Logo Adicie.com

Les cheminots grévistes contre Sarkozy : round 2

Par • 14 novembre 2007 • Catégorie: France, Société

Aujourd’hui, la deuxième vague de grève des cheminots continue de défier le président Sarkozy et son gouvernement. La réforme des régimes spéciaux de retraite déchaîne les passions, mais qui va donc remporter le combat social ? Pour aller plus loin, peut-on encore laisser le droit de grève sans encadrement précis ?

Ce sont plus de 500 000 fonctionnaires qui sont concernés par les régimes spéciaux de retraite. Ils représentent une force qui est capable de bloquer le pays comme en 1995. À l’époque, le président Chirac avait été obligé d’abandonner son projet de réforme de la retraite publique.

Aujourd’hui, le problème est différent puisque les événements semblent tourner en faveur du gouvernement. D’abord, les syndicats commencent à se diviser et à s’essouffler, notamment avec la baisse du nombre de grévistes et les indécisions de la CGT. Ensuite, la totalité des parlementaires de Droite pousse en faveur de la réforme qu’ils jugent indispensable. Puis, l’opinion publique se pose nettement contre la grève et pour la réforme. De manière générale, les citoyens souhaitent donner une chance aux promesses du président et ils prennent conscience qu’il faut lui donner les moyens de ses ambitions car il y a urgence devant le désastre économique et social. La position ferme du gouvernement va sans doute faire capituler les syndicats qui sont toujours plus en perte de crédibilité après la mise à jour du scandale lié à la caisse noire du MEDEF destinée à corrompre les syndicalistes.

La grève est un droit fondamental de la démocratie, mais tel qu’il est pratiqué en France, il représente un véritable frein politique et économique. Ce n’est plus possible de prendre en otage les autres citoyens, car si le droit de grève est essentiel, il faut aussi se rappeler que le droit de travailler, de se déplacer, … sont aussi légitimes.

Il faut donc réformer les régimes spéciaux de retraite, dont les droits acquis ne sont pas en phase avec la réalité économique actuelle.
De plus, il faut réformer le droit de grève qui est finalement très peu encadré. Dans le monde, il existe des moyens de faire grève qui ne présente aucun problème social ou économique. Par exemple, les Japonais portent un brassard noir pendant le travail et laissent les représentants syndicaux négocier avec patronat et gouvernement, sans porter atteinte à la liberté d’autrui et pénaliser économiquement le pays tout entier.

18 reponses »

  1. La plupart des fonctionnaires n’en foutent déjà pas lourd (j’ai pleins de fonctionnaires dans ma famille, ce sont eux qui le disent) il me parait normal qu’ils cotisent autant que les autres. Après il faut regarder du côté de la « pénibilité » du travail. Mais je croise de nombreux fonctionnaires sur les forums, ça n’a pas l’air d’être trop pénible pour certains d’entre eux 😉

    Bref, ils me gavent avec leurs droits spéciaux et leurs grèves qui ennuient tout le monde, surtout ceux qui doivent aller travailler

  2. Bon, la prochaine fois avant de répondre à un billet je viendrais d’abord consulter le dernier… Je vois que l’on est sur la même longueur d’onde.

    Comme je le disais sur un autre billet, OUI le droit de grève doit encore et toujours exister. OUI le droit de grève ne doit pas bloquer ceux qui ne sont pas grévistes et qui doivent travailler.

    OUI il est normal que le régime des retraites soient unifié à tous les travailleurs. J’ai d’ailleurs moi même étant fonctionnaire pas trouvé normal au début que l’on demande aux travailleurs du privé de cotiser 40 ans quand dans mon administration on me demandait que 37.5 ans. Et j’ai trouvé cela normal lorsque quelques mois plus tard cela a été aussi imposé dans mon administration.

    Les travaux pénibles il y en a dans tous les domaines. Même le privé. Un ouvrier qui manie le marteau piqueur sur les routes a un travail pénible. C’est pas pour autant qu’il peut partir à la retraite à 50 ans.

    Qu’il y ait des travaux pénibles : Conducteur de train (enfin on est tout de même plus au temps de la bête humaine), je peux le concevoir, mais on peut aussi par exemple dire à ces travailleurs : Ok, vous pourrez conduire pendant 20 ans, et après on vous reclassera dans un autre service (avec formation à l’appui), par exemple comme guichetier, ou dans les services administratifs et vous finirez ainsi votre carrière plus au calme.

    Pour répondre à Marie sur les fonctionnaires qui ont le temps de fréquenter les forums : Il ne faut peut-être pas se fier aux apparences. Ils sont peut-être tout simplement pas en état de travailler. Malades par exemple, alors qu’ils n’auraient qu’une envie : Aller bosser ! Ou alors peut-être travaillent-ils eux aussi dans l’informatique, et fréquenter les forums leur permet de s’informer dans leur domaine….

    Mais finalement, je vois que les indépendants qui se disent des pros du net et qui bossent 12 h/jours on eux aussi le temps de venir distiller leur venin sur les forums.

    Pour en revenir aux cheminots, qui est l’objet du billet, c’est tout de même pas normal qu’un syndicat représentant 30 % des conducteurs a déjà signé un accord, et donc les cheminots syndiqués eux ne sont pas en grève. Tout de même nous n’avons qu’une Société Nationale des Chemins de Fer non ???

    On ne va pas faire deux poids deux mesures ? Ou un accord a déjà été signé et il est applicable à tous, ou il y a pas d’accord.

    La suite au prochain numéro 😉

  3. Arlette : « J’ai d’ailleurs moi même étant fonctionnaire pas trouvé normal au début que l’on demande aux travailleurs du privé de cotiser 40 ans quand dans mon administration on me demandait que 37.5 ans. Et j’ai trouvé cela normal lorsque quelques mois plus tard cela a été aussi imposé dans mon administration. »

    J’ai ressenti un peu la même chose lorsque la CAF a commencé à me verser une « allocation familiale » du fait que j’ai 2 enfants (allocation versée sans plafond de revenu pour toute famille ayant 2 enfants), je n’ai pas trouvé ça normal au regard des familles avec enfant unique mais qui galèrent plus que moi au niveau financier. Si on venait me supprimer cette allocation (que j’encaisse d’ailleurs avec plaisir, un sou est un sou comme on dit ici) je ne me révolterai pas et trouverai ça tout à fait logique. Comme m’a dit mon père quand j’étais plus jeune « tu devrais être fonctionnaire, le système est con et il faut en profiter » et avec le recul je me dis que ce n’était pas si bête. Ma mère a d’ailleurs bénéficié des bons soins de l’administration et a pu grace à cela avoir une fin de vie décente. Je ne mets pas tous les fonctionnaires dans le même panier et tu le fais remarquer toi même, la pénibilité du travail se retrouve aussi bien dans le public que le privé. Et il y a des salariés qui se la coulent encore plus douce que des fonctionnaires.

    Dans mon précédent commentaire je faisais allusion à certaines instits qui viennent pleurer sur mon forum qu’il n’est pas normal qu’on leur demande de faire du soutien gracieusement le samedi matin et qui se plaignent de trop travailler… mais qui oublient très facilement les 2 mois de vacances chaque été (entre autres) et non pas aux fonctionnaires malades qui écument les forums pour donner leurs bons conseils généreusement.

    Quant à moi, j’ai la chance de n’être pas dépendante des grèves des cheminots et autres mais j’imagine que je serai fortement agacée si cela devait perturber ma journée de travail. Oui au service minimum dans ce cas-là. Oui au droit de grève mais non à la prise en otage des citoyens.

  4. Bon c’est pas trop l’objet du débat, mais enfin je suis dans l’obligation de rebondir sur les « enseignants » qui ont le temps d’écumer les forums pour se plaindre de leur conditions.

    1erement si un enseignant prend du temps pour aller sur un forum c’est pendant ces heures de repos. Je vois mal comment il aurait le temps pendant les cours.

    2eme le problème des 2 mois de congès payés, qu’on leur ressert régulièrement est un faux problème. Vu qu’il fut une époque ou les enseignants étaient payés que pendant les mois ou ils travaillaient. Les vacances ils n’avaient pas de salaire. Donc cela était un peu perturbant pour eux. On leur a donc gardé le même salaire annuel et réparti sur 12 mois.

    3eme on parle de pénibilité du travail : Et bien je viens d’entendre dans une émission très intéressante : C’est dans l’air qu’il apparait d’après des études que les enseignants ont une espérance de vie plus courte que les conducteurs de train ! Qu’en conclure ? Que finalement le travail d’enseignant est vraiment usant. Faut dire que supporter des gosses mal éduqués par les parents, qui n’ont aucun respect de l’autorité cela doit effectivement être usant moralement.

    4eme : leur demander de venir encadrer des enfants le samedi gracieusement, c’est comme demander à un ouvrier de venir le samedi matin faire des heures supplémentaires gracieusement ! C’est normal ????

    La suite à demain, puisque la grève est reconduite 😉

  5. 1 – c’est vrai, pendant son temps de repos. Je ne sais comment font certains instits qui squattent mon forum…

    2 – Les enseignants ne savaient donc pas gérer et il fallut leur répartir leur salaire sur 12 mois?? je capte pas trop là :/

    3 – Désolée mais là je ne suis pas du tout d’accord. Je veux bien admettre que dans certains collèges / lycées ou zones sensibles le travail n’est pas de tout repos mais il ne faut pas pousser quand même :) Instit c’est plus qu’un travail, c’est aussi une vocation. Je pense que ça doit être un travail fatigant mais très épanouissant, bien plus que d’aller bosser à la chaine au milieu d’un vacarme infernal…

    4 – J’ai une dent contre l’EN, je ne suis donc pas objective mais je vois ce que fait mon fils à l’école, je ne suis pas étonnée que certains aient besoin de soutien. Puis je crois que c’est basé sur le volontariat cette idée de travail le samedi matin?

    Allez bonne grève, moi aussi je fais la grève mais du coup, je perds des clients 😀

  6. -mondialisation

    -capitalisme

    -performance

    -rentabilité

    … Les cheminots vont peut être prendre le train en route.

    Honnêtement, si on peut les échanger contres des travailleurs polonais, je suis preneur. C’est beau! Plus de cheminots !

    Sinon, ça fait du bien un peu de vélib, pourquoi on s’y mettrait pas tous, on supprime les voitures, et on pédale tous sur paris, plus de voitures, plus de train, plus de bus. Juste un moyen de transport pour ceux qui ont une mobilité réduite. C’est beau! Plus de cheminots !

    Alors que nous sommes peut être à la veille d’une déprime financière, on doit s’encombrer de réac! Oups on doit privatiser.
    C’est beau! Plus de cheminots !

    Mais vous bloquez des gens qui veulent travailler?

    Définition exacte de insouciance et non repects d’autrui:

    « EGOÏSME »

  7. […] Un autre style de conflit social […]

  8. Arnaud K. j’aime bien ta définition finale qui cite l’égoïsme. Tu as sans doute touché le coeur du problème qui affecte toutes ces personnes incapables de se parler ou de s’écouter. C’est triste à constater, mais les responsables (patronant, syndicats, gouvernement) semblent vraiment incompétents dans l’art et la manière d’oeuvrer pour le bien de tous les citoyens français.
    Bien sûr, ce n’est qu’un gâchis de plus parmi tant d’autres, mais à force de générer des petits gâchis, ça commence à faire un énooooooooooorme désastre.

  9. mais vous n’avez rien compris : ils font ça pour nous ! pour que nous ayons nous aussi une retraite après 37,5 annuités et si nous ne l’avons pas, c’est de notre faute : nous ne nous sommes pas mobilisés en temps et en heure…
    Je m’imagine avoir fait ça : tout le monde s’en fou, je ne vois pas quel est notre pouvoir de négociation… et si dans ma boite nous l’avions fait, on se serait retrouvé au chômage rapidement pour cause de faillite. L’état ( nos impôts) n’aurait pas été là pour renflouer nos caisses…comme c’est le cas pour eux.

    Ils oublient un peu vite que la force vive des entreprises se sont les PME, celles justement qu’ils contribuent à étouffer avec leurs mouvements sociaux  » de soutien « … que de prétextes fallacieux !
    Bon, je vous laisse, ParisWeb 2007 oblige …. vive le HTML5 ! ( hmmm…. pas abouti demain on dirait 😉 ), n’empêche : les petits gars qui sont en train de nous pondre ça ne sont pas en grève eux, mais bossent plutôt aux 35h/24 ….

  10. Yep, pas de régime spécial pour le webmaster qui fait 35h en 2 jours et sacrifie sa vie privée, sa santé, etc. pour que fonctionnent ces foutus sites Web…

  11. Lance une grève : Bloque le site de la SNCF :)

  12. Allez une petite fable au cas ou des cheminots liraient ton blog 😉

    Le Cheminot et l’Ouvrier

    Maitre Cheminot, en grève emmerdait,
    Tenait dans ses mains les sorts des Ouvriers.
    Maitre Ouvrier, par cette épreuve affecté,
    Lui tint à peu près ce langage :
    Hé ! Bonjour monsieur du Cheminot, vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
    Sans mentir, si votre combat,
    Se rapporte à votre audace,
    Vous êtes le phénix des hôtes de ces combats.
    A ces mots le Cheminot ne se sent plus de joie
    Et pour montrer sa bonté
    Remonte dans sa machine et reprend le travail.
    L’ouvrier reprend le train, et dit : Mon bon Cheminot,
    Apprenez que votre retraite dépens des sociétés qui travaillent :
    Cette leçon vaut bien un trajet sans doute.
    Le Cheminot, honteux et confus,
    Jura, mais un peu tard, que le blocage n’était pas judicieux.

    Pastiche de : Le Corbeau et le Renard
    http://www.lisons.info/le-Corbeau-et-le-Renard-livre-338.php

  13. Pour ma part, je ne pourrais pas me contraindre à 37.5 annuité, j’aurais un sentiment d’insatisfaction.
    Le travail c’est bon pour la santé!

    Nous sommes dans une logique de pur croissance.

  14. Yep idem, mais nous avons peut-être la chance d’avoir un travail qui nous passionne, contrairement à d’autres qui portent sur eux tout le malheur du monde lorsqu’ils sont au travail.

  15. c’est tout à fait ça, c’est une chance et un privilège d’avoir un boulot qui correspond à sa passion, il ne faut pas l’oublier. Mais des gens dans le privé qui ont un boulot difficile, pas intéressant, fatiguant, mal payé et avec beaucoup de contrainte, tout en étant salarié, ce n’est pas ce qui manque, à commencer par les caissières de super-marché… que ne font-ils la grève régulièrement pour les soutenir et les aider à obtenir de meilleures conditions de travail… !

  16. Il faut être communiste alors, pour que les mouvements sociaux se calment?

    Dans la forme les revendication sont pas explicites, ce qui révèle un profond malaise.

  17. Pour moi leurs revendications sont claires : touches pas à ma retraite, touches pas à mes privilèges. Ce sont eux les réactionnaires maintenant et ils se trouvent à bout d’arguments. D’ailleurs je pense que la CGT l’a compris. On ne va tout de même pas refaire une nuit du 4 août… !

  18. Dans un monde idéal ils auraient raison puisqu’il faudrait que tout le monde gagne plus, cotise moins, travaille moins et moins longtemps, etc.
    Sauf que nous ne sommes pas dans un monde idéal et que c’est plutôt la merde donc tout le monde devrait faire un effort pour la cause commune.