Logo Adicie.com

Les contes de fées sont-ils toujours d’actualité ?

Par • 22 novembre 2007 • Catégorie: Culture

Connaissez-vous Mia et Michael ? Non ? Vous n’avez donc pas de fille entre 8 et 14 ans.

Cherchez pas, si vous êtes parents, ou si dans votre famille vous avez une (ou plusieurs) fillettes dans cette tranche d’âge, vous connaissez forcément !

Mais si : Le Journal d’une Princesse !

Voilà quelques temps que je n’entends parler de ces histoires avec une certaine ferveur. Aussi me suis-je penché sur le cas de Mia pour comprendre pourquoi un tel engouement. Et bien la recette est simple :

  • Une jeune fille d’aujourd’hui
  • Elevée par sa maman vu qu’elle est le fruit d’une erreur de jeunesse
  • Collégienne New Yorkaise Qui à quatorze ans découvre qu’en fait elle est la princesse héritière du prince de Génovia, et que son père habite en Europe,
  • Sa grand-mère va arriver dans sa vie pour lui apprendre la vie d’une aristrocrate
  • Elle est comme toutes les jeunes filles de cet âge : Elle écrit son journal intime
  • Elle est amoureuse de Michael
  • Elle connaît le téléphone portable
  • Internet….
  • Elle confie sa vie à son journal intime

Bref, une jeune fille des plus banales, qui parlent de ses problèmes que rencontrent toutes les jeunes filles de cet âge, mais qui est Princesse ! Et c’est là le secret de Meg Cabot, auteur américaine, de ces ouvrages. Princesse ! Cela fait rêver ! Mais surtout on s’aperçoit que princesse ou pas, les adolescentes ont toutes les mêmes problèmes.

Qui n’a pas rêvé dans sa vie en lisant les contes comme « Blanche Neige », « la Belle aux bois dormants » ?

Toutes les fillettes de cette tranche d’âge, se retrouve dans ces histoires. Nous en sommes au tome 8, et visiblement 10 tomes sont prévus. Mais chacune d’entres-elles se retrouvent dans l’histoire de Mia et Michael, et attendent avec impatience le tome 9 et la suite.

Voilà, je voulais vous parler d’un phénomène moins médiatique qu’Harry Potter, car ses aventures s’adressent autant aux filles, qu’aux garçons et même aux adultes, mais qui fait rêver toutes les jeunes filles, mais le principal c’est que cela peut les amener à lire !

Commandez Le Journal d’une Princesse sur Amazon.fr

13 reponses »

  1. ça me désolera toujours de voir les gamines s’intéresser à ce genre de truc débile !
    Et après elle vont chercher un prince charmant qu’elles ne trouveront jamais…
    lire de romans à l’eau de rose, feuilleter des revues  » féminines » qui vont leur expliquer comment séduire X ou Y mais les aussi les insciter perdre 5 kilos en 10 jours, ou s’habiller à la dernière mode en vidant leur porte-monnaie, et regarder je ne sais quel programme abrutissant à la télé…
    Le retour à la lecture doit-il en passer par là ? :(

  2. Dievochka, je te connais pas. Tu es une fille ? un garçon ? Bref, je me suis penché sur le problème car j’ai beaucoup entendu parler de cette série, et je voulais en savoir plus.

    Pour moi, c’est pas plus ni moins qu’un conte de fée. Dans ma jeunesse on s’extasiait avec Mary Poppins, La Belle aux Bois dormant, Thierry La Fronde, Zorro c’est pas pour autant qu’aujourd’hui on rêve plus d’un prince ou princesse charmant(e)…

    J’ai eu la chance que l’on me fasse découvrir les livres avant la télévision, mais cela n’empêche pas que contrairement à ce que l’on pense, les jeunes aujourd’hui fréquentent les bibliothèques.

    Et personnellement je préfère une gamine qui s’éclate avec un roman à l’eau de rose, plutôt que passer des heures devant la télévision à regarder des émissions pour la jeunesse ou l’on ne sait que leur diffuser des dessins animés japonnais, coupé de publicités ciblées 😉

    A part quelques émisssions telles que « C’est pas sorcier », il y a pas beaucoup d’émissions dites « Pour les jeunes » qui leur apporte vraiment une instruction.

    Pour ce qui est des revues féminines, elles sont plus lus par des femmes mûres qui ont pris 10 grs parce qu’elles se sont fait plaisir en mangeant un gâteau, et que leur mec leur dise : « Moi je préfère Adriana Karembeu » que par les adolescentes. 😉

    Cette série est un phénomène qui touchent les filles, bien sûr parce qu’elles se reconnaissent là dedans, donc il m’a semblé utile d’en parler.

  3. Je ne pense pas que le rêve que suggère un conte de fée est néfaste pour les jeunes. Le mensonge organisé qu’est le Père Noël me fait beaucoup plus enrager que la Journal d’une Princesse.

  4. Je suis d’accord avec Madame Dievochka et je partage son indignation. Le seul rêve que doit avoir une jeune fille bien élevée est celui d’épouser un jeune Français honnête et travailleur dont elle tiendra le ménage de façon exemplaire et auquel elle donnera une descendance de sang pur. Assez de fumisteries !!!

  5. @ Laurent : parce que ces histoires de princesse ce n’est pas de la fumisterie… surtout à 14 ans..à 6 ans encore, je veux bien, mais au- delà ! (or la série est pour les filles à partir de 9 ans.. ! ) Pour le père noël, je suis d’accord aussi de toute façon : à 2 ou 3 ans ça peut passer, après il faut que ça devienne un jeu entre parents et enfants, avec ses codes, sans plus…
    En plus les contes traditionnels sont vicieux, c’est bien connu.. les pires étant sans doute Peau d’Ane ou Barbe Bleue. Il faut aussi savoir qu’ils n’ont pas été écrits pour des enfants, on l’oublie un peu trop souvent. Quant aux modernes qui cantonnent les filles dans des sentiments cucu la praline… ça me révolte, qu’y puis-je !
    Pour info à Geoffrey et Jean Paul : je sors des sentiers battus, c’est sûr. J’ai plus de 50 ans ( ça c’est pour les 10 gr que j’ai à perdre en lisant leurs journaux débiles) et que ma fille est issue de ma vie commune avec un tchadien d’Abéché, ville devenue tristement célèbre, auparavant crassement ignorée, capitale d’un ancien royaume …( voir le site de ma fille en signature, il y a des photos d’elle : elle n’est pas blanche, elle en est fière et moi aussi ! )
    La grand mère de ma fille n’a pas eu le temps de rêver d’être princesse puisqu’à 11 ans ont l’a marié au roi d’Abéché…et je ne vous dit pas dans quelles conditions … beurk ( renseignez vous un peu sur ce qu’est l’infibulation, courante dans dans la région. l’excision à côté n’est qu’une simple formalité)
    Pour revenir à notre propos : les petites filles peuvent rêver au prince charmant, mais à partir d’un moment il faut que ça s’arrête et qu’elle retombent un peu les pieds sur terre, car un jour où l’autre il faudra bien qu’elle s’occupent de le nourrir leur prince charmant, et de faire sa lessive et celle de ses gosses. Et puis les petites filles peuvent aussi rêver en lisant des livres d’aventures, que ce soit du genre Harry Potter ou Jules Vernes, le club des Cinq …que sais-je. Quelque chose de pas trop bêtifiant quoi…
    Or elles lisent ce qu’on leur donne, c’est comme la télé : les gens regardent ce qu’on leur donne, ils ne vont pas trop chercher plus loin, hélas… et on voit le résultat..
    Marre de voir des fillettes avec du vernis à ongle à 6 ans puis déguisées en Lolita à 8.. marre de voir que leur seul horizon culturel est une certaine Lorry ( ou Laury, peu importe) et leurs héroïnes Nolwen et Jennifer, plus tard leur lecture principale est Jeune et jolie, Muteen, Mood. Même si c’est annoncé pour « 15 à 24 ans » , qui les empêche de le lire plus tôt …
    Car Geoffrey : les journaux pour ado où l’on parle de régimes alimentaires, de mode, de maquillage, de  » comment le séduire »,  » ou bien  » je suis amoureuse de lui, il ne me regarde pas, que faire « … et tous les détails possibles et imaginables sur la vie sexuelle ( fellation etc..) , ça existe.. pas la peine de chercher bien loin : cherches  » Girls » sur Google, regarde le sommaire du numéro de décembre …. ou bien cette pub pour  » jeune et jolie » :
    « Jeune & Jolie est le plus jeune des magazines féminins, pour être bien dans son corps, bien dans sa tête ou vivre le grand amour !
    Casée ou cœur à prendre, fleur bleue ou séductrice… Jeune & Jolie vous dit tout sur les mecs ! Comment les séduire et les garder, les comprendre et les surprendre.
    Vous trouverez aussi toutes les tendances mode et les meilleurs conseils beauté, pour se maquiller comme les vrais pros. Chevelure de rêve, bouche pulpeuse, silhouette à tomber… Jeune & Jolie révèle la fille sexy qui est en vous.
    Les fringues, on adore toutes ça. Du lycée aux soirées, de la ville à la plage… tout pour être au top !
    Avec Jeune & Jolie, rendez-vous la vie encore plus belle !  »
    (http://www.a2presse.fr/product.php?productid=17722)
    on parle de quoi : grand amour, fleur bleue séductrice, sexy … quel horizon !
    Après ça, on passe directement à Gala et autres fleurons de notre culture, emplis de princesses, fausses ou vraies d’ailleurs.
    Panem et circenses… rien de neuf sous le soleil !

    Okapi, Geo Ado ou Science et Vie Junior doivent faire moins de tirages que Girls et compagnie je pense :)

  6. @Jean-Paul : Vos propos me choquent mais je respecte votre avis. Toutefois heureusement que la majorité de pense pas comme vous, sinon on se retrouverait vite au moyen-âge. Une jeune fille, et une femme plus tard ne doit plus être l’esclave d’un homme. La cantonner à son cher foyer c’est vraiment réducteur.

    @Dievochka : J’ai lu les Harry Potter. Vous trouvez que c’est pas cucu-la-praline ?Que ce n’est pas quelque part aussi un conte de fées ? Harry Potter fait croire aussi à l’impossible : « Les bons contre les méchants » et c’est bien entendu les bons qui gagnent. Est-ce vraiment ça la vie ?

    D’autre part, je côtoie tous les jours des adolescents qui me disent : « Je viens de lire = Antigone – Jean Anouilh , Un secret – Philippe Grimbert, Le Tunnel- André Lacaze, Le dernier jour d’un condamné à mort – Victor Hugo, j’en passe beaucoup. Des ouvrages d’hier et d’aujourd’hui et les témoignages sont tous unanimes : J’ai adoré. Cela m’a beaucoup plu. C’est génial. C’est trop bon….

    Et je fréquente les bibliothèques et je peux vous dire qu’il y a beaucoup de jeunes. Donc, même si quelquefois des jeunes filles ont besoin de rêver un peu tout n’est pas perdu !

    C’est plus souvent avec des jeunes que je peux discuter littérature qu’avec des adultes.

    Vous me parlez de jeune et jolies : Mais savez vous qui sont les plus grandes lectrices de Barbara Cartland (et là si c’est pas des romans à l’eau de rose j’y comprend plus rien)… C’est les femmes mûres !

  7. Pour Barbara Cartland et bien d’autres, je suis au courant et franchement, quand je vois une femme lire ça, qu’elle ait 20 ans ou 50 ans, j’ai mal pour elle. De toute façon, ça vient de leur éducation … au temps de mes grands mères on lisait ce genre de littérature, mais les choses n’ont pas beaucoup changé.
    Pour Jean Paul, il faut le lire au second degré, c’est du moins ce que j’ai compris…
    Harry Potter, je n’ai pas lu…c’est vrai que c’est manichéen du moins d’après les films, j’en ai vu un , mais je voulais me cantonner à un type de llittérature disons  » moyenne  » et Barbara Cartland est un bon exemple de ce que lira une fillette élevée à la sauce princesse.
    Ce qui me fait plaisir et je suis contente de l’apprendre, c’est que des jeunes lisent des auteurs tels que Anouilh, en effet, tout n’est pas perdu ! Mais ils sont combien… à Gennevilliers il ne doit pas y en avoir tant que ça…de toute façon ici les filles des cités souffrent d’autres maux, hélas et peut être que les princesses les aident à vivre, qui sait …

  8. Ah… Voilà que je suis arrivé à te convaincre Dievochka que la jeunesse n’est pas tout à fait perdue 😉

    Rassures-toi : J’ai des témoignages de jeunes qui ont lu : « Christiane F 13 ans, droguée, prostituée » (je te cite ce livre qui à plus de 20 ans) et je suis toujours surpris de la réaction des jeunes : Souvent c’est : « Ouf, Merci à ma mère ou ma grand mère de m’avoir ouvert les yeux, en m’incitant à lire ce livre… Effectivement la drogue c’est de la merde… Idem pour l’herbe bleue…

    Pareil, pour Betty Mahmoody :  » Jamais sans ma fille » ou « Midnight Express » , ou plus récemment « Vendues »…

    Faut pas croire, pour les livres parlant des problèmes des jeunes : Racisme, ou drogue, ils ont l’esprit très critiques là dessus. Plus que les adultes 😉 Il suffit que l’un des parents leur mette le livre entre les mains.

    Sinon, j’ai visité ton site : Excellent !

    Pour ce qui est des commentaires de Jean-Paul je souhaite que tu ai raison et moi tord. Mais enfin, il n’y a pas que ce commentaire, il y en a d’autres qui vont tous dans le même sens. 😉

    Espérons toutefois que Jean-Paul est un humour assez particulier :)

  9. finalement, on est d’accord alors… laissons les princesses aux petites filles. Dans tout ça, on voit surtout que le rôle des parents, de l’entourage, est primordial..
    Et élever un enfant est un sacré chalenge
    Et voilà pour illustrer nos propos je pense, une belle chanson française, merci à Yves Duteil :
    « Prendre un enfant par la main
    Pour l’emmener vers demain.
    Pour lui donner la confiance en son pas
    Prendre un enfant pour un roi.
    Prendre un enfant dans ses bras
    Et pour la première fois
    Sécher ses larmes en étouffant de joie
    Prendre un enfant dans ses bras.

    Prendre un enfant par le coeur
    Pour soulager ses malheurs,
    Tout doucement, sans parler, sans pudeur,
    Prendre un enfant sur son coeur.
    Prendre un enfant dans ses bras
    Mais pour la première fois
    Verser des larmes en étouffant sa joie,
    Prendre un enfant contre soi.

    Prendre un enfant par la main
    Et lui chanter des refrains
    Pour qu’il s’endorme à la tombée du jour,
    Prendre un enfant par l’amour.
    Prendre un enfant comme il vient
    Et consoler ses chagrins,
    Vivre sa vie des années puis soudain,
    Prendre un enfant par la main,
    En regardant tout au bout du chemin

    Prendre un enfant pour le sien. »

    Et cet enfant, fût il un adulte, reste toujours notre enfant !
    😉

  10. Je n’ai pas lu tous vos commentaires mais je tenais à donner l’avis d’une personne un peu plus jeune.
    Ce qui me révolte ce n’est pas vraiment que ce genre de livre est un peu « culcul » et hors de la réalité mais plutôt l’énorme stéréotype qui se dégage de certains commentaires.
    Détrompez-vous il y a plus d’adolescent qui aiment la lecture que vous le croyez. Et nous ne sommes pas toutes des jeunes filles écervelées à fond sur les magazines pour maigrir et séduir. Et quoi ? Nous ne sommes bonnes qu’à ça alors ? Des cruches sans personnalité qui s’en forge une dans les magazines ? Il y a des filles comme ça c’est vrai mais il ne faut pas généralisée. Prenez le temps d’en lire de ces magazines vous verrez qu’il y a des choses qui nous instruisent. Ce n’est pas peut être plus dans votre culture mais c’est la notre. C’est fou comme les adultes ont tendance à critiquer ce qui les dépassent. Certes il y a des magazines abrutisants mais encore une fois il ne faut pas généraliser. De plus aussi étonnant soit-il cela enrichit notre éducation car il y a beaucoup choses que nos parents ne nous apprendrons jamais. Désolé de vous apprendre mais nous sommes conscientes qu’il n’y a pas de Prince Charmant mais où est le mal si certaines y croient ? Elles ne méritent pas pour autant d’être traitées de « débiles ».

    Sinon je suis bien d’accords. Il faut laisser un peu de rêve au petites filles. En grandissant, on finit toujours par ouvrir les yeux et par ranger nos contes de fées au placard. Même si les jeunes filles ne liront pas toutes Bethelheim (excellent au passage) elles ne sont pas si stupides et sauront bien que tout ça c’est du vent écrit sur papier.

    Pour conclure arrêter de croire que adolescente rime avec naïveté et stupidité. Vous seriez surpris de voir le contraire. Vous pouvez critiquer ce qu’on lit, ce qu’on mange, ce qu’on regarde mais ne nous condamnez pas pour cela.

  11. Ha oui j’oubliais…
    Pardonnez mes fautes d’orthographes et de grammaire même parfois

  12. @Place à l’ados : Je confirme tes propos. Sur mon site j’ai régulièrement des commentaires de jeunes qui lisent. Et pas seulement « Le journal d’une princesse » 😉 . Et généralement les commentaires sont très pertinents, et souvent sur des classiques tel que Victor Hugo, Jean Anouilh, Emile Zola etc…

    Personnellement cela ne me choque pas que les filles adorent ce genre de livres. Qui n’a pas lu dans sa jeunesse la collection : « Bibliothèque rose » puis « Bibliothèque verte » ?

    Les jeunes ont besoin de rêver, et je pense qu’effectivement ils sont assez critiques pour faire la part des choses.

    Que dire alors des femmes qui lisent du Barbara Cartland ? Là, c’est du style : « Le journal d’une princesse » mais pour les adultes. C’est certainement plus grave :(

  13. @Dievochka

    …( voir le site de ma fille en signature, il y a des photos d’elle : elle n’est pas blanche, elle en est fière et moi aussi ! )

    Quelle est l’adresse du site ?