Logo Adicie.com

Les Etats-Unis sont-ils prêts pour un président noir ?

Par • 26 décembre 2007 • Catégorie: Monde

Barack Obama, sénateur de l’Etat de l’Illinois, est candidat aux élections primaires du parti démocrate pour la présidence des Etats-Unis. Obama prend de l’avance dans les sondages sur son principal rival, Hillary Clinton , la sénatrice de l’Etat de New York. La principale interrogation qui se pose avec la candidature d’Obama concerne sa couleur de peau. En effet, le pays est-il prêt à élire un président noir ?

Est-ce dément de rêver qu’un pays qui a mis en valeur l’esclavagisme et le racisme pendant des siècles soit prêt à instituer un président noir ? La question est rarement assumée frontalement par les médias américains, mais c’est pourtant l’interrogation fondamentale par rapport aux chances de succès d’Obama. Pour certains, le rêve d’un président noir est un délire idéaliste tandis que d’autres se mettent à rêver de l’accomplissement des paroles du révérend Martin Luther King.

A priori, Obama est tout à fait charismatique et doué en politique. Sa campagne est une réussite puisqu’il rassemble aussi bien les noirs que les blancs. Il a aussi réussi à lever beaucoup de fonds de campagne, consolidant la confiance de ses supporters. Cependant, la candidature d’Obama dresse de l’anxiété sur la scène politique démocrate. De plus, il est pressenti une certaine jalousie et de la suspicion de la part de certains activistes noirs. Certains se demandent pourquoi tant de blancs soutiennent ce candidat de couleur. La magie d’Obama s’opère justement parce qu’il parle dans des termes universels plutôt que de s’enfermer dans le combat des classes inférieures, mais c’est justement ce qu’il lui est reproché par les activistes noirs. D’ailleurs, la question qui revient souvent est de savoir si Obama est « assez noir » ou s’il agit « comme un blanc » ? Justement, la fierté d’Obama est de ne pas s’être réfugié derrière sa couleur de peau afin d’éviter ce débat. Seulement, c’est cette question qui remonte sans cesse au lieu de demander quelles valeurs et priorités il va représenter s’il est élu à la Maison Blanche.

Il faut aussi prendre en compte l’excellente candidature d’Hillary Clinton, la femme de l’ex-président et sénatrice de l’Etat de New York. Bien qu’il faille aussi discuter de l’éventuel succès d’une candidature féminine. C’est un autre débat que celui de la couleur de peau, mais il n’est pas anodin pour autant. À mon avis, les Etats-Unis sont plus près d’élire une candidate qu’un noir, mais je peux me tromper. Il faut rappeler que les Américains ont élu seulement 2 noirs en tant que gouverneurs durant toute l’histoire. Ce constat me laisse penser que le pays n’est pas prêt à accueillir un président noir s’il a confié la tête d’états seulement entre les mains de 2 personnes de couleur.

La grimpette d’Obama dans les sondages est spectaculaire car il devançait Clinton de 16 points au dernier comptage que j’ai lu au début du mois de décembre. Par contre, je suis curieux de voir si tous ceux qui annoncent leur vote pour le candidat noir vont véritablement s’exécuter lorsqu’ils seront dans l’isoloir des primaires. Il faut rappeler qu’aux Etats-Unis, les primaires impliquent que les membres de chaque parti politique vont voter afin d’élire leur candidat à la course présidentielle.

Bien sûr, il ne faut pas qu’Obama réfrène sa campagne parce qu’il se sentirait en infériorité raciale. Il est encore loin de la présidence, mais il n’est pas garanti qu’il puisse s’en approcher à nouveau de si près. Je suis peut-être pessimiste lorsque je dis qu’il n’y a aucune chance qu’Obama finisse président, mais j’étais aussi moins surpris que la plupart des Européens lorsque j’ai vu que les autorités laissaient les pauvres noirs à leur triste sort après le passage de l’ouragan Katrina à la Nouvelle-Orléans. Je pense connaître les Etats-Unis assez bien pour y avoir vécu pendant 7 années. Ainsi, je peux témoigner que la pensée sous-jacente suggère que les noirs sont toujours inférieurs et esclaves. La seule différence est qu’aujourd’hui ils sont généreusement gratifiés d’un salaire de base, mais la mentalité à leur encontre reste la même. Bien sûr, je ne parle pas de la classe intellectuelle du pays, mais plutôt de la masse rurale qui supporte l’infâme Bush.

C’est un joli rêve que celui de Martin Luther King, mais je ne crois pas qu’il soit réalisable en 2008 pour Obama. Il viendra sans doute un jour où le pays sera prêt à l’élection d’un candidat noir, mais pour l’instant je reste plus que pessimiste sur la question. Pour gagner, Obama doit rassembler le tiers de la population qui est noir, mais aussi gratter dans l’électorat blanc de manière substantielle. Les deux conditions sont difficiles à remplir, mais l’enjeu en vaut la peine. De l’autre côté, je pense qu’Hillary Clinton aurait plus de chance pour la victoire finale et ça serait déjà une très belle évolution de voir une femme devenir présidente des Etats-Unis. Quoi qu’il arrive, il serait temps de virer les républicains du pouvoir. Les démocrates doivent se doter du meilleur candidat possible pour la victoire finale en étant le plus réaliste possible. Dans ce cadre, je pense que Clinton est mieux armée qu’Obama.

31 reponses »

  1. Hum, moi j’ai pas vécu aux état unis mais j’ai étudier leur mentalité grâce à un prof qui y a travaillé. En en effet la mentalité reste un peu vieux jeu malgré ce qui se dit.
    Or un président noir (voire une femme présidente noire ^^) leur redonnerais une image.
    Mais y sont con ou quoi les noirs ? il ont un candidat qui est de leur coté, et il se plaignent qui se prend pas pour un martyr ? Faut arrêter, il y a d’autres moyens de prôner l’égalité Obama l’a découvert lui.

  2. En politique, les coups les plus bas ne viennent pas toujours du camp d’en face. Obama l’apprend à ses dépends tout comme Ségolène Royal l’a vu lors de la campagne et le flinguage par les éléphants du PS.
    Comme dit Don Corleone : « garde tes ennemis près de toi et tes amis encore plus près ».

    En tout cas, l’élection d’un noir (ou même d’une femme) me soufflerait que les Etats-Unis évoluent dans le bon sens, mais pour ceux qui ont un peu visité les zones rurales ça fait peur. C’est un peu comme dans Délivrance, pour ceux qui ont vu le film.

  3. Le rêve d’un président noir aux U.S.A….

    Barack Obama, candidat démocrate noir à la présidence des Etats-Unis, fait porter l’espoir que le pays peut élire un président de couleur….

  4. Un président noir aux U.S.A. ?…

    Obama est le candidat en tête des sondages pour les primaires démocrates aux Etats-Unis, mais il est noir. Sa couleur de peau pose la question de savoir si le pays est prêt à accueillir un président noir….

  5. En même temps Mme Clinton est contre la peine de mort et lui pour, je pense que ce débat que la couleur de peau n’a pas lieu d’être. Le contenu des programmes m’intéresse plus…

  6. il y avait eu beaucoup de bruit sur la religion de Mr Obama.
    Lui, il a dit qu’il était chrétien, mais certains disent qu’il était musulman mais qu’il cachait sa vraie religion, puisqu’aux états unis, l’Islam n’a pas de place dans la maison blanche, surtout après l’apparition d’ Al-Qaida

  7. @Las : je n’étais pas du tout d’accord avec toi sur Presse Citron, mais je ne peux que te donner raison ici. Au delà du refus de l’Islam pour la présidence, il faut aussi savoir que la religion catholique est aussi vue comme « extrème » aux U.S.A. où la norme est plutôt dans le protestantisme.

  8. Je suis plus critique du fait qu’il puisse cacher sa religion car occulter quelque chose de sa vie privée en tant que prétendant à la présidence des États Unis est mission impossible.
    Quand on regarde tout l’argent ne jeu ça me parait réellement bizarre.

    (Edition du commentaire par Laurent)

  9. Moi je suis plutôt critique envers tous les politiques qui mettent en avant leur conviction religieuse. Pourquoi vouloir imposer sa religion à une population alors que par définition les hommes sont libres de leurs croyances religieuses ?

    Mais j’y viendrais surement dans un billet : « La politique et la religion » 😉

  10. Il faut savoir que les Etats-Unis sont fondés, en grande partie, sur la Bible. D’ailleurs, le président prête serment sur le livre sacré. Pour eux, la religion est donc un élément prépondérant.

  11. L’excellent Bakchich.info propose un billet qui montre bien que la couleur de peau d’Obama est un élément crucial de cette campagne, même si les bonnes âmes veulent bien laisser croire le contraire.
    Lire l’article : http://www.bakchich.info/article2375.html

  12. je pense que les democrates doivent mettre toutes les chances de leur coté en elisant mme clinton aux primaires afin de battre l;autre camp car les usa ne sont pas pres d’élire un noir à la tete du pays. merci

  13. Je suis d’accord !
    Le seul souci quand j’observe le déroulement des événements, c’est qu’à mon avis nous allons encore devoir nous taper un Républicain et pas le plus tendre. En effet, je crois que McCain va passer :(

  14. Je trouve vraiment dommage la tournure que prend ces élections, aux départs j’étais réellement passionné mais de plus ne plus dans le camp démocrate c’est un noir contre une femme… (et non deux personnalité avec des idées)

    Personne ne connaît les programmes des candidats, j’ai remarqué que beaucoup de gens de gauche préfèrent Obama, alors que si l’on regarde son programme il est beaucoup plus à droite que Clinton.

    J’ai l’impression que beaucoup disent cela pour se disculper d’être raciste, la peur de passer pour un raciste, se dire être pour un noir les rassurent peut-être certains ?

    J’ai écrit sur mon blog un article présentant de manière très condensé le système d’élection américaine ainsi que les programmes des principaux candidats.
    http://aquiestlemonde.free.fr/?p=34

    Personnellement je serai plus pour McCain (oui pas très politiquemetn correct cette position…) c’est le seul à vraiment prendre au sérieux le réchauffement climatique, et ses positions sur l’international me plaisent. Après ce qu’il veut faire à l’intérieur même des États-Unis ne m’intéresse pas et me concerne encore moins.

  15. […] claironne, il est évident que l’Amérique n’est pas prête à élire un président noir. Comme j’ai déjà parlé de ce sujet, je ne m’étendrai pas dessus. À propos de la religion, le pauvre Obama est  désavantagé. Son […]

  16. Hi, je suis Julien jeff et je vis en Haiti. J’ai tombé sur ton article et j’étais ému de constater qu’il existe toujours des personnes qui ne croient pas à la capacité de Barrack Obama. Je crois que c’est un peu raciste d’écrire un tel article bien que je sois un rude partisan de la liberté d’expression.
    merci

  17. Bonjour Julien Jeff,
    Les capacités d’Obama sont indéniables. Ce sont les Etats-Unis qui ne sont pas prêts à élire un président noir.
    J’aimerai que les élections me fassent mentir, mais j’en doute fort…
    Par contre, c’est un peu gonflé de me traiter de raciste. Où sont mes propos racistes ?

  18. Salutation à tous!
    Qu’il soit noir ou blanc, c’est un faux problème.
    A moins qu’il soit stipuler dans la Loi Americaine que seul les blancs d’origines des U.S.A doivent être le premier citoyen des ce grand Amerique.
    Si tel est le cas, il est important d’une publication d’on chaque citoyen en aurra l’information puisque là il sagit d’un pays où l’on presume qu’il existe les respect des droit des citoyens et la prommotions des initiatives et capacités qui vas à l’intêré tous.
    Bref les U.S.A a plustôt besoin d’un homme qui vas repondre aux besoins de la nouvelle politique et diplomatie qui changera et gardera la bonne immage des U.S.A, lesquelles retracera cette grande nations avec sa populations et les autres peuples du monde.
    Merci

  19. Il y a l’utopie et l’hypocrisie d’un côté, puis la réalité des choses de l’autre.
    Dans la plus grande hypocrisie habituelle, Obama est mis sur un piédestal. Dans la réalité, je continue d’affirmer qu’il n’a pas la moindre chance d’accéder au pouvoir.
    Les Etats-Unis respectent les Droits de l’Homme dans la mesure où ça ne dérange pas. De plus, c’est totalement faux de penser que chacun à les mêmes chances, sans considération pour la race ou le sexe. Ce pays est encore sous la domination du mâle blanc Républicain. Cette situation n’est pas prête de changer car ils ont bien verrouillés les postes clés.

  20. je ne suis su tout pas d’accord avec le plan que prennent les americains, noir ou blanc je ne vois pas la difference ,ceux que l’on veux c’est d’un bon president , j’ai aussi lu l’article a ce sujet et moi je ne trouve pas que c’est un peu raciste mais plutot trop raciste ,je ne peux pas attendre jusqe quand le raciste va terminer dans ce monde , barack obama est un bon president en tout les cas il est en tete

  21. Tant mieux si Obama devient président. Je souhaite de tout coeur avoir tort.
    Par contre, je prends très mal les accusations de racisme car si vous pensez cela, cela signifie que je me suis mal exprimé ou que vous n’avez rien compris à mon propos.
    Est-ce que vous avez lu mon autre billet sur Obama ?
    http://www.adicie.com/archives/146

  22. Pascale bien aimé : Vous confondez les désirs et la réalité. Bien entendu que tout le monde désire que le président soit élu pour ses compétences et non sa couleur de peau, mais vous ne pouvez pas nier (à moins d’être vraiment aveugle), que le racisme existe encore aux Etats Unis.

    On ne peut donc pas occulter les racines de Barak Obama, et penser que cela peut-être un frein à sa victoire.

    Dire je ne peux pas attendre jusqe quand le raciste va terminer dans ce monde (donc je comprend : le racisme va se terminer dans ce monde)… C’est utopique ! Il n’y a qu’à regarder sur les plages… Ne pas avoir le même bronzage que son voisin et déjà on fait des différences. Et pourtant le bronzage c’est un acte voulu. Faire une comparaison avec son voisin et se croire supérieur à lui c’est dans la nature humaine ! Alors, entre des peuples de culture différente… Facile de comprendre que la fin du racisme n’est pas pour demain… Même si on peut le déplorer !

  23. ok je comprend (arlete) , je n’ai pas encore lu le 2eme billet je vais le lire tout de suite (laurent)

  24. Bonne question , effectivement un noir président des états unis donc chef du monde « entre guillemet » , sont ils prêts a ce changement…
    La discrimination est encore bel et bien présente dans le monde entier un noir au pouvoir voila un vrai pas en avant , mais se fera t-il ??

  25. Mr. Laurent, votre article est trop raciste. La politique n’est pas une question de couleur de la peau. Vous européens, surtout vous français, vous êtes encore jusqu’à maintenant avoir cette idée de supériorité de race parce que vous êtes blancs. Arrêtez cette connerie. Nous sommes tous des êtres humains, que soit noir ou blanc.

  26. Encore un qui m’a lu de travers ! Je ne suis ni raciste ni superieur et je ne me sens meme pas europeen.
    Je pense plutot qu’il faut arreter de se voiler la face. Contre tout attente, Obama va devenir le premier president noir des Etats-Unis.
    Par contre, j’etais encore la semaine derniere au Madison Square Garden pour un match de hockey et il n’y avait pas un seul noir dans le stade ou sur le terrain. Le mois dernier, je suis passe a Boston et pas un seul noir dans le centre ville.
    Je vais encore rappeler que le pays a laisse crever les pauvres (noirs) a la Nouvelle Orleans apres le passage de l’ouragan Katrina. Le reportage de Spike Lee a ce sujet est edifiant.
    Faut aussi savoir que la blague a la mode aux Etats-Unis est de dire qu’Obama va etre president pour 20 minutes avant de se faire flinguer.

  27. Laurent le 24/02/08 : Les capacités d’Obama sont indéniables. Ce sont les Etats-Unis qui ne sont pas prêts à élire un président noir.J’aimerai que les élections me fassent mentir, mais j’en doute fort…

    Te voilà satisfait Laurent :)

    J’avoue être stupéfaite du résultat. Non pas parce que les américains ont élu Barak Obama, mais par le taux de participation et surtout le pourcentage des résultats : 65-35 . Là, on ne peut que reconnaitre que Barak Obama est un grand vainqueur. C’est bien le candidat que les américains souhaitaient ! Une très belle victoire !

    Je souhaite qu’une chose maintenant, c’est que le pressentiment que j’ai depuis quelques mois ne se réalise pas. Mais avec une telle majorité, j’espère vraiment me tromper.

  28. vous voilà tous satisfait…

    il faut que ca change en france aussi…

    Merci

  29. @ Arlette : quel resultat regardes-tu ? le pourcentage des résultats : 65-35 car je vois 52 – 46 pour le vote populaire. Puis si je regarde la carte des USA, le milieu toujours favorable aux Republicains est une effrayante situation. La diversite et l’ouverture d’esprit que je remarque a New York n’est pas de mise dans le Sud ou le Centre. Mais meme a New York j’ai entendu ce matin des propos terrifiants comme « Ca y est, il est elu, nous allons tous mourir maintenant ».
    Voila un grand pas franchi aux Etats-Unis. Finalement, peu importe le discours politicard auquel je crois moyennement car l »important est le changement ecrit sur le cours de l »histoire. Il faut savoir que le Senat reste un puissant instrument legislatif qui est toujours tenu par le meme gang depuis le debut. Obama ne pourra pas redresser le pays tout comme son collegue Sarkozy, malgre leurs discours prometteurs. En parlant de discours, j’ai trouve celui d’Obama joliment pompe sur « mountain’s top » de Martin Luther King.
    Du cote Republicains, il se sont vraiment torpilles avec cette folle de Sarah Palin. Elle a vraiment contribue a la defaite.

  30. @Laurent : Ce matin avant le café, j’ai regardé les résultats sur le net. La vidéo de CNN affichait le résultat : 65-35 😉 … Mais ce soir j’entends : 338/155 grands électeurs… Donc on est bien dans cette fourchette non ? :) .

    Enfin, j’espère que tu as moins de pluie à New York que nous dans le sud.

  31. Tu as le vote populaire (citoyens qui mettent le bulletin dans l’urne) et le systeme des grands electeurs qui sont lies mais ne reflectent pas la meme analyse. Par exemple, Al Gore avait remporte le vote populaire et perdu au final avec les grands electeurs.
    Obama a fait la razzia chez les grands electeurs, mais le vote populaire est plus serre que la victoire laisse paraitre, meme si un pour cent sur la population US represente un paquet de gens.

    A New York, la meteo est cinglee. Il caille un jour et on creve de chaud le lendemain.