Logo Adicie.com

Le super commercial Sarkozy se moque de nous

Par • 14 décembre 2007 • Catégorie: Politique

La presse fait le relais des effets d’annonces de la récolte des impressionnants contrats récoltés lors des récents voyages du président Sarkozy et de sa fière délégation. Chacun peut penser que ces contrats vont directement renflouer un pays économiquement bien mal-en-point, mais la vérité est bien plus subtile. Les milliards annoncés ne sont qu’un peu de poudre aux yeux pour celui qui observe le montage de ces ventes magiques. En plus, Sarkozy a dépassé les bornes en léchant les bottes de Kadhafi pour jouer le commercial.

Nicolas SarkozyJ’ai soutenu Sarkozy dans plusieurs domaines, mais les multiples articles parus récemment à propos des fructueux voyages du président me déplaisent. Ma perplexité démarre avec le séjour au Maroc d’octobre puisque VRP Sarkozy revient chargé de 2 milliards d’euros de contrats pour Alstom, SNCF et Réseau ferré de France qui se partagent le TGV entre Tanger et Casablanca. D’autres contrats sont signés pour Alstom pour près de 300 millions et il y a aussi une frégate vendue pour 500 millions. Pour le reste, il y aurait 25 hélicoptères Puma et 140 véhicules blindés qui compléterait la bonne pêche du président.

Mon étonnement continue avec la tournée de notre super commercial en Chine qui sera ponctuée par un record du montant des ventes signées puisque 20 milliards sont récoltés. C’est Airbus qui décoche le jackpot avec la vente de 160 avions, mais Areva n’est pas en reste avec la vente de 2 réacteurs nucléaires pour 8 milliards et d’autres contrats ont été signés par EDF, CMA-CCM, Sanofi-Aventis et Alcatel-Lucent.

Ensuite, je commence à rigoler avec le voyage du début décembre en Algérie où je lis que Sarkozy, accompagné par 120 chefs d’entreprise français, est revenu la hotte remplie de mirobolants contrats. Parmi les principaux contrats signés, je note que Total va construire un complexe pétrochimique pour un milliard, Gaz de France renouvelle l’approvisionnement en gaz liquéfié pour 2,5 milliards, Alstom va construire une centrale thermique pour 800 millions, la RATP va exploiter le métro d’Alger pour 130 millions.

Si j’étais incrédule, je me dirais que notre président va finalement nous sortir de la crise. Tous ces milliards récoltés en 3 voyages vont vraiment contribuer à redresser la croissance, renflouer le pouvoir et effacer la dette. C’est clair que ces fabuleux contrats font jolis dans les articles de journaux et dans la bouche des présentateurs TV, mais y a t’il un peu de substance derrière ces annonces salvatrices ?

Aujourd’hui, changement de stratégie puisque Sarkozy reçoit à la maison et c’est le sulfureux Kadhafi qui profite des petits plats à l’Elysée et d’une tente dans les jardins de l’Hôtel de Marigny. Du coup, je ne rigole plus du tout car je crois sincèrement que le président va trop loin dans son désir d’affirmer ses talents de super commercial. C’est évidemment que les nations productrices d’armes, dont la France, ont toujours équipé, sans trop d’état d’âme, les pays guerriers, mais la situation est abominable lorsque nous assistons à un déluge de protocole envers un dictateur « qui dit qu’il ne l’est plus ». Franchement, je sais que personne n’empêchera les vendeurs d’armes de continuer leurs sordides affaires tant que la folie des hommes perdurera, mais un minimum de décence est requis. Ce que fait Sarkozy avec Kadhafi est purement dégoûtant. Le président a tort de considérer que Kadhafi est rentré suffisamment dans le rang pour que l’Etat français lui montre autant de respect. Je ne doute pas que la Libye s’engage sur le chemin de la modernité économique, l’évolution sociale et l’apaisement politique. Par contre, je continue d’affirmer que c’est diabolique de présenter les hommages au responsable vivant d’une prise de pouvoir par la force en 1969, de bras de fer diplomatiques incessants et dangereux avec les autres puissances mondiales, du soutien à de nombreux groupes terroristes et indirectement de la mort de nombreux soldats français au Tchad en 1984. C’est seulement depuis une dizaine d’années que Kadhafi a entrepris de restaurer une meilleure image sur le plan diplomatique international, mais nous sommes encore en présence d’un personnage qui n’est pas digne des honneurs de notre pays. Il représente trop de manifestations du Mal pour qu’il puisse camper avec sa troupe dans les jardins d’un palais d’Etat. En plus, je ne crois pas que Kadhafi a acheté le Rafale, donc toutes ces bienséances n’ont même pas permis de fourguer cet avion dont personne ne veut.

Il ne reste pas grand-chose à la France pour faire valoir son prestige sur le plan international, mais il demeurait encore l’image d’une contrée fondatrice et respectueuse des Droits de l’Homme. Sous prétexte de vouloir refourguer quelques contrats à la Libye, Sarkozy a franchi un rempart éthique dommageable. Tout simplement, il ne faut pas recevoir des dictateurs avec un tel déploiement protocolaire. Pour dissoudre la polémique, il est annoncé des dizaines de milliards d’euros de contrats avec la Libye, mais il y avait peut-être moyen de lui vendre quelque chose sans se prélasser avec autant de cérémonial dégoûtant. Puisque la morale n’existe pas dans le commerce, je pense bien que les entreprises françaises auraient tort de se priver du marché libyen, mais il n’y avait pas besoin que le président s’en mêle, baissant la culotte devant cette représentation abjecte d’un passé douloureux. Maintenant, tout est imaginable ! Pourquoi ne pas vendre quelques mitraillettes aux rebelles FARC de Colombie s’ils libèrent l’otage Ingrid Betancourt ?

Pour finir, il y a un autre point important à aborder concernant ces contrats magiques. La plupart du temps, c’est un drôle de marché qui est élaboré dans la face cachée de ces ventes extraordinaires. Les pays qui achètent nos avions, chars ou centrales n’ont pas l’argent nécessaire dans leurs caisses pour régler la facture. Du coup, c’est l’Etat français qui procure un prêt avantageux ou même une aide financière directe au pays concerné. Par exemple, dans le cas du Maroc où Sarkozy n’a pas réussi à refourguer ce sacré avion Rafale, la question du financement se posait justement dans les termes qui impliquaient que la France finance l’achat. Les Etats-Unis ont pris le relais et piqué le contrat, mais c’est bel et bien l’Etat vendeur qui paye finalement le produit. Que ça soit sous forme de prêt ou d’une divergence envers une aide, ça me semble incohérent que l’Etat vendeur soit l’Etat financeur. Je ne suis pas un commercial chevronné et encore moins un expert en économie, mais ce montage me semble tout simplement hallucinant. Je suis certain que les arguments pour cette façon de procéder sont intéressants, mais du point de vue de la plus simple logique, cela me semble complètement aberrant de vouloir faire semblant de montrer la performance des grandes entreprises françaises à coups de bluff. C’est vraiment un grand luxe que se permet la France de vouloir jouer au grand seigneur avec des pays qui paraissent moins dominants sur la place diplomatique mondiale, mais il faudrait peut-être consacrer des ressources directement à l’application de l’efficacité commerciale plutôt que de faire semblant de vendre pour des milliards d’euros de fière production nationale alors que nous la payons nous-mêmes. Tous ces milliards prêtés ou donnés par la France aux pays « acheteurs » ne seraient pas mieux utilisés par ailleurs ? Le niveau des négociations économiques internationales est tellement pitoyable que nous soyons réduits à supplier des pays de prendre notre camelote, sans même se soucier du financement ?

Peut-être que Sarkozy pense bien faire en montrant l’exemple de comment vendre la production nationale, mais je serais beaucoup plus impressionné si les ventes étaient directes, véritables et abouties. De plus, la manière dont les médias complaisants du pouvoir se sont relayés pour claironner les milliards récoltés par le président est totalement hypocrite et abjecte. Bien sûr, ce n’est rien de nouveau et tout le monde sait qu’on nous raconte n’importe quoi, mais puisque nous sommes si clairvoyants c’est bizarre d’observer que les mensonges les plus énormes continuent de glisser sur la masse avec autant de facilité. Au bout du compte, il faudrait vraiment arrêter de faire n’importe quoi avec l’argent du contribuable afin que la France détienne la moindre chance de sortir du gouffre.

16 reponses »

  1. En tous cas, s’il est viré de l’Elysée, je l’embauche tout de suite comme commercial Sarko :)

  2. En plus, il n’est pas malin car au lieu de s’auto augmenter pour toucher 20 000€ de salaire, il aurait du négocier 1% sur tous les contrats signés 😛

    Petite anecdote comique à propos du voyage de Kadhafi en France :
    selon Le Parisien, le colonel Kadhafi et sa suite sont tombés nez à nez, mardi soir, près de l’hôtel Ritz, avec des agents des services secrets israéliens escortant l’ancien premier ministre Benyamin Nétanyahou, en visite à Paris.

  3. « Maintenant, tout est imaginable ! Pourquoi ne pas vendre quelques mitraillettes aux rebelles FARC de Colombie s’ils libèrent l’otage Ingrid Betancourt ? »

    Et voilà, tu me piques mon idée de billet :) Mais j’attendais la fin de l’année…

    Car je me suis fait la même réflexion :

    Vu que : Alors que cela faisait 6 ans que les pauvres infirmières bulgares étaient emprisonnées, torturées, et qu’aucun gouvernement n’a agit… Zorro arrive, les fait libérer… Et puis, il reçoit en grandes pompes Kadhafi !

    Pour Ingrid : Encore une fois Zorro prend en charge comme un défi de la faire libérer pour Noël. Et il y met les moyens. Il envoie même son premier ministre pour négocier avec l’Argentine. Il y aurait même eu des négociations pour que les FARC obtiennent une partie de terrain en échange d’otages, et d’après ce que j’ai entendu, une visite présidentielle serait prévue en Colombie courant décembre. Oh ! Quel hasard !!!

    Donc, il ne faudra pas s’étonner si Ingrid est libérée avant la fin de l’année. Si cela se pense et se sera tant mieux pour elle, il faudra se poser la question : Qu’est ce qu’il a promis aux FARC ? Le rafale ?

    Par contre ce que je crains, c’est qu’à force de livrer des armes à des pays comme la Lybie, un jour cela se retourne contre nous.

    Enfin, maintenant que l’on sait que l’on peut planter la tente à l’Elysée, les « Enfants de don Quichotte » devrait en profiter pour aller installer les leurs là bas ! 😉

  4. C’est qui les Enfants de Don Quichotte ?

    Comme j’avais indiqué dans mon billet sur Ingrid http://www.adicie.com/archives/49 , je ne crois pas que les FARC soient intéressés par l’argent. Ils ont besoin d’otages pour servir de bouclier humain et ils exigent la libération de prisonniers du gouvernement, ainsi que l’accomplissement de leur but ultime qui est la démilitarisation de certaines communes de Colombie.
    M’enfin, il est tellement fortiche notre président VRP qu’il va bien arriver à vendre quelque chose aux FARC qui ont déjà la coke pour s’amuser, mais peut-être qu’un bon cassoulet fera l’affaire ?

  5. Ah on voit que tu es Andorran et non Parisien :)

    C’est l’association qui avait mit des tentes sur les quais de la seine l’an dernier pour loger des « sans abri » et faire bouger le gouvernement afin qu’il trouve des solutions à ces derniers. 😉

  6. Ah ok merci pour la précision 😉
    Je préférerai que l’Etat loge des sans-abri dans le magnifique Hôtel de Marigny plutôt qu’un salaud comme Kadhafi. Puis sa tente est certainement plus conviviale que celles de l’association Don Quichotte 😆

    Pour revenir à la visite de Kadhafi en France, je croyais avoir été virulent avec Sarkozy, mais ce n’est rien quand je lis Pascal Bruckner qui écrit dans Le Monde d’aujourd’hui :

    ce devait être la rédemption du barbare venu réintégrer les rangs de la civilisation. Ce fut l’inverse : le barbare, plein de morgue, nous a fait la leçon. Non content d’insulter la France, en pointant ses manquements au droit, lui qui les viole tous, le colonel Kadhafi n’a pas exprimé un seul regret.

    Sarkozy aurait pu sauver l’honneur en exigeant du dictateur des excuses solennelles pour les victimes françaises du DC-10 d’UTA, une reconnaissance du rôle de la Libye dans le terrorisme international deux décennies durant. Il aurait pu évoquer aussi le kidnapping et la torture des infirmières bulgares pendant huit ans auxquels il sut mettre fin cet été.

    Le président s’est tu, de plus en plus blême et pincé à mesure que passaient les jours, comme s’il réalisait l’énorme bévue commise. Faire des affaires, même avec le diable, n’implique pas de sombrer dans la fange avec lui.

    ELLE EST BELLE, LA RUPTURE !

    Paria de la communauté internationale, Kadhafi aurait dû être traité comme tel, avec des pincettes, comme un criminel sous haute surveillance.

    Qui sont les conseillers diplomatiques assez fous, assez incompétents pour avoir concocté un tel voyage et imposé au peuple français, cinq jours durant, ce clown sanglant sur notre sol ?

    A quelques exceptions près, dont Rama Yade, qui s’est courageusement insurgée, l’UMP s’est couchée comme un seul homme. On songe au mot de Lénine :  » Les capitalistes nous vendront la corde pour les pendre.  » A-t-on vraiment besoin d’offrir des avions de chasse et du nucléaire civil à des pays qui regorgent de gaz et de pétrole et qui peuvent tous, demain, basculer dans l’islamisme ?

    Ah, elle est belle, la rupture ! On avait déjà eu la visite humiliante au régime antisémite de Bouteflika, le coup de fil enthousiaste à l’autocrate Poutine, l’invitation à Paris du bouffon Chavez. A quand le tapis rouge déroulé devant M. Ahmadinejad ?

  7. Et bien ! Pour une fois qu’un journaliste à les « couilles » de publier son analyse, c’est vraiment à souligner !

    Faut me faire penser à te faire la bise le 10 août prochain ;)…

    Avec tes billets tu vas finir comme St Laurent : Martyr !

  8. Moi, je dis : Bravo, Sarkozy.
    Enfin un Président qui se mouille la chemise pour défendre les Droits de Gagner de l’Argent, qui essaye de libérer la Croissance jusqu’en Lybie et qui s’acapare la plage-horaire des habituels reportages sur les petits vieux des JT de TF1 (dont nous sommes donc maintenant libérés).

  9. mdr Acidifié tu es en forme aujourd’hui ! Concernant la Lybie tu m’as mal compris. Je n’ai pas dit qu’il ne fallait rien vendre à ce pays, mais c’est le déballage de protocoles qui m’interpelle. Ce n’est pas bien de faire honneur à un dictateur. Il y a toujours existé des transactions avec les pays tels que la Libye, mais cela s’éxecute dans le secret. Oui au Droit de Gagner de l’Argent, mais pas dans n’importe quelle condition.
    Concernant la plage-horaire des petits vieux, c’est la loi du plus populaire et je laisse libre les médias de choisir entre Sarkozy et Paris Hilton afin de faire l’article…

  10. @Geoffrey : tu n’es plus très loin de la vérité. J’ai lu dans le Monde d’aujourd’hui :

    La France est prête à accueillir des guérilleros des FARC emprisonnés en Colombie, qui seraient libérés en échange de leurs otages, a annoncé François Fillon, mercredi 19.  » Le président – colombien Alvaro – Uribe m’a indiqué qu’il souhaitait que la France puisse les accueillir. La France a indiqué qu’elle était disponible, avec d’autres pays européens et d’autres pays d’Amérique latine, pour le faire « , a dit le premier ministre sur Europe 1 et RFI.

    Il ne reste qu’un pas pour vendre quelque chose aux FARC pendant qu’ils déjeunent à l’Elysée.

  11. Je l’ai lu ce matin sur Google actualité alors que cela venait de tomber sur les téléscripteurs ! Mais comme j’avais du retard dans mes commentaires, et surtout j’attendais un peu pour voir s’il y aurait pas une autre info plus complète…

    Lu dans « La croix » …
    « Alvaro Uribe a également tenu à souligner qu’il avait proposé la création « d’un fonds » permettant de « récompenser » les guérilleros qui rendraient des otages, dont la Franco-colombienne Ingrid Betancourt enlevée par les Farc le 23 février 2002.

    « J’ai fait une proposition de 100 millions de dollars de récompense aux guérilleros qui libéreraient les otages. Je pense par exemple à ceux qui s’occupent d’Ingrid Betancourt. S’ils se mobilisent et libèrent Mme Betancourt, nous allons les récompenser », a-t-il ajouté. »

    Mais visiblement ils auraient répondu « Non » à cette proposition. L’argent ne les intéressent pas. (Par contre moi oui… Je veux bien prendre le pactole :) ).

    Ca va bouger d’ici la fin de l’année, Bernard Kouchner va partir en Colombie d’ici quelques jours. Certainement pour remettre aux FARC l’invitation d’un déjeuner à l’Elysée.

    En gros on va négocier : La libération des otages contre les rebelles que l’on hébergera en France et discrètement on les renverra dans leur pays pour rejoindre leurs troupes en Rafale comme cadeau de départ.

  12. lol de toute façon il ne reste à la France qu’à donner le Rafale puisque personne ne veut l’acheter.

  13. Je reviens par ici parce qu’un billet de blog m’a fait bondir et comme le responsable ne permet pas les commentaires, je vais le commenter chez moi. http://lassoft.net/80-les-laches-qui-critiquent-kadhafi
    Je vais parler uniquement pour ma pomme, mais puisqu’il me traite de lâche car je critique la visite de Kadhafi, je vais redire ce que j’ai déjà dit dans le billet. C’est-à-dire qu’il n’y a pas de problème pour vendre toutes nos armes et centrales à Kadhafi puisque ça se faisait déjà auparavant, mais j’ai un très gros problème avec les mondanités qui lui sont faites. Kadhafi reste un dictateur et un dangereux personnage auquel il est absolument inconcevable de faire des pirouettes.

  14. @Marie : Sarkozy n’est pas un bon commercial (cf. la grosse bourde avant la vente d’action d’EDF qui a fait perdre 1 milliard à la France, ça c’est fort !)

    Sarkozy s’est fait pourrir par Kadhafi, il lui a montré qu’être populiste cela s’apprend, et que cela prend du temps ! Même si, ensuite, on a vu la force de Sarkozy pendant le week-end, avec ses mondanités qui ont fait oublier le fiasco de la semaine.

    Et Laurent je suis d’accord avec toi : Sarkozy est prêt à livrer la France en paillasson contre des milliards. Et après il se dit Gaulliste ! Pauvre De Gaulle…

    Dur d’être français en ce moment… Mais y parait qu’il faut que l’on se console : on a une première dame magnifique (et socialiste :p)

  15. Laurent il faut se poser la question suivante :

    Qui est le lâche dans l’histoire ? Certainement pas toi car tu as le courage de laisser tes coordonnées et la possibilité à chacun de s’exprimer, même si l’on est pas d’accord avec toi.

    Alors que le site auquel tu fais référence, n’a pas le même courage… Mais surtout (bon je suis pas le doué je te l’accorde)… On ne peut même pas trouvé de qui il s’agit en faisant un whois !

    Facile de dire tout et n’importe quoi sous prétexte que l’on est sur Internet. Mais encore faut-il avoir le courage de ses opinions !

    Alors « laisse pisser le mérinos » et dis-toi que cela aura permis de faire remonter ton billet 😉

    Avant que quelqu’un me fasse la remarque : Oui, on ne peut pas savoir non plus qui je suis… (Sauf Laurent of course)… Mais c’est pour des raisons purement personnelles. Et non parce que je ne veux pas afficher mes opinions politiques ou autres.

  16. […] Traiter d’Etat à Etat sans verser de pots-de-vin est une utopie. Il n’y a aucune raison que les pays acheteurs choisissent nos mitrailleuses, nos chars d’assaut, nos avions et autres matériels d’armement si toute la chaîne n’est plus corrompue par la France. […]