Acceuil Business Quel moyen de transport choisir pour payer le moins cher en 2019 ?

Quel moyen de transport choisir pour payer le moins cher en 2019 ?

Commentaires fermés sur Quel moyen de transport choisir pour payer le moins cher en 2019 ?
Quel moyen de transport choisir pour payer le moins cher en 2019

La mobilité est l’un des enjeux majeurs de notre siècle. Les moyens de transport en France ne cessent d’ailleurs de s’améliorer, facilitant ainsi de plus en plus le déplacement des voyageurs au sein de notre territoire. Depuis la libéralisation du marché de l’autocar, les bus constituent l’un des modes de transport les plus empruntés. Pour autant, les autres acteurs en la matière que sont BlaBlacar et la SNCF continuent d’innover et de proposer des alternatives intéressantes pour voyager à des tarifs compétitifs, tout en maintenant une bonne qualité de prestation. Aussi, face à cette évolution rapide des moyens de transport, il est plus que jamais nécessaire de comparer ces trois solutions pour savoir laquelle se révèle être la plus compétitive en 2019.

Les données prises en compte

Pour que cette étude soit la plus exhaustive possible, nous avons décidé de sélectionner plusieurs trajets en France et de comparer à l’aide du comparateur de bus le plus fiable du marché les prix moyens constatés pour chacun de ces moyens de transport. Ainsi, nous nous intéresserons pour ce comparatif aux trajets suivants : Paris – Marseille, Paris – Orléans, Paris – Dijon entre autres. Les distances effectuées dans les trois cas de figure n’étant pas les mêmes, nous pourrons constater le cas échéant si certains moyens de transport s’avèrent être plus performants sur une certaine typologie de trajet, en fonction du nombre de kilomètres parcourus.

Les trajets sur longue distance

Pour commencer notre étude comparative, nous allons nous intéresser aux trajets dits de longue distance, c’est-à-dire supérieurs à 650 kilomètres. Paris et Marseille étant séparées l’une de l’autre par 750 kilomètres, elles sont un bon exemple pour notre étude. Deux moyens de transport ressortent comme étant les solutions les moins onéreuses pour ce trajet. OUIGO, l’offre low cost de la SNCF et l’autocariste OUIBUS proposent tous deux un transport à partir de 19 euros. De son côté, le covoiturage se trouve être la solution la moins compétitive avec un tarif avoisinant les 60 euros.

Le constat est sensiblement le même pour le trajet Paris – Nice (930 kilomètres), avec une légère différence de prix en faveur de OUIGO, 25 euros pour ce dernier contre 28 euros pour OUIBUS. Le covoiturage est comme dans notre premier exemple le moyen de transport le plus onéreux, le prix du voyage s’élevant dans ce cas de figure à 68 euros. Nous pouvons donc en conclure que sur une longue distance, les moyens de transport les plus compétitifs sont le train avec l’offre low cost OUIGO et le bus.

Toutefois, si l’on prenait d’autres critères en compte comme le confort et la durée du voyage, le bilan serait nettement en faveur de OUIGO. En effet, celui-ci met en moyenne, au départ de Paris, 3 heures pour arriver à Marseille contre 10 h 40 pour l’autocariste OUIBUS et 5 h 40 pour arriver à Nice contre 15 h 45 pour le bus. Si le prix est sensiblement le même, la durée du voyage est quant à elle triplée en choisissant le bus comme moyen de transport. Quant au covoiturage, le trajet nécessaire pour se rendre vers les deux destinations est estimé en moyenne à 10 heures.

Ainsi, la solution OUIGO est non seulement la solution la moins onéreuse, mais aussi celle assurant le meilleur rapport qualité/prix. Toutefois, cela est vrai dans le cas où le trajet est éligible à l’offre OUIGO. En effet, pour le moment, seules 25 destinations sont desservies par cette offre Lowcost. Lorsque l’on désire se rendre dans une autre ville, le bus devient vite plus rentable que le train.

Les trajets sur moyenne distance

Pour ce type de trajet, nous avons décidé de prendre en exemple Paris et Dijon, deux villes situées à environ 310 kilomètres l’une de l’autre. Pour effectuer ce déplacement, l’offre la plus compétitive en termes de prix est sans conteste celle proposée par le bus, avec des trajets à 9 et 12 euros. Le covoiturage arrive en deuxième position, avec des places proposées à 23 euros. Le train vend quant à lui ses billets à partir de 33 euros, ce qui a pour conséquence de le positionner directement en dernière place du classement.

Pour confirmer cette tendance, nous avons décidé de nous intéresser également à une autre destination, Poitiers, située à 330 kilomètres de Paris. Le bus arrive toujours en tête avec un billet à 10 euros. Toutefois, le train semble avoir pris l’avantage sur le covoiturage en proposant un billet à 15 euros contre 23 euros pour le covoiturage.

Ainsi, pour un trajet de moyenne distance, le bus devance largement ses concurrents en matière de prix avec des économies pouvant atteindre 10 à 15 euros. Toutefois, si le bus est largement plus compétitif au niveau du prix, il en est tout autre pour la durée du trajet puisqu’il se révèle être le moyen de transport le plus lent parmi les trois. En effet, sur ce type de distance, le train sera en moyenne 2,5 fois plus rapide que le bus. Le covoiturage arrivera sur ce plan-là en deuxième position.

Les trajets sur courte distance

130 kilomètres séparent Paris et Orléans. Les prix pour effectuer ce type de trajet sont sensiblement les mêmes d’un moyen de transport à l’autre, avec un léger avantage pour le bus qui propose un billet pour 5 euros contre 7 euros pour la SNCF et 10 euros pour BlaBlaCar. Le constat est similaire pour Paris et Rouen, séparées elles aussi par 130 kilomètres. Quant à la durée du voyage, le bus sera en moyenne légèrement plus long que les deux autres moyens de transport, mais de quelques minutes seulement : 10 à 15 minutes en moyenne.

Par conséquent, sur courte distance, le bus remporte une nouvelle fois la bataille du prix et devient surtout la solution offrant le meilleur rapport qualité/prix.

 

Pour conclure cette étude, la solution la moins onéreuse dépend de plusieurs paramètres et notamment de la distance séparant le lieu de départ du lieu d’arrivée. Toutefois, le bus reste souvent le meilleur en matière de prix, en contrepartie d’un temps généralement plus long passé à effectuer le trajet. C’est pourquoi le train demeure la meilleure solution pour les voyageurs pressés. Le covoiturage est quant à lui la solution intermédiaire se situant très souvent entre le train et le bus. Ces trois moyens de transport sont au final complémentaires et l’avenir devrait justement amplifier ce phénomène, en proposant de plus en plus d’offres multimodales combinant train, car et covoiturage.

Charger plus dans Business
Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Choisir une formation de qualité

Parmi la jungle des centres de formation, il faut réussir à sélectionner celui qui sera le…