Logo Adicie.com

La liberté de la presse est-elle menacée ?

Par • 9 décembre 2007 • Catégorie: Média

Regardant une émission télévisée, qui revient sur l’actualité de la semaine, je découvre que le journaliste Guillaume Dasquié a été mis en examen, et gardé à vue pendant 40 heures par les services de la DST.
Ce journaliste indépendant, spécialisé dans les questions de la défense, a été arrêté mercredi dernier à son domicile par 6 agents. Son domicile perquisitionné pendant 5 heures devant sa femme et ses enfants.

C’est avec beaucoup d’émotion dans la voix qu’il a raconté son histoire.

Que lui reproche-t-on ? D’avoir publié dans le « Le Monde » le 17 avril 2007, une notre « classé confidentiel défense » qui prouve que la France avait averti la CIA sur la possibilité d’une attaque terroriste aux Etats-Unis début janvier 2001. La note est assez détaillée, et met en cause l’organisation d’Oussama Ben Laden, qui envisageait des détournements d’avion.

En fait, il s’avère que cette mise en examen a été faite dans le seul but de lui faire avouer qui lui a fourni ces documents. Guillaume Dasquié précise qu’on lui a fait au chantage : « Ou vous donnez votre source, ou vous êtes incarcéré ». Soit, il y aura un procès que vous gagnerez certainement au vu de l’article 109, mais en entendant vous croupirez en prison.

Il a avoué avoir donné un nom, mais pas celui de la personne qui a sorti les documents.

Il faut savoir que l’article 109 du code pénal précise :

« Tout journaliste, entendu comme témoin sur des informations recueillies dans l’exercice de son activité, est libre de ne pas en révéler l’origine ».

Effondré il a dit : ‘Si je ne peux pas faire mon métier de journaliste en toute liberté, je ne vois pas pourquoi je continuerai ».

Son site : géopolitique.com est actuellement inaccessible. Pourtant vendredi il s’est exprimé sur celui-ci. Bizarre ! non !

Vous pouvez voir l’émission « Revu et corrigé » en vidéo pendant une semaine à cette adresse : émission du 8 novembre 2007 .

Alors, que doit-on penser ? Que la liberté de la presse est menacée ? Que bientôt le pouvoir va filtrer les informations comme dans certains pays ? Est-ce vraiment ça la démocratie ?

J’ai froid dans le dos, de penser que des journalistes qui ne font que leur travail, soit aujourd’hui inquiété.

Je vous invite à envoyer un message de soutien à Guillaume Dasquié via son site .

30 reponses »

  1. J’en parlais dans Et ma soirée télé alors ? Et je vais y revenir dans ma prochaine Revue et te mentionnant.

    Ca fait plaisir de te croiser à nouveau sur un sujet sensible !

  2. Révolté ?
    http://www.facebook.com/group.php?gid=6154561246

  3. Pour plus d’informations sur ce journaliste : http://www.guillaume-dasquie.com et http://www.geopolitique.com

  4. Guillaume est un copain de longue date puisqu’on s’est fréquenté lors de notre jeunesse délabrée. Je ne peux qu’encourager tout le monde a le soutenir.

  5. Alors si Guillaume était un de tes amis….. Les amis de tes amis étant mes amis… Je me félicité encore plus de lui avoir envoyer un petit mail pour lui témoigner mon soutien 😉

    Si par hasard, tu as un contact avec lui… Tu peux lui garantir de ma sincérité :)

  6. La repression est présente, l’autocensure est omniprésente!
    Et c’est peut-être le plus gros risque…

  7. Alors si les amis de vos amis sont…

    Au-delà de toute accointance, le problème est grave, et pas eulement pour la personne de Guillaume Dasquié, même s’il doit passer des moments difficiles!

    Dans l’espoir de créer un petit buzz, et qu’en tout cas le règne du silence ne sera pas une nouvelle fois le plus fort: La France et la Liberté de la Presse

  8. et que j’ai oublié le lien… excusez-moi: http://social.societal.free.fr/?p=95

  9. Bonsoir Bisane,

    Pour aller dans ton sens, hier je me suis encore fait la réflexion en regardant les infos sur France2. Les questions des journalistes au sujet de la venue de Khadafi en France, et la réaction de Rama Yade.

    Déjà, j’avais trouvé que pendant la campagne cette chaine avait tendance a être pro-Sarko, mais là hier soir, j’en ai eu la confirmation !

    « C’était style : Oh la vilaine… Le président lui a donné la fessée, et il a bien eu raison. C’est pas bien d’exprimer son sentiment personnel quand il va a l’encontre des idées du patron »

    Même si je suis plus à droite qu’à gauche, je trouve anormal que dans le discours des journalistes l’on ressente cette tendance : « Oui, ce que fait le chef de l’état c’est bien ». Je trouve que les journalistes doivent avoir la liberté de donner des informations, et non qu’ils tentent de nous faire passer les convictions du gouvernement.

    Un journaliste est là pour nous donner des informations et à nous de juger, et non pour nous faire passer un message subliminal.

    Pour en revenir au sujet initial, il est bien que beaucoup de blogs reprennent l’info, au moins cela fera réfléchir les instances judiciaires.

  10. @geoffrey : j’ai demandé à Guillaume si on pouvait lancer une pétition pour lui.

    @bisane : intéressant ton blog, je vais lire tout ça…

    @Jaï : je viens de rejoindre le groupe Facebook que tu mentionnes. Merci pour le lien.

    Edit : Guillaume avait son commentaire en attente de modération pour je ne sais quelle raison, donc vous pouvez désormais suivre ses liens via le commentaire N°3

  11. « Edit : Guillaume avait son commentaire en attente de modération pour je ne sais quelle raison, donc vous pouvez désormais suivre ses liens via le commentaire N°3″

    @ Laurent : Je peux me permettre…. MDR !!!! Je vois que je ne suis pas le seul a qui cela arrive… Alors on sélectionne ?

  12. Nope pas de sélection lol . Aucune idée pourquoi certains commentaires passent par la case modération.

  13. @ Geoffrey: je crois vraiment que la question n’est ni de droite, ni de gauche… et malheureusement, NS n’est pas le seul responsable ! Il a de très -beaucoup trop !- nombreux complices !
    Il est d’autant plus urgent de tirer la sonnette d’alarme !!!

    Voir aussi à ce propos: Les Médias et les Régimes Spéciaux ( http://social.societal.free.fr/?p=96 ), ou comment les medias ont « traité » les mouvements sociaux de novembre… L’analyse d’Acrimed, qui ne doit pas être exhaustive, malheureusement, est édifiante !

    Soutenons les Dasquié qui restent, avant qu’il ne soit trop tard !!!

  14. Tiens, Sarkozy se défend de maîtriser les médias français dans le Nouvel Obs. Je n’ai pas lu l’article, mais voici ce qu’en dit Le Monde (Sarko oublie de dire que nous ne sommes pas aveugles ou sourd et que nous pouvons parfaitement lire ou écouter si un journaliste est en faveur du pouvoir) :

    Nicolas Sarkozy se défend de toute  » mainmise  » sur les médias, dans un long entretien publié jeudi 13 décembre par Le Nouvel Observateur.

     » Nous atteignons le comble de l’hypocrisie française ! La presse est globalement de gauche, non pas socialiste, non pas partisane, mais culturellement de gauche. Cela ne gêne personne « , affirme le chef de l’Etat.

     » Lorsque Jean-Marie Colombani, directeur du plus grand quotidien français – Le Monde – , deux jours avant le second tour, appelle à voter Ségolène Royal et à barrer la route à ce « bushiste néo-conservateur » de Sarkozy, c’est la démocratie !  » – NDLR : dans son éditorial du Monde publié le 4 mai, Jean-Marie Colombani n’a employé ni l’adjectif  » bushiste « , ni le mot  » néo-conservateur  » – .

    M. Sarkozy note qu’en France,  » la liberté de la presse, c’est le soutien de la gauche. Quand on me soutient, ça devient la mainmise des médias « , ironise-t-il.  » La presse, globalement, a été opposée à ma candidature. C’est son droit. Dire qu’elle m’a aidée, c’est à exploser de rire !  »

    Interrogé sur sa proximité avec des patrons de presse, M. Sarkozy répond :  » Si je suis le seul risque pour l’indépendance de la presse, vous pouvez dormir tranquilles.  » Le chef de l’Etat se réjouit du fait que Serge Dassault, Arnaud Lagardère, Martin Bouygues, Bernard Arnault, François Pinault, Claude Perdriel, possèdent des journaux.

     » Réjouissez-vous que des industriels investissent dans la presse, plutôt qu’elle appartienne à des fonds de pensions anglo-saxons ! « , ajoute le président de la République.

    Interrogé sur son omniprésence dans les médias, M. Sarkozy évoque ses liens avec TF1 :  » Qui peut dire que cette chaîne a fait mon élection ?  »

    Le chef de l’Etat a été la personnalité la plus présente en nombre de passages au troisième trimestre dans les journaux télévisés des grandes chaînes, selon l’étude trimestrielle de l’Institut national de l’audiovisuel (INA) publiée mardi 4 décembre. La palme revient à TF1, qui a consacré 43 séquences au président.

    Président du Forum des sociétés de journalistes (SDJ) et président de la Société des rédacteurs (SRM) du Monde, Jean-Michel Dumay déclare :  » Que le chef de l’Etat se satisfasse de la montée en puissance des industriels dans les médias témoigne d’une totale désinvolture sur le sujet.  »

    Rappelant que M. Sarkozy est le  » garant constitutionnel du pluralisme de l’information « , M. Dumay juge les propos du chef de l’Etat  » inacceptables et dangereux « .

     » Les faits ne sont ni de droite, ni de gauche, rappelle le président du Forum des SDJ. L’immense majorité des journalistes qui en rendent compte ont cette vérité, qui est aussi une exigence, à l’esprit. C’est vraiment mal connaître le métier de journaliste dans sa diversité et dans ses contraintes, que de porter un tel jugement partisan « .

    M. Dumay ajoute :  » Que M. Sarkozy accepte donc de rencontrer les journalistes pour parler de la crise de la presse plutôt que de jeter stérilement des anathèmes.  » Le Forum des sociétés de journalistes a demandé à rencontrer M. Sarkozy en juin, sans succès.

    Devant l’importance  » du temps d’exposition médiatique  » de M. Sarkozy, François Hollande, premier secrétaire du Parti socialiste, et Didier Mathus, député PS de Saône-et-Loire, avaient saisi le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), fin septembre, pour lui demander de comptabiliser les interventions du président de la République.

    Mais le CSA, arguant d’une décision du Conseil d’Etat de mai 2005, a répondu par une fin de non-recevoir.

  15. @ Laurent: cela vaudrait un article en soi !!!

  16. Il faudrait que je retrouve les chiffres concernant la surexposition médiatique de Sarkozy, mais c’est édifiant d’analyser il a totalement surpassé tout autre personnalité politique.
    En effet, ça mériterait un article, mais je commence à ressentir le besoin de trouver un nègre pour disserter sur tous les sujets que je veux aborder.

    Voici un article plutôt complet sur l’affaire Dasquié et les implications à propos du secret des sources qui ne sont pas si protégées que cela.

  17. Laurent, dès que tu l’as trouvé, le nègre, tu me donnes ses coordonnées !

    Merci pour l’article en tout cas, fort intéressant !

  18. « Nicolas Sarkozy se défend de toute ” mainmise ” sur les médias, dans un long entretien publié jeudi 13 décembre par Le Nouvel Observateur. »

    Pas gonflé le mec !…

    1- Il n’y avait qu’à écouter les discours des journalistes pendant la campagne électorale sur les diverses chaînes de télévision pour s’apercevoir que les journalistes étaient pro-Sarko. Ce n’était pas des informations que l’on nous a diffusé c’était un message subliminal : « Votez Sarkozy » !

    Je veux bien que quelques journalistes laissent transparaitre leur opinion politique, mais à cette échelle, je ne crois pas au hasard. Surtout sur les chaines publiques.

    2- Il oublie tout de même que c’est lui qui a mis en place la déduction de 50 ´% des dons que chacun peut faire à des éditeurs de journaux.

    Ah, vous le saviez pas ? Pourtant c’est la réalité.

    Jusqu’à présent on pouvait déduire 50 % des dons que chacun fait à des associations reconnues d’utilité publique. Mais vous pouvez aussi, faire un don par exemple au « Nouvel Obs », et déduire dans le même cadre 50 % de cette somme de vos revenus.

    N’est ce pas un moyen de dire à tous les éditeurs de journaux : « Vous voyez je vous aide, et si vous n’allez pas dans mon sens, et bien je supprime cette mesure et vous irez chercher des fonds ailleurs ». Donc pour moi c’est essayer d’avoir un peu plus la main-mise sur les médias !

    Parce qu’au final, cette mesure de déduction, c’est l’état qui donne indirectement 50 % des fonds que les particuliers versent à un organisme.

    J’y reviendrais avec un billet sur le Téléthon 😉

    Ce n’est pas manipuler les médias que de leur donner en pâture la visite de Khadafi, et pendant ce temps discrètement on vote une loi rétroactive (une première en France), pour imposer les véhicules polluantes ? Ou commencer a plancher sur un « bouclier social » qui obligera les assurés sociaux à être remboursé des frais médicaux qu’à partir d’un certain seuil en fonction de leur revenu ?

  19. Le Monde d’aujourd’hui présente une affaire tout aussi inquiètante que celle de Dasquié et qui rejoint mon billet sur les écoutes téléphoniques:

    L’année 2007 n’aura pas été un bon millésime pour la liberté de la presse en France. Aux difficultés économiques auxquelles nombre de journaux sont confrontés, vient s’ajouter une pression accrue de la justice pour contraindre les journalistes à révéler leurs sources.

    Deux affaires en cours en témoignent. La plus récente concerne Le Télégramme. Ce quotidien breton a révélé, vendredi 21 décembre, qu’un de ses journalistes qui avait refusé – comme le code de procédure pénale lui en donne le droit – de révéler à la justice la source d’un article portant sur un meurtre lié au milieu nantais venait d’être victime d’une redoutable première. Sur réquisition du parquet, l’opérateur téléphonique Orange a fourni à la police judiciaire le relevé des appels passés par ce journaliste à partir de son portable. Cette communication s’est effectuée sans que ni l’intéressé ni sa hiérarchie n’en soient tenus informés.

    Orange met en avant le code des postes et communications électroniques pour justifier sa collaboration avec la justice et son silence à l’égard de son abonné.

    Cette affaire est inquiétante. Alors que la sécurité de l’Etat n’est manifestement pas en danger, la justice utilise des méthodes qui ne sont pas sans rappeler les pressions exercées par le régime de Pékin à l’égard des fournisseurs d’accès à Internet.

    L’autre affaire est aussi grave. Un journaliste a été mis en examen en décembre pour avoir publié en avril 2007 dans Le Monde un article sur un document d’analyse des services secrets français expliquant les filières du réseau Al-Qaida avant les attentats du 11 septembre 2001. Là aussi, police et justice voulaient absolument connaître les sources du journaliste.

    Ces affaires ne sont malheureusement pas des exceptions. Ces dernières années, des journalistes du Point, du Parisien, de L’Equipe, de France 3 et de Midi libre ont eu affaire à la justice, qui ne contestait pas la validité de leurs informations, mais voulait en connaître l’origine. Des perquisitions ont été effectuées, tant dans les rédactions qu’au domicile des journalistes.

    Ce faisant, la justice ne fait pas progresser la démocratie. Au contraire. Comme le rappelle Le Télégramme, la Cour européenne des droits de l’homme estime que la protection des sources est la pierre angulaire de la liberté de la presse. Régulièrement, des ministres – de la justice ou de la communication – prétendent s’émouvoir des atteintes au droit de la presse. Malheureusement, malgré les bonnes intentions affichées, aucune décision ne vient arrêter cette évolution. Au contraire.

    Au nom de la sécurité, les atteintes à la liberté de la presse se multiplient. Mais l’enjeu dépasse ce secteur. L’histoire montre que liberté de la presse et liberté des citoyens sont intimement liées.

  20. « L’histoire montre que liberté de la presse et liberté des citoyens sont intimement liées. »… eh oui !

    Pas trop le temps de commenter, mais une pétition des l’intersyndicale des journalistes: http://social.societal.free.fr/?p=114#Presse-Journalisme

  21. J’espère sincérement que cette pétition changera les choses, car il est vraiment temps que la presse se débride en France.

  22. […] dans un pays aussi sécurisé un tel acte a pu être commis. Surtout quand on lit le billet sur Guillaume Dasquié qui prouve que les Etats-Unis étaient au courant avant cette catastrophe. Mais enfin, je remarque […]

  23. Un article d’Edwy Plenel (Le Monde) à lire et une interview de Dasquié à visionner sur MediaPart.fr

  24. Intéressant le billet de Rue 89 😉

  25. BONJOUR MONSIEUR DASQUIE ,
    Je mapelle leila j’ai 18ans et je suis lycéenne. Je vous ai découvert lors de votre témoignage dans l’emission  »revue et corrigé » dans laquelle vous m’avait particulierement touché. En effet j’ai été a la fois touché mais aussi choqué de la situation que vous avait vécut c’est a dire de votre mise en examen. Ainsi c’est par cette emission que j’ai pris la démarche de me renseigner sur votre travail et j’ai pu découvrir un parcours de journaliste mais aussi d’écrivain exemplaire.
    Par conséquent préparant cette année sciencespo et devant trouver un sujet sur lequelle travailler j’ai de suite pensé a vous et a votre mise en examen pour parler par la suite plus largement de la situation de la liberté de le presse dans la démocratie ou nous sommes aujourd’hui en France.
    En effet cela me tiens vraiment a coeur voulant etre plus tard journaliste moi meme(esperons!) j’aurais donc aimé que vous m’accordiez un peu de temps pour parler de ce sujet et de la situation que vous avait vécut en effet ce serait un veritable honneur.
    En esperant une réponse positive de votre part voici mon adresse leila_la_boss@hotmail.fr
    A bientot !

  26. Bonjour Waness,

    Voici le site officiel de Guillaume Dasquié sur lequel tu pourras le contacter http://www.guillaume-dasquie.com/

  27. Je réponds à un commentaire de Geoffrey qui n’apparaît pas encore…

    Tu as raison de souligner ce nouveau texte de loi, qui inquiète plus d’un journaliste !
    Voir Liberté de la Presse : une loi sur la Protection des Sources

  28. Bon je le met vu que Bisane à l’oeil… J’avais un pb technique pour la validation. :)

    Je reviens sur ce billet puisque un projet de loi est à l’étude concernant la citation des sources pour les journalistes Le nouvel Obs

    En soi cela à l’air plus protecteur, mais enfin il est tout de même prévu :
    La justice ne pourra rechercher l’origine d’une information de presse que lorsqu’un « impératif prépondérant d’intérêt public » l’impose, à titre exceptionnel, en cas de crime ou délit grave et si cela est absolument nécessaire à l’enquête.

    Donc, la justice pourra toujours faire sauter le verrou de la confidentialité. Est-ce donc plus protecteur que l’article 109 ?

    Mais on peut tout de même remarqué la date de la première lecture de ce projet de loi… Juste le jour ou l’affaire de Guillaume Dasquié devait être examiné à huis clos sur le bien fondé de sa mise en examen par la chambre d’instruction de la cour d’appel. Visiblement la date a été reportée au 26 juin 2008

    Bon, je vais le noter sur mon calendrier… Affaire à suivre 😉

  29. Je viens de déménager, donc encore sans Internet pendant quelques jours.
    Un peu de patience car je m’occuperai de ce petit souci technique dès que je suis à nouveau « Web ready ».

  30. Sans internet ??? Mais c’est une torture mentale ! Dans quel état allons nous retrouver Laurent ?

    Pas de soucis, je veille 😉 . Bon courage pour le déballage des cartons !