Acceuil Santé Gamma globuline et fatigue

Gamma globuline et fatigue

Commentaires fermés sur Gamma globuline et fatigue
Gamma globuline et fatigue

À nos jours, il est répertorié différents types de gamma globulines fabriqués par des cellules. Ils constituent une forme d’anticorps pour notre organisme. Cependant, leur taux peut être en hausse ou en baisse dans le corps, cause d’un dysfonctionnement dans l’organisme. Par conséquent, cela pourrait engendrer le syndrome de la fatigue chronique, voire causer des maladies. Pour mieux combattre cela, il est important de comprendre ces maladies, leurs symptômes ainsi que leur traitement. Raison pour laquelle cet article est conçu.

Les gamma globulines : qu’est-ce que c’est ?

Même si nous avons déjà fait mention de cela plus haut, il faut rappeler que les gamma globulines sont encore appelés immunoglobulines. Ils sont des anticorps fabriqués par les différentes cellules de notre organisme. En effet, ils se servent du système immunitaire pour assurer la protection de notre organisme contre les agressions microbiennes. Les immunoglobulines sont des protéines contenues dans le sang et qui sont principalement sécrétées par les lymphocytes.
Le dosage de ces gamma globulines se fait par électrophorèse protéine sanguine. Si vous êtes en parfaite santé, ce taux doit être compris entre 8 et 16 g/L. Par conséquent, si ce taux connaît une hausse ou une diminution, c’est le signe que vous êtes sujet non seulement à une fatigue générale et à un grand nombre de maladies.

Hypogammaglobulinémie : diminution de l’immunoglobuline

Définition

L’hypogammaglobulinémie se définit comme l’insuffisance des immunoglobulines dans l’organisme. C’est une forme de déficit immunitaire primitif. Cela signifie qu’elle est caractérisée par un faible taux de gamma globulines dans le corps, malgré le nombre normal de lymphocytes B. Dans ce cas, ce taux est en dessous de 5 g/L.
Le diagnostic de la maladie chez les patients se fait généralement entre 20 et 40 ans. Mais il se peut qu’elle apparaisse un peu plus tôt ou un peu plus tard.

Les causes

Plusieurs mécanismes sont à l’origine de la maladie de l’hypogammaglobulinémie. En priorité, vous avez un déficit de production d’origine génétique. Ensuite, il y a la perte générale des protéines qu’on appelle la fuite protéique. Enfin, on retrouve la dénutrition sévère qui peut être à l’origine de cette maladie. Vous avez également le myélome multiple qui est également responsable de l’hypogammaglobulinémie.

Les symptômes

Parlant des symptômes de l’hypogammaglobulinémie, les patients atteints peuvent avoir plusieurs problèmes de santé. Ils présentent des infections pulmonaires récidivantes ainsi que des infections des sinus. Ils peuvent aussi avoir du mal à respirer, développer une toux chronique et même cracher du sang.

Il peut également arriver que vous ayez plusieurs troubles notamment les troubles visuels, les troubles digestifs voire des troubles au niveau des hormones sexuelles. Par ailleurs, les personnes qui sont atteintes de DICV peuvent développer une bronchiectasie si elles présentent régulièrement des infections pulmonaires. Au cours de la bronchiectasie qui est une affection, les voies respiratoires se dilatent. Ainsi, l’inspiration, l’expiration et l’élimination du mucus sont difficiles. Par ailleurs, ils subissent généralement le syndrome de la fatigue chronique. Ces différents symptômes doivent être perçus comme des messages d’alerte. Vous devez par conséquent, vous rapprocher d’un médecin pour un diagnostic. L’analyse pourra détecter le taux d’immunoglobulines.
L’espérance de vie est normale pour la plupart des personnes qui sont atteintes. Mais si la personne atteinte développe une autre maladie qui s’avère difficile à traiter, son espérance de vie est davantage plus courte. C’est le cas d’un lymphome ou d’une maladie auto-immune.

Le traitement

Pour compenser l’insuffisance de l’immunoglobuline, ces dernières sont administrées à vie. Leur administration peut être mensuelle, soit une fois par mois. Dans ce cas, elles sont administrées de manière intraveineuse, c’est-à-dire dans une veine. Leur administration peut également se faire de manière hebdomadaire ou mensuelle. Soit une fois par mois ou une fois par semaine. Dans ce cas, les immunoglobulines sont administrées de manière sous-cutanée, c’est-à-dire sous la peau.
En ce qui concerne les infections, des antibiotiques sont administrés pour inhiber les infections, les anticorps pourront ainsi croitre. Selon les besoins, les médecins peuvent traiter les maladies auto-immunes avec l’aide de médicaments. Ces derniers inhibent ou modifient l’activité du système immunitaire d’une autre manière. C’est le cas des corticoïdes, de rituximab ou de infliximab.

Hypergammaglobulinémie : hausse de l’immunoglobuline

Définition

Lorsque dans votre sang, vous avez un taux anormalement élevé d’immunoglobulines, vous êtes atteints d’hypergammaglobulinémie. Cependant, il existe plusieurs types de gamma globulines et deux formes de hausse des gamma globulines dans le sang :

  • D’une part, vous pouvez avoir une hausse d’un seul type d’immunoglobuline. Dans ce cas, il s’agit d’augmentation monoclonale.
  • Par contre, si vous avez une hausse de tous les types de gamma globulines, on parle d’augmentation polyclonale.

Les causes

Les causes de la maladie d’hypergammaglobulinémie dépendent de la hausse des immunoglobulines.
Ainsi en cas d’augmentation monoclonale, l’hypergammaglobulinémie est causée par les gammapathies bénignes. Cette cause est de signification indéterminée et touche la majorité des personnes âgées. De plus, concernant les cas d’augmentation monoclonale, les gammapathies bénignes constituent une cause à près de 60 %. Des hémopathies malignes peuvent être également une cause de hausse monoclonale. C’est le cas du lymphome, de la leucémie plasmocytaire, du myélome et de la maladie de Waldenström.
L’augmentation monoclonale peut être également causée par les gammapathies monoclonales qui ne sont pas liées à une pathologie lymphoïde. C’est le cas des infections à virus telles que le VIH, l’hépatite C, le CMV, la maladie de Gaucher. De même que les différentes formes de cancer, les hépathopathies chroniques et les déficits immunitaires congénitaux ou acquis.
Par ailleurs, dans le cas d’une augmentation polyclonale, l’hypergammaglobulinémie est causée par des hépatites chroniques, des maladies auto-immunes et différents types d’un cancer. De même, des pathologies infectieuses chroniques virales, bactériennes ou parasitaires peuvent être à l’origine de la maladie.

Le traitement

Tout comme pour les causes, l’hypergammaglobulinémie se traite selon le type de la hausse des gamma globulines.

Dans le cas d’une augmentation monoclonale, vous devez noter qu’il n’y a pas de traitement spécifique. Les médecins ne procèdent qu’au traitement des symptômes si le patient atteint en présente. Ils peuvent par exemple vous donner pour les douleurs articulaires des antalgiques tels que le paracétamol. Cependant, vous serez sous surveillance médicale. Ainsi, au cours de la première année de la maladie, vous êtes sous surveillance tous les trois mois. Ensuite, vous serez sous surveillance tous les six mois, et ce à vie. Par ailleurs, si vous présentez au bilan biologique des anomalies, vous serez sous surveillance plus rapprochée.
Cependant, vous devez subir des examens ainsi que des prises sang. Ceux-ci doivent porter sur l’électrophorèse des protéines, le taux de calcium sanguin, la fonction rénale et la numération formule sanguine. Vous devez aussi subir un examen des urines destiné à la recherche de la présence des protéines en excès.
Dans le cas d’une augmentation polyclonale, l’hypergammaglobulinémie possède par contre un traitement voire plusieurs. Ainsi, vous pouvez avoir recours à la protéinurie, à l’hémogramme ou à la calcémie pour augmenter la protéine. Il y a aussi le traitement par créatininémie ou encore par immuno électrophorèse qui se fait annuellement.
Par ailleurs, si le taux de gamma globuline est davantage en hausse, vous pouvez recourir au traitement par myélogramme, par bêta -2 — microglobine ou par radiographie osseuse.

Charger plus dans Santé
Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Ultra Pur Ketone : avis du complément pour régimes alimentaires

Ces dernières années, l’Ultra Pur Ketone est devenu l’un des produits de perte de poids le…