Acceuil Média Faut-il fuir Google et Facebook qui cannibalisent nos vies ?

Faut-il fuir Google et Facebook qui cannibalisent nos vies ?

0
faut-il-fuir-google-et-facebook-qui-cannibalisent-nos-vies .jpg

L’utilisation de Google, des réseaux sociaux et particulièrement de Facebook est devenue aujourd’hui incontournable au point d’impacter nos vies à la fois positivement et négativement. Cet impact négatif est devenu manifeste et inquiétant au point où on se demande s’il faut fuir Google et Facebook. Difficile de répondre par l’affirmative à cette question lorsqu’on sait la place et l’importance qu’occupent ces deux géants du web dans nos vies. Cependant, pour reprendre le contrôle de sa vie, la question se pose et mérite réflexion, mais, comment quitter Facebook ou encore Google.

Inconvénients de Google et Facebook dans nos vies

Bien que les GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon) représentent une grande aide au quotidien, leur utilisation n’est pas sans danger. On peut énumérer plusieurs raisons de quitter Google et Facebook comme le fait que ces plateformes siphonnent abondamment notre temps ce qui occasionne une grosse perte en productivité et en créativité au plan professionnel.

Sur le plan personnel, elles sont de véritable nuisance et sont devenues des réflexes le matin au réveil ou quand on s’ennuie. On devient ainsi dépendant de nos écrans et on passe une bonne partie de nos journées à répondre aux notifications, à faire défiler notre fil d’actualité. De plus, il faut relever que Google comme Facebook ne sont pas bons pour notre santé.

Outre la dépendance, certaines personnes ont développé le syndrome de la dépression Facebook. D’après une étude menée à l’université de Chicago, on apprend Facebook est plus addictif que le sexe l’alcool, la cigarette ou même le travail.

En plus des dangers sur la santé, il y a un risque de non-respect de la vie privée sur Google comme sur Facebook. En effet, chaque fois qu’on se connecte à nos comptes, nos données personnelles sont soutirées à notre insu.

Comment se désolidariser de Google et Facebook ?

Il serait simple de se passer de Facebook ou encore de ne pas utiliser Google ou Facebook, mais la tâche est plus dure qu’il n’y parait. Ces plateformes constituent de véritables richesses en matière d’informations et proposent divers produits et services. Ainsi pour être au courant des dernières actualités, faire des recherches sur n’importe quoi ou n’importe qui, être en contact avec sa famille, ses amis, ses collègues, Google et Facebook restent incontournables.

Il existe néanmoins sur Facebook une fonctionnalité qui permet de désactiver son compte (dans paramètres de sécurité) pour quitter définitivement le réseau social. On dit qu’il faut changer une addiction par une autre pour se libérer d’elle, cela vaut également pour ces plateformes. Pour ne pas utiliser Google ou Facebook, il faut les remplacer par des moteurs de recherche et des réseaux sociaux moins addictifs et plus respectueux de la vie privée des internautes.

Pour dire adieu à Facebook en 5 mn, regardez cette vidéo

C’est le cas Qwant qui est un moteur de recherche français dont la priorité est le respect de la vie privée de ses utilisateurs. Vous pouvez aussi utiliser Firefox en ajoutant l’extension pléthore qui permet de mieux protéger votre vie privée. De même, il faut se tourner vers les nouveaux réseaux sociaux moins addictifs comme WhatsApp, Instagram ou encore Snapchat qui offrent l’avantage d’être plus intimes et moins envahissants.

Si comme nombre d’entre nous vous en avez marre de ces GAFA, alors lancez-vous et claquez la porte, tout comme pour le mois sans tabac osez. Des études montrent qu’il est essentiel de réduire l’impact de Facebook par exemple pour retrouver un bon degré de socialisation.

Charger plus dans Média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

21 + = 25

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez aussi

Secret Story : Le secret de la médiocrité !

Au lieu de me consacrer à Adicie comme à l’accoutumée, j’ai regardé Secret Sto…