécial des agents commerciaux).

Son statut ne lui permet pas d’ouvrir une agence immobilière et il ne peut disposer d’une surface commerciale en son nom. En revanche, il peut pratiquer son métier dans le local d’un agent immobilier ou à son domicile. Le rôle du mandataire est de servir d’intermédiaire entre le vendeur et l’acheteur. Il peut par exemple estimer un bien immobilier, organiser des visites et signer des mandats, mais au nom de l’agent immobilier dont il dépend.

Généralement, la rémunération du mandataire immobilier est constituée de commissions établies en fonction du contrat qui le lie à l’agent ou au réseau immobilier. Ces commissions équivalent à un pourcentage sur les honoraires perçus par l’agence ou le réseau dont il dépend. Par ailleurs, contrairement à l’agent immobilier, le mandataire indépendant n’a pas la capacité juridique de signer des compromis et d’encaisser des fonds.

Charger plus dans Maison

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

+ 52 = 54

Découvrez aussi

Portail : dans quels cas choisir une ouverture latérale ?

Les portails à ouverture latérale sont aujourd’hui très tendance et présentent de no…