Logo Adicie.com

Le médicament qui soigne le cancer, mais qui passe à la trappe

Par • 14 janvier 2008 • Catégorie: Santé

Un médicament prometteur est trouvé. Il est prouvé relativement sain. Les tests en laboratoire et sur les animaux ont prouvé que le médicament tue les cellules cancéreuses et réduit les tumeurs.
Vous allez penser que les compagnies pharmaceutiques allaient s’empresser d’effectuer les tests nécessaires afin de prescrire le médicament le plus vite possible aux patients ? Et bien non !

Cellule cancéreuse C’est un scandale sans précédent dans le monde médical et pourtant pas grand-chose n’a transparu dans les médias. Il a fallu que je tombe, par hasard, sur une édition de janvier 2007 du New Scientist, un magazine scientifique anglais de bonne réputation, pour avoir les détails sur cette affaire. Mis à part le New Scientist, les autres organes de presse ont mentionné la découverte de l’utilisation secondaire de la molécule, mais pas la suite des événements que je vais vous raconter.
Les chercheurs de l’Université d’Alberta au Canada ont découvert que le dichloroacetate (DCA) éradiquait les cellules cancéreuses du poumon, sein et cerveau. Cela n’est pas un nouveau médicament puisque le DCA est utilisé pour traiter les maladies mitochondriales depuis une trentaine d’années, mais n’est plus utilisé actuellement.
Cerise sur le gâteau, il ne coûte pas cher et les effets secondaires sont limités.

Justement, le problème survient à cause du faible coût au patient et donc du potentiel de revenu minimal. Du coup, les laboratoires ne sont pas intéressés par la découverte puisqu’il n’y a pas d’argent à gagner en revendant la molécule qui est passée dans le domaine des génériques. Donc, aucun laboratoire ne veut financer le reste des tests clinique coûteux et la solution passe à la trappe définitivement.

Le pire est que les laboratoires pharmaceutiques vont sans doute développer des molécules proches du DCA pour déposer des brevets nouveaux et emprunter la voie royale des médicaments à forte marge de revenus.
C’est un exemple parmi tant d’autres concernant les médicaments laissés sur le carreau alors qu’ils avaient un potentiel sanitaire énorme, mais pas de potentiel financier. Seulement, le cancer est un mal qui nécessite vraiment des solutions rapides car cela fait trop longtemps que des gens souffrent et meurent à cause de cette maladie.

Il est scandaleux de passer outre un moyen de traitement seulement parce que la marge bénéficiaire est nulle. L’industrie pharmaceutique ne fait pas la promotion de la santé, mais seulement la promotion du profit.
Pendant ce temps, des êtres humains meurent tous les jours, mais il est évident que ce facteur compte bien peu aux yeux des requins du médicament.

Une vidéo en Anglais qui résume la situation

[youtube d7y9PO-qAoQ nolink]

Une deuxième vidéo concernant une autre molécule, mais qui rajoute du discrédit sur le dos des laboratoires pharmaceutiques

[dailymotion x2g7da nolink]

Donation

Il est possible de faire une donation pour la recherche sur le DCA à l’Université d’Alberta.

Edit 21/08/08 : Lours vient de signaler sur son Flog la présence de cette vidéo (en 6 parties) qui nous conforte encore plus sur l’idée que la vérité n’est pas celle qu’on veut bien nous servir. Cette vidéo illustre parfaitement comment une solution viable est enterrée.

[dailymotion x5pt6y nolink]

[dailymotion x5pti3 nolink]

[dailymotion x5ptje nolink]

[dailymotion x5ptss nolink]

[dailymotion x5pu3q nolink]

[dailymotion x5pue5 nolink]

174 reponses »

  1. Hehe bienvenue dans le monde capitaliste, c’est pas le 1er médicament qui est mis de coté car pas assez rentable, il suffit de se pencher sur les maladies orphelines qui n’intéresse pas car trop peu de malade pardon d’acheteurs.
    Résultat comme tu le dis il vont bricoler la molécule, faire un médoc merdique avec plein d’effet secondaires du aux modifications, et nous le refiler à un prix cher.
    Apparement éthique, santé et bénéfice sont des mots synonymes.

    PS : Vous avez vu le prix de ce nouveau vaccin contre le cancer du col de l’utérus, cher le prix, enfin chez nous il est encore remboursé pour la plupart des femmes.

  2. Et oui, malheureusement je ne peux être d’accord qu’avec Serge.

    Un malade c’est comme une voiture : Il faut que cela rapporte à un maximum d’entreprise..
    .
    Les hôptiauxLes cliniques
    Les spécialistes (attention je dis pas les médecins car cela engloberait les généralistes qui eux, contrairement aux spécialistes sont dirais-je les « ouvriers » )
    Les chercheurs (oui, oui… Les dépôts de brevet ça rapporte bien)
    Les pharmacies
    Les mutuelles
    Et bien entendu les laboratoires pharmaceutiques

    Au passage, les prix des médicaments qui ne sont plus remboursés, viennent de prendre un augmentation fulgurante !… Ben voyons, soit ils sont inefficaces à ce moment là on les retire du marché, soit ils sont efficaces et les malades en on donc besoin… Et encore une fois : Sur qui on va faire du bénéf : le dos du malade !

    Parce que par exemple l’aspirine est un médicament indispensable pour ceux qui ont eu le malheur de faire un Accident Vasculaire Cérébral. Et ils devront en prendre tous les jours le reste de leur vie.

    Bon, tu m’énerves Laurent à toujours me donner des raisons de râler ! :) M’enfin, tant que je râle c’est que je suis en forme ;)

  3. Salut,
    Genre de nouvelle qui me fait douter. Quel est le numéro de cet édition du New Scientist? J’en trouve 3 pour le mois de janvier 2007 et ne vois pas de quel article il s’agit. Quel est le titre de cet article?
    Merci

  4. Hello,
    Mon erreur, pardon, je l’ai retrouvé en cherchant plus profondément.
    http://www.newscientist.com/
    Luc

  5. Arrêtez la désinformation, le dichloroacétate est un médicament facile à se procurer. Il y a d’ailleurs des gens qui le prennent en automédication contre le cancer, contre toutes les recommandations, car ce n’est pas du tout un truc inoffensif.Voyez un peu comment vous vous contredisez en affirmant : « L’industrie pharmaceutique ne fait pas la promotion de la santé, mais seulement la promotion du profit. ». S’ils voulaient faire du profit, ils vous vendraient le truc à un prix très élevé.
    A lire sur le sujet : Dichloroacetic acid Peut être que ça peut soigner votre cancer, mais ça risque aussi de bousiller votre foie… A vous de choisir.

  6. @Laure : désolé, mais je m’en remets à ma source vidéo incluse dans le billet qui dit bien que le médicament n’est plus disponible. C’est un reportage aux Etats-Unis et peut-être que le médicament est encore disponible en France, mais vos accusations sont disproportionnées.
    Quand au prix élevé, c’est impossible pour un générique; ce qui est le cas du DCA. Il n’y a donc pas d’exclusivité et pas de profit. Je ne me contredis absolument pas !!!!
    Puis le lien Wikipedia, comme source fiable, je rigole doucement car c’est plus que litigieux comme lien à fournir pour appuyer un propos… Je me fie plutôt à l’interview vidéo que je présente dans le billet qui fait parler un des principaux chercheurs sur le sujet. Le souci vient plutôt des interactions avec les médicaments que le malade peut prendre, mais si je vais mourir du cancer, je crois que je m’en tape carrément de bousiller mon foie (qui se régénere facilement).
    Bref, avant de m’accuser de désinformation, il faut garder à l’esprit que je suis qu’un humble blogueur et je pense faire sans doute moins d’erreurs que certains journalistes, pourtant je n’ai pas le temps ni les moyens de faire des enquêtes extrèmement poussées.
    Au contraire, je pense informer puisque je n’ai pas croisé la vérité sur cette histoire dans la presse française, même si je ne lis pas tout bien entendu.

  7. @Laure : »“L’industrie pharmaceutique ne fait pas la promotion de la santé, mais
    seulement la promotion du profit.”. S’ils voulaient faire du profit, ils vous vendraient le truc à un prix très élevé. »

    Restons réaliste, et c’est un malade qui vous parle ! On nous a dit il y a quelques temps : « Les médicaments génériques coûtent plus chers à la sécurité sociale, donc privilégiez cela ».

    Soit, conscient que je coûte cher à la communauté, croyez bien que je suis le premier à refuser une hospitalisation de 10 jours pour simplement 3 examens que je peux faire en externe ! Donc les médicaments génériques, je les réclame à mon pharmacien. Je n’ai encore pas atteint l’âge (des pépés) qui les refusent sous prétexte que c’est pas le même nom que sur l’ordonnance.

    Mais enfin :

    - D’une part, je n’ai pas le choix du laboratoire qui me fournit le générique… Parce que je rêve pas dans la mesure ou la molécule est dans le domaine public, pourquoi il y aurait qu’une industrie pharmacologique qui est aurait le monopole ???

    Après tout mon pharmacien devrait être dans l’obligation de me laisse le choix entre la molécule Pierre et la molécule Paul non ? Vu que c’est la même ????

    - D’autre part, vous avez vu en ce moment la publicité qui passe à la TV ? Une industrie pharmaceutique vente les mérites des médicaments génériques. Et qui paie le prix exorbitant de cette publicité ?
    Le consommateur.Donc les génériques c’est bien, mais il faut pas se leurrer, les laboratoires pharmaceutiques s’en mettent plein les poches !

    Et comme je le signalais dans mon précédent commentaire : Il n’y a qu’à se renseigner sur le prix des médicaments non remboursés par la Sécurité Sociale, qui viennent de doubler voire tripler de prix pour s’en rendre compte !

    @Laurent : « Le souci vient plutôt des interactions avec les médicaments que le malade peut prendre, mais si je vais mourir du cancer, je crois que je m’en tape carrément de bousiller mon foie (qui se régénere facilement). »

    Là pas trop d’accord avec toi Laurent, ton foie se régénère peut être facilement (ou plutôt est bien conservé dans l’alcool … mdr) , mais quand tu dois ingurgiter des médocs à vie, je peux te dire qu’il en prend un coup.

    Imagine : Tu es bourré tous les jours… Tu peux pas dire que toi foie aura le temps de se régénérer ;)

    Il te faut bien quelques jours d’abstinence pour le laisser se reposer ! Malheureusement, pour certaines pathologies, ce n’est pas le cas :(

    Mais quel est le médicament qui à ce jour, pris pendant un certain nombre de jours n’a pas d’effet secondaire ???

    Par contre pour ce qui est de la « contre-enquête », je vais essayer d’avoir l’avis de quelques pros… Faut me laisser un peu de temps. Et je viendrais poster les réponses que j’aurais obtenues.

    En conclusion : Il faut bien mourir de quelque chose non ? Mais j’aurais préféré mourir en bonne santé ! ;)

  8. Oui c’est évident que le foie peut absorber ce qu’il peut jusqu’à ce qu’il n’en puisse plus.
    Mais c’était plutôt histoire de dire qu’entre cancer et chimio et foie malade, je suppose qu’il faut choisir le mal qui te fera mourir le moins vite ou le moins péniblement.
    Putain, ça devient glauque !

  9. C’est écoeurant…Tout simplement écoeurant, et même si le DCA n’est pas une solution viable de par ses risques, il serait au moins normal de faire des recherches sur ce dernier.De même avec le reportage d’ARTE d’ailleurs…

  10. Les recherches sont toujours en cours à l’Unversité d’Alberta, mais les chercheurs bataillent pour trouver des fonds car il paraît que les tests coûtent très cher.
    Ecoeurant est tout à fait le terme approprié pour dénoncer la situation. :(

  11. Vu sur Eldiz Je connais une famille dont un enfant a un syndrome de Melas et depuis cette essai, la molécule est considérée comme beaucoup moins sexy…. AFM FRANCE

  12. Je viens de regarder la video et d’aller visiter le site internet de l’université d’Alberta. Et il y a une chose qui me gêne : malgré tous mes efforts je ne vois nulle part un arrêt du développement du médicament (à part dans l’introduction du journaliste, mais il faut bien vendre son émission). D’ailleurs lorsque le docteur Michelakis s’exprime, il me semble qu’il parle du debut des essais clinique (essais qui ont du débuter depuis puisqu’ils ont été approuvés il y a presque quatre mois). Etant données les sommes non negligeables investies dans le développement d’un médicament (plusieurs centaines de millions d’euros sur une dizaine d’année, à titre indicatif) je pose la question : à votre avis, on démarre des essais cliniques si on compte ensuite abandonner le projet ??? Soyons sérieux, il n’a jamais été question d’abandonner le développement, simplement de faire de l’audimat.

  13. Les essais clinique sont orchestrés par l’université avec les fonds qu’ils trouvent où ils peuvent. Il n’y a aucun laboratoire pharmaceutique qui veut prendre en charge le développement.
    Il ne faut pas me faire dire ce que je n’ai pas dit. Je critique simplement les labos qui n’ont aucune envie d’investir de l’argent dans un générique et seule l’université se démène pour continuer le projet.

  14. Euh… Laurent il me semble que le titre de ton article dit bien que le
    médicament passe a la trappe. Si j’ai mal interprété je m’en excuse,
    mais je ne pense pas te faire dire ce que tu n’as pas dit.
    Encore une fois je voudrais bien savoir où tu as vu que les
    laboratoires ne voulaient pas subventionner la recherche… parce qu’a
    priori là où travaillent Michelakis et son équipe, ça ressemble à un
    labo. Concernant leur financement, il provient majoritairement de leur
    université et de la Société Canadienne du Cancer (l’ARC locale), ce qui
    représente déjà une somme confortable .

    Ensuite si les essais sont concluants et débouchent dans quelques
    années sur une molécule commercialisable (oui parce que même s’ils
    réalisent les tests cliniques en un temps record comme promis, les
    procédures administratives qui suivent avant la commercialisation
    prennent de deux à trois ans) ne vous inquiétez pas pour la production,
    d’autres laboratoires spécialisés la prendront volontier en charge,
    parce qu’effectivement un traitement efficace du cancer s’avèrera très
    rentable à la production à grande échelle, et ce même si plusieurs
    laboratoires le produisent. Donc la finalisation des tests et
    l’éventuelle production à terme ne me semblent pas du tout compromis.

    Ce qui moi me gêne par contre, c’est l’effet qu’a eu la couverture
    médiatique sur le pseudo-arrêt du développement du médicamment :
    lorsque le présentateur explique que s’il était à l’article de la mort,
    il tenterait sa chance avec cette molécule encore en phase de test, ça
    donne un côté encore plus poignant à son sujet. Mais après tout c’est
    son travail… Ce que je déplore c’est que de nombreux malades
    outre-atlantique et en Grande-Bretagne ont trouvé que c’était une très
    bonne idée (et je parle ici de plusieurs milliers de personnes).
    Sans même parler du risque incroyable qu’ils prennent pour un effet
    thérapeutique qui n’a même pas encore été montré chez l’humain, il faut
    bien se rendre compte d’une chose, c’est que s’il advenait que des
    personnes décèdent pendant la phase de test clinique à cause de la
    prise de DCA, ça pourrait se traduire par un arrêt pur et simple des
    recherches, et cette fois sérieusement.

    Voilà pourquoi je trouve particulièrement important de ne pas propager
    des informations éronnées auquelles pourraient être particulièrement
    sensibles des personnes rendues vulnérables par leur maladie.

  15. [...] Le médicament qui soigne le cancer, mais qui passe à la trappe Les chercheurs de l’Université d’Alberta au Canada ont découvert que le dichloroacetate (DCA) [...]

  16. @ Geoffrey :“Les médicaments génériques coûtent plus chers à la sécurité sociale, donc privilégiez cela”. à remplacer par moins ?
    le prix des médicaments non remboursés aurait augmenté de 30 % depuis le 1er Janvier, selon la FSPF…Un volontaire-bénévole-désigné pour assurer la traduction de la vidéo ?
    Heu… Je clique aujourd’hui: « We are sorry. This video is no longer avaible »
    Pardon si j’ai fait des fautes, je suis nulle en anglais !Article cité dans ce post :
    Santé – Industries Pharmaceutiques – Accès aux Soins
    A lire et regarder aussi : Médicaments génériques: Novartis et l’Indela vidéo  »
    Le Bien Commun » est particulièrement intéressante !

  17. Alors si c’est supposé confirmer ce que tu dis, le blog vers lequel
    redirige ton lien utilise ton article comme source… Et je pense que de toutes façons si le développement était arrêté, il en serait question sur le site de l’université d’Alberta concernant le développement du DCA. Or ce n’est pas le cas…

  18. Le lien au dessus est un Trackback.

    Quand je parle de labo, il s’agit des sociétés pharmaceutiques qui ont bien signifié que la commercialisation de ce médicament ne les intéressent pas. Plusieurs articles en Anglais en parlent, comme par exemple http://www.newscientist.com/channel/health/mg19325874.700-cheap-safe-drug-kills-most-cancers.html

     « The next step is to run clinical trials of DCA in people with cancer.
    These may have to be funded by charities, universities and governments:
    pharmaceutical companies are unlikely to pay because they can’t make
    money on unpatented medicines. The pay-off is that if DCA does work, it
    will be easy to manufacture and dirt cheap. »

    Il y a même un forum spécial dédié à la question. http://www.dichloroacetate.org/
    Disons que ça bouge chez les anglo-saxons, mais que dalle en français.

  19. @Bisane : Oui effectivement, il faut lire « MOINS »… Merci d’avoir relevé ;)

  20. @ Laurent Bourrelly Tiens, ton lien ressemble étrangement au mien… ça fait plaisir :)

  21. Luc, je ne comprend pas du tout ce que tu veux dire…

  22. Quand tu dis :
     » Plusieurs articles en Anglais en parlent, comme par exemple http://www.newscientist.com/channel/health/mg19325874.700-cheap-safe-drug-kills-most-cancers.html  »
    Le lien de ton commentaire est le même que le mien su post du 14 Janvier, mais c’est pas grave. Bonne journée.

  23. La nouvelle video ajouté (reportage ARTE) me dégoute encore plus (car j’ai tout compris lol )…. Monde de merde !!

  24. J’aurais juste un petit commentaire, moi qui travaille dans l’industrie pharmaceutique, et plus pârticulièrement dans le developpement de nouveaux médocs:

    Au vu de ce que coûte le developpement d’un médicament (des centaines de millions d’euros sur au moins 10 ans), un laboratoire pharmaceutique privé ne peut pas se permettre d’engager des fonds pour une molécule qui est déjà dans le domaine public et qui profiteras donc aux autres laboratoires. De plus une efficacité in vitro (dans des tubes à essai grosso modo) ne veux pas dire que le traitement sera efficace in vivo.

    C’est donc à un organisme public de prendre en charge cette recherche.

    Je tiens à rappeller qu’un laboratoire pharmaceutique n’est pas une association caritative mais une entreprise comme une autre dont la survie dépend des résultats financiers.
    Malheureusement, ils doivent gagner de l’argent afin de pouvoir continuer à développer de nouvellles molécules.

    En ce qui concerne la toxicité du DCA, je peux vous garantir que même s’il tue quelques patients, s’il s’avère qu’il est plus efficace que les traitements déjà en vente, il devrait être mis sur le marché (rapport bénéfice risque positif). A ce titre je rappelle que les chimiothérapies qui sont actuellemment les traitements les plus efficaces tuent chaque années de nombreux patients.

    Dominique

  25. Merci Dominique de votre commentaire éclairé.
    Ainsi, les tests de l’Université d’Alberta semblent voués à l’échec si les fonds ne sont pas alloués par l’Etat ?

    Merci aussi de rappeler que la chimio est dévastatrice. J’avais oublié cet élément pourtant tellement évident.

  26. @ Dominique:
    Une « politique » (au sens noble du terme) effectivement à repenser… N’empêche qu’en France les Industries Pharmaceutiques se sucrent largement sur le dos de la sécu ! Sans réelle contre-partie.

    Et l’on peut penser aussi que si les cartes étaient mises différemment sur la table, la même Sécu pourrait participer aux recherches, et non à la pub auprès des toubibs (une petite manne de 3 milliards d’euros, tout de même, si ma mémoire est bonne !).

    Où l’on pourrait réfléchir à la nature des investissements…
    Le Lobbying des Firmes Pharmaceutiques

    Peut-on encore rêver ?

  27. Je suis 100 % d’accord avec Bisane, et je ne répondrais à Dominique que je comprend que les laboratoires ne sont pas des oeuvres philanthropiques… Toutefois, je mets un bémol.

    Que je sache si la molécule et trouvée par des chercheurs du public, le brevet est acheté à prix d’or, voire la propriété du laboratoire quand celui-ci a financer les recherches. Donc, c’est bien dans un but lucratif, vu que dans le temps il aura l’exclusivité pendant 10 ans.

    Donc, je ne vois pas pourquoi ce serait en plus le service public qui devrait financer les essais cliniques. Ou alors on dit que la recherche sur les médicaments et les essais cliniques sont à la charge de la société, mais à partir de là, c’est à la société de fabriquer les médicaments.Au moins on pourrait mieux gérer la distribution des médicaments, et les médecins ne seraient pas tenter de privilégier un laboratoire plutôt qu’un autre.

    Parce que la réponse d’un médecin généraliste a qui j’ai posé la question au sujet de ce billet m’a fait froid dans le dos :
    « Oui, cela ne m’étonne pas. Il y avait une molécule (là j’ai oublié le nom, mais il me l’a donné) qui guérissait était efficace dans certains cancers. On l’a retirer du marché, mais on se sait pas pourquoi. Et vos savez les lobbies des laboratoires sont vraiment réels » !

    Au passage, merci bisane pour le lien. J’étais en train de préparer un billet sur les médicaments, tu vas te retrouver dans ma prose ;)

  28. [...] eu mal à trouver des informations sur Internet, mis à part le blog ADICIE qui ajoute que cette molécule (qu’il nomme DCA, est-ce la même? ), en test au Canada à [...]

  29. Cette idée n’est pas nouvelle du tout elle a un peu plus de 2 ans (publié l’année dernière dans le New Scientist). Elle n’est pas rentable pour les laboratoires certes mais il n’y a pas que ça. La DCA soigne un seul type de cancer minoritaire et dèjà très bien soigné! En effet, la plupart des cancers ne sont pas d’origine métabolique, mais dû à des mutations qui induisent ensuite des problémes métaboliques. Or la DCA réglerait le problème du métabolisme, mais si ce n’est pas l’origine, les cancers réapparaitront encore et encore… les mutations je le rappel sont dues à des facteurs extérieurs tels que les UV, les produits chimiques encore inconnus, les ondes et j’en passe.

    Je vous aurait bien passé tout mes liens de recherche de l’année passée lorsque j’ai réalisé mon exposé d’anglais scientifique sur l’article du New Scientist (http://www.newscientist.com/channel/health/mg19325874.700-cheap-safe-drug-kills-most-cancers.html). Je ne suis donc pas aussi catégorique que vous…

    Ce sont les laboratoires PHARMACEUTIQUES qui ne sont pas d’accord pour commercialiser la DCA car cette molécule n’est pas brevetée donc pas de profit escompté, puisque pas de monopole. Ce médicament ne coute pas cher à produire donc la concurrence serait rude, donc il deviendrait très couteux à l’arrivée pour les malades, donc les laboratoires ne veulent pas le produire vu que pu de monde ne l’achèterais.
    Les recherches doivent continuer, rien n’est encore vraiment au point, ce médicament diminue la taille des tumeurs (oui oui diminue pas supprime, on arrête les excés ^^), dans certains cancers (poumon, cerveau, sein.). Cette molécule agit sur le métabolisme des cellules, donc pas sur les cellules saines juste sur les cellules atteintes (contrairement à la chimio ou à la radiothérapie), la mort des cellules n’entrainerait plus un amas dans l’organisme, amas à l’origine des tumeurs.

    Svp arrêtez de dire « bouh c’est dégoutant de pas le produire parce que ça soigne le cancer, et on ne le vend pas » parce que les tests n’ont été effectués que sur les animaux, et chez les animaux ça ne soigne pas les cancers, ça réduit les tumeurs… Tout est dans la nuance.

    Tout les articles récents oublient de dire que les tests humains n’ont pas été fait… détail vous me direz, mais quand il s’agit des OGM pas testés sur les humains c’est un drame (mdr). Les recherches ont été faites sur des population de rats infectées par des cellules humaines. Le métabolisme du rat a beau etre proche du notre ce n’est pas le même. Il faut pour cela faire des tests avec population temoin, population humaine saine et malade et faire des statistiques et voir si cela est vraiment révélateur. Research must go on…

    Après de grandes découvertes il a toujours fallu des années d’attente et surtout attendre des dons des mécènes, ça se passe toujours comme cela… Oui ça serait mieux avec de l’argent des laboratoires pharmaceutiques, mais la plupart les recherches se font avec des dons gouvernementaux et surtout privé, le cancer est une cause mondiale ne l’oublions pas donc beaucoup de mécénes…
    La médecine évolue tous les jours grâce aux chercheurs et tous les jours des articles d’espoir paraissent dans les journaux scientifiques, qui peuvent parfois vous paraitre minimes, mais toutes les petites recherches mettent du temps à aboutir. Il ne faut pas penser que la transplantation cardiaque c’est une idée née et réalisée le même jour. Un an pour la science ce n’est rien.

    Ma conclusion sera que le buzz sur internet est une bonne idée pour promouvoir la DCA, mais il faut arrêter de se jeter sur les labos et se dire qu’il n’y a pas que les labos qui financent les recherches et faire confiance aux mécènes mondiaux…

  30. Merci N@nou pour ton commentaire éclairé.
    C’est évident que je ne suis pas un spécialiste du commerce pharmaceutique, malgré le fait que mon père et ma mère étaient professionnelement dans le secteur.
    Si tu affirmes que les mécènes privés suffiront à financer les recherches, c’est vraiment une bonne nouvelle. Pour tout avouer, au regard des sommes exigées, j’en doutais carrément.
    Par contre, je ne crois pas que les louanges soient adressables aux labos qui ont prouvé à maintes reprises leur manque d’humanité, solidarité et compassion.

  31. Dans le même registre avez-vous entendu parlé de Antoine Priore dans les années 1970 ? http://fr.wikipedia.org/wiki/Antoine_Priore
    Je n’ai jamais su s’il s’agisait une escroquerie monumentale ou d’une vrai solution « étouffée » pour des raisons politiques/économique.

    Merci de me répondre !

  32. Non, je ne connais pas l’affaire Priore, mais ça tombe à pic puisque je suis en train de rédiger un billet sur les escroqueries scientifiques (suite à la lecture d’un article du Monde).
    Je note donc ton exemple et je te remercie ;)

  33. Nous sommes dans une société capitaliste: voilà comment ça fonctionne….

    L’objectif d’une société est de distribuer le maximum de dividendes à ses actionnaires, pour se faire elle se fixe un taux de profit objectif par exemple 15%. Lors de l’évaluation d’un projet, la règle est simple: ce projet est-il au dessus ou en dessous de ces 15%? Si c’est en dessous, le projet n’est pas retenu…. C’est certainement le cas du DCA… Ils ne faut donc pas en vouloir au x labo.
    Et Si un labo ne respecte pas ces règles, que se passe-t-il ? Et bien, les dividendes versés diminuent, l’action voit sa valeur baisser, elle devient donc une proie pour d’autres labos qui eux ayant un taux de profit plus élevé vont pouvoir l’acheter (Voir ce qui se passe avec la Société Générale)… et le labo en question va disparaître et être remplacé par un labo qui lui, respecte la règle du taux de profit objectif….

    Voilà, la loi, la dure loi …. Premièrement, nous sommes dans une société capitaliste et à partir du moment où il y a un consensus général pour accepter le fait, il faut en accepter les conséquences: et nous avons accepté collecticvement ce type de société ……

  34. Affaire Priore,
    Je connais bien cette affaire, car il se trouve que l’oncle de ma femme, le feu professeur Pautrizel y a été mêlé…. C’est le SCANDALE du siècle… J’ai discuté avec le professeur Pautrizel il ya une vingtaine d’année, qui s’est investi avec Priore dans cet affaire. Ce professeur était directeur de laboratoire, encensé, honoré, une grande pointure de la recherche spécialisé dans les maladies tropicales. Il avait commencé à faire des tests sur la trypanosomiase (une grave maladie provoquée par un protozoaire appelé trypanosome) et les résultats avait été totalement positifs: les souris infectées par des trypanosomes avaient été complètement guéries et après elles étaient comme vaccinée contre la maladie. Ce qui s’est passé est devenu terrible quand Priore et lui ont commencé à faire des essais sur le cancer… La patatras…. Les chercheurs français parisiens ont voulu s’approprier le système. Comme Priore a refusé, il voulait que cela reste à Bordeaux, Il a été torpillé, toutes les méthodes ont été bonnes pour le déconsidérer et le professeur Pautrizel a été démi de ses fonctions de directeur de Labo et mis à la retraite prématurément…..
    En en parlant avec lui, ça été vraiment la chose la plus horrible qui lui soit arrivé en tant que medecin et en tant que chrétien: Trouver une solution pour guérir un grand nombre de maladie et sauver des millions de vie et …… en être empêché pour des banales querelles d’égo…. Il m’a confié également que à son avis, cette machine Priore provoquait une stimulation extraordinaire du système immunitaire qui avait alors la possibilité de se débarrasser de toutes les maladies…. Il pensait donc qu’il aurait été fort probable que l’on puisse également guérir le SIDA (déficience du système immunitaire….)

    C’est une histoire passionnante/désolante….. bref beaucoup de choses à dire… ce que je dis là sur ce sujet n’est que la partie immergée de l’iceberg …..

  35. @ Olivier : société capitaliste, certes.
    Mais on pourrait aussi imaginer que les profits soient limités aux fatidiques 15 %, et que le reste passe dans des investissements.
    On pourrait aussi imaginer que dans certains domaines sensibles, relevant du « bien commun » (santé, énergie, services publics…), le système soit un tant soit peu régulé, et que le profit ne soit pas le but ultime.

    Votre sujet suivant (Priore) me fait penser au concurrent majeur de Pasteur, à la théorie et aux soins qu’il a développés…
    Une « théorie de la maladie infectieuse » bien différente de celle qui nourrit nos laboratoires pharmaceutiques en tous cas (le pluriel est volontaire).
    Mais je suis confuse, je n’arrive pas à retrouver son nom.
    J’espère que la mémoire me reviendra ! A moins qu’elle ne revienne à d’autres avant moi !

    Petit addendum : « partie émergée de l’iceberg »

  36. nous sommes dans une société capitaliste et à partir du moment où il y a un consensus général pour accepter le fait, il faut en accepter les conséquences: et nous avons accepté collecticvement ce type de société ……
    Je crois que tout est résumé ici.

    Le labo qui ne peut pas payer son URSSAF, ou ses impots à la fin du mois va dire quoi ? Qu’elle privilégie l’humanitaire ? Non, ca ne passera pas.
    Et si demain le médicament fait 1 millier de morts, on reprochera au labo de ne pas avoir fait suffisamment de tests, et il devra en payer les pots cassés.

    C’est regrettable, mais c’est la société qui est comme ca. Pas les labos. Ils ne sont, eux aussi, que le reflet du monde dans lequel on vit. Et le monde dans lequel on vit n’est pas forcément celui que l’on veut, c’est juste celui que l’on créé.

  37. Le labo qui ne peut pas payer son URSSAF, ou ses impots à la fin du mois va dire quoi ? Qu’elle privilégie l’humanitaire ? Non, ca ne passera pas.
    Et si demain le médicament fait 1 millier de morts, on reprochera au labo de ne pas avoir fait suffisamment de tests, et il devra en payer les pots cassés.

    Anonymus le jour ou un laboratoire pharmaceutique fera faillite, je te promet que je pleurerai sur son sort !

    Généralement quand un laboratoire est condamné pour manque de vigilance, c’est qu’il savait que cela faisait des dégâts et qu’il a continué a commercialisé le médicament pendant plusieurs années.

    Exemple : Le distilbène; Interdit aux Etats Unis en 1971 et en France en 1977. Somatropine (hormone de croissance) : Qui était synthétique aux Etats Unis alors que l’on continuait en France à la produire a partir de cadavres, le sang contaminé : non chauffé, alors que l’on savait depuis 3 ans qu’il y avait un risque de contamination de l’hépatite C ou du VIH (et donc des pays on prit les précautions pas la France)… pour ne parler que des cas les plus connus !
    Et encore qui doit interdire la mise sur le marché ? Le laboratoire ou les autorités sanitaires du pays ?

    S’il y a bien un domaine ou l’on est pas prêt de voir des usines fermer pour cause de faillite c’est bien les laboratoires pharmaceutiques. Qui au passage vont se gaver encore plus avec les médicaments dé-remboursés par la sécurité sociale, vu qu’ils en ont profiter pour augmenter jusqu’à 300 % le prix des médicaments !

  38. @Bisane:
    Oui, on peut tout imaginer, limiter les profits à 15% etc.. Sauf que ce « On », ce n’est pas vous est moi, c’est justement ceux qui font perdurer ce système aberrant et qui ont le pouvoir sur nous …..

    Le « concurrent » de Pasteur s’appeleait Antoine Béchamp….
    Beaucoup à dire sur Pasteur, le mythe pastorien et l’influence de la conception que nous avons de la santé… En gros l’idée qui nous a été inoculée par Pasteur est que c’est l’extérieur qui est la cause des maladies infectieuse, qu’il y a un bon (nous) et un mauvais (l’extérieur: le microbe). Or il est évident que c’est faux..; Un exemple très simple, vous prenez le métro un matin d’hiver où il fait dix degré… vous êtes pressé dans la foule dans le wagon, il y a des gens qui éternue, il y a un nuage de virus de toutes sortes, TOUT LE MONDE EST CONTAMINE alors comment cela se fait-il que TOUT LE MONDE ne se ramasse pas la grippe ? ebn oui, il y a un système immunitaire me direz-vous. DONC, le microbe n’est pas tout… A deévelopper…

  39. @ Olivier: ce nom ne me dit rien (Antoine Béchamp). Mais ma mémoire est loin d’être fiable.
    J’essaie en tout cas de retrouver ça dans mes archives ce WE.

    Ca va en tout cas tout à fait dans le sens de remettre en cause cette idée, qui s’est révélée si pernicieuse: c’est l’extérieur qui est la cause des maladies infectieuse, qu’il y a un bon (nous) et un mauvais (l’extérieur: le microbe)

  40. Pan sur le bec, comme dirait le Canard !

    Olivier, vous aviez raison, il s’agissait bien d’ Antoine Béchamp…
    Quelques sources:
    - comparaison bechamp pasteur
    - ANTOINE BECHAMP – LOUIS l’imp..PASTEUR
    - et sur Wikipedia

    Je mets en vrac les noms de ceux qui ont peu ou prou creusé cette voie: Louis-Claude Vincent, Groddeck, Beljansky, et Michel Odent.
    Un bouquin qui donne à réfléchir: Pour en finir avec Pasteur : Un siècle de mystification scientifique de Eric Ancelet

    Je le disais bien, que ma mémoire n’était pas fiable !

  41. Excusez-moi, mais j’en ai oublié un lien vers un article sur Mirko Beljansky…
    Le voici donc: Cancer – l’affaire Mirko Beljansky

  42. Bonjour

    j’ai lu cet Article qui a réveillé en moi une rage , un sentiment d’abondan des humains comme s’il étaient du bétaille,

    cette rage que j’ai au fond de moi on ne peut la sentir que quand cette putain de maladie touche l’être le plus cher pour vous , l’être qui compte le plus au monde ; l’être qui vous a donné la vie et en contre-partie vous êtes impuissant pour faire quelque chose qui lui donnera des Forces pour combattre cette maladie , cette rage s’accumule encore plus quand vous êtes loin de cet être , quand il y’a des milliers de Km qui vous séparent et surtout qd tu l’appelles au tél et que tu sens à sa voix que la maladie le détruit à petit feux , que sa souffrance devient insupportable et qu’il s’est dèja préparé pour la mort , qu’il a perdu tout espoir , et le pire c que tu tiens ton télephone incappable d’aligner une phrase alors que t’as envie de crier de toutes tes forces , crier pourque tout le monde se rende compte de la souffrance de cet être et la souffrance de ses enfants et son entourage .
    la personne dont je vous parle c’est ma mère , la mère que tout le monde aurait éspèré avoir , une mère qui s’est battue pour que ses enfants grandissent bien soient bien éduqués; une mère qui a cumulée deux boulots à pleins temps pour que ses chérubins ne manquent de rien et que sa famille soit toujours à la hauteur ,

    vous croyez que ces laboratoires pharmaceutique prennent en compte la souffrance des gens comme ma mère ? ma souffrance et la souffrance de mes frères et soeurs , mes tantes et mes oncles? les gens qui se battent pour leur proche malade reste en vie et illumine leur vie? je pense pas , ce putain de monde de capitaliste y’en a marre , y’en a marre de la notion du profit sur le dos des impuissants , j’aimerai bien savoir comment il se sentent les hauts responsable de ces laboratoires , ou peut être cette maladie ne les a pas touché pour qu’ils comprennent et qu’ils sentent notre souffrance, ah pardon j’ai oublié ils ont le remède s’ils tombent malades , c’est un remède à usage personnel et non public.

    mais une chose est sûre , dieu est là; dieu est grand et tout puissant

    je vous demande une chose aidez moi s’ils vous plaît à sauver ma mère si vous avez un remède qui fonctionne ou qui soulage contactez moi je vous serai reconnaissant

    svp je suis désespèré aidez moi

  43. Bonjour Amine Mayat

    Je comprends vraiment ce que vous ressentez. Il y a maintenant 2 ans, ma mère nous quittait, emportée par un cancer. J’ai vêcu sa maladie comme une déchirance, une souffrance et une injustice. J’étais enceinte quand elle est morte. J’ai accouché 8 jours après sa mort. Elle voulait voir ce bébé mais n’en a pas eu la chance.

    Bien sur c’est inhumain de voir partir ses parents emportés par la maladie alors que des solutions thérapeuthiques pourraient exister. Nous n’avons malheureusement pas le choix. Ce que personne ne pourra nous enlever c’est l’accompagnement du malade jusqu’au départ, maigre consolation.

    Si vous êtes croyante et vous semblez l’être, cela peut vous apporter du réconfort. Personnellement je suis athée mais je crois en « quelque chose qui nous surveille là-haut », une sorte de grand horloger qui régule tant bien que mal les humains et ceux qui vivent sur terre.

    Que puis-je vous dire si ce n’est d’accompagner votre mère, la soutenir, lui parler et lui dire tout ce que vous avez à lui dire. Certaines personnes guérrissent (miraculeusement?), d’autres non. Bon courage dans cette épreuve si difficile à vivre, surtout à distance!

  44. Pour répondre à Amine,
    Eh oui, l’homme à une main droite qui ignore ce que fait sa main gauche !!!
    Si tu as lu ce que j’ai écrit sur l’affaire Priore et le professeur Pautrizel. Ce dernier m’a confié que quelques mois après avoir été destitué et mis à la retraite parce qu’il avait soutenu Priore, Le professeur avait reçu la visite d’un des médecins et collègues qui avait tout fait (et réussi) pour le descendre. Ce dernier, les traits décomposés vient le voir et lui dis ceci: « Je sais que vous avez réussi à guérir des gens du cancer. Or il se trouve que l’on a trouvé chez mon père un cancer mortel à très brève échéance. J’aime beaucoup mon père, faites qq chose docteur, faites ça pour moi ! ». Et le professeur de lui répondre doucement et gentiment… que maintenant tout était trop tard, que la machine était maintenant inutilisable ETc.. etc …

    Conclusion: Les Hommes préfèrent le pouvoir à l’Amour…..

    Pour toi, Amine, que dire , si ce n’est que si nous ne vivons pas dans un monde absurde, c’est donc qu’il y a une raison, voire un amour supérieur (donc inaccessible pour nous) qui oriente tout et que de la disparition de sa maman il va certainement ressortir un bien … mais bon, je sais que tout ça, c’est facile à dire…..

  45. Bonjour Amine Mayat,

    Je ne peux que rejoindre l’avis de Marie. Moi aussi je suis athée, et malheureusement j’ai vécu la perte d’êtres chers à cause de cette maladie. J’ai essayé du mieux que je pouvais, de les accompagner jusqu’à la fin.

    Dites-vous qu’il y a des maladies aussi dont on ose pas parler et qui sont tout aussi douloureuses. J’ai dans mon entourage très proche, deux personnes séropositives depuis 17 ans, qui ont des enfants, et à qui ont avaient annoncés qu’elles ne verraient pas leurs enfants grandir… Heureusement pour elles, leurs enfants sont maintenant adultes, mais il y a toujours au dessus de leur tête cet épée de Damoclès. Le moindre rhume est suspect, et chaque fois que je les rencontre je savoure cette échange, car même sans leur dire, il est sous entendu (pour elles comme pour moi)… Peut-être c’est la dernière fois que l’on peut partager quelques moments ensembles.

    Et pourtant, ces personnes ont survécus à des cancers, l’hépatite C, des opérations chirurgicales lourdes… Et même les médecins les considèrent comme des « cas à part »… Faut donc pas désespérer.

    Aussi, il y a longtemps que je suis prêt dans ma tête à partir dans les minutes qui suivent la rédaction de mon post. Sans regret, et que je dis souvent : « Si demain je suis plus là, il ne faudra pas me pleurer, j’ai fait tout ce que j’ai pu pour tout le monde, mais la vie est ainsi. Quand on né, on sait qu’on est pas éternel donc il faut accepter le départ ».

    Oui, cela ne console pas. Ma mère et ma grand mère, parties trop tôt pour moi, me manquent, mais je garde toujours ce qu’elles m’ont apportées et cela me permet dans la moment difficiles de surmonter le présent.

    Dites-vous que votre maman vous a apporté beaucoup de choses, qu’elle souhaite pas vous infliger une culpabilité parce que vous êtes loin, mais qu’elle partira dans la sérénité si vous lui laissez croire que vous arrivez a surmonter cette épreuve.

    Elle a certainement conscience de son état et que celui-ci vous fait souffrir, cela lui fera trop de peine de vous savoir malheureuse trop loin pour vous prendre une dernière fois dans ses bras pour vous consoler. Laissez lui croire que tout va bien pour vous (même si c’est un pieux mensonge).

    Si on avait le médicament miracle pour sauver votre maman, c’est bien volontiers que l’on vous le donnerait.

    Profitez de votre maman à chaque minute (même par téléphone), dites lui tout ce que vous n’avez jamais osé lui dire, ne serais-ce qu’un simple : « Maman je t’aime », ou dites lui tout le bien qu’elle vous a apporté, après on vit avec les regrets (et c’est pas top)…

    J’espère que ces quelques mots vous apporteront un peu de soutien moral, mais désolé c’est tout ce que je peux vous apporter.

    Avec mon amitié :)

  46. merci à vous tous pour ces réponses qui m’ont consolé ,
    ce que je voulais vous dire c que je ne perds pas espoir , car ma mère vit avec cette maladie depuis fin 2003 ; septembre 2004 les analyses ont montré qu’elle était guérie tout allait pour le mieux , elle a repris le travail tout le monde croyait que c’était fini avec cette maladie mais non ça ne venait que que de commencer , un cancer de l’itérus qui s’attaque au foie et les intestins c horrible

    mais ma mère est une vrai combattante elle a pas baissé les bras elle a pris sa vie en main bien décidée de ne pas céder , du coup elle vivait normalement elle n’a rien changé à son rythme de vie , mais dernièrement les choses se compliquent et j’ai du mal à voir ma mère commme ça d’autant plus que je viens d’avoir un enfant âgé d’un mois qu’elle n’a pas vu , et cerise sur le gâteau ces enculés ( je m’excuse pour le terme) de consulat français ne veulent pas lui délivrer de Visa pour venir me voir , même mon mariage elle n’a pas assistée , bref la liste est longue

    parlons de choses sérieuses , je suis parti consulter le site des travaux de monsieur Beljansky (merci bizane) et je me suis intéressé à la PAO pereira du coup j’ai commandé un flacon sur son site , j’ai entendu parler aussi de la Tarceva est ce que vous avez des infos c

    merci d’avance

    P.S: je suis un homme ( Amine) lol

  47. Pour Amine,
    Bonjour, il existe d’autres pistes, j’ai exploré notamment, suite à des pb de santé, celle préconisée par le Docteur Rath…. C’est un allemand qui a repris les travaux de Linus Pauling (prix Nobel grand défenseur du rôle des vitamines) . La théorie du Dr Rath que toutes les maladies finissent par se manifester au niveau de l’approvisionnement des cellules en nutriments. Quand on est malade, il suffit donc de supplémenter l’alimentation avec des nutriments en rapport avec la maladie….. Il a fondé un laboratoire, c’est un grand pourfendeur des laboratoires pharmaceutiques, il dit notamment dans une de ses conférences que le gagne pain des labo c’est la maladie et non pas la guérison des gens et que donc les objectifs des labos est de trouver des substances qui atténue les symptomes de maladie mais pas de la guérir car dans ce cas, on perd un client. Donc toute la recherche médicale actuelle est orientée dans ce sens …. Et il le démontre par tout un tas d’exemple (par exemple, les produits anticholestérols que l’on doit prendre à vie …)

    Bref, sa théorie de la thérapie par les nutriments cellulaires est très interressante…
    Les produits ne sont pas très chers et peuvent être commandés par internet…
    Le personnage a une forte personnalité, je n’ai pas d’avis absolu sur la question, mais ce qui est certain c’est que si j’avais un cancer, je n’hésiterais pas….

    Je t’accompagne Amine, dans ton histoire ….

  48. Olivier, je te remercie pour ton mail c’est consolant de voir des gens comme toi et geoffrey et marie …., je suis ouvert à toutes propositions qui pourra soulager ou guérir ma mère n’hésite pas àm’envoyer le lien internet pour voir ces produits et comprendre la théorie deu docteur Rath

    la Tarceva ça marche apparemment , je vais tout faire pour qu’elle reste vivante

    merci d’avance

  49. Pour Amine,
    Voir la video sur les théories du Dr Rath….

  50. Guère le temps de creuser la question, mais:
    - je ne connais pas le Dr Rath, mais vais m’y intéresser (merci Olivier)
    - de nombreux médecins, même en Frace, soignent ou accompagnent les soins par divers oligo-éléments, vitamines et autres nutriments. Je ne sais pas si ça peut se trouver sur le web, mais voir en particulier les travaux du Dr Masson (bien sûr, fiable comme je suis, je ne me rappelle pas son prénom), qui a longtemps travaillé avec SEIGNALET (« L’alimentation ou la troisième médecine ») pour s’en éloigner ensuite.
    Mais ils sont loin d’être les seuls !
    Leurs « théories » sont de plus en plus confirmées par des études scientifiques « homologuées »
    - entendu à ce propos (mais partiellement) une émission où Luc Montagner était l’invité, et qui parlait lui-même « d’agression » et de « stress » oxydant… une autre façon de traduire ce que nombre des auteurs cités dans les commentaires de ce post abordent à leur façon !
    Le mettrai sur mon blog si j’en ai le temps, mais en attendant :
    http://www.radiofrance.fr/franceinter/em/lateteaucarre/index.php?id=64349
    Pour écouter :
    fichier ram
    et au cas où ça disparaîtrait:
    http://social.societal.free.fr/audio/luc-montagner-tete-au-carre.rm

  51. Et voilà, j’ai voulu faire joli en ne mettant pas l’URL à rallonge du fichier audio de France Inter, mé sa mach pâ !
    Voici donc le lien, qui j’espère va marcher !

  52. J’ai  » raccourci  » ton lien (visuellement parlant), mais le fichier ne marche pas chez moi (sur QuickTime).
    Il me semble qu’il nécessite RealPlayer (fichier RM).

  53. Mon lien ou celui de FI ?
    J’essaie de revoir ça en fin d’après-midi, ou demain…

    Je vien de retrouver le prénom que je ne trouvais pas hier (un peu de surmenage, peut-être). Il s’agit donc de Micel MASSOL (et non Masson, comme je l’au écrit plus haut !)

  54. Bisane quand tu mets des urls dans les commentaires, ceux-ci passent en modération ;)

    Donc j’ai validé ton commentaire ou il y a des liens. Faudra que j’apprenne à Laurent comment on valide les messages en attentes ! mdr !

  55. @bisane, je parlais de ton dernier FI qui était à rallonge et que j’ai attaché au texte ;)

  56. [...] participé, de-ci de-là, à ce post : Le médicament qui soigne le cancer, mais qui passe à la trappe, qui offre quelques pistes de réflexion et d’informations [...]

  57. Je réponds enfin !
    Je ne comprends pas pourquoi le lien ne fonctionnerait pas… Si QuickTime le refuse, tenter le Real Player Alternatif (le look est moyenâgeux, mais ça fonctionne très bien, et sans pub).

    Apparemment, le track-back s’est fait sans moi…
    Le lien vers le fichier MP3 en tout cas.

    Correction orthographique supplémentaire (je m’applique): Michel Massol. Pardon, Monsieur, d’avoir par 2 fois écorché votre nom !

  58. Laurent ou Geoffrey, mille excuses !
    Vous pouvez compacter les 2 commentaires !

    Lien vers le fichier MP3

  59. C’est pas grave; 2 liens valent mieux qu’un :)

  60. Merci pour le lien que j’installe : geographie.blog.lemonde.fr

  61. Bonjour !
    Pardonnez-moi, mais je dois être un peu « vieille France », et donc, je ne peux pas m’empêcher de dire « bonjour »… Je pense qu’avec le temps, je finirais par me mettre au diapason…
    Cela dit, que d’infos à travers tous ces commentaires, c’est très animé et très vivant, j’apprends beaucoup. Deux petites citations, peut-être pour faire rebondir les commentaires ?
    « S’il ne se trouvait pas d’esprits intelligents pour désigner à l’humanité les divers maux dont elle souffre, elle ne s’en apercevrait même pas. » Et aussi : « Si seulement je pouvais me persuader de la beauté du renoncement, comme je serais, à tout jamais, douloureusement heureux. ». Elles sont extraites du Livre de l’intranquillité du grand, du très grand poète portugais Fernando Pessoa. Une lecture que, toutefois, je ne recommande pas à ceux qui seraient déjà déprimés !

  62. Article et vidéo à suivre ici : Santé et libéralisme

  63. Attention aux résumés simplificateurs… http://www.20minutes.fr/article/148719/Sciences-Quand-les-malades-contournent-les-laboratoires.php

  64. Pas compris le sens de votre commentaire. Vous m’accusez de faire un résumé simplificateur et en échange, vous me proposez un « fabuleux » lien vers 20minutes ????
    Y a un truc qui m’échappe là …

    PS : je suis un bloggueur et rien de plus

  65. Y a rien à comprendre, Laurent, et il est bien évident que ce serait mieux que les gens puissent se soigner après recherche scientifique en bonne et dûe forme plutôt qu’à la sauvage !
    Mais comme y peuvent pas, y font autrement…
    Cette alternative (peut-on encore en parler comme ça ?) revient souvent dans les commentaires…
    Sauf que justement, d’alternative, il n’y en a point, puisque les recherches n’existent pas !

    Soyons positifs: larivière nous alerte sur les risques de l’auto-médication incontrôlée. Et il a raison.
    Sauf que quand on n’a pas le choix, on fait comment ?

    Le plus inquiétant dans tout ça, c’est que la France tend à « privatiser » de plus en plus la recherche, ce qui ne risque pas de faire avancer celle sur le DCA !!!

  66. C’est écrit dans ’20minutes’, donc il faudrait tout jeter aux orties !???

  67. Bisane, je ne comprends pas bien en quoi la privatisation des laboratoires en France concerne la recherche sur le DCA, après tout c’est un laboratoire canadien qui s’occupe des essais cliniques en ce moment non ?

  68. @ larivière : ben non, c’est pas à jeter aux orties. C’est à mettre en perspective, et sujet à réflexion.

    @ Leon : le labo canadien en question, si je me rappelle bien (j’ai pas tout relu) n’a plus les financements pour poursuivre ses recherches.
    Je me suis permis de faire allusion à la recherche française, parce que ce qui se trame en ce moment, c’est effectivement une privatisation galopante, avec tout ce que cela implique : moins de recherche fondamentale, moins de recherche à long terme, davantage de souci de rentabilité.
    Autant dire que des recherches telles que celles qui pourraient être menées sur le DCA seront enterrées avant même de voir le jour ! Encore plus que maintenant.
    Je trouve cela préoccupant, pour le DCA de façon presque anecdotique, mais pour notre avenir d’une manière beaucoup plus générale.

  69. Moi ce que j’ai trouvé c’est que le labo touchait des subventions du gouvernement canadien, donc il a des subventions pour continuer ses recherches. Et si j’ai bien compris il faut simplement attendre que les tests cliniques se déroulent.
    Ensuite dans les laboratoires « publiques » en France (CNRS ou autre) il y a un soucis de rentabilité comme dans n’importe quel autre laboratoire (privé ou non). Et les laboratoires publiques déposent aussi des brevets, donc si un projet ne semble pas destiné à aboutir, ou alors dans un délai trop long, il est aussi abandonné. Bref, je ne sais pas si il faut à ce point diaboliser la privatisation ; la seule différence notable entre privé et public, c’est le budget alloué à un projet… Donc de ce point de vue, il vaut mieux qu’un projet soit suivi par une entreprise du privé, non ?

  70. Oui, je confirme Leon, les chercheurs touchent des subventions mais elles ne représentent qu’environ 20 % de leurs besoins. Donc, ils fonctionnent avec des fonds privés. Et qui dit fonds privés et bien dit : « recherche rentable ».

    Le débat : On veut privatiser la recherche… Ca fait 20 ans que le processus est lancé. Ce n’est pas d’aujourd’hui !!!

    La recherche fondamentale ne disparaitra pas. Elle restera dans le cadre de la fonction publique.

    Pourquoi les chercheurs du public ne veulent pas que cela soit privatisé ? Pourtant ils gagnent 2 fois moins (au minimum) que dans le privé ? Pourquoi se bousculent-ils à la porte du public alors qu’a les entendre ce n’est pas rentable , ils sont mal payé, pas considéré ? Est-ce vraiment par convictions profondes pour le bien de l’humanité ? Est-ce vraiment si désintéressé que cela ? Ne serait-ce tout simplement pas parce que la place est bonne et que l’on veut pas lâcher les privilèges que l’on peut avoir ?

    Combien a ton avis y a t il de chercheurs fondamentaux par rapport aux chercheurs appliqués ? Non, ne rêve pas, les brevets rapportent aux chercheurs du public, ce qui n’est pas forcément le cas dans le privé. Et entre une recherche financée par le privé et une recherche fondamentale le choix est vite fait.

  71. Mes remarques s’adressent à Bisane en particulier, pas à Leon bien sûr :)

  72. Pas très bien compris la conclusion : « Et entre une recherche financée par le privé et une recherche fondamentale le choix est vite fait. »

    Mais je ne pensais pas soulever un tel débat !

    Mon propos était plutôt de défendre une recherche « indépendant » (et, j’en conviens, utopique !), qui me semble être davantage possible avec des financements publics (même s’ils sont mêlés aux privés).
    Ce n’est pas du tout une garantie, je suis bien d’accord, mais disons qu’il peut y avoir plus de garde-fous…

    Mais l’on se lance dans un débat qui sort du contexte de l’article de Laurent, et je ne voudrais pas qu’on en vienne à le polluer !

    Si vraiment vous voulez poursuivre la discussion, Léon et anonyme, RDV sur cet article (qui devrait connaître quelques suites) : http://social.societal.free.fr/?p=384

  73. Depuis le début d’Adicie, dans les commentaires, nous avons largement dérivé des sujets initiaux, donc aucun problème de ce côté là ;)
    Pas de problème non plus pour faire relais vers ton site.

  74. Bisane : Le choix est vite fait entre recherche fondamentale et appliquée : C’est l’appliquée qui remporte la palme, vu que cela rapporte plus aux chercheurs !

    Toutefois, je ne voulais pas un débat sur l’avenir de la recherche, simplement t’apporter des informations que tu n’as pas ;) . Et j’ai pas fini de te surprendre.

    Bon, j’ai lu ton article… Je vais aller y apporter des précisions ;)

  75. L’influence du lobby pharmaceutique est terrifiante.

    Vous pouvez lire aussi l’entrevue avec Dr Tullio Simoncini qui parvient à traiter le cancer à l’aide du….. bicarbonate de soude
    http://www.lagrandeepoque.com/LGE/content/view/1571

  76. Comme tu dis, le lobby est roi, mais pas que dans l’industrie pharmaceutique.

  77. Eh bien j’ai juste envie d’écrire que tout ceci me fait penser à l’erreur médicale le DISTILBENE …
    Qui s’occupe maintenant de ceux dont la vie est irréparable au fait ?
    pas les labos en tout cas …pas d’indemnités non plus de prévues …
    On oublie vite les dégats que font certains médicaments !!!!!!!!!!!!
    :(((
    Enfin on .. pas la personne qui meurt en silence ou qui essaye peniblement de faire entendre sa VOIX ……….

  78. Bonjour
    je m’interesse au cancer esentiellement depuis que mon père est atteint d’un cancer dela plevre;
    Je vous signale le site du Docteur Simoncini tullio « naturalicancro.it » qui traite avec le bicarbonate de soude. Celui ci a pour effet de detruire les candida albicans associés et d’alcaliniser. Interessante video sur colon, bronches et plèvre. Simoncini a ete radié de l’ordre des medecins italiens.
    Cela semble une piste interessante, associé à d’autres antioxydants, vitamines, activité physique etc…
    A noter que la chimio pratiqué sur mon père n’a rien donné. la dernière seance l’ abattu. depuis le pet scan montre un envahissement de cellules hyperactives.
    Je trouve l’idée d’une cause métabolique (mitochondries) tres interessante.
    Les etudes portent essentielllement sur des interactions biochimique. fritz-A.POOP introduit le concept des rayonnements ténus emis par les cellules. Ces rayonnements informatifs participent à la coherence metabolique. Pas de solution anti cancer mais une perception differente du vivant. pour ceux que cela interesse, son livre » biologie de la lumière ». (pas facile)
    salutations

  79. Je viens de mettre à jour le billet (voir fin) avec une vidéo révélatrice.
    Visionnage vivement conseillé !

  80. Et donc, après la lecture de toutes ces informations :

    A – je deviens parano
    B – je prends les armes
    C – je klaxonne

  81. D – je cours tout nu en haut de la montagne en hurlant « j’avais raison ! » (après être passé par ton A pendant quelques temps)

  82. Je voudrais demander quelques questions à Gérald.. Mon beau père à egalement le cancer de la plevre et souffre 24h/sur 24. C’est l’horreur. A l’hopital apres les 10 séances de rayons on ne fait plus rien. il a des patches et 4 dafalgan par jour. Le discour du médecin  » il a 80 ans et la médecin ne peux pas faire de miracle… depuis un mois on n’a plus vue le médecin..c’est pour cela qu’on essaye de prendre les renseignements sur le DCA.. ns avons plus rien à perdre !!! Gerald, ton papa a-t-il mal ? depuis combien de temps a-t-il cette maladie ? et quel traitement -t-il suivi ? merci

  83. Bonjour, pouvez-vous me dire ou on peu se procurer se fameux medicament (DCA), j’habite en Belgique, mais suis souvant en France.
    Merci d’avance, car il y a urgence.

  84. bonjour, pour moi c’est un peu pareil, j’ai un proche qui va mal, pourriez vous nous dire ou se renseigner, est ce que ça a avancé, ou peut on s’en procurer…

    Merci

    ps mon mail…
    leffet.romdu@caramail.com

  85. Bonjour à tous.
    Pour ceux qui s’interrogent sur la progression des recherches, voici une lettre de Michelakis datant de quelques semaines et présentant l’avancée des travaux (je l’ai traduite pour ceux qui ne parlent pas bien anglais, pour les autres elle est disponible ici : http://www.depmed.ualberta.ca/dca/).

    « Chers Amis,

    Voici une petite mise à jour sur le projet DCA de l’université d’Alberta.

    Nous voudrions exprimer notre gratitude et vous remercier de l’aide financière que vous nous apportez. Grace à des donations effectuées sur notre page web ou provenant d’organisations philanthropiques, nous avons pu poursuivre nos recherches et effectuer deux tests cliniques à Edmonton. En collaboration avec le « Cross Cancer Institute » et l’ « Alberta Cancer Board », nous sommes actuellement en train de mener des essais cliniques sur des patients atteints de tumeurs solides (ndt : non-métastatiques) chez qui les thérapies habituelles ont échoué, ainsi que sur des patients atteints de tumeurs malignes cérébrales. L’objectif de ces tests est de vérifier la non-dangerosité du DCA dans la thérapie anticancéreuse. Nous essayons de déterminer la dose optimale et la présence d’éventuels effets secondaires, comme des interactions entre différents traitements, ou des effets toxiques de la molécule. Il est nécessaire de réaliser ces contrôles avant d’entamer des tests plus définitifs visant à déterminer l’activité réelle de cette drogue dans le traitement du cancer. Nous avons inclus dans ces tests plus de la moitié de nos patients, et nous sommes en train d’obtenir une expérience inestimable. Les résultats préliminaires et la progression des tests sont très prometteurs et les résultats détaillés seront publiés dans des journaux médicaux lorsqu’ils seront terminés.

    Nous sommes très encouragés par ces premiers résultats, et nous nous préparons maintenant à débuter des tests cliniques supplémentaires, à Edmonton et en collaboration avec d’autres universités dans le monde.

    Nous sommes heureux de voir que d’autres chercheurs ont commencé à partager notre enthousiasme pour le DCA. Plusieurs études récentes ont rapporté des résultats similaires aux nôtres. Notamment, certaines suggèrent un effet anticancéreux du DCA sur les cancers de la prostate et de l’endomètre (ndt : revêtement interne de l’utérus). Cependant ces résultats sont à prendre avec précaution, puisqu’ils n’ont pas été obtenus chez des patients mais chez des animaux et lors de tests in vitro ; la relation directe entre ces résultats et les maladies humaines n’a pas encore été établie. Ils rendent cependant de plus en plus urgente la mise en place de tests cliniques. Nous rappelons encore qu’en absence de connaissances sur la toxicité et l’activité de cette drogue chez les personnes malades, il est imprudent de l’utiliser sans contrôle médical et en-dehors d’un test clinique.

    Au nom de tous les gens qui continuent de travailler sur le DCA ici à l’université d’Alberta,

    Merci beaucoup ! »

    Donc les tests sont toujours en cours et loin d’être finis. Ils ont été autorisés il y a maintenant un peu plus d’un an. Je ne sais plus si le déroulement d’un test clinique a déjà été décrit ici, au cas où je fais un bref rappel :
    - Phase 1 : Test de la molécule sur des patients sains (volontaires et rémunérés). Vérification de la non-toxicité intrinsèque du produit.
    - Phase 2 : Test de la molécule sur des patients malades volontaires. Validation de la non-toxicité du produit chez les malades.
    - Phase 3 : Vérification de l’efficacité du produit (effets comparés drogue-placebo sur les malades). Détermination du dosage optimal.

    Etant donné que la molécule utilisée était déjà présente sur le marché, les tests cliniques peuvent débuter directement en phase 2, la phase 1 ayant déjà été menée dans le cadre d’une autre étude. Ce n’est qu’à l’issue de la phase 3 que l’on décide si le produit peut effectivement être déclaré comme efficace ou non, et dans quelles conditions il doit être utilisé. La commercialisation prendra ensuite encore du temps, puisque qu’il faut ensuite mettre en place un dossier de mise sur le marché, ce qui en temps normal prend deux à trois ans. Cela dit peut-être que dans ce cas cette partie pourra être accélérée puisque la commercialisation de la molécule a déjà été autorisée auparvant (sous une forme différente tout de même).

    Quoi qu’il en soit Michelakis rappelle, et je pense qu’il a parfaitement raison, que tenter de se soigner avec du DCA maintenant est prématuré et particulièrement dangereux. Je sais que demander de la patience à des gens qui voient mourir leurs proches peut sembler ridicule, mais gardez bien à l’esprit que ce qui différencie un médicament d’un poison, c’est le dosage… et pour le moment, personne ne connait la dose thérapeutique. D’autre part, comme Michelakis le rappelle également, ce sont en partie des fonds privés qui permettent ces recherches. Et personne n’a envie de continuer à soutenir la mise au point d’une drogue connue pour tuer des malades à travers le monde (même s’ils ont choisi eux-mêmes ce traitement, sans avis médical).
    Donc en l’état actuel des recherches, tenter d’utiliser cette molécule serait dangereux non seulement pour le malade, mais également pour le programme de développement du médicament.

    J’espère avoir apporté quelques réponses, bon courage à tous.

    Ci-joint les références de plusieurs rapports médicaux récents sur le DCA :

    Journal : Gynecol Oncol. 2008 Jun;109(3):394-402
    Titre : Dichloroacetate induces apoptosis in endometrial cancer cells.
    Auteurs : Wong JY, Huggins GS, Debidda M, Munshi NC, De Vivo I. Channing Laboratory, Department of Medicine, Brigham and Women’s Hospital and Harvard Medical School, Boston, Massachusetts 02115, USA

    Journal : Prostate. 2008 Aug 1;68(11):1223-3
    Titre : Dichloroacetate (DCA) sensitizes both wild-type and over expressing Bcl-2 prostate cancer cells in vitro to radiation.
    Auteurs : Cao W, Yacoub S, Shiverick KT, Namiki K, Sakai Y, Porvasnik S, Urbanek C, Rosser CJ. Department of Urology, University of Florida, Gainesville, Florida, USA

    Journal : Proceedings of the National Academy of Sciences, PNAS 2007 104:9445-9450
    Titre : Metabolic targeting of hypoxia and HIF1 in solid tumors can enhance cytotoxic chemotherapy
    Auteurs : Rob A. Cairns, Ioanna Papandreou, Patrick D. Sutphin, and Nicholas C. Denko Stanford University, Palo Alto, CA, USA

  86. Eh bien grand merci, Leon, pour ces précisions bien utiles !
    Vivement que les essais cliniques donnent des résultats, et qu’ils nous précisent, comme on dit maintenant, les « bénéfices-risques » de ce traitement.

  87. Léon, doit-on laisser mourir une personne en phase terminale (ou ne pas tenter de la sauver « autrement ») pour protéger un protocole qui durera encore des années? La valeur d’une vie est la même, qu’elle soit prise en charge ou non par des moyens collectivement admis. Le mythe du sacrifice individuel ne devrait plus exister dans une société cencée protéger chacun d’entre nous de la même façon.

  88. Soyons sérieux, je ne pense pas avoir parlé de sacrifier une personne pour le bien de la communauté. Le point crucial ici reste quand même l’absence de protocoles quant à l’utilisation de la drogue. S’il existait des conditions de traitement bien décrites et s’étant déjà avérées efficaces par ailleurs, je serais le premier à recommander de les utiliser ! Et comme ce n’est toujours pas le cas, je ne fais que souligner qu’une automédication serait extrêmement dangereuse.

  89. Il n’y a pas de pire risque que la mort. De quelle dangerosité parles-tu? IL faut accepter le risque: En médecine comme ailleurs, on refuse l’aléa parce que l’imprévu n’est pas rentable (intellectuellement comme financièrement). Il se crée même,dans notre société, une peur de l’échec qui annulera, à long terme, toute velléité créatrice. Nous nous organisons, peu à peu, comme s’organisent les insectes: en limitant le nombre et la complexité des tâches tout en élevant des individus hyper spécialisés pour les accomplir. Ce type d’ organisation ne laisse que très peu de place à l’innovation. Que ce soit pour le bien de l’individu comme celui de la communauté, « tester » des solutions qui ne sont pas encore validées ni admises (pour des pronostics vitaux) est plus efficace qu’attendre un nouveau dogme.

  90. Oui, enfin, ce n’est pas si simple… Un labo canadien expérimente l’usage de cette molécule, mais ça n’est pas un franc succes non plus !

  91. c’est bien dommage qd meme !

  92. Beaucoup d’articles intéressant sur ce site ! dommage qu’il n’y ai pas
    la possibilité de les télécharger en pdf, ça serait un grand plus.

  93. Pourquoi je découvre cet article en cherchant mon oncle le professeur raymond PAUTRIZEL dans google . Quel est le rapport avec lui et ses travaux de recherche dans la lutte anticancéreuse puisque dans ce domaine il les avait axés sur les effets de certaines ondes bio électromagnétiques avec la machine de PRIORE et que lui aussi c’est bien fait allumé par le lobby des laboratoires pharmaceutiques et j’en passe.

  94. Votre oncle est cité dans le commentaire 44. C’est la raison pour laquelle cette page ressort dans Google.
    Peut-être pouvez-vous nous en dire plus sur les attaques des labos pharmaceutiques enver le professeur Raymond Pautrizel ?

  95. En réponse à « Pautrizel » (commentaire 93)…. Pourquoi le nom du professeur Pautrizel est-il cité…..
    C’est en réponse au commentaire 31 qui demandait l’avis des internaute sur l’affaire Priore… et il se trouvait que j’avais croisé la route du professeur Pautrizel et que je m’étais avant intéressé à l’affaire Priore….
    Sur le fond, bien que l’ »affaire » Priore semble disjointe du sujet de ce forum, il me semble que l’on ne peut avoir une compréhension de ce qui se passe au sujet de ce traitement si on ne place pas la réflexion au bon niveau qui est celui des causes profondes… l’affaire Priore n’étant qu’une illustration supplémentaires des mécanismes en cause…. Le documentaire diffusé sur Arte, les médicamenteurs donne quelques clés d’explications et permet de comprendre que JAMAIS des médicaments ou des procédés générant moins de profit que les traitements existants ne pourront voir le jour ….. c’est une règle absolue liée au principe même de fonctionnement notre société…. Est-je répondu à votre pourquoi ?

  96. salut a tous ,
    J’ai moi meme mener mon enquete sur le DCA car ma mere est atteinte d’un cancer du poumon depuis novembre 2008.Je suis donc cette affaire avec grand interret et je me suis meme procurer la poudre miracle au cas ou il n’y aurait plus rien a faire pour elle.Ceci-dit j’encourage votre demarche et il serait peut-etre bien de prevoir une case temoignage sur votre blog pour faire avancer les choses pour les personnes désireuses de pratiquer l’automedication.Car actuellement le site DCA.org est gérer par la société qui vends ce produit et je doute, malgrés le grand espoir qui m’anime, de leur integrité.

  97. pour les septique regardez sa et a ceux qui défendent l’industries pharmaceutique ouvrez les yeux svp elle es au main de rockefeller et ig farben renseigné vous sur ces personnes svp sa vous aidera peut etre a voir un peut plus claire , et renseigné vous aussi sur le dr andré gernez .

    http://www.dailymotion.com/relevance/search/b17/video/x80d7z_cancer-se-guerit-depuis-plusieurs-d_webcam

  98. il faut sans tarder lancer une petition a signer et la communiquer
    le plus largement possible les gens qui font de l’argent aux detriment des malades ils faut les denoncer plubliquement ce comportement est absolument honteux je ne trouve pas assez de mots pour clamer ma revolte mon indignation il faut sans tarder reagir et mettre ces gens au pilori c’est selon moi tout ce qu’ils meritent je n’ajouterait rien d’autre parce que moi aussi je pourrait depasser les bornes
    ps vous pouvez compter sur moi pour diffuser ce message le plus largement possible

  99. Bonjour à tous,

    Je vous lance un SOS. Un membre de ma famille à une tumeur évolutive du cerveau. Elle n’est pas opérable. De nombreux protocoles ont été essayés, sans succès. Si vous détenez une information, une piste, un espoir, en France aux Etats-Unis ou provenant du monde entier, pourriez vous nous la transmettre SVP
    Merci d’avance pour votre geste de solidarité.

    Evelyne NADAL et toute sa famille

  100. Comment pouvons nous écrire un médicament alors qu’il n’est pas rentable ? Vers quelle société allons nous ?

  101. A propos du vaccin contre le cancer du col de l’utérus …

    ce qui est sidérant une nouvelle fois ..
    est qu’aucune étude n’a le recul de savoir si les effets secondaires sont à long terme ..et lesquels ils sont !!…

    donc pour vacciner à tout va …et faire une pub’ …pas de problème ..

    Par contre qui entend une nouvelle fois les alertes de certains magasines comme le très précieux ‘Alternative Santé’ ou d’autres études de scientifiques qui ont le mérite de les faire ….et de se soucier de la santé des ‘anonymes’ …
    ??

    Comme d’hab …on prescrit …et on zappe tout ce qui devrait au contraire ..être écouté avant de se soucier de ce que ce vaccin fera à long terme dans les effets secondaires ..

    Va t’on vers un nouveau scandale de santé ??

    ….

  102. Vous parlez cancer parce que vous connaissez quelqu’un de touché dans votre famille ou proche ..

    Mais le DISTILBENE ??
    Qui en parle ici ??

    Ce médicament a détruit la vie de beaucoup de personnes nées sans pouvoir imaginer que leur vie serait MUTILEE A VIE !!..

    Que dire des filles nées qui ont des malformations gynecologiques à vie !!

    Pas de vagin !!
    Pas d’uterus !!
    Les deux en meme temps !!
    Des cancers également !!
    Et j’en passe tellement la liste est longue !!!!!

    Alors qui pense aux victimes mutilées à vie du DISTILBENE ??

    Ici personne visiblement :((
    Le cancer tue c’est sur :(
    Mais le Distilbène tue également ne l’oubliez jamais !!!..

    Et merci de penser à ces personnes qui se sentent bien seules car le cancer est bien plus ‘médiatisé’ que l’absence de vagin et/ou d’uterus du au Distilbène et meme si on en meure pas …on en meure à l’intérieur croyez-moi et psychiquement :((

    (je ne veux pas vous choquer en disant que le cancer est plus médiatisé je veux dire par là qu’on en parle bien plus facilement ..qu’on ne parle ou ose parler des consequences dramatiques du Distilbène qui est un médicament qui a été commercialisé et délivré jusque 1977 alors qu’on savait tres tot qu’il etait tres dangereux ….)

  103. les gouvernement protèges les riches criminels riches alors..

    Suffit de lacher vos télés et manifestez par millions cest pas si dur a faire une manifestation sa organise ensuite les médias sont bien obliger d’en parler.
    Alors J’aimerais sa voir ou en sont les recherches sur le DCA.

  104. Et bien toujours pas de nouvelles sur le site de l’Université d’Alberta depuis la lettre que j’avais traduite il y a un peu plus d’un an. Et pas de publications récentes non plus de la part de l’équipe de Michelakis, les essais cliniques sont toujours en cours.
    A suivre donc….

  105. J’ai fait une petite recherche depuis hier, pour regarder qui d’autre dans le monde travaillait (publiait) sur le sujet ; comme Michelakis le disait dans sa lettre, de plus en plus d’équipes s’intéressent au dichloroacétate pour ses propriétés anticancéreuses.
    Le travail qui est, à mon sens, le plus prometteur est celui réalisé par des chercheurs du MIT : ils travaillent sur une nouvelle molécule (synthétisée par leurs soins), le mitaplatine, qui est en fait un mélange entre du DCA et du cisplatine, un autre composé déjà utilisé dans le traitement de plusieurs cancers.
    Je précise qu’on est ici encore très loin de quelconques tests cliniques, les premières expérimentations in vitro ne sont que très récentes.

    Cependant pour résumer cette molécule présenterait trois avantages majeurs :
    – elle serait plus spécifique des cellules cancéreuses (moins d’effets secondaires donc),
    – c’est une sorte de « bi-thérapie » qui est envisagée, ce qui rendrait plus difficile l’apparition de résistance à l’un ou l’autre des composés,
    – et enfin ce qui est utilisé ici, c’est un nouveau composé. Qui est breveté…

    Alors ce travail est bien évidemment à suivre mais sur cette molécule, pour parler très clairement, il y a de l’argent à gagner. Donc sans vouloir faire un mauvais jeu de mots, si j’avais une pièce à mettre sur un des projets en cours, ce serait sur celui-là.

    (le résumé du dernier article de cette équipe est disponible ici, en anglais : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20007777?itool=EntrezSystem2.PEntrez.Pubmed.Pubmed_ResultsPanel.Pubmed_RVDocSum&ordinalpos=5 )

  106. Bonsoir,

    Avec l’accord de la maman de ma fille qui a 43 ans n’a plus rien à perdre, après un Cancer du col de l’Utérus, stade 3B, elle est atteinte d’un cancer du Sacrum.

    Nous avons décidé (j’espère pas trop tardivement) de franchir le pas et de commander aujourd’hui les produits suivants:

    DCA chez BuyDCA.com (via internet)
    Acide Alpha Lipoïque 300mg chez Leaderpharma.com (via internet)
    Vitamine B1 chez mon Pharmacien du coin.

    Clairement sur les commandes via internet je prends un risque car je ne sais pas ce que je vais recevoir, j’espère simplement que ce qui est indiqué sur les produits sera effectivement ce qu’il y a dans les flacons.

    Quelqu’un a t’il déjà acheté de la DCA chez BuyDCA.com ? car le paiement par internet a été encaissé par Sophron Marketing Inc !!!!

    J’espère recevoir l’ensemble des produits dans 5 jours et commencer dans 6 jours le traitement. J’espère qu’ils seront de bonne qualité!!!

    Je vous tiendrais au courant au fur et à mesure, si Dieu lui prête vie et que les produits sont bons et font effet.

  107. bonsoir Thierry

    Ne serait-il pas plus prudent de voir/revoir le medecin qui suit votre fille pour qu’elle soit suivie du mieux possible pour le traitement à prendre ??

    Il me semble bien imprudent de faire un traitement de produits trouvés sur internet dont on ne connait pas forcement les ‘ingredients’ ..
    et sans avis médical !!

    Bon courage !!

  108. Bonjour Cerise,
    Il semble, à lire le post de Thierry, que c’est la maman qui est affectée d’une récidive cancéreuse.
    Le risque qu’ils ont choisi, ensemble, de prendre est plus ou moins le sujet de ce post: Quand la médecine officielle avoue ses limites, peut-on tester soit même des molécules ou des protocoles nouveaux?
    Il appartient à chacun de répondre à cette question selon sa propre sensibilité.
    Comme je l’évoquais dans un post précédent, y a-t il pire danger que la mort annoncée au bout d’une thérapie palliative?

  109. Bonjour Thierry,
    Nul doute que vous avez déjà « googlisé » les avis sur cette société de vente en ligne. A priori, rien de grave n’en ressort.
    Ci-joint un post qui est plutôt rassurant à ce sujet:
    http://www.thedcasite.com/dcaforum/DCForumID3/94.html
    Si vous ne lisez pas l’anglais, cela dit, en gros, que plusieurs personnes ont commandé, reçu et ont été satisfaites du produit.

    Par ailleurs, après plusieurs lectures sur le net, il semble que « Sophron Marketing Inc » soit bien la société mère de « BuyDCA.com ».

    Je vous souhaite un espoir infini et de nombreuses joies encore à venir.

    Pierre

  110. Bonsoir,

    Merci de vos commentaires et de votre soutien, je ne suis pas médecin, je suis ingénieur. Oui il s’agit bien de la maman (on va l’appeler Cath) elle a 43 ans.
    Je viens de recevoir par des amis américains l’assurance de la qualité du produit commercialisé par BuyDCA. Et je n’ai plus de doute aussi sur le produit commercialisé par LeaderPharma.

    Les deux autres produits qui complèteront le protocole sont:
    Ammonium tetrathiomolybdate : (reste à trouver la source)
    Ribavirin : A acheter à la pharmacie du coin

    Dès réception des produits, j’espère à la fin de la semaine, nous commencerons le traitement. Et juste à ce moment là; nous préviendrons officieusement l’équipe médicale de notre décision, en les déchargeant de toutes responsabilités. De toute façon ils ne font plus rien que de soulager la douleur (ce qui est déjà très bien, car les dosages ne sont pas évident)

    Le protocole qui sera suivi est basé sur les 5 composants utilisés par le Medicor Cancer Centers de Toronto et sera le suivant:

    Pendant les deux premiers jours
    DCA xxx mg/j/kg
    Vitamine B1 : xxx mg/j
    Acide Alpha lipoïque : xxx mg/j
    Ammonium tetrathiomolybdate : xxx mg/j
    Ribavirin : xxx mg/j

    Pendant les deux jours suivants, plus de mg dans tous les produits

    Pendant les deux jours suivants, nous revenons au premier dosage, et ainsi de suite pendant les 16 premiers jours.
    Là nous ferons le point pour savor si ce protocole est efficace ou non face à ce type de cancer du sacrum, récidive du cancer du col de l’utérus.

    Important: Les molécules ci-dessus ne doivent pas être réutiliser pour soigner n’importe quel cancer, pour n’importe qui, sans au préalable être bien informé. Et l’utilisation de ces molécules doit nécessiter en amont une bonne connaissance des caractéristiques du malade et de sa maladie. Et être prêt à assurer un suivi consciencieux pendant tout le traitement et à réagir très rapidement en fonction des réactions du malade, en réajustant le dosage du protocole.

    Pour ceux qui comprennent l’anglais:
    http://www.medicorcancer.com/dca-data.html

    Très clairement nous allons essayer de faire cette « expérimentation » le plus sérieusement possible, je suis ingénieur (pas médecin) et ceci sera suivi comme un projet très sensible, cela fait maintenant presque 10 mois que je regarde cette solution et monte le projet
    J’ai réalisé un questionnaire qui devra être rempli tous les jours par Cath, afin de suivre le plus professionnellement possible (en tant qu’amateur) ce qui va se passer dans les jours et j’espère les semaines à venir. Nous sommes réalistes, au départ il y a une chance sur deux pour que cela fonctionne.

    Voilà c’est tout pour le moment.

  111. Bonsoir Cerise,

    Dans votre message très émouvant du 15 février, 2010 à 11:53: concernant le Distilbène, vous évoquez l’absence de vagin et/ou d’organes génitaux.

    C’est ici que se rejoignent pour la femme le cancer et le Distilbène, en particulier lorsqu’il y a une vasectomie frontale (avec une poche pour remplacer la vessie) ou totale (deux poches), où ici la femme se retrouve aussi dépouillée de tout, sans parler de la gestion des deux poches….

    C’est ici qu’il faut être bien accompagné et essayer de donner un sens profond à sa vie, il faut beaucoup de courage et de volonté. même si la chirurgie d’aujourd’hui peut arriver à créer un vagin en utilisant des morceaux découpés dans un autre organe de son corps. Quoiqu’il arrive c’est très traumatisant.
    Mais une vie à deux est néanmoins tout à fait possible……..

  112. Bonsoir Thierry

    Merci !

    En effet le Distilbène donne des cancers …

    reconnus par le corps medical (il pouvait pas faire autrement …) et donc avec possibilité de proces pour avoir des D.I. -qui ne reparent pas la douleur de ce qui est vecu …-

    -contrairement à l’absence de vagin …pas de procès actuel à ce jour …sans doute pas assez de personnes touchées ….(ou qui se manifestent ..)

    En effet la chirurgie réparatrice repare en creant un vagin mais il arrive que l’operation ne soit pas possible et qu’il faille du coup vivre sans vagin toute sa vie :}} ..

    il y a 30% d’echec avec la methode reparatrice manuelle (qui existe avant celle de l’operation chirurgicale operatoire) et on ne le sait qu’une fois qu’on a la malchance que cela arrive à la personne ..

    Et si la premiere methode reparatrice manuelle echoue l’operation echoue egalement car impossible de ce fait dans certains cas ..

    Avec toutes les consequences desastreuses sur sa vie intime et amoureuse ..

    Et vivre sans vie intime et sexuelle est très violent ..et injuste !!..

    Une vie à deux est certainement possible …quand on rencontre le bon partenaire qui aime l’autre tel qu’il est …et non comme il voudrait qu’il soit ..

    Et dans le concret combien d’hommes sont-ils à meme de se passer de penetration vaginale ??

    dans les dires beaucoup ..mais dans le concret visiblement peu …pour ainsi dire pas :( ..

    alors que ce n’est pas le summum d’une vie sexuelle reussie si penetration vaginale ou pas .. il me semble ….??…

    Oui comme vous dites meme si l’operation est possible c’est de toute façon traumatisant comme geste chirurgicale avec toutes les complications que cela occasionne

    et les genes à vie comme les pb de santé et par exemple des infections urinaires …

    la cavité vaginale qui se referme et qu’il faille re-opérer pour la récreer …

    et une obligation pour avoir des rapports sexuels pour ne pas que la cavité se referme ..

    et le port d’un mandrin si pas de rapports sexuels pour qu’elle reste ouverte ..

    Comme vous dites il faut etre bien accompagné ..mais faut-il egalement trouver le bon accompagnement …

    Quand on voit la qualité …du corps medical qui a tendance à zapper ou à ne pas croire de telles erreurs medicales …et son absence de psychologie …on se dit qu’il faut mieux ne pas avoir besoin d’aide :} …

    Bon courage à vous !

    En esperant que ce que vous allez mettre en place sera efficace c’est tout ce que je vous souhaite le plus sincèrement possible !

  113. 10 jours et toujours pas les produits, cela devient décourageant……quand on voit la personne s’éteindre de jour en jour !

  114. Bonsoir Thierry

    je suis navrée pour vous ;
    question qui peut vous sembler ‘stupide’ et escusez m’en à l’avance :
    Avez-vous mentionné l’état de santé de la personne en commandant ces produits ?
    Avez-vous un moyen de les joindre pour leur demander d’aller au plus vite ?
    J’espère que cela aboutira positivement et que vous recevrez bientot les produits dont vous avez besoin
    Tres gros courage à vous !

  115. Le protocole suivant vient d’être mis en place depuis hier pour les 7 premiers jours:

    DCA: 25 mg/j/kg
    Vitamine B1: 500 mg/j
    Acide Alpha lipoïque : 600 mg/j (pas encore arrivé)
    Reishi de Champignon : 400 mg/j

    Pour les 7 jours suivants:

    DCA: 25 mg/j/kg
    Vitamine B1: 750 mg/j (pour contrer les effets secondaires de la DCA)
    Acide Alpha lipoïque : 600 mg/j (pas encore arrivé)
    Reishi de Champignon : 400 mg/j

    Un point sera fait au bout du 7 ième jour, du 14 ième jour et du 21 ième jour.

    Pour l’importation, le DCA doit être considéré comme un complément alimentaire.

    Les deux produits suivants ne seront pas utilisés:

    Ammonium tetrathiomolybdate : xxx mg/j
    Ribavirin : xxx mg/j

  116. Le protocole a été modifié lundi 15/03 à 18H00, depuis il est le suivant:

    DCA: 25 mg/j/kg
    Vitamine B1: 500 mg/j
    Acide Alpha lipoïque : 600 mg/j (pas encore arrivé)
    Reishi de Champignon : 1000 mg/j, un jour sur deux en alternance avec Maîtake
    Maïtake de Champignon : 800 mg/j, un jour sur deux en alternance avec Reishi

    A partir du samedi 19/03 le dosage de la vitamine B1 passera à 750 mg/j afin d’éviter les effets secondaires de la DCA apparaissant lors de la deuxième semaine.

    Les premières nouvelles de la malade seront communiquées dans la nuit du 22 au 24 mars.

  117. Le protocole a été suspendu le mardi 23 en raison d’une intervention chirurgicale concernant la pose d’un cathéter dans la colonne vertébrale afin qu’elle puisse mieux géré la douleur. Le protocole n’a pas été remis en place et ne le sera pas en raison de son grand état de faiblesse. Malheureusement, Il n’y a plus rien à faire.
    Je ne peux donner aucun avis concernant la DCA.

    Cerise si vous voulez entrer en contact avec moi hors forum: thierry0521@hotmail.com

  118. Je suis profondément peinée pour vous Thierry et pour cette personne..

    Assurez là de mon plus grand soutien ainsi qu’à vous-memes et ceux qui vous sont proches et touchées par cette difficulté supplémentaire ..

    Très grand courage à vous et à cette personne !

    Merci de votre email je vais vous écrire par celui-ci

  119. Après avoir analysé à postériori les résultats de Cath après son décès de samedi, je suis en mesure d’avancer et même d’affirmer que la DCA aurait pu fonctionner, si le traitement avait été commencé 15 jours plus tôt et si j’avais adjoint un anti vomitif au protocole.

    Cerise j’espère que vous me contacterez bientôt

  120. Cerise vous pouvez me contacter à thierry0521@free.fr

  121. bonsoir Thierry

    Je viens d’apprendre cette triste et injuste nouvelle et je suis profondément peinée pour vous !

    Vous avez fait tout ce qui était en votre possible et vous n’avez aucun reproche à vous faire vous savez ..

    A de vous lire et immense courage à vous !

    Bien sincèrement

    Ps : je viens de vous envoyer un message à votre email mais je ne savais cette triste nouvelle alors pardonnez moi de vous demander des nouvelles sans l’avoir lu ici auparavant

  122. moi j’ai le cancer depui 1992

  123. Bonsoir Valérie,

    De quel cancer s’agit-il ?
    Que voulez vous dire par « j’ai le cancer depuis 1992″ ?

    Thierry

  124. Bonsoir à tous.
    Les premiers essais cliniques sont enfin finis, les résultats ont été publiés avant-hier. L’université de l’Alberta a publié un communiqué que j’ai traduit, mais pour ceux qui préfèrent il est disponible à cette adresse : http://www.dca.med.ualberta.ca/Home/Updates/2010-05-12_Update.cfm

    Traduction du communiqué de presse :

    « L’équipe de recherche sur le DCA publie les résultats des tests cliniques, le 12 mai 2010.

    Edmonton, Alberta.

    Les chercheurs de l’Université de l’Alberta ont apporté aujourd’hui la preuve que la drogue générique orpheline appelée Dichloroacétate (DCA) pourrait être la promesse d’une thérapie potentielle contre ce qui est peut-être le plus mortel des cancers humains : une forme de cancer du cerveau appelée glioblastome. Le rapport est publié dans le journal « Science and Translational Medicine », un journal de l’AAAS (ndt : qui édite notamment le journal pluridisciplinaire « Science »).

    En 2007, l’équipe dirigée par le Dr Michelakis de l’Université de l’Alberta a démontré que le DCA possédait des effets anti-tumoraux en altérant le « métabolisme du cancer ». Le DCA est en fait capable de supprimer la force la plus importante du cancer, sa résistance à la mort , en modifiant la façon dont les cellules cancéreuses métabolisent leurs nutriments, en particulier les sucres. Depuis lors, plusieurs groupes indépendants à travers le monde ont confirmé les découvertes de l’équipe. En décembre 2009, les éditeurs de « Science » avaient même prédit que le métabolisme du cancer serait un des 5 champs disciplinaires, parmi toutes les disciplines scientifiques, au sein duquel il faudrait s’attendre à des avancées majeures en 2010.

    L’équipe de l’université de l’Alberta voulait vérifier que le DCA fonctionnait de la même façon chez des patients qu’au laboratoire. De plus, les chercheurs voulaient savoir si le DCA était sans danger et potentiellement actif chez des patients très malades atteints d’un cancer du cerveau.

    En extrayant des glioblastomes provenant de 49 patients sur une période de 2 ans et en les étudiant dès les premières minutes suivant le prélèvement, l’équipe a montré que les tumeurs répondaient au DCA en changeant leur métabolisme. Ensuite, l’équipe a traité 5 patients porteurs de glioblastomes avancés tout en récupérant des tissus tumoraux avant et après le traitement au DCA. En comparant les deux échantillons, l’équipe a montré que le DCA agissait sur ces tumeurs exactement comme cela avait été montré lors des tests in vitro/ex vivo. Ceci est très important puisque souvent les résultats obtenus en laboratoire sur des modèles non-humains ne correspondent pas aux résultats obtenus sur des patients. De plus, l’équipe a montré que le DCA avait un effet anticancéreux en altérant le métabolisme des cellules « souches » des glioblastomes, les cellules responsables des formes récurrentes du cancer.

    Chez les 5 patients testés, la drogue a mis trois mois pour atteindre une concentration sanguine suffisante pour altérer le métabolisme des tumeurs. A ces doses, il n’y avait pas d’effet secondaire significatif. Cependant, pour certaines doses plus élevées ayant été testées, le DCA a provoqué des troubles nerveux, dans ce cas des engourdissements des orteils et des doigts. Ce qui est important, c’est que chez plusieurs patients il y a eu également des améliorations cliniques, avec des tumeurs dont la taille a diminué ou au moins dont la taille n’a pas augmenté durant les 18 mois du test.

    A cause du nombre limité de patients inclus dans cette étude menée par les docteurs Michelakis et Petruk, on ne peut pas faire de conclusion sur le fait de savoir si oui ou non la drogue est sans danger et/ou active chez des patients ayant cette forme de cancer du cerveau. Les chercheurs insistent sur le fait que l’utilisation du DCA par des patients ou des médecins provenant de sources commerciales, ou en dehors du contrôle strict d’une observation clinique menée dans le cadre d’essais thérapeutiques, est non seulement inappropriée mais pourrait également être dangereuse. Les résultats de l’Université de l’Alberta sont encourageants et montrent la nécessité de tests cliniques sur le DCA à plus grande échelle. Michelakis et Petruk précisent également que ce travail est aussi l’un des premiers menés chez l’humain qui supporte l’idée nouvelle que l’altération du métabolisme des tumeurs est un nouvel axe de traitement des cancers.

    L’équipe de recherche espère récupérer davantage de fonds pour pouvoir continuer les recherches en cours sur le DCA à l’Université de l’Alberta. Des études plus approfondies devraient inclure plus de patients atteints de tumeurs au cerveau, et tester la combinaison du DCA et de chimiothérapies standards, pour finalement s’étendre à des patients provenant d’autres centres de recherche sur les sciences médicales.

    Une des particularités de ce travail est le fait qu’il a été majoritairement financé par des fonds publics, comprenant des fondations philanthropiques et des particuliers. Il a reçu en plus l’aide d’institutions publiques de l’Alberta, à la fois l’Université de l’Alberta et le « Alberta Health Science ». L’équipe multidisciplinaire qui a relevé qui a relevé le défi de cette recherche translationnelle a inclus des membre des départements de médecine, d’imagerie médicale, d’ingénierie biomédicale, d’oncologie et de neurochirurgie. Les cliniciens, les scientifiques, les infirmières et les étudiants qui ont travaillé ensemble pendant deux ans sur ce projet tiennent à exprimer leur gratitude au peuple de l’Alberta, aux philanthropes, ainsi qu’aux patients et à leurs familles. »

    Voilà pour le communiqué de presse ; l’article qui est cité dans le premier paragraphe reprenant les résultats des tests cliniques a pour titre « Metabolic modulation of glioblastoma with dichloroacetate », publié dans « Science and Translational Medicine » (12 mai 2010, Volume 2, Issue 31). S’il y en a qui veulent lire le résumé (en anglais), vous le trouverez sans problème en cherchant l’article sur Google ou directement sur le site du journal avec les références ci-dessus. Je ne l’ai pas traduit puisque les idées générales sont reprises dans le communiqué de presse, le reste étant plus technique.

  125. Un article frustrant.

  126. Ce n’était qu’une première phase de tests cliniques, on ne pouvait raisonnablement pas s’attendre à autre chose.
    Le premier objectif était de vérifier que cette molécule n’était pas toxique chez des patients atteints de cancer, ce qui semble être le cas ; d’autre part les chercheurs ont également démontré que la modulation métabolique induite par le DCA avait effectivement un effet sur le développement des tumeurs.
    Bien sûr ces résultats ne sont que préliminaires. Comme il est expliqué dans le communiqué de presse, il faut maintenant poursuivre ces études sur des cohortes de patients plus importantes, tester différentes combinaisons de chimiothérapies, peut-être aussi des voies d’administration alternatives de la drogue… Bref encore beaucoup de travail et plusieurs années d’attente avant la mise au point et l’application à grande échelle d’un éventuel protocole thérapeutique.
    En tous cas ce qui me semble important c’est que malgré toutes les inquiétudes exprimées sur le sujet, ce projet réussi encore à trouver des fonds et continue de progresser, petit à petit.

  127. 117.Thierry le 31 mars, 2010 à 15:03:

    Cerise si vous voulez entrer en contact avec moi hors forum: thierry0521@hotmail.com

    Ci-joint le message copié-collé ci-dessus ..

    Wouaif Thierry si c’est pour m’oublier pas la peine de me donner votre adresse email :(

    Finalement les soutiens sont aussi inexistants que dans le réel pour certaines souffrances :((….

    Pourquoi y ai-je cru pffff …

  128. Ma grand-mère viens d’aprendre qu’elle a des cellules cancereuse … =’(
    C’est très dur a suporter , sachant que c’est ma deuxième mère (je vis chez elle)
    Je ne pense qua sa !!!! :o
    :(

  129. Cerise, Je ne vous ai pas oublié, loin de là. Mais l’après a été plus difficile à gérer que l’avant.
    Surtout quand il n’y a pas de dialogue avec la famille de la maman de ma fille.
    Nous commençons tous les deux à reprendre pieds. Le plus difficile ayant été la fête des mères le WE dernier.
    Vous pouvez me contacter à thierry0521@free.fr et soyez certaine que je répondrais à vos courriels.
    Concernant le DCA, je continue à penser que c’est une bonne solution. Mais les gens sont sceptiques et n’y croient pas, car cela ne vient pas du corps médical avec qui ils sont en contact habituellement.

    Concernant le protocole dont j’ai parlé plus haut, il ne faut pas oublier d’y ajouter du Primpéran, il y a aussi des effets nauséeux possible.

  130. Jihane, il ne faut pas s’affoler, de quoi s’agit il ? Quel est le diagnostique des médecins ? Quel âge a t’elle ?
    Certaines cellules sont actives, d’autres pas encore et quelques fois ne seront jamais actives.

  131. C’est comme ça pour beaucoup de choses, dans tous les secteurs et même dans celui que je suis. Nous vendons des abonnements à 79 EUR alors que nous pourrions être rentables même à 5 EUR.

  132. Johan de quels abonnements parlez-vous ?

    Dans le cas d’un médicament .. il faut mieux ..qu’il soit vendu plus cher et que la personne puisse se soigner ..plutot que de ne pas l’avoir ne croyez-vous pas ?..

    mais il y aurait beaucoup de choses à dire en effet ..et sur bien des choses …

  133. L’argent est le nerf de la guerre… Et à la lumière de cette info, celui aussi de la recherche médicale. Résumé: S’il n’y a pas d’argent à faire, il n’y a pas de mobilisation. Terrible constat.

  134. En ce qui concerne le cancer la mobilisation est tout de meme plus forte si on compare (je sais bien qu’il ne faut pas comparer ..) à des maladies génétiques orphelines qui elles n’intéressent vraiment pas grand monde ……..

    De plus le monde associatif est plus présent pour soutenir les personnes malades, les familles,

    Il y a tout de meme pas mal de choses mises en place pour cela

    et des moyens de détection ou de prises en charge et de dépistages !

    Mais en ce qui concerne les maladies génétiques orphelines ou bien des erreurs médicales rares ..qu’est-ce qui avance pour ces personnes là ??

    RIEN !!..

    Alors ne les oublions pas non plus !! et soyons SOLIDAIRES meme si nous ne sommes pas touchés par cela !!…

    Quant à l’argent ….il n’y en a pas non plus pour indemniser les victimes …

    Bizarre il y en a pour autres choses de bien futiles ………………

  135. Quant au monde associatif ou au soutien …en ce qui concerne les maladies génétiques rares ou les erreurs médicales rares ..n’oublions pas que RIEN N’EST FAIT dans ce domaine là !!..

    Eh oui dit orphelin ou rare est zappé par tout le monde ….y compris le milieu médical …(surtout ??…) qui est toujours si peu à l’écoute de leur ‘malade’ …

    Alors l’argent ..serait le bienvenu aussi pour créer des structures d’aide à l’écoute et au soutien pour toutes les personnes laissées pour compte …parce que pas assez nombreuses …à s’exprimer ??…

  136. Oui, je voulais parler de la mobilisation des groupes industriels, qui contrairement aux associations recherchent plus le côté « make money » plutôt que le côté humain…

    Cette info reflète à merveille ce fait :

    Bien que prometteur, cette voie est purement et simplement mise à l’écart car non génératrice de bénéfices rapide.

  137. Bonjour,

    Il est regrettable que les malades qui se savent condamnés, se décident si tard à accepter de prendre du DCA (et les autres produits liés au protocole ), ceci ne permet pas de pouvoir l’utiliser efficacement et suffisamment longtemps contre la maladie. Si parmi vos proches vous avez des personnes qui souhaitent utiliser le protocole lié au DCA, nous sommes deux personnes à disposer des produits qui n’ont pu être utilisés pour la raison citée plus ci-dessus et nous les donnons volontiers gratuitement.

  138. Comme vous l’avez mentionné plus haut Thierry, cette molécule ou manière de se soigner ne vient pas du Corps Médical traditionnel ..et comme très/trop souvent ?..les personnes qui en auraient besoin ..sont méfiantes ou ont peur ..

    Il faut aussi savoir que la famille peut ‘encourager’ à ne pas prendre ce risque ..

    Il faudrait que le Corps Médical et les médecins soient formés pour savoir que le traitement dont vous parlez peut aider, ou soigner ou guérir ..
    Peut-être serait-il important de pouvoir les alerter sur cette molécule ??..

    Après tout il y a surement un moyen pour leur faire entendre ce nouveau traitement s’ils ne le connaissent pas ..

    Ce serait en effet dommage de se priver d’un moyen de se soigner si celui-ci est efficace et essayer de rassembler toutes les forces dans la meme direction ..

    et pour ce faire se débrouiller pour que le Corps Médical sceptique ??..le soit moins et oeuvre dans le meme sens que vous !

    En tout cas merci de votre générosité !

  139. Edit : pas de racolage commercial. Merci

  140. Bonjour,

    C’est une bonne nouvelle que vous nous apportez là, en ce début d’automne. Pourriez-vous en quelques lignes nous donner quelques indications sur ce traitement, quel(s) cancer(s) (primaire(s), secondaire(s) pensez-vous pouvoir soigner, combien de temps est-il nécessaire ? A quel(s) stade(s) votre traitement est-il actif ? ou le plus actif ? Je ne suis pas malade donc je vous contacte par courriel.

    Bien cordialement
    Thierry

  141. ‘des personnes mortes guéries’ : comment cela peut-il être possible ??

    si on est mort ..on est pas guéri me semble t-il …..

    En ce qui concerne ‘etre fou’ vous comprendrez toutefois que si vous dites cela à des cancérologues ..ou à des personnes malades ..il y a de quoi être songeur ou perplexe …si vous dites soigner et guérir ..la quasi totalité des cancers …sur la durée que vous dites ….

  142. cela se saurait …si cela était existait ne croyez-vous pas ??……

    Ce n’est pas très sincère par rapport à la détresse des malades et du personnel soignant …qui ne ‘propose’ pas ce genre d’affirmation …..

  143. Le problème est le suivant,
    Le cancer fait vivre plus de personnes qu’il en tue.
    Et les multinationales pharmaceutiques gagne des milliards grâce à cette maladie.
    (sans parler du nombre de chômeur dans le monde si la maladie se guérie en quelque jours avec un médicament tellement simple à concevoir que je ne peut même pas le breveter, passons…)

  144. Et ne pensez-vous pas qu’avec ce que vous affirmez avec votre traitement miraculeux …que vous puissiez donner de l’espoir à des personnes malades alors qu’il me semble tout de meme que si votre remède était efficace le monde médical ou d’autres personnes sensibilisées à ce problème de santé et qui s’occupe de cela le saurait ??…
    Tout de meme ..

    Je trouve que vous mélangez beaucoup de sujets qui n’ont pas vraiment de rapport les uns aux autres ..

    je ne vois pas le rapport avec les chomeurs …??…..

    Affirmer ..qu’un traitement pourrait guérir le cancer en quelques jours est grave et complètement inconscient !!..

    Je comprends que vous ne puissiez le breveter ..heureusement qu’il existe encore des ‘garde-fou’ !!…

    Quant à ces personnes qui vous trouvent ‘fou’ ..il y a peut-etre une raison à cela …finalement ..

  145. Eh bien ..espèrons que je n’en aurais pas ..(merci de vos souhaits ……..) et si malheureusement un jour je dois en avoir un ..je choisirai de faire appel à des professionnels ..qui eux n’affirment pas guérir quelqu’un avec quelques jours de traitement ……

    Vos propos vous appartiennent ….

  146. Bonjour tout le monde alors du nouveau avec le Dca ?

    Est ce que ça fonctionne avec les autre type de cancer.. ?

    Bon on en parle pas beaucoup dans les médias mais ce que je vois sur le net semble honnête.

  147. [EDIT MODERATION]
    Pas de racolage svp
    [/EDIT]

  148. Tiens …Pecunia est de retour …..

    vous êtes plutôt insistant dans vos propos qui rappelez-vous ..ont été supprimés par le modérateur et avec ces indications suivantes
    voir ci-dessous :

    139.Claude Pecunia le 5 octobre, 2010 à 11:33:
    Edit : pas de racolage commercial. Merci

    Vous devriez faire attention à ce que vous dites …vous pourriez finir par avoir des problèmes …………………

  149. Bonjour,

    Effectivement CERISE a tout à fait raison, d’autant que ce blog est réservé au DCA (Dichloroacétate de Sodium) et pas à autre chose.

    Donc PECUNIA, si vous n’avez rien à dire sur le DCA, merci d’aller vendre vos produits sur d’autres sites ou blogs.

    Depuis une semaine maintenant, le DCA est utilisé en France par une femme ayant un cancer du col de l’utérus avec récidive dans tout le vagin et sur une vertèbre.
    L’utilisation du DCA est couplée avec une chimio (sans cisplatine) et des aimants dans deux alliages différents posés sur et autour de la vertèbre.
    DCA + vitamine B1 + Acide Lipoïque + Reshi + Maitaké

    Dans une semaine nous espérons voir éventuellement les premiers effets.

  150. Bonjour,

    Le scanner vient d’indiquer que la récidive est terminée au niveau du vagin, qui reste encore un peu flou sur une petite partie vers le col en raison de agressivité des différentes chimios antérieures. Il n’y a plus aucun foyer sur la vertèbre, qui était ouverte et qui s’est refermée, pas de tassement non plus, elle restera néanmoins un peu fragilisée.
    L’utilisation des aimants dans deux alliages différents posés dans une ceinture dorsale légère, de manière à obtenir la meilleure résonance, à permis tout de suite de supprimer la douleur provenant de la vertèbre, la ceinture était utilisée une heure pas jour et ensuite ponctuellement en cas de douleurs, dès l’utilisation de la ceinture aimantée la patiente a dormi toutes ses nuits. La combinaison du protocole du DCA + vitamine B1 + Acide Lipoïque + Reshi + Maitaké + les aimants a été bénéfique, la chimio à base de carboplastine bien que n’ayant été utilisée que 3 fois sur les 7 prévues entre janvier et avril (dont une seule fois entre la mi-février et la mi-avril), a sans doute également joué un rôle, sachant que les globules blanc et les plaquettes étaient à chaque fois en chute libre à la sortie des chimios que la combinaison Reishi et Maitaké a permis une remontée spectaculaire en une semaine. La remontée des globules rouges est plus lente, la chute était due à une carence en fer.
    Première conclusion: L’utilisation du DCA doit être associé à un protocole complet, le dosage de l’ensemble des produits doit être suivi très attentivement et ajusté si nécessaire, en fonction des réactions des patients. Il y a eu ici complémentarité avec la chimio (dont je fournirais, le plus vite possible le détail des composants). L’utilisation des aimants (deux alliages) directement sur la vertèbre a eu un effet spectaculaire.
    Je prépare un C-R plus technique. Un grand merci à LEON, OLIVIER, LAURENT, NANOU et tous les autres qui dans leurs commentaires ont permis de mettre au point ce protocole. Je tiens à remercier la patiente qui a accepté de suivre ce protocole.

  151. Quelle belle et bonne nouvelle Thierry !!…

    Félicitation !!

  152. Bonsoir,
    Bon il n’y a pas grand monde sur ce forum, je vais quand même résumer ce qui a été fait sur ce cas particulier:

    Le DCA vient d’être utilisé sur une patiente atteinte d’une 4ième récidive du cancer du col de l’utérus. La récidive portait sur l’ensemble du vagin et sur une vertèbre.

    Etat de la patiente au 22 février, le nouveau protocole au carboplatine commencé en décembre 2010 donne des résultats très mitigée, et la dernière chimio date de la mi janvier 2011. Ce 22 février, mal de dos important et permanent, pertes rougeâtres plusieurs fois par jour, mal de ventre et bas ventre, allergie au patch de morphine et au solupred (arrêtés dès la première prise).

    Voici le protocole utilisé:
    A partir du 23 février utilisation d’une ceinture dorsale souple et légère comprenant 4 aimants dans 2 alliages différents qui sont posés une heure par jour sur la vertèbre, et ensuite par tranche de 30 minutes en cas de douleurs à n’importe quel moment de la journée ou de la nuit.
    En plus à partir du 26 février chaque jour, le matin, prise de 3 gélules de Reishi et 3 gélules de Maitaké.
    En plus à partir du 11 mars on ajoute deux aimants supplémentaires sur la vertèbre ce qui donne 2 aimants dans un alliage et 4 aimants dans un autre alliage
    En plus à partir du 12 mars début de la prise du DCA + vitamine B1 + acide lipoïque-R
    Le 16 mars chimio au carboplatine
    Le 23 mars chimio au carboplatine
    Le 26 mars suivant les indications canadiennes trouvées sur le net, arrêt pendant une semaine de la prise DCA + vitamine B1 + acide lipoïque
    le 31 mars suite à une chute libre des globules blancs, des plaquettes et des globules rouges (effets déjà constaté précédemment à la suite de chimio) augmentation de la prise de Reishi et Maitaké pendant une semaine jusqu’au 6 avril, 5 gélules de reishi et 5 gélules de maitaké par jour le matin, puis à partir du 7 avril reprise des 3 gélules de Reishi et 3 gélules de Maitaké par jour le matin.
    Le 2 avril reprise du protocole DCA + vitamine B1 + acide lipoïque-R
    Le 4 avril remontée (x par 2) des globules blancs et des plaquettes (merci au Reishi et Maitaké), par contre les globules rouges sont encore insuffisants par manque de fer, donc prise de Tardiféran.
    Le 12 avril le scanner montre que la vertèbre qui était ouverte s’est refermée, que les deux foyers présents sur la vertèbre ont complètement disparu, et qu’il n’y a plus de récidive dans le vagin, qui par endroit reste cependant marqué (zone floue) par les traitements des chimios antérieures.
    le 13 avril chimio au carboplatine. 3 autres chimios sont encore programmées.

    Donc à ce jour la patiente continue à prendre le DCA + Vitamine B1 + acide lipoïque-R, + Reishi + Maitaké et porte la ceinture avec les aimants uniquement une heure par jour. En parallèle de la chimio, nous avons pris le risque de ne pas informer le corps médical de la mise en place de ce programme.

    Première conclusion: L’utilisation du DCA doit être associé à un protocole complet, le dosage de l’ensemble des produits doit être suivi très attentivement et ajusté si nécessaire, en fonction des réactions du patient. Il y a eu ici complémentarité avec la chimio au carboplatine (il semblerait que la prise de DCA soit moins intéressante si vous utilisez une chimio au Cisplatine, dans ce cas je suggère d’attendre la fin du cycle des chimios). L’utilisation des aimants (deux alliages) directement sur la vertèbre a eu un effet spectaculaire sur les 2 foyers.
    Les pharmaciens ayant refusés de mettre le DCA en gélules, celui-ci a été pris avec une petite cuillère pré-marquée, cela fonctionne très bien.

  153. bonjour mr
    mon papa souffre d un cancer du colon avec metastases hepatiques pulmonaire et actuellemet perithoniales mais jusqu a present il n a pas des douleurs je suis originaire de la tunisie je vous demande de l aide sur son cas si c est possible je peux vous faire parvenir son dossierai vous voulez

  154. mon message s adresse a mr thierry merci

  155. Votre papa a t’il en ce moment un traitement de type chimio ou rayon ou médicaments ou autre ?
    A t’il subit une opération chirurgicale dans les 4 derniers mois ? est-il hospitalisé ?

  156. bonjour mr thierry
    c’est trés gentil de me répondre
    mon papa a subi une opération la première fois en janvier 2008 pour le cancer du sigmoide avec métastase hépatique unique qui a été réséqué ensuite il a fait 8 cures de folox puis a arrété le traitement pendant 6 mois en janvier 2009 découverte de 3métastases hépatique et pulmonaires il a subit 13 cures de folfiri (oxaliplatine) qui ont mené à la disparition des nodules la cnam lui a refusé de donner encore plus de cures on lui a fait du 5fu et folinate de calcium (11 cures) en janvier 2010 redécouverte des métastases hépatiques et pulmonaires on a fait 6 cures avastin associées au folfiri (compto) il ya eu stabilisation des nodules et une légére diminution de la taille des nodules il a subi une opération sur le foie ( métastasectomie gauche+ radiofréquence sur un nodule droit) il a eu beaucoup de complications complication suite à l’opération collection bile on lui a fait une sonde, infection , augmentation bénigne de la taille de la prostate (il a subi une opération sur la prostate ) donc il lui a repris la chimio en novembre 2010 (6 cures de folofox ) aprés la découverte d’un nodule sur le péritoine +reprise de 2 nodules sur le foie (la radioféquence n’était pas efficace) en janvier 2011 on a eu une réponse partiel (disparition de la carcinose +réduction de la taille des nodules pulmonaire mais augmentation de la taille des nodules hépatiques ) son médecin nous a adressé a un autre medecin qui a proposé de lui faire une étude de mutation du géne Kras comme nous sommes de la tunisie l ‘analyse se fait en france et elle a mis 2 mois et a la fin elle n’as pas aboutit nous avons récupéré de nouveaux blocs et nous attendons encore le résultat donc depuis 2 février 2011 papa est sans chimio et nous sommes désespérés (le dernier scanner est mauvais reprise de la carcinose+ envahissement colo restale )
    merci de votre attention

  157. Pour le Reishi et le Maitaké acheter des boites de 200 gélules.

  158. bonjour mr thierry
    ce sont des vitamines le Reishi et le Maitaké et dca (c’est trop tard pour son cas)?
    bonne journée

  159. ok merci j’ai fait des recherches sur ses produits
    pouvez vous m’indiquer svp combien de gélules par jour vil prendra

  160. Tous les dosages et les infos pour acheter sont indiqués dans le post ci-dessus N° 158 du 2 juin 2011 à 0:44.

    Combien pèse votre papa ?

    Bien cordialement
    Thierry

  161. mon papa pèse 60kg
    je vous est envoyé un mail
    merci

  162. Bonjour,

    La dernière fois (début juin 2011) que j’ai commandé du DCA sur le site que je vous ai indiqué dans mon courriel, cela a mis une semaine pour arriver chez moi en France, depuis l’Angleterre. Si vous voulez savoir où en est votre commande vous pouvez envoyer un courriel à contact@pharma-dca.com en anglais, avec votre N° de commande, ils vous répondront sous 24H.
    Avez-vous reçu le Reishi et le Maitaké ? acide lipoique-R ?

    Cordialement
    Thierry

  163. merci mr thierry j’ai bien recu tous les médicaments

  164. quoi de 9 sur ce site

  165. Bonsoir,

    Quelles sont les nouvelles de votre papa ? supporte t’il le DCA ? je vous ai envoyé des mails mais pas de réponse!!

    Bon courage
    Thierry

  166. N’y a t’-il pas eu d’évolution concernant la diffusion de cette molécule ?

  167. Bonjour,

    il y a t’il du nouveau concernant la DCA? Je n’arrive pas à trouver sur Internet les resultats des essais ou des témoignages de personnes ayant pris ce traitement?

    Merci d’avance pour vos réponses :)

  168. je m’excuse mr thierry je ne suis pas aperçu de vos mails malheureusement papa est décédée le 15juillet 2011 j’étais sous le choc et j’ai eu une dépression j’ai juste laissé un message en septembre pour demander s’il y a du nouveau pour le DCA j’espère et je prie le bon dieu qu’un traitement efficace soit trouvé pour le cancer qui continue encore à semer des vies je suis contente pour une seule chose pour papa malgré qu’on l’as perdu il n’as jamais eu de douleurs du eu cancer dont il en a souffert durant 4 ans malgré qu’il a eu des métastases partout hépatiques pulmonaires osseuses péritonéales et colo rectale et il a vécu avec beaucoup d’espoir jusqu’au dernier jour
    je t’aime papa et tu resteras toujours dans mon coeur

  169. Bonsoir Milène,

    j’ai vu votre message sur le site en Anglais, http://www.thedcasite.com/dca-forum et j’y ai répondu. Il y a actuellement 3 personnes qui prennent du DCA en France, avec qui je suis en liaison directe, il doit peut être y en avoir d’autres, mais je ne les connais pas. J’ai également suivi un Canadien et une Canadienne du Quebec, un américain en Californie. Si vous voulez me contacter à mimititi2011@hotmail.fr, je vous enverrais un dossier numérique complet sur le DCA.

    Bonjour Adem,
    Je suis désolé pour votre papa, il a été très courageux et vous aussi vous êtes très courageux. J’espère aussi qu’un jour on pourra vaincre cette terrible maladie.
    Bon courage

    Ce week-end je vais voir si je peux faire un point sur tous ces patients qui prennent du DCA.

    Amitiés
    Thierry

  170. Bonsoir Milène,

    j’ai vu votre message sur le site en Anglais. Il y a actuellement 3 personnes qui prennent du DCA en France, avec qui je suis en liaison directe, il doit peut être y en avoir d’autres, mais je ne les connais pas. J’ai également suivi un Canadien et une Canadienne du Quebec, un américain en Californie.

    Bonjour Adem,
    Je suis désolé pour votre papa, il a été très courageux et vous aussi vous êtes très courageux. J’espère aussi qu’un jour on pourra vaincre cette terrible maladie.
    Bon courage

    Ce week-end je vais voir si je peux faire un point sur tous ces patients qui prennent du DCA.

    Amitiés
    Thierry

  171. Bonsoir à tous,

    Adem je suis désolée d’apprendre cela pour votre papa. Toutes mes condoléances.
    Il n’y a malheureusement aucun mot pour apaiser une telle douleur. J’espere que « vous tenez le coup ». Bon courage à vous.

    Titi91, merci pour votre message, je vous ai répondu sur le site DCA.

    Je suis très intéressée par les retours que vous pourriez avoir concernant le traitement des personnes que vous suivez.

    Je peux vous communiquer mon adresse email personnelle.

    Très cordialement. Milene

  172. Bonsoir Milène,

    Pourriez-vous m’envoyer votre adresse mail, en messagerie privée sur le site en anglais?

    je vous ai envoyé un message privé, sur ce site anglais.

    Ou bien

    Dans le forum de discussion à coté des commentaires, il y a:

    titi91
    Member
    PM this user

    Vous cliquez sur « PM this user » et vous me laissez un message

    Cordialement
    Thierry

  173. merci milène et thierry

  174. Salut a tous,je viens de tombé sur ce blog au hasard en faisant des recherches sur le cancer.Ma mère en souffre depuis près d’un ans (cancer du sein) et suis depuis quelques moi un traitement aux produits naturels depuis 6 mois mais je ne saurais dire exactement quel sont ces produits la . elle dit que depuis le début du traitement l’évolution de la boule semble s’être arrêté et les picotement on presque disparu.
    Bref je voudrai savoir s’il y a des témoignages concernant les effets curatif du DCA d’où je suis moi aussi intéressé par les retours concernant les personnes suivis par titi91.Merci d’avance pour votre aide.