Logo Adicie.com

Comment fumer le cigare en France ?

Par • 6 janvier 2008 • Catégorie: France

Désormais, il est interdit de fumer dans tous les lieux publics en France, y compris dans les discothèques, bars et restaurant. Pour la cigarette, il est possible d’aller sur le trottoir pour fumer sa clope en quelques minutes, mais la dégustation d’un cigare se déroule différemment. Est-il encore possible de trouver un moyen de fumer le cigare en France ?


cigareJe ne fume pas la cigarette comme mon compère Geoffrey qui s’est déjà exprimé sur le sujet, mais par contre je suis un avide fumeur de cigare. Pour moi, la dégustation d’un cigare pendant un bon repas ou en soirée est quasiment obligatoire pour avoir une expérience épicurienne complète.
Le cigare n’est pas une drogue comme peut l’être la cigarette car c’est un véritable plaisir dont il est possible de se passer sans problème tandis que la cigarette pose d’autres soucis par rapport à tous les ingrédients chimiques qui la compose, rendant l’utilisateur totalement accroc au produit et à la marque de prédilection.
Je fume exclusivement des cigares cubains, Partagas, Cohiba et Montecristo, car j’ai la chance d’habiter une contrée où le tabac est détaxé. Ainsi, le cigare cubain est à un prix tout à fait abordable alors que c’est trop cher en France. Pour comparaison, mon module de prédilection, le Siglo VI de Cohiba, coûte 13 € chez moi, en Andorre, tandis qu’il est affiché à plus de 23 € en France.
Fumer le cigare est un grand moment de plénitude qui m’apporte calme et bienfait. Parfois, c’est presque proche de la méditation. D’ailleurs, j’aime tellement le cigare que j’avais ouvert un petit site qui s’appelle Cave à Cigares. Entre parenthèse, je vais bientôt être un des rares sites toujours consultables par tous puisque la loi française interdit aux autres sites de cigares de laisser l’entrée libre aux visiteurs.
Le cigare cubain peut se comparer aux vins de Bordeaux ou Bourgogne quand on connaît le processus de fabrication si exigeant qu’il suggère le plus grand respect par rapport au produit final. Ce n’est pas simplement un rouleau de tabac, mais plutôt un véritable éventail de saveurs qui se dévoile au fur et à mesure que le fumeur aborde les trois différents tiers du module.
Cependant, il y a un gros problème avec le cigare. Il s’agit de l’odeur de la fumée et surtout celle du tabac froid. De ce fait, je déteste fumer chez moi car ça sent mauvais le lendemain. Bien sûr, vous allez me dire que ça incommode tout le monde dans un restaurant ou un bar lorsque quelqu’un allume un cigare. Sauf qu’il faut bien fumer quelque part et puisque c’était permis, je n’allais pas m’en priver. Le débat est sans fin à ce propos, mais je demande habituellement aux voisins de table si la fumée du cigare ne va pas les incommoder et je pense que c’est le meilleur moyen de respecter la liberté d’autrui tout en préservant la mienne.

Maintenant que c’est interdit, je me demande comment faire car je n’imagine pas aller sur le trottoir pour fumer en quatrième vitesse mon cher Siglo VI qui a été conçu avec application et tradition par un torcedor cubain. Il faut habituellement entre ½ heure et 1 heure pour déguster un Siglo VI, alors comment faire ? S’il fait beau, la terrasse sera l’option obligatoire, mais nous sommes sous un climat tempéré et je ne peux pas limiter mes déplacements en France aux seuls jours de beau temps.

Finalement, je me dis que bientôt je ne vais plus du tout aller en France. Entre les radars sur la route, les risques d’agression et maintenant l’interdiction de fumer, j’ai trois raisons majeures de ne plus fréquenter mon pays d’origine. Au moins en Espagne, qui est l’autre pays frontalier d’Andorre, les autorités ont opté pour une loi plus libertaire qui veut que chaque établissement décide s’il autorise ou non de fumer. Cela me semble beaucoup plus respectueux de la liberté du commerçant, mais aussi du fumeur qui peut encore facilement trouver un endroit qui permet d’épancher ses vices. Chacun peut dénicher sans aucun problème le lieu où manger ou boire, avec ou sans fumée ; ce qui me semble être une bonne représentation de ce que j’imagine être la liberté. C’est surtout pour les propriétaires et gérants d’établissements que je m’inquiète car la loi anti-tabac va vraiment à l’encontre de leur liberté commerciale. Ils ne sont pas maîtres chez eux puisque le gouvernement décide comment ils doivent gérer leur établissement par rapport à un attribut aussi élémentaire que le cendrier posé sur la table.

C’est dommage pour tous mes amis et ma famille qui vont me manquer, mais je risque fort de limiter de plus en plus mes venues en France maintenant qu’il est interdit de fumer.
Il reste les dîners et soirées à la maison, mais c’est tout de même complètement du spectacle d’un bar ou d’un restaurant, sans parle de la discothèque qui me paraît inconcevable sans la fumée de cigarettes.
L’autre solution serait d’abandonner le cigare, mais il est tellement complémentaire d’un bon repas ou de verres entre amis que je me vois mal ne plus allumer un délicieux module cubain lors de ces moments privilégiés. Je sais déjà que le cigare me manquera trop si je vais dans un restaurant de choix et tout le plaisir du repas sera gâché par le fait que je ne pourrais pas assouvir un de mes plus grands plaisirs terrestres. En plus, avec la consommation d’alcool, je ressens une violente envie de fumer qui va vraiment me frustrer lors de la prochaine cuite française.
Franchement, cette loi fait est frustrante !

Edit (19/01/08) : Voici l’URL des forums pour les militants contre le décret anti-fumeur que j’ai reçu par eMail. Le forum est encore jeune, mais j’encourage les inscriptions car il faut créer un mouvement de masse afin d’entreprendre la révison du décret.

Edit (14/06/08) : pour détendre l’ambiance, voici une publicité venue d’Afrique du Sud pour une marque de cigares roulés à la main. Ça ne donne pas envie ?

[dailymotion xx6zs nolink]

36 reponses »

  1. Hum, moi suis suis non fumeur et plutôt anti fumeur, en gros pourrissez vos poumons pas les miens ^^, certes cette loi est de mon point de vue une bonne idée, vu que je pourrais allez en boite ou au resto sans fumer gratuitement.
    Mais en effet cette loi comme la vente de tabac en France est de l’hypocrisie totale, on interdit aux gens de fumer, mais on leur vend tout le nécessaire en se faisant du fric sur leur dos, franchement c’est du foutage de gueule, si ils veulent pas qu’on fume, et bien que le tabac soit illégal comme le cannabis (d’ailleurs étonnant qu’il le légalise pas celui la, il se ferais du pognons).
    C’est comme cette histoire d’interdire l’accès aux sites de clope, c’est quoi encore cette connerie ? le net est un endroit libre d’expression, même moi qui m’en fou complètement je suis allez jeter un œil à ton site de cigare histoire d’être cultivé un minimum.

    Bref je suis contre le tabac, mais faudrais que l’état arrête de prendre les fumeurs pour des cons.

  2. Bon, je suis triste d’apprendre que Laurent va bouder la France à cause de Roselyne :(

    Je comprend que les non-fumeurs peuvent être incommodés par la fumée. Et je ne vais pas bien sûr leur souffler ma fumée dans la figure. Mais je pense que le gouvernement n’a pas réfléchi sur les conséquences de cette loi.

    Je m’explique : Depuis au moins 2 ans il existait des établissements « fumeurs » et des établissements « non-fumeur ». Même une discothèque était arrivé à faire deux salles. Donc ce n’était pas un soucis.

    On a exigé dans un premier temps que les établissements fumeurs mettent une ventilation digne de ce non. Pour bien entendu respecter les non-fumeurs qui souhaitaient venir aussi dans ses établissements. Parce que tous les non-fumeurs ne sont pas forcément dérangé par les fumeurs, mais au moins cela protégeait leurs poumons.

    J’ai tout à fait compris la nécessité de faire des transports en commun et lieux publics (tel que les cinémas, grands magasins, administration etc) des lieux non-fumeurs. Vu que là on a pas le choix, fumeurs ou pas on y va.

    Mais un lieu ou personne n’a l’obligation d’aller donc les bars et restaurants, il aurait été judicieux de laisser le choix à ses établissements. Et pour cause : Cela va engendrer une chute conséquente des chiffres d’affaires des propriétaires.

    J’ai par habitude d’aller manger tous les midis dans un bar/restaurant du village voisin (ben oui, je suis pas une femme d’intérieur mais d’extérieur. Donc je cuisine pas.

    Depuis le 2 janvier, l’établissement est donc devenu non-fumeur ! Mais j’ai discuté avec le patron 3 jours après…

    Alors comment ça se passe pour toi l’interdiction de fumer ?
    – Simple, avant j’ouvrais le matin à 7 heures, les gens venaient prendre leur café, fumer une cigarette, reprenaient un autre café… Et à midi je faisais une recette d’environ 100 €.
    Depuis le 2 janvier : Les réguliers viennent, prennent un café, sorte fumer la cigarette et reparte. Résultat des course : Ma meilleure recette = 35 € à midi !
    A ce train là, dans 2 mois je serais dans l’obligation de licencier mon serveur !

    Comme évidemment j’étais venu manger, je suis allé fumer ma clope d’apéritif dehors. Vu qu’il y a une terrasse. Mais il pleuvait, donc j’allais pas manger dehors. Toutefois, vu que c’était sur le trottoir je lui demande un cendrier.
    – Non, je peux pas te mettre un cendrier sur la table je me prendrais une amende pour « incitation à fumer ». Conclusion le mégôt s’est retrouvé par terre !

    Au moment du café il arrive une personne qui elle tient une brasserie, dans un autre patelin.
    Donc, même question : Alors l’interdiction de fumer ???
    – On commence à voir les effets : le premier jour = 20 couverts, le second 15 alors que d’habitude on tournait à 60 couverts !…

    Et je n’ose même pas penser (faudra d’ailleurs que je fasse l’expérience d’aller y boire un café), au seul bistrot de mon village ou les « petits vieux » venaient passer la journée à « taper le carton », jouer au PMU, en buvant leur anisette et savourant leurs cigarettes.

    La seule distraction du village pour eux !

    Si Madame Bachelot avait vraiment envie de s’occuper de la santé des français elle n’aurait pas mis en place un système qui pénalise les malades (la franchise médicale), et ne se pencherait pas actuellement sur un « bouclier social » qui envisage de ne rembourser les soins qu’à partir d’un certain seuil, qui sera variable en fonction des revenus de chacun !

    Elle ferait mieux de se pencher sur les comptes, et surtout l’utilisation des fonds qu’elle octroie aux hôpitaux !

    Cette mesure est faite pour faire rentrer des sous dans les caisses de l’état, via les amendes qui vont tomber. Et pour preuve :

    – Un établissement souhaitant faire de la résistance a mit une affiche sur sa porte disant : « Attention ici établissement fumeur ».

    Donc, une personne allume une clope, 5 minutes plus tard débarque une vingtaine de flics pour venir donner une contravention au fumeur, et au propriétaire de l’établissement !
    68 € pour le premier, le second passera au tribunal et risque jusqu’à 5 000 € d’amende !
    Et comment les flics ont-ils su qu’il y avait un fumeur ?

    – Dénonciation d’une association de non-fumeur ! Et bien, voilà… Elle est belle la France ! On épie son voisin, et on le dénonce ! Cela me rappelle une triste période de l’histoire de France.

    Je ne pense pas que les non-fumeurs vont plus aller au restaurant qu’avant, vu qu’ils avaient le choix de l’établissement jusqu’à présent. Par contre une chose est certaine, moi j’y vais beaucoup moins souvent.

    Je préfère aller acheter des plats cuisinés le traiteur de mon village, et manger tranquillement chez moi.

    Finalement vu que l’alcool fait aussi des ravages chez les non-buveur : Ben oui, les accidentés sur la route, la violence liée à l’alcool… Pourquoi ne pas aussi interdire toutes boissons alcoolisées ?

    Et les maladies vénériennes cela touche aussi des innocents qui ne demandaient qu’à prendre un peu de bon temps ? Alors, on va exiger un « permis de s’envoyer en l’air », avec la mise en place d’un « contrôle technique » régulier pour savoir si la personne est saine ?

    Vous me direz que c’est pour protéger les poumons du personnel de la restauration. Ok, soit ! Je peux le comprendre.

    Mais pourquoi ne se penche-t-on pas sur les poumons de ceux qui travaillent dans les rues : cantonniers, éboueurs, électricien… Ils sont exposés toute la journée à la pollution des voitures non ???

    Enfin, j’espère quand même que Laurent viendra encore un peu un France. A Rognes on a assez d’espace pour que tu puisses fumer ton cigare sans déranger les voisins 😉

  3. Bonjour, article intéressant et réactions qui ne le sont pas moins. je ne relèverais qu’un seul point sur lequel je ne suis pas d’accord.

    Tout d’abord petites précision je ne suis pas fumeur, et je supporte pas l’odeur du tabac froid. Je ne fréquente pas les bars en partie pour cette raisons.

    Le point qui me dérange dans vos argumentaires et le « soit-disant » manque à gagner des professionnels de la restauration. Je pense qu’on va voir effectivement une légère baisse de fréquentation au départ et que les gens reviendront, les consommateurs réguliers reviendront parce que cela fait partie de leur habitude. Après la loi est juste parce qu’elle est imposé à tout le monde, donc les « piliers de bars » qui ne voudront vraiment plus aller dans leur bars préférée à cause de l’interdiction de fumer ne vont pas fuir chez la concurrence. C’est bien tout le monde est sur un pie d’égalité. Ensuite si on regarde nos voisins qui ont déjà appliqué on voit bien qu’il n’y as pas eu de baisse de fréquentation et de chiffre d’affaire au final.

    Ensuite si on considère la question du point de vue de la santé des professionnel du secteur de la restauration on va apercevoir une nette améliorations de cette dernière. Et je pense que c’est ce point là qu’il faut prendre en priorité, la santé publique. Chacun est libre de s’empoisonner mais pas d’empoisonner l’air ambiant.

    Voilà ce n’était juste que mon modeste avis sur la question. De mon point de vue cette loi va permettre un peu plus de respect dans des lieux de passage et de vie d’une commune. Après on oblige personne à les fréquenter non ?

    Pierre

    P.S.: ce commentaire n’est pas une attaque, merci de ne pas le prendre comme tel, je soulève juste un point de désaccord dans votre raisonnement.

  4. Rassurez-vous Pierre je ne le prend pas comme une attaque 😉 On va pas se battre pour un mégôt :) . On est entre adulte, donc on peut discuter sans se taper dessus.

    Et bien l’avenir nous le dira que cela ne va pas impacter le chiffre d’affaire des cafés et restaurants. Mais j’ai quelque doute.

    Un bar a narguilé vient de fermer ses portes et demander un dédommagement à l’état. Là, on peut pas dire que c’est un endroit que les non-fumeurs voudraient fréquenter ? …

    Bon, je suis d’accord pour ne pas nuire à la santé des non-fumeurs. Donc comme je l’ai dit, dans le train ou l’avion ou trouve tout à fait normal ne m’abstenir de fumer.

    J’ai visité l’Afrique du Sud, et bien là bas il y a des restaurants avec des salles réservées aux fumeurs. Pas comme à une époque en France. De vraies salles fermées aux non-fumeurs !
    Idem à l’aéroport. Donc des solutions existent pour respecter chacun 😉

    En Espagne par exemple il y a des établissements « fumeurs » et d’autres « non-fumeur ».

    Comme je disais : On met en avant la santé du personnel de la restauration, mais on ne se préoccupe pas de la santé de tout ceux qui travaillent dans les rues !

  5. Comme tu dis Laurent : « Le débat est sans fin »… Donc je ne rajouterais que quelques mots.

    Si le gouvernement est si inquiet pour la santé de ses concitoyens pourquoi :

    – Pénalise-t-il les malades en mettant en place la franchise médicale et en interdisant les mutuelles de rembourser cette quote part ?

    – Pourquoi ne se penche-t-il pas sur le problème des maladies nosocomiales ??? Voilà, encore une injustice… Vous rentrez à l’hôpital pour vous faire soigner et vous en ressortez plus malade qu’à l’entrée ? (Va falloir que je fasse un billet là dessus).

    Effectivement, la mesure pour qu’elle soit logique aurait été de dire : « Plus de vente de tabac » ! Mais là, cela couterait cher à tout le monde (fumeur ou non), car 80 % du prix d’un paquet de clopes sont des taxes ! Donc il faudrait encore pressé le « contribuable citron » pour faire face à ce manque à gagner.

  6. Incroyable, entre la visite à ta famille et le cigare tu choisis le cigare? lol!

    Perso ça me va très bien cette loi, la cigarette ça pue et le cigare encore plus :) (pourtant je fume mais toujours dehors) 😉

  7. Bah, c’est un peu une boutade de dire que je n’irais plus en France, mais disons que ça fait vraiment chier en l’occurence.
    Concernant la baisse de fréquentation des bars et restaurants, il paraît qu’il faut se fier à l’Italie où l’interdiction totale veille depuis 2 ans et la fréquentation est stable. C’est vrai que le restaurant ou le bar est un spectacle dont il est difficile de se priver et je pense bien que l’équilibre va se trouver dans des proportions raisonnables. J’espère nullement une baisse de 75% comme l’exemple du bistrot d’Arlette !

    Ma petite principauté est coincée entre 2 pays qui ont choisi une tangente différente sur la façon d’interdire le tabac et je préfère largement la solution ibérique plutôt que la française. Ca me paraît tellement plus respectueux de la liberté des commerçants et des fumeurs.

    Je suis d’accord avec Serge. A un moment il faudrait arrêter l’hypocrisie et si le tabac est si dangereux (ce qui est vrai), alors il faut une interdiction totale. Plus de vente légale !

    Edit : je viens de recevoir un lien militant pour l’assouplissement de la loi http://barfumeur.ning.com/

    Au fait, je crois que c’est un décret et pas une loi ?

  8. Hé bien, moi, j’ai fumé, je fume, et je fumerai.
    Pendant qu’on crie Haro sur les fumeurs, on ne s’occupe pas de tout ce qui va mal en France et ailleurs. C’est comme les affaires de coeur d’un certain Nicolas.
    Moi, je ne peux pas prendre les transports en commun à cause des odeurs : surtout de sueur, de pieds, de déodorants aigres « cache-misère »
    Quand légifèrera-t-on pour faire cesser cette nuisa

  9. « sans parler de la discothèque qui me paraît inconcevable sans la fumée de cigarettes. »

    Quel manque d’imagination, surtout pour quelqu’un qui ne fume pas de cigarette !
    Non-fumeuse fréquentant (et vivant avec) des fumeurs depuis à peu près toujours, je reste physiquement intoléante : une cigarette industrielle fumée trop près de moi me fait toujours cracher mes poumons pendant 30 secondes sans pouvoir respirer.
    Pour ce qui est du cigare, je ne peux pas vraiment me prononcer : ça m’a fait vomir deux fois, donc je n’insiste pas et je quitte la pièce avant que la fumée ait le temps de me piquer les yeux ou la gorge…

    Tout ça pour vous dire que les discothèques sans fumée, j’imagine fort bien, tandis qu’avec ce n’était pas vraiment possible.

    Une question idiote : avez-vous renoncé à voyager dans certains pays parce qu’on n’y trouvait peu ou pas d’alcool, de porc (pays musulmans) ou de boeuf (Inde)?
    Les deux derniers font pourtant partie des grands plaisirs de la vie…

  10. @ Anne-Marie : en fait je crois surtout que ça arrange les affaires du gouvernement que tout le monde parle de l’interdiction de fumer comme ça nous parlons moins du reste des problèmes.

    @Abie : le point de vue du non-fumeur est essentiel, mais je ne peux pas le donner puisque je n’en suis pas. Cela dit, je t’accorde que les discothèques sans fumée inimagineables sont un pitoyable exemple, mais je parle seulement d’expérience car j’ai assidument fréquenté ses lieux et c’est vrai que je l’imagine mal sans fumée, alcool et tout le reste.
    Pour le voyage en pays musulman, je connais puisque mon unité de production est au Maroc. Pourtant, je crois que je n’ai jamais autant bu d’alcool que là bas. C’est même hallucinant et dérangeant d’observer l’hypocrisie qui régne à ce sujet. Faut aller en Arabie Saoudite pour ressentir vraiment l’expérience du manque d’alcool.

  11. Je viens vous faire part d’un des avantages de ne pas fumer dans les bars ! Et oui ! Youpi ! Je viens de découvrir un avantage… Ca vous étonne ???

    Et bien depuis deux jours, je suis allé mangé dans mon resto favori, et comme en Provence nous avons deux avantages : Les calissons de Puyricard, et le soleil… J’ai donc pu déjeuner dehors, et fumer à mon aise.

    Et bien, comme les fumeurs sortent pour cloper, cela facilite la conversation… Vu que l’on a un point en commun. J’ai jamais autant discuté avec les gens du village que depuis 6 mois que je vais manger là bas. 😉

    Pour ce qui est des pays ou l’alcool, le porc ou le boeuf sont interdits : J’ai pas mal voyagé et je me contente des boissons alcoolisées et de la nourriture locales. Car cela fait parti de la culture d’un pays. Mais j’avoue que 3 semaines de voyage en Chine par exemple, j’ai apprécié un « bon steak frites » à l’arrivée. Et pourtant en Chine on y mange aussi bien qu’en France !

  12. Ne pas oublier qu’il y a aussi des employés non-fumeurs dans ces établissements…

    un fumeur a dix metres ca peut aussi gacher un repas ( ca m’est arrivé la : http://www.moulin-mougins.com/ , pourtant il etait pas a coté du tout, et vu le menu, c’est bien dommage )

    mon père (3 à 5 paquets par jour) survit parfaitement a une table non fumeur au restau, c’est donc accessible a tout le monde 😀

  13. Salut Nico,

    3 à 5 paquets par jour ??? Comment c’est possible ? Ca fait 1 clope toutes les 14 minutes sur 24h, mais faut quand même dormir !

    Pour le constat fumeur, non-fumeur dans un restaurant, je préfère le système espagnol puisque tu peux choisir l’établissement en fonction de l’interdiction ou non de fumer. C’est pas radical comme en France.
    Mais bon, en Espagne, il était aussi possible de fumer le pêtard en public (plus maintenant à cause de la CE), donc ils sont un poil moins constipés que nos politiques.

  14. Suffit de commencer très tot et pas hésiter à enchainer 5/6 de suite (2min30 / clope de memoire, mais je suis pas non plus un fan du concept 😀 )

  15. On ne dit pas que c’est pas à la portée des fumeurs de s’abstenir pendant un repas, on aime pas le fait que cela soit imposé.

    Des restaurants fumeurs et non fumeurs il y en avait depuis deux ans, à chacun de faire son choix.

    Pour parler des joints :

    Avant en boite c’était interdit de fumer un joint et le propriétaire de l’établissement risquait une fermeture administrative en cas de contrôle… Le problème est résolu car maintenant on va fumer son « joint » à l’extérieur.

    Un autre avantage pour les boites de nuit, mais surtout pour les fumeurs qui les fréquentent :
    « Aller s’en griller une est devenu le nouveau plan drague » . Au moins tu peux discuter sans devoir gueuler. :)

  16. @Salemioche : Il y a longtemps alors ta visite au Moulin de Mougins… J’y suis allé courant l’an dernier et le restaurant était « non fumeur »… Il fallait fumer au bar 😉

    Par contre je confirme : « Très très bonne table » :)

  17. C’etait y a un peu plus d’un an.
    Sinon, c’etait effectivement excellent, mais j’ai trouvé le rapport qualité / prix moyen (a part le dessert tout bonnement exceptionel) (par rapport a pas mal d’autre table du coin a des tarifs comparables)

  18. J’espère que la bouffe est meilleure que le site car ils auraient bien besoin d’une leçon de standards du Web selon le W3C…

  19. Pour des Bars Fumeurs ?
    Pour des Bars non fumeurs ?

    Pour une modification de ce décret ?

    http://barfumeur.com

    Sit-in fumeur à paris 27 Janvier devant l’hotel de ville

  20. L’indigence des commentaires des fumeurs (notamment Arlette) prouve surtout que la cigarette détruit les neurones avant d’attaquer les poumons…

  21. @Louis : Je ne vois pas pourquoi vous parlez d’indigence. Les fumeurs qui ont témoigné, dont moi, n’ont jamais dit que nous ne respections pas les non-fumeurs, ni même qu’il fallait fumer !

    Ce débat sur la cigarette, prouve surtout une chose : l’individualisme de certains ! La fumée vous dérange donc il faut supprimer les fumeurs.

    Sachez Louis, que si demain l’état interdit la vente de tabac, cela aura un impact sur votre pouvoir d’achat, vu qu’il faudra bien compenser les montants que les fumeurs paient en impôts indirects. Donc fumeur ou non, tout le monde paiera !

  22. Heu… faudrait que Louis m’explique dans quel sens il utilise le mot « indigence » car je ne comprend pas comment ce terme est approprié dans notre affaire.

  23. @Laurent : Tu fais comme moi… Tu vas voir dans un vrai dictionnaire et non pas sur Google. 😉

    Indigence :

    1 – Etat d’une personne qui vit dans la misère
    2 – Grande pauvreté intellectuelle ou morale

    cf : Le petit Larousse illustré 2007

    Donc j’ai supposé qu’il veut dire : »Les fumeurs sont de pauvres imbéciles. Et en particulier : Moi ! :(

    Mais comme je suis fan de Jacques Brel : Je suis contente de savoir que je suis :
    « Conne et belle à la fois ! » Et ça c’est pas donné à tout le monde… mdr

  24. Bien, j’ai une nouvelle définition du mot indigence car je t’avoue vraiment que je n’avais aucune idée que ça voulait aussi dire « Grande pauvreté intellectuelle ou morale »
    On parle bien des « indigents » comme de pauvres habitants d’une contrée sauvage, mais ça n’implique pas qu’ils sont idiots.

  25. EN LIBRAIRIE : « Haro sur les fumeurs — Jusqu’où ira la prohibition ? », Danielle Charest, éditions Ramsay, 2008

    LE LIVRE

    Le 1er janvier 2008, la totalité du nouveau décret contre le tabac est entré en vigueur : il est désormais interdit de fumer dans tous les commerces conviviaux, y compris dans les tabacs, restaurants, bars, salons à narguilé, casinos et autres discothèques.

    Selon l’auteur de cet essai, résultat de deux années de recherches, cette mesure parachève une campagne anti-tabac aussi intolérante que disproportionnée. L’arsenal prohibitionniste mis peu à peu en place dans
    les pays occidentaux, l’hypocrisie sociale qui y préside sont vertement critiqués.

    Ainsi, malgré des tests concluants, on lira pourquoi les grands cigarettiers refusent toujours de commercialiser une cigarette plus propre ». On saura les raisons pour lesquelles les dégâts du tabac sont mis en avant par les autorités sanitaires – masquer d’autres causes de cancers et de maladies moins avouables qui relèvent d’une pollution entre autres industrielle et alimentaire autrement plus dangereuse. On apprendra aussi par exemple que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) refuse d’embaucher des fumeurs, qu’ils fument en parachute, parmi les pâquerettes ou à leur domicile.

    Ainsi, après avoir retracé les principales étapes de la croisade contre le
    tabagisme, Danielle Charest en dénonce les nombreux abus. Nouvelle chasse aux sorcières, cette lutte prend pour cible le fumeur et non plus seulement le tabac : une nouvelle forme de discrimination, révélatrice des travers
    liberticides du moralisme et de l’hygiénisme contemporains.

    L’AUTEUR
    Canadienne (du Québec) vivant en France depuis une quinzaine d’années, Danielle Charest est l’auteur de cinq romans policiers et d’un essai sur
    les rapports femmes/hommes dans le roman policier.
    Essai
    14 x 20,5 cm
    240 pages
    20,00 €
    978-2-84114-922-3
    9782841149223

    Éditions Ramsay, 91 bis rue du Cherche-Midi, 75006 Paris – Tél. : 01 53 10 02 80 – Fax : 01 53 10 02 88
    Contact presse : Chantal Terroir – Tél.: 01 53 10 02 84 – E-mail : terroir.c-At-vilo-groupe.com

  26. @Floune,

    Merci pour l’info. J’ai modifié ton mail de contact, sinon tu vas vite être spammée !

    Par contre, je t’invite à soumettre tes livres sur mon site. (Suffit de cliquer sur mon pseudo pour y accéder 😉 ).

  27. […] à Floune d’avoir posté son commentaire sur Comment fumer le cigare en France , c’est grâce à elle que j’ai découvert ce livre […]

  28. Serge tu va crever par le projet des illuminatis donc tes poumons seront vendu au plus offrant haha! le cancer = enfouissement du nucléaire et non une fumée de cigare.Bande de zombie …

  29. *****************************************************************
    Hum, moi suis suis non fumeur et plutôt anti fumeur, en gros pourrissez vos poumons pas les miens ^^, certes cette loi est de mon point de vue une bonne idée, vu que je pourrais allez en boite ou au resto sans fumer gratuitement.
    Mais en effet cette loi comme la vente de tabac en France est de l’hypocrisie totale, on interdit aux gens de fumer, mais on leur vend tout le nécessaire en se faisant du fric sur leur dos, franchement c’est du foutage de gueule, si ils veulent pas qu’on fume, et bien que le tabac soit illégal comme le cannabis (d’ailleurs étonnant qu’il le légalise pas celui la, il se ferais du pognons).
    C’est comme cette histoire d’interdire l’accès aux sites de clope, c’est quoi encore cette connerie ? le net est un endroit libre d’expression, même moi qui m’en fou complètement je suis allez jeter un œil à ton site de cigare histoire d’être cultivé un minimum.

    Bref je suis contre le tabac, mais faudrais que l’état arrête de prendre les fumeurs pour des cons.

    *****************************************************************

    faudrais que l’état arrête de prendre les fumeurs pour des cons OUI
    parceque la cause du cancer est loin du tabac tyoe cigare !
    bande de zombie c’est les aditiff alimentaire avec enfouissement de la cogema ( nucléaire ) et les chemtrail avec vos amis medecins qui sont comme carouff liste de medocs qui te nique ta race au plus profond de ton être!

    La cigarette avec le slame qu’elles ont eu elle sont toxic ds le sens ou elles sont des eponges a produit de le industrie ne veulent pas traité bref

    Vos etes des cons a dire que le cigare est poluant ou autre fadaise !
    Un cigare c’est un plaisir , la vie apprécier a un momment instanté !

    Je conseil a tous fumeur de cigare d’aller a cuba une fois dans sa vie ensuite apprendre comme roullé ses propre cigares!! le tabac pousse tres bien en france labas tu peu avoir des graines pas trop cher de top tabac

    Alllez crevé adepte de zions ! suceur d’ames suceur de pognons pour une idéologie de merde que j’en chie tt les matins cigare au bec !

    J’espere que la tunisie va faire degagé ses zelote de zion un pay libre enfin !

    bye

  30. Si je peux me permettre, il me semble impérieux de supprimer le commentaire de notre ami Trueman, qui outre une ignorance crasse à propos du cigare et de la grammaire française, vient polluer ce débat par ailleurs respectueux et intéressant avec des vitupérations antisémites. Je me demande d’ailleurs le rapport entre la loi anti-tabac et les Juifs, mais à ce stade, l’aberration n’est plus un obstacle.

  31. premièrement une expérience épicurienne ce n’est pas ça,

    ensuite tu te contredis genre tout le long
    le cigare un bienfait, puis un vice,

    aucune dépendance, alors que tu te dis incapable d’arrêter.

    puis énormément de fautes,

    relis-toi s’il te plaît 😉

    et si t’aimes pas ton pays, n’y va pas, il s’en fout lui.

  32. Si je peux me permettre, il me semble d’utilité publique de supprimer le commentaire de notre ami gentleman jim, qui certes, remet à sa place un cuistre en le renvoyant à son ignorance, mais le fait en glissant une atteinte à la liberté d’expression.

    Non, monsieur, on ne supprime pas. La censure ne doit plus être un obstacle.

    Trueman a tout-à-fait le droit d’être désinformé. Ces propos peuvent être incohérents et fantaisistes. Dans cette société de cinglés, c’est son droit.
    90 % des français sont des ignorants. (ou plutôt intoxiqués)
    Tu comptes TOUS les museler ?
    Détiens-tu la vérité absolue qui peut t’y autoriser ?

    Ensuite, dès qu’un message anti-sioniste est posté sur la toile, il y a un acharné pour venir réclamer de la censure. C’est automatique.
    Mon expérience m’a prouvé qu’on ne cherche pas à faire taire l’imbécile, mais celui qui dérange.

    Je ne cherche pas à légitimer les propos de Trueman, mais avouez que c’est louche cet acharnement à taxer d’antisémitisme tous les gens qui critiquent Israel.

    Ca légitime presque le discours de vos adversaires les plus tarés.

    David mentait. Le monothéisme est une supercherie.

    Religion, propagande, pouvoir…. That’s all !

    Et un petit mot sur le sujet :
    Oui le trou de la secu devrait être bouché depuis 10 ans si les taxes énormes étaient vraiment réservées à cela.
    Oui vous pouvez fumer, ça ne changera pas grand chose à votre cancer d’occidental.

    Oui on vous élève comme du bétail à vous gaver 3 fois par jours de choses trop riches qui vous exploseront les cellules à terme, vous donnant le droit aux merveilleuses molécules de la chimie pharmaceutique plus tard.

    Oui, ce sont les mêmes qui gagnent beaucoup d’argent dans les 2 cas (chimie à gaver, chimie à soigner)…

    Oui vous devriez essayer de manger seulement une à deux fois par jour, juste pour voir….

    Et MILLE FOIS OUI, vous devriez envisager de jeter votre télé à la poubelle.

    Oui, aux prochaines élections, nous devrions être dans la rue pour botter le cul de tout ce qui représente les multinationales, c’est à dire l’état.
    Nous devrions mettre le feu à ce pays.
    Chaque jour de plus est un jour de trop …

  33. Salut,

    20 millons de fumeurs en France !!!!
    Ca fait beaucoup d’électeurs!

  34. Cher Robin Street,

    Je vous suggère de vous relire.

    « il me semble d’utilité publique de supprimer le commentaire de notre ami gentleman jim, qui certes, remet à sa place un cuistre en le renvoyant à son ignorance, mais le fait en glissant une atteinte à la liberté d’expression. (…) La censure ne doit plus être un obstacle »

    Donc si je comprends bien, comme selon vous j’appelle à la censure, il faut me censurer. Dans le genre logique à deux balles, vous ne valez guère mieux que l’autre « cuistre ».

    « Alllez crevé adepte de zions ! suceur d’ames suceur de pognons pour une idéologie de merde que j’en chie tt les matins cigare au bec ! »

    C’est cela que vous appelez « critiquer Israël » ? Moi j’appelle ça de la vitupération raciste de la part d’un obscur cinglé. Et j’ose rappeler que les propos racistes ou incitant à la haine raciale sont condamnés par la loi. Vous trouvez que c’est un tort ? C’est votre droit, mais je m’en contre-balance, les faits sont là.

    Du reste, vous vous fourvoyez complètement, j’aurais réagi exactement de la même manière si ces vomissures pseudo-verbales avaient visé une quelconque autre race ou communauté religieuse. Je n’ai pas l’indignation sélective, et ne suis pas certain que vous puissiez en dire autant, car j’ai l’obscur pressentiment que c’est tout exceptionnellement parce qu’il s’agit d’Israël que vous montez sur votre beau destrier libre-expressionniste.

    Comme ces inepties idéalistes ont déjà été soutenues ailleurs et mieux, je préfère encore, quitte à les entendre, écouter un idiot utile comme Robert Ménard, qui au moins a pour lui le bénéfice de la bonne foi.

    Pardon aux autres pour ce hors-sujet, c’est que compte tenu de l’invective, je ne pouvais pas me dérober. Je vous prie de me croire, j’aurais mille fois préféré parler de cigares…

  35. « Je ne peux pas limiter mes déplacements en France aux seuls jours de beau temps. »

    « Le cigare n’est pas une drogue comme peut l’être la cigarette »

    Je suis toujours impressionné la capacité de déni de l’être humain.

    La fumée, quelle que soit sa nature, est le résultat d’une combustion, elle est gorgée de sous produits cancérigènes. Il n’y a rien de plus infect que cette odeur de fumée qui s’accroche partout : vêtements, cheveux, murs, plastiques… Et la fumée de cigare, et particulièrement celle des cigarillo est des plus infâmes.
    Épargnez vous, ainsi que les autres, de cette pollution inutile.

  36. c’est vrai qu’il faut l’avouer, la fumée des cigares et des cigarillos pue comme c’est pas permis, beaucoup plus qu’une cigarette ou même qu’une cigarette de marijuana, la fumée s’incruste partout et peut rester pendant plusieurs jours alors que celle d’une cigarette s’estompe au bout de quelques heures dans une salle aérée.
    Et je parle en tant que fumeur de cigarettes, de cigares et de cigarillos.