Logo Adicie.com

S’autoréparer avec les cellules souches, c’est bientôt possible

Par • 3 janvier 2008 • Catégorie: Santé

Des chercheurs ont réalisé un miracle scientifique en obtenant des cellules souches à partir de cellules de l’épiderme humain. Le futur de la médecine régénératrice est relancé car il sera possible de s’autoréparer en remplaçant nos cellules défectueuses par d’autres saines, issues de notre propre corps. Le secret de jouvence éternelle est-il trouvé ?

cellules souchesLa clé de la médecine régénératrice vient de franchir un énorme pas grâce à deux équipes de chercheurs, une américaine et l’autre japonaise. Ils ont réussi le tour de force en faisant régresser des fibroblastes de l’épiderme humain jusqu’à l’état de cellules souches originelles, comme si elles provenaient directement de l’embryon.

Auparavant, les cellules souches étaient adultes, figurant seulement en petites quantités dans des endroits mal définis du corps humain. Sinon, il y avait la solution de prélever des cellules souches embryonnaires dans des embryons issus de fécondations in vitro. Cette solution a soulevé une énorme controverse éthique complètement compréhensible.

La nouvelle voie implique simplement d’ajouter un cocktail de gènes à des cellules adultes qui leur permettent de se dédifférencier et revenir à l’état de cellules souches. Cette méthode présente seulement des avantages puisqu’il n’y a plus de barrière éthique, la production de masse est possible et elle utilise les propres cellules de l’individu.

Du coup, le clonage est remis en cause puisqu’il s’avère carrément inutile comparé à cette nouvelle solution. D’ailleurs, le papa de la brebis Dolly, l’Ecossais Ian Wilmut a annoncé qu’il abandonnait ses recherches sur le clonage pour privilégier les cellules souches.

Il faut vraiment prendre la mesure de la découverte pour évaluer les possibilités. Désormais, il sera possible de générer n’importe quel tissu à partir d’un minuscule échantillon. Il s’agit donc de pièces de rechange issues de notre propre corps qui pourra traiter le cancer, alzheimer, parkinson, diabète, arthrite, brûlures et tout type de lésions.

De nombreux livres et films de Science Fiction ont traité le sujet du clonage et ses dérivés, mais c’est The Island qui me vient à l’esprit quand je pense à cette révolution scientifique. En tout cas, cette découverte paraît tellement incroyable que j’ai du mal à réaliser qu’il sera bientôt possible d’éradiquer la plupart des terribles maladies qui atteignent l’être humain. En plus, je vais pouvoir continuer tous mes excès sans peur de l’inévitable dégénérescence de mes cellules. Vive la science !

Voici un dossier complet pour ceux qui veulent en savoir plus sur les cellules souches.

11 reponses »

  1. Hum article intéressant, mais évitons de s’emballer, le truc est encore loin d’être utilisé pour soigner, certes c’est une grande percée, mais il faut encore explorer le domaine, comprendre comment sa marche, et surtout vérifier que les cellules souches crées ne foutent pas la merde par lui suite, grâce à ce fameux coktail de gène.
    Aurais tu les sources de ton article ? (par curiosité sur le sujet).
    Merci

  2. Ma source est un article du Science & Avenir de janvier, mais il ne fait qu’une page.
    Sinon, j’ai trouvé Le Figaro .
    Tiens, j’ai trouvé l’étude complète de Yamanaka, chef de l’équipe japonaise, mais c’est payant (30$)
    Strategies and New Developments in the Generation of Patient-Specific Pluripotent Stem Cells
    A mon avis, la solution n’est pas si loin d’être mise en place. C’est pour dans 15-20 ans maximum.

  3. Ah, une réponse vite fait en passant… Je vois que Serge à la même analyse que moi….

    Désolée de te décevoir Laurent, mais je pense que ce n’est pas toi qui en bénéficiera, plutôt dans le meilleur des cas ton fils, voire ses enfants 😉

    Ben oui, il te faudra attendre d’être Papy pour nous ressortir ton billet :)

    Bon, j’y reviendrais dès que j’aurais 5 min à consacrer à Adicie… Promis, pas l’an prochain, tout au plus la semaine prochaine !

  4. Hmmm, non d’après ce que j’ai compris il faut 15 à 20 ans pour mettre en application ces découvertes.
    Ca va tomber pile poil quand mes cellules vont sérieusement avoir besoin d’un coup de neuf.
    Cela dit, je ne sais pas si j’ai envie de vivre jusqu’à 250 ans.

  5. Bon, j’y suis allé de mes petites recherches 😉

    – Point positif : C’est que c’est dans la revue Science que le résultat a été publié. Donc c’est pas une élucubration de scientifique 😉

    Mais, visiblement les chercheurs reconnaissent qui leur a fallu plus de 5 000 cellules pour arriver à un résultat. Bon c’est un début… Bien évidemment ils vont améliorer cela. Toutefois pour parvenir à leur fin il injecte un rétro-virus dans les cellules… Et là c’est loin d’être gagné.
    Vu que les retro-virus sont responsables entre autres de cancer, ou du VIH.

    Vu que les cellules conservent une copie du virus utilisé pour y insérer des gènes il faudra être certain que ce retro-virus un jour ne se réveille pas :( . Sur les souris c’est ce qui est arrivé. Mais on est pas des souris non plus ! :)

    Il faut pas perdre de vue que Dolly a vieillie plus vite que ses congénères…

    Bon, visiblement c’est tout de même une belle avancée scientifique car elle ouvre de nouvelles portes sur la thérapie…

    Le chemin sera encore long et difficile pour arriver à des résultats… Mais enfin dans 20 ans tu pourras toujours servir de cobaye Laurent !

  6. Les Sciences & Vie ou les Sciences & Avenir sont les champions des « découvertes-fantastiques-du-siècle ».
    Déjà, saura-t-on greffer ces cellules souches ?
    Et saura-t-on utiliser à bonne escient les diverses hormones pour diriger la croissance des cellules souches vers ce que l’on veut ?

  7. Hé bé, vous êtes de sacrés pessimistes !

    @ Arlette : le rétro-virus n’est pas du tout aussi terrible que son nom veut bien l’indiquer.
    Les 5000 tentatives, oui bien sûr, il faut bien tâtonner avant d’y arriver, mais le chemin est désormais tracé.
    Cette science n’a rien à voir avec le clonage de Dolly.
    Moi je dis que dans 20 ans c’est généralisé sans aucun problème.

    @Acidifié : et le Monde, Figaro, Nouvel Obs, Science, etc… sont aussi des charlatans d’avoir annoncé cette fantastique nouvelle ? Oui c’est la découverte du siècle. Je ne vois pas où est le problème de l’annoncer comme telle.

  8. Ok article du figaro intéressant.
    Laurent : un rétro virus c’est un virus donc un truc qui contient de l’information génétique qui pirate une cellule pour faire répliquer son code à lui. Dans le cas des rétro virus c’est pas de l’ADN, mais directement de l’ARN qui à juste à être traduit en ADN dans la cellule par une enzyme la transcriptase inverse amenée par ce cher rétrovirus.
    certes celui utilisé n’est pas dangereux ^^ mais on ne ais jamais ce que les gènes apporté pour bricoler la cellule peuvent donner. Donc je suis plutôt d’accord avec Arlette.
    Mais sur la durée, oui il se pourrais que dans 20 ans il y ai des essais sur des vrais patients, mais l’usage courant pas avant 50 à mon avis et sauf problème de bug cellulaire.

    Serge

  9. C’est marrant ce genre de chose est 100% mon trip en ce moment… Je tenais le même genre de conversation à mon beau frère médecin à noel, lui disant que j’étais persuadé que l’on a encore rien vu niveau science et gééntique, et que l’on viverait dans 50 ans bien plus vieux que 100 ans… Lui au contraire pensait que 100 ans était une sorte de barrière quasi infranchissable, que l’on pourrait encore gratter quelques années, mais que on atteignait nos limites…

    Cet article semble confirmer ma théorie :)

  10. @Serge : ah si c’est 50 ans alors ça sera trop tard pour moi, mais tout compte fait je ne crois pas vouloir vivre plus que raisonnable. Cela dit, je suppose que c’est lorsque la vie commence à s’éteindre que le désir de survivre se faite plus fort ?

    @Saternius : t’as parié quelque chose avec ton beau-frère ? Car c’est sûr que tu as raison. Même si ce ne sont que les prémises de la solution, c’est tout de même bien engagé et je ne crois pas qu’il y a aura marche arrière.

  11. Depuis plus de 6 mois ,je fais un traitement avec une algue qui viens de l’oregon en Amerique ,résultat étonnant ,je suis en train de rajeunir ,énergie qualité de la peau ,beaucoup de douleurs disparus (j’ai 82 ans ) j’oubliat je fais un parcours de golf (18 trous tous les 2 jours )
    Cet algue content essentiellemen t des algues naturels