Logo Adicie.com

Vidéo de Sébastien Chabal et analyse de la Chabalmania

Par • 15 octobre 2007 • Catégorie: Sport

La Coupe du Monde de Rugby 2007 en France s’est terminée en demi-teinte. Après un quart de finale victorieux contre la Nouvelle-Zélande, archi-favori du tournoi, c’est la défaite, lors de la demi-finale, qui sonne le glas de notre XV de France contre l’Angleterre, ennemi éternel. Pour les amoureux du ballon ovale comme moi c’est une vraie désillusion ; cependant il nous reste tout de même d’excellents souvenirs. Parmi les moments mémorables de cette Coupe du Monde, je retiens surtout l’arrivée du phénomène Sébastien Chabal et l’engouement du public pour cet excellent joueur et produit marketing atypique.

Chabal le joueur
Sébastien ChabalTout d’abord, voici quelques petits mots sur le joueur de rugby. Je vais profiter de cette occasion pour étaler un brin de ma science rugbystique gagnée après vingt années à jouer sur tous les terrains de France.J’avais déjà noté sa puissance quand il jouait en France, à Bourgoin, mais ne portait pas de barbe et de cheveux longs. C’est en partant pour le club de Sale en Angleterre qu’il se sublima, devenant un des joueurs les plus craints et adulé du championnat anglais.

Chabal est un colosse de 29 ans et d’1 m 92 pour 113 kg qui ne craint rien ni personne. Il est aussi très mobile et peut jouer indifféremment en troisième ou seconde ligne. Sa force de pénétration est utile pour percer la défense et créer un décalage puisqu’il va mobiliser plusieurs adversaires pour l’arrêter. Sa puissance est aussi utile en mêlée et dans les mauls, mais aussi près de la ligne d’essai.
Par contre, il manque peut-être de fond quand il s’agit de tenir plus d’une mi-temps de niveau international. C’est clair qu’il fait le bonheur de son club de Sale en Angleterre, au sein du championnat national, mais les observateurs ont noté un manque de condition physique quand il s’agit de tenir un match entier au plus haut niveau. C’est vrai qu’il me rappelle un peu le Néo-zélandais Jonah Lomu lorsqu’il effectuait de fabuleuses percées, puis devait récupérer pendant de longues minutes avant de plonger à nouveau dans l’action.

Il faut aussi souligner l’extraordinaire faculté d’adaptation dont il a fait preuve lorsque les sélectionneurs l’ont poussé, à l’aube de la Coupe du Monde, en seconde ligne au lieu de la troisième. La seconde ligne est un poste particulier, notamment au sein de la mêlée. Un autre élément essentiel réside dans le fait que Chabal semble apporter un soutien psychologique important à ses coéquipiers. Sa présence rassure les autres joueurs et cela vaut son pesant d’or lorsque de match sous haute pression.

Tout compte fait, c’est un joueur que j’admire et que je respecte autant pour ses qualités physiques, techniques qu’humaines. Malheureusement, la France entière croyait qu’il suffisait de lui donner le ballon pour qu’il transperce la défense, défonce tous les adversaires (Johnny Wilkinson en particulier) et marque l’essai de la victoire (vous l’aurez compris : surtout contre cette sacrée Angleterre). Il faut juste savoir qu’au rugby, il suffit de bien plaquer aux chevilles pour que n’importe qui s’arrête, même s’il est grand et puissant comme la montagne Chabal.

La France entière l’a proclamé « sauveur de la patrie » et l’entraîneur du XV de France, Bernard Laporte, ne l’a pas sélectionné pour ses attributs marketing, mais vraiment parce qu’il apporte du concret sur le terrain. Il fait partie de la race des battants, ceux qui donnent tout ce qu’ils ont dans le ventre pour faire gagner leur équipe. Les adversaires le craignent et ses coéquipiers le vénèrent ; c’est le cocktail idéal pour bâtir une véritable légende du rugby. En tout cas, il mérite concrètement tous les éloges qui lui sont attribués.

Chabal le phénomène
Je ne sais pas trop d’où vient l’idée de se laisser pousser la barbe et les cheveux afin de ressembler à un guerrier d’Attila. À mon avis, il n’a absolument pas cherché une telle popularité, même s’il profite certainement des appels d’offre qui se déchaînent envers lui. C’est donc spontanément que le public s’est tourné vers Chabal afin de créer un véritable phénomène populaire. C’est clair que l’image véhiculée par le rugby (combat, puissance, abnégation, virilité, don de soi, humilité, solidarité, etc…) correspond parfaitement à l’emblématique joueur du XV de France.

Il est assez impressionnant de constater l’engouement général qui se manifeste avec tout le stade qui scande des « huuu huuu » à chaque intervention du joueur sur le terrain.

Chabal le produit marketing
Il paraît que Sébastien Chabal est gêné plus qu’autre chose par cette image qui le poursuit en ce moment. Du coup, il voudrait couper barbe et cheveux. Si c’est le cas, il va aussi perdre quelques retombées marketing, mais cela le rend encore plus valeureux puisque d’autres auraient exploité le filon jusqu’à saturation. D’après son agent, Carine Rossigneux, il souhaite sortir de la caricature, malgré sa côte grimpante, liée à son look, auprès des annonceurs. Son un ticket tournerait autour des 200 000€ pour une publicité télévisée. Toujours selon son agent, Chabal serait comblé s’il grappillait cinq contrats (constructeur de voitures, parfum, produits alimentaires, friandises et « quelque chose de décalé »). Pour l’instant, il y a déjà une ligne de tee-shirts et un site Internet qui sont cours.

Pour l’instant, le seul bémol est qu’ il y a eu un hic avec la pub Internet de l’opérateur électrique Poweo puisque le fait que Chabal puise son énergie d’une prise électrique n’a pas été du goût de tout le monde. Du coup, la pub n’est plus visible officiellement sur Internet.

En dehors des lumières éteintes de la Coupe du Monde, il n’y a aucun souci à se faire pour lui car il avait déjà acquis une dimension internationale au sein du club de Sale et son image n’est sortie qu’encore plus grandie après son parcours durant la Coupe du Monde 2007.

Chabalmania
Même après la fin de la Coupe du Monde, la Chabalmania ne semble pas s’essouffler. Il représente tout de même le premier joueur de rugby français qui atteint ce type de popularité car les stars d’antan telles que Jean-pierre Rives ou Denis Charvet n’ont rien connu de comparable. Finalement, j’espère que cela peut apporter un surplus d’engouement pour le merveilleux sport qu’est le rugby.

Chabal en vidéo
Les vidéos qui montrent ses exploits sur Youtube ou autres sites de vidéos en ligne sont de véritables attractions. Il est possible de trouver Chabal en vidéo distillé à toutes les parodies et autres amusements, mais les puristes de la Chabalmania affectionnent plutôt ses exploits sur le terrain, par exemple ses plaquages destructeurs ou ses essais tout en puissance.
Pour le fun, voici ma compilation de quelques bonnes vidéos de Chabal :

Chabal NZ/France 2/06/07
[youtube cxljHECox1M nolink]
Sur cette vidéo, Chabal effectue un plaquage dévastateur et une charge destructrice face à la Nouvelle-Zélande.

Chabal vs. Haka de Nouvelle Zélande
[youtube BNnw4p-4br8 nolink]
La légende Chabal est peut-être née lors de ce fameux défi au Haka.

Sale vs. Stade Français
[youtube IWacpi_C0Zg nolink]
Pour voir Chabal dans ses oeuvres avec son club de Sale, pendant la Coupe d’Europe 2007.

Message à caractère informatif de Sébastien Chabal
[youtube cx-yvuSu7wE nolink]
Excellent sketch sur Chabal et une petite corrélation avec le steak Charal.

Chabal Song
[youtube PKkqQP0MgzI nolink]
Chabal Bazooka est la chanson parodique la plus connue sur Internet.

Laissez Chabal tranquille !
[youtube hRMDtPXTv0rg nolink]
Joli rebond parodique du célèbre « Leave Britney alone ! »

Une reponse »

  1. Yes Chabal c’est le plus fort ! Il m’a fait tripper ce mec pendant la coupe du monde. Il aurait fallu qu’il joue bien plus que ça et peut-être que la parcours de l’équipe de France aurait été plus glorieux.