Logo Adicie.com

La France est malade de sa Sécurité Sociale !

Par • 20 novembre 2007 • Catégorie: Santé

Je suis surpris de voir que lorsque 500 000 fonctionnaires a qui on demande de travailler un peu plus bloquent un pays, et ses 25 millions de travailleurs, alors qu’à côté quand on vote une loi qui dit qu’à partir du 1er janvier 2008 chaque administré devra payer 50 cts d’euros par boite de médicaments : Personne dans les rues :(

A croire que personne n’est malade dans ce pays ? Y aurait-il que moi ? Dans ce cas je vais être encore plus en colère. Vous pourriez m’offrir les 2.5 € minimum/mois que va me coûter le fait d’être en maladie de longue durée à partir du 1er janvier ! Mince, alors et la solidarité ?

Pour bien vous faire comprendre mon point de vue, mais surtout l’impact de cette mesure, je suis dans l’obligation de vous raconter « un peu » ma vie.

Depuis 10 ans je suis reconnu par la sécurité sociale comme malade de longue durée. Comprenez que je suis dans l’obligation de prendre des médicaments tous les jours et ce jusqu’à la fin de ma vie. Croyez bien que cela n’est pas ma faute. Je considérerais que c’est de ma responsabilité (et encore), si j’avais contracté une maladie par imprudence de ma part : Exemple = sexuellement transmissible, ou que je me sois gavé de sucrerie pendant des années et qu’à ce jour j’en paie les conséquences par un diabète carabiné. Mais, non, je suis malade parce qu’il y a 20 ans un chirurgien a eu la main lourde !

Donc, cela va me coûter : 1 € par visite chez le médecin tous les 2 mois + 1.5 € tous les mois en médicament + 2 € tous les 6 mois pour les analyses médicales + 2 euros pour les examens obligatoires tous les 6 mois… En tout : 30 euros par an. Vous me direz : « Bof, c’est pas dramatique »… Mon espérance de vie étant encore de 30 ans cela fera au total : 900 €…. Mais c’est sans compter que le fait que la prise de médicaments journaliers ne favorise pas l’état de mon foie. Faut pas non plus occulter que je paie plus de 100 €/mois pour une mutuelle qui ne me rembourse pas ces dépenses là.

Mais là ou je m’insurge, et ce sur que chacun devrait réfléchir : C’est que d’une part je suis reconnu comme malade de longue durée par la sécurité sociale donc à 100 %. Cela n’empêche pas que l’on va me demander de payer ces satanées participations. Que je ne suis en rien responsable de cet état. Et ce qui me fait sortir de l’urticaire (que si je veux soigner il faudra encore que je paie), c’est que cette mesure ne va pas s’appliquer : Aux femmes enceintes, et aux bénéficiaires de la CMU.

Alors expliquez-moi ? Etre enceinte est une maladie ??? Tiens c’est nouveau. Les bénéficiaires de la CMU (soit, je veux bien généralement ce sont des personnes à revenu minime)… Mais comme aurait dit ma mère : « S’il fallait que tu nourrisses tous ceux qui en bénéficient, alors qu’ils ont les moyens de s’offrir une voiture, des vacances, etc… ton salaire n’y suffirait pas » !

Faut savoir que les étrangers –qui n’apportent rien à la société française- ont droit à la CMU du moment où ils n’ont pas de revenus en France et qu’ils demeurent dans ce pays depuis au moins 3 mois, que les RMIstes ont des avantages en nature : Exonération des titres de transport, de la taxe d’habitation, de l’allocation logement etc…

La sécurité sociale veut faire des économies ? Soit j’ai des idées pour elle :

  1. Ne pas accepter qu’un anesthésiste vous fasse payer 70 € de supplément pour le simple fait que vous avez une mutuelle, et que celle-ci vous remboursera ce montant, pour une simple visite avant toute intervention (Là encore c’est du vécu). Comme si votre médecin traitant qui vous connaît bien, ne pourrait pas vous faire votre dossier avant intervention chirurgicale.
  2. Demander aux laboratoires de baisser leur coût de vente des boîtes de médicaments. Comment ? Tout simplement en disant de ne plus payer des congés payés dans des pays chauds aux médecins. Et oui, c’est encore une réalité : Les visiteurs médicaux proposent aux praticiens des voyages à partir d’un certain nombre de boîtes prescrites.
  3. Demander aux médecins hospitaliers de ne pas dire à un patient : « Je vous hospitalise une semaine pour vous faire faire 3 examens médicaux que vous pouvez faire à l’extérieur ». (Encore du vécu)
  4. Faire payer les suppléments par boîte de cachet par l’employeur quand votre maladie est reconnue comme découlant de votre activité (encore du vécu).
  5. Et surtout vérifier les ressources des bénéficiaires de la CMU. Je veux bien faire du social mais il y a des limites. Quand on pense que la fille de Didier Pinault Valencienne qui payait l’ISF a perçu le RMI pendant 8 ans, et qu’on lui a demandé de rembourser 2 ans seulement… On peut se poser la question sur les autres bénéficiaires non ???
  6. Désolé pour ces dames, mais la grossesse n’est pas une maladie : Mais un choix. Et cela ne dure que 9 mois (enfin, aux dernières nouvelles c’était ça). Donc pourquoi exonérer les parturientes ?

Bon, maintenant comment on s’organise pour la grève ?

13 reponses »

  1. Hum, c’est quoi ce post pleins de fautes et à la limite de la xenophobie? En plus que peux-tu savoir de la grossesse Laurent? On dirait une frustrée de la maternité!
    Quant à ta maladie de longue durée, tu aurais du être fonctionnaire pour pouvoir tirer encore plus sur la ficelle 😉 Dans le privé, une personne à problème comme ça serait virée rapidement. Je suis assez étonnée, ça ne te ressemble pas de te plaindre pour 2 ou 3 euros de plus par boite de médocs… enfin il faut être bien radin pour se plaindre d’avoir à dépenser 30 euros par an pour se soigner… ce qui est loin d’être ce que coûte une grossesse à une femme 😉
    -> les soins gratuits oui, mais pour ceux qui n’ont pas les moyens de payer, la CMU est une bonne chose, l’ami de ma mère a pu soigner son diabète grace à la CMU et ne pas perdre totalement la vue. Enfin ça semble dérisoire par rapport à une crise d’urticaire d’une personne qui voudrait elle aussi se faire soigner gratuitement sur le dos des autres!

    Je suis perplexe devant ce post… vraiment…

  2. Ah oui, le nom de l’auteur n’est pas affiché sur mon blog. Je regarde comme remédier à cela.
    Ce billet est une contribution de Geoffroy, un copain qui me rejoint pour écrire sur le blog.

  3. utilise

    je comprends mieux, j’avoue être restée vraiment perplexe face à ce billet, râler pour 30 euros ne te ressemble pas, pas plus que prendre des médicaments pour te soigner 😉

  4. flute le code passe pas dans les commentaires

  5. Quel code ? Ah l’include ? Merci, j’ai reçu ton mail. C’est réparé :)

  6. de rien, ça te coutera que 30 euros 😉

  7. Chère Marie, vous me semblez être une socialiste jusqu’au fond du slip ou du string 

    Mais je vous souhaite de n’être jamais malade. Car j’ai lu certains de vos commentaires et je vous cite : « Un sou c’est un sou ». (Visiblement on ne se connaît pas même vous êtes Auvergnate 😉 )

    Faisons donc connaissance : Je suis père de 4 enfants, donc la maternité désolée pour vous mais je sais ce que cela coute.

    « On dirait une frustrée de la maternité! » Voilà des propos qui me choquent. Que savez-vous de la vie des femmes qui n’ont pas eu (comme le sous-entend votre commentaire) des enfants ? Rien visiblement, vu que vous en avez.

    Mais pour en revenir à mon sujet : Sincèrement, et du plus profond de mon cœur je vous souhaite de n’être jamais malade. Sinon, revenez sur le billet et vous verrez que vous aurez une autre perception du problème.

    Je ne vais pas m’étendre sur le sujet de ma santé, mais sachez Chère Marie, que devoir ingurgiter 10 médicaments à VIE par jour cela a des effets secondaires. Diabète et cie (je ne ferais pas la liste sinon il faudrait en plus pour me justifier que je vous poste mes ordonnances et cela n’est pas le sujet)… Et je le répète, car visiblement vous avez mal lu le billet : A VIE !

    Donc, je ne suis pas contre payer 0.50 ct par boite de médicament, si tout le monde est dans le même bain.

    Visiblement, aujourd’hui vous n’avez pas de problème de santé. Et tant mieux pour vous, je vous souhaite que cela dure. Mais le jour ou vous devrez sortir 0.50 ct en 2007, puis pourquoi s’arrêter à cela : 1 € puis 1.50 € ainsi de suite… Car ne rêvez pas, cette participation ne sera jamais revue à la baisse mais plutôt à la hausse (comme d’ailleurs le forfait hospitalier), je vous invite ce jour là à revenir poster sur ce billet et nous en reparlerons.

    Et pourtant, je ne veux parler que de ce que je connais, pas plus tard qu’il y a 1 mois on m’a proposé de m’hospitaliser pour 10 jours pour faire en tout et pour tout 3 examens que je peux faire en dehors de l’hôpital. Pourquoi ai-je refusé ? Tout simplement parce que je trouve scandaleux de vouloir faire payer une hospitalisation à la communauté, plutôt que me m’emmerder (excuse moi le mois Laurent 😉 ) a aller faire
    ces examens au jour et heure de mon choix. Pire, on m’a même proposé de me payer un taxi (240 km à vos frais) pour venir faire un examen. Ce à quoi j’ai répondu : Non merci, je trouverais quelqu’un pour m’accompagner.

    Vous comprendrez donc, que je ne suis pas contre le social, et que tous les frais que peuvent engendrer ma maladie je suis conscient que cela coûte à la société, donc en bon père de famille j’ai le souci de ne pas abuser des possibilités qui me sont offertes.

    Mais vous me permettrez de me révolter quand on me demande de participer aux frais d’une maladie qui est du à la faute d’un chirurgien, ou de mon patron.

    Je suis le premier à demander des médicaments génériques parce que cela coûte moins cher à la société.

    A mon sens une grossesse (surtout aujourd’hui) est un état choisi, cela ne dure que 9 mois et je serais content de participer à concurrence de 1 € par visite. Les médicaments étant non conseillés dans cet état. Et vous me permettrez de me révolter quand j’ai autour de moi des personnes qui touchent le RMI et qui ont les moyens de se payer des vacances dans des pays exotiques , ou quand je lis : « Si je déclare les 1500 €/adsenses par mois que je touche je vais perdre le RMI, ou pas plus tard qu’y hier à une émission TV (complément d’enquête) , vous entendez un « glandu » qui dit : « Oui je touche le RMI mais à côté de cela j’ai une activité qui me rapporte 2 000 €/mois mais que je ne déclare pas ».

    Oui, je suis d’accord pour aider les personnes dans la nécessité. Je suis issu d’une famille nombreuse, dont le père était plus souvent au chômage qu’au travail, dont la mère élevait sa famille nombreuse, et non à l’époque la CMU n’existait pas. Cela n’a pas empêché mes parents de se saigner aux quatre veines pour me payer des études, et me soigner.

    Je ne vise pas dans mon billet les malheureux qui sans la CMU ne pourrait pas se soigner, mais les grassouillets qui profitent du système pour ne rien payer !

    Oui, je suis tout aussi contre 500 000 fonctionnaires qui emmerdent les 25 000 000 de travailleurs de ce pays en ce moment (et même plus aujourd’hui), pour s’accrocher à des primes qui sont aujourd’hui obsolètes.

    Mais ce qui me révolte le plus, c’est que chacun voit son nombril (comme vous d’ailleurs) au lieu de regarder devant soit. Je citerai donc Antoine de St Expéry : « L’amour ce n’est pas se regarder l’un l’autre, c’est regarder ensemble dans la même direction ».

    Si tous les français ne regardaient pas son nombril, mais avait une vision à long terme, je peux vous assurer que la grève depuis quelques jours porterait sur cette satanée réforme : Se soigner doit être un droit, pas un choix ! Se soigner c’est offrir la possibilité à des personnes (encore jeunes) de pouvoir aller travailler, et donc enrichir le pays !

    J’ai pris mon cas personnel pour essayer de faire passer un message. Pas pour que l’on me s’appietois. Non merci, la pitié des autres je m’assoie dessus !

    Alors, Madame l’Auvergnate vous en dites quoi ?

    Ps : Laurent = C’est Geoffey pas Geoffroy ! 😉

  8. Salut Geoffrey

    En fait j’ignorais que Laurent n’était pas l’auteur de ce billet que je n’arrivais pas à comprendre venant de lui. Je vais répondre point par point :
    Non je ne suis pas socialiste, loin de là 😉
    « Un sou est un sou » c’est ce qui se dit ici oui, ça ne veut pas dire que je suis radine.

    Merci de me souhaiter de ne jamais être malade, mais malheureusement je me traine des maladies à la c** depuis toujours. La faute en incombe certainement à ma mère qui n’a pas su être raisonnable pendant sa grossesse. Mais ces maladies ne sont pas mortelles et ne se guérissent pas. Je suis donc moi aussi dans l’obligation de prendre des médicaments à vie (ok, pas 10 par jour comme vous et mes pathologies ne sont pas « graves » juste invalidantes, très pénibles à vivre et défigurantes). Etant donné qu’il n’y a pas de remède pour traiter mon cas, je dois faire appel à « de la médecine de confort », horriblement chère et bien sur non remboursée. Mais bon c’est comme ça et je ne me révolte pas contre ma mère (qui d’ailleurs est décédée l’année dernière du fait de ses excès, en ayant été prise en charge très moyennement par le corps médical), je ne cherche pas de coupable et tente de vivre au mieux, en me regardant le nombril, oui, parce que je viens de passer les 10 dernières années de ma vie à m’occuper de ma mère et ma grand mère en me faisant passer au second plan.

    Après les cas que vous évoquez, les personnes qui arnaquent en touchant le RMI alors qu’elles touchent des revenus à côté, je trouve cela tout simplement révoltant.

    Personnellement je me trouve chanceuse d’habiter en France où les soins de santé restent abordables (quoiqu’on devrait parler des lunettes que mon ainé porte depuis son plus jeune âge, très peu remboursées par la sécu et pourtant ce n’est pas du luxe il me semble que de bien voir) quand je vois ce qui arrive dans d’autres pays (les USA par exemple)

    Sinon des absurdités on en rencontrera toujours, comme le médecin de ma commune qui m’a proposé la dernière fois que je l’ai vu, un médicament pour les pieds alors que je consultais pour un mal de gorge persistant, « au cas-où j’aurais mal aux pieds un jour »… bref, j’ai changé de médecin.

    Enfin, pour en finir, au sujet des femmes enceintes, comme vous le dites ça ne dure que 9 mois mais pendant ces 9 mois nous avons une indemnité inférieur à notre salaire et nous voyons notre carrière pietiner longuement et nous payons assez le fait d’avoir du faire le choix de faire des enfants (je suis sure que vous comprenez où je veux en venir). Si on regarde la différence de salaires entre les hommes et les femmes, rembourser les médicaments d’une femme enceinte intégralement ne me semble pas si injuste que ça. Quant à moi, qui travaille à mon compte, j’ai failli me retrouver sans travail après mon second enfant, alors que j’ai travaillé jusqu’à la veille de mon accouchement… ça laisse des traces dans une carrière une grossesse 😉

    Et si on est d’accord sur au moins un point, c’est la pitié des autres sur laquelle je m’assoie aussi :)

  9. « Personnellement je me trouve chanceuse d’habiter en France où les soins de santé restent abordables (quoiqu’on devrait parler des lunettes que mon ainé porte depuis son plus jeune âge, très peu remboursées par la sécu et pourtant ce n’est pas du luxe il me semble que de bien voir) quand je vois ce qui arrive dans d’autres pays (les USA par exemple) »

    Mais justement alors : Vous ne voyez pas (dans ce cas empruntez les lunettes de votre fils) qu’on y arrive tout droit à ce système, qu’aujourd’hui vous êtes bien contente de n’avoir pas a subir !

    Ne regardez donc pas votre nombril, levez la tête et essayez d’imaginer quel sera l’avenir de vos enfants !

    Vous qui êtes contre les grèves (moi aussi d’ailleurs), qui prenez les enseignants pour des privilégiés et qui vous inquiétez de l’avenir de vos enfants, c’est de cela que je parle bon sang !

    On tente de nous faire passer la pilule en nous disant : « Oui mais c’est pour le bien de la communauté », mais c’est de fausses excuses.

    Du social OUI, mais soyons donc tous égaux. Actuellement c’est le social qui tue le social. Si au lieu d’accepter sous prétexte que c’est un montant minime, on regardait l’avenir, et se penchait sur les inégalités, les fraudes du système vous ne pensez pas que l’on pourrait faire des économies ?

    Mince alors, relisez moi billet : Quand vous avez une personne qui paie ISF et qui a bénéficié du RMI (avec tous les avantages à côtés) pendant 8 ans, vous trouvez cela normal ? (C’est peut être l’arbre qui cache la forêt non ?).

    Une grossesse ça laisse des traces dans une carrière soit : Mais vous avez fait le choix d’avoir un enfant et surtout de travailler en libéral. Donc vous devez l’assumer ! Autant dans la vie on peut être amené a travailler à la mine, autant on est jamais obligé de travailler pour son propre compte.

    Par contre, là ou je vous trouve pas très honnête, c’est que si le billet avait été signé Laurent vous le compreniez pas, voire vous le trouviez « à la limite de la xenophobie », alors que même Andorrant, il a un jugement assez critique du comportements des français et surtout de ce qui se passe en France, mais là vu que pour vous il ne s’agit que de 30 €/mois, vous pensez qu’il n’aurait pas eu raison de le faire. Alors qu’il aurait parlé non pas de son cas personnel qui n’a servi qu’à illustrer les propos, mais de dysfonctionnements dont personne ne parle.

    Encore une fois, ce n’est pas pour le montant, c’est pour le principe ! Et c’est pour ouvrir les yeux aux français. Le 1er janvier 2007 on sera à 0.50 cts d’euro, rendez-vous dans un an : Et on verra combien il vous faudra débourser. Voire à qui on étendra la mesure. Le jour ou on l’étendra aux personnes touchant le RMI vous viendrez pleurer ? ou aux femmes enceintes Là oui.

    Vous travaillez en libéral : Donc vous êtes satisfaite de payer des fortunes en cotisations sociales pour une retraite de misère, mais sachant que ces cotisations servent à enrichir des profiteurs du système.

    C’est bien un mal français de ne se préoccuper que de sa petite personne, et venir râler le jour ou on est touché.

  10. @Geoffrey : Juste encore une petite idée d’économie pour la Sécu : virer tous les chirurgiens alcooliques qui ont eu la main lourde… et en particulier un reconnu que la direction d’un hôpital de campagne a décidé de mettre au placard, sans aucune opération au bloc ni consultation, ni même de garde de nuit tant il est beurré jour et nuit. Pendant ce temps, cet ivrogne touche son copieux salaire…

  11. chirugien alcoolique c’est un pléonasme ! Si tu vires tous les alcoolos qui tiennent un bistouri, il ne va pas rester grand monde dans les cliniques et hopitaux !

  12. Bon à partir de ce jour, avant toute intervention chirurgicale je ferais faire un alcooltest au chirurgien !

    Je viens de recevoir le relevé de la sécu me prouvant qu’ils ont remboursé la pharmacie de ma dernière ordonnance. Et que vois-je ? Ils ont remboursé 0.15 cts d’euros à la pharmacie parce qu’elle a été dans l’obligation de faire une photocopie de mon ordonnance. Là, c’est la première fois que je vois ça ! Faut dire j’ai changé de pharmacie. Mais la je dis : « C’est de la radinerie de la part de la pharmacie ». Dans ce cas les médecins ont qu’à faire pareil : faire payer une participation par ordonnance !

    Vous me direz 0.15 cts c’est une goutte d’eau, mais si on multiplie cette somme par le nombre d’ordonnance renouvelable dans la France entière, et bien à la fin ça fait des sommes. D’autant, que jusqu’à présent cela n’a jamais été le cas.

    Dans la mesure ou j’ai une ordonnance renouvelable, donc je ne peux pas avoir 6 copies de celle-ci. Of course ! Alors la pharmacie est obligé de faire une photocopie. Mais enfin, vous allez pas me dire qu’elle peut pas le prendre dans ces frais non ? La prochaine fois, je ferais la photocopie chez moi.

    D’ici qu’on me demande le remboursement de cette somme y a pas loin !

    Mais si ça se présente : On va m’entendre à la pharmacie ! Mais je vous tiendrais au courant.

    Et moi qui par soucis d’économie est acheté une boite d’antalgiques à mes frais alors que j’aurais pu me la faire prescrire par le médecin et que cela me coûte rien !

  13. T’inquiète ! l’état sait très bien comment il pourrait remedier à tout ça !

    mais cela ne l’interesse pas ; il veut couler le bâteau pour se débarasser du chargement ………
    et zou : plus de sécu !