Acceuil Santé E-cigarette : vers une régulation du vapotage ?

E-cigarette : vers une régulation du vapotage ?

0

La popularité des cigarettes électroniques a incité l’OMS à s’intéresser à leur cas. Considéré comme une alternative de plus en plus répandue à la cigarette traditionnelle, l’outil de vapotage fait aujourd’hui face à un projet de régulation.

E-cigarette : une solution viable pour arrêter de fumer ?

Depuis son apparition sur le marché, la cigarette électronique est présentée comme LE nouveau produit à adopter pour les fumeurs. En peu de temps, elle a aussi gagné une réputation de solution viable contre le tabagisme. Pour de nombreux fumeurs, se procurer une e cigarette est devenue une alternative à envisager pour réduire la consommation de nicotine, voire de la supprimer complètement de leurs habitudes.

La réputation de la cigarette électronique ne s’est donc pas construite en un jour : si ses bienfaits ont longtemps été considérés comme simplement spéculatoires, ils ont rapidement été vérifiés auprès des consommateurs. Reproduisant la sensation de « hit » que nous trouvons dans les cigarettes traditionnelles, la version électronique a su mettre les bons atouts de son côté pour séduire son public. Malgré l’acharnement de ses détracteurs, elle continue à rester une solution largement recommandée pour se défaire d’une addiction au tabac.

E-cigarette

L’e-cigarette est-elle nocive ?

Depuis quelques mois pourtant, la cigarette électronique est au centre d’une vive polémique. L’OMS a récemment relancé le débat en affirmant que le vapotage était nocif pour la santé. Un constat qui n’est pas sans rappeler celui des autorités sanitaires, inquiets de retrouver sur le marché ce concurrent direct de la cigarette. Bien qu’elle ait rapidement été relayée, cette information ne se base sur aucune réalité actuellement constatée.

Notons cependant que, si elle permet d’arrêter de fumer, l’e-cigarette peut présenter des risques non négligeables pour les non-fumeurs qui l’utilisent pour leurs premières expériences nicotinées. Ainsi, l’usage des outils de vapotage est d’abord réservé aux fumeurs qui désirent passer à des alternatives de consommation plus saines. Considérer la cigarette électronique comme un produit nocif reviendrait à renier son utilité auprès des anciens fumeurs.

Une régulation effective des cigarettes électroniques ?

Campant sur ses positions, l’OMS aurait le projet de réguler la vente et l’utilisation de la cigarette électronique. Face à la popularité grandissante du produit, l’organisme songe à soumettre des mesures gouvernementales pour limiter l’exposition des jeunes et des moins jeunes au vapotage. Visant directement les vapoteurs, cette régulation est présentée comme une solution indispensable contre les éventuels risques sanitaires de la cigarette électronique.

Les jeunes, premiers consommateurs d’e-cigarettes

En Europe comme aux États-Unis, la majorité des vapoteurs sont des jeunes. Si le phénomène commence à s’intensifier sur le territoire européen, il n’a pas mis longtemps à s’intégrer dans les habitudes de consommation des Américains. Bien plus populaire que la cigarette classique, la version électronique fait des adeptes à tous les âges.

L’accessibilité du produit, tout comme la possibilité d’en personnaliser l’usage, est un des avantages couramment évoqués par les consommateurs. Produisant également moins de déchets, la cigarette électronique trouve logiquement son public auprès des nouvelles générations soucieuses de préserver l’environnement.

Charger plus dans Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

54 − 50 =

Découvrez aussi

Senior, gardez votre autonomie plus longtemps !

Devenir senior vous fait peur ? Vous redoutez ce moment où vous aurez besoin de demander l…