Logo Adicie.com

Foutez la paix au poker en ligne

Par • 6 mai 2008 • Catégorie: Société

Le gros nuage noir rempli de législations hostiles qui plane sur le poker en ligne n’a pas encore disparu. Partout dans le monde, les gouvernements font la chasse aux joueurs de poker en ligne.

Le gros coup de massue qui est tombé sur l’industrie du poker en ligne vient d’une loi votée l’an dernier aux Etats-Unis. Le Unlawful Internet Gambling Enforcement Act (UIGEA) avait sérieusement secoué la liberté des joueurs de poker sur Internet, car d’autres pays, dont la France avaient emboîté le pas des législateurs américains afin d’empêcher les internautes de s’adonner aux plaisirs d’une partie de poker en ligne.

Le poker devient de plus en plus populaire. Il y aurait plus de 500 000 joueurs de poker en France, et ce chiffre ne fait que croître rapidement. C’est même devenu un jeu de société ou un loisir comme un autre. Par contre, au niveau des législateurs, ça freine toujours des deux pieds afin de libérer ce jeu.

Sur le podium des freins posés à la liberté, je range les jeux d’argent en bonne place. C’est absolument scandaleux d’observer comment les législateurs du monde entier profitent d’une image plus ou moins sulfureuse pour faire tout ce qu’il est possible afin d’empêcher les joueurs de s’adonner aux jeux d’argent sur Internet. Périodiquement, je découvre qu’un pays a voté des lois ou décrets afin que ses citoyens ne puissent pas jouer sur les casinos en ligne. C’est généralement assez vicieux comme aux Etats-Unis où les banques ont interdiction d’émettre ou recevoir des paiements en relation avec les casinos en ligne.

Ça me paraît toujours hallucinant quand les libertés sont bafouées de la sorte. Nous sommes majeurs et vaccinés, mais il nous est interdit d’aller jouer aux cartes sur le Web. Par contre, il n’y a pas de frein pour dépenser de l’argent dans les attrapes nigauds de la Française de Jeux. Chacun peut acheter son billet de Loto dans l’espoir d’un gain mirobolant. Pourtant, en termes de probabilités, il faut savoir que la grille du Loto correspond à une roulette de plusieurs hectares (6 ou 8 hectares il me semble, mais je vous laisse faire le calcul). L’espoir de ce gain miraculeux tient la population en haleine, mais pour celui qui connaît un peu les statistiques c’est une véritable arnaque. Finalement, le Loto est une taxe en plus pour ceux qui sont nuls en math.
Pour jouer afin de gagne de l’argent, il faut rester éloigner de tous les jeux qui laissent la belle part à la chance. Dans un casino, il ne faut pas jouer contre la banque, il ne faut pas non plus toucher aux paris sportifs ou au tiercé.
Il est dingue de penser qu’un système comme le Rapido passe pour tout à fait légitime tandis que le poker peine à gagner de la respectabilité. Dans la pensée populaire, le poker reste encore l’arnaque de prédilections des joueurs professionnels pendant la conquête de du Far West. Pour tous ceux qui ne connaissent pas le jeu, il s’agit du moyen le plus sûr de se retrouver ruiné ou peut-être étripé par le gangster qui vous aura prêté de l’argent pour tenter de vous refaire. C’est sûr qu’il est plus dur de se ruiner au Loto plutôt qu’au poker, mais de l’autre côté, il est impossible de s’enrichir grâce au Loto tandis qu’il est parfaitement viable de vivre grâce au poker.
Des pays comme l’Autriche ont carrément pris le problème à l’envers puisque c’est directement le gouvernement qui gère le seul casino en ligne autorisé dans le pays.
Ceci étant, mon propos aujourd’hui n’est pas le blabla législatif, mais plutôt une tentative de légitimer le poker comme un jeu de société comme les autres, mais aussi un moyen tout à fait viable pour gagner de l’argent. En effet, il est tout à fait possible d’en vivre confortablement ou éventuellement de faire fortune et devenir une star du poker …

Bien sûr, je ne suis absolument pas un gourou du poker. Je joue seulement depuis deux ans sur Internet avec la variante à la mode qui est le Texas Hold’em, mais j’affectionne le poker fermé en parties terrestres depuis l’adolescence.
Par contre, je me suis vite instruit, et je crois avoir compris pourquoi le poker est le seul jeu d’argent qui compte autant de joueurs professionnels. Dans l’esprit de la majorité des gens, le poker est toujours attaché à l’image des gangsters qui jouent dans une arrière-salle d’un bar mal famé ou l’image du joueur compulsif qui joue son alliance et sa voiture ou encore l’image du pigeon qui se fait plumer par des pros lors d’une partie dans un casino ou ailleurs.

Avec l’exposition médiatique actuelle pour le poker, tout le monde a déjà vu cette étrange variante du jeu où chaque joueur reçoit 2 cartes privées et partage 5 cartes communes avec les autres joueurs à la table. Il faut former la meilleure combinaison possible en utilisant ses cartes privées et les cartes communes. Cette variante du poker s’appelle le Texas Hold’em. C’est la version No Limit ( sans limites de mise ) qui rend cette variante du poker classique populaire car elle est extrêmement spectaculaire. Dans cette version No Limit, des fortunes peuvent changer de mains en quelques secondes. L’action est rapide et le jeu rassemble les symptômes fondamentaux du capitalisme que nous affectionnons. D’ailleurs, le poker est peut-être l’expression la plus pure du capitalisme puisque pour s’enrichir, il faut dépouiller quelqu’un d’autre.
Le Texas Hold’em est un jeu simple à apprendre. Après quelques minutes d’incertitude pour comprendre les règles, vous pouvez commencer à lancer vos premières mises. Vous entrez alors dans un autre monde. Pour commencer, il s’agit du seul moment où vous pouvez mentir sans peur de réprimande. D’ailleurs, le mensonge est même conseillé pour tenter de dérouter vos adversaires ! Quelle est l’autre situation où le mensonge est encouragé de la sorte ? De nos jours, le poker est devenu très sage, mais il pèse tout de même l’ombre du crime organisé puisque la quasi-totalité des casinos en ligne est hébergée dans des paradis fiscaux. Ainsi, l’amalgame est vite fait pour englober l’industrie avec d’autres systèmes de blanchiment d’argent. De plus, quelques affaires liées au blanchiment d’argent touchent les cercles de jeux parisiens, renforçant l’image mafieuse des jeux d’argent.
Mon avis sur la question est simple puisque je sais que dès qu’il y a un peu d’oseille à récolter, les malversations sont de mise. Les casinos terrestres ou sur Internet ne sont peut-être pas des modèles d’intégrité financière, mais j’affirme que cette industrie n’est pas plus « sale » qu’une autre.
Le problème qui me tracasse plutôt est l’acharnement systématique pour tenter d’interdire aux joueurs de s’adonner à leur hobby sur Internet. Les joueurs ont le droit d’aller dans un casino terrestre puisque l’Etat touche sa part du gâteau, mais puisque les casinos en ligne échappent aux taxes nationales, il vaut mieux prendre une part de notre liberté en interdisant de jouer en ligne.

Argh, je suis reparti à causer de législation tandis que je voulais expliquer pourquoi le poker n’a rien de sulfureux.
Donc, reprenons …

Il est maintenant connu qu’il existe des milliers de joueurs professionnels de poker dans le monde. C’est le jeu d’argent qui compte le plus de personnes générant la totalité de leurs revenus en participant à des parties de poker sur Internet ou en « Live ».
Il réside une part de hasard au poker, mais ce n’est pas le hasard si tellement de joueurs ont décidé de choisir le poker comme moyen de vivre. Ce n’est pas non plus le hasard qui fait que les tables finales des tournois majeurs comportent tellement de visages familiers pour ceux qui suivent le circuit international. La chance peut intervenir sur une main lors d’une partie ou même sur la partie entière, mais pas du tout sur toute une carrière. Les capacités, les méthodes et la stratégie ont beaucoup d’importance que la chance. Par contre, le facteur chance au Loto est drastiquement plus important qu’au poker, mais le grand public pense qu’il est possible de s’enrichir grâce au Loto et de se ruiner à cause du poker.

Il est certain que j’ai encore beaucoup à apprendre avant de pouvoir générer des revenus substantiels et réguliers, mais je crois avoir compris les fondamentaux et surtout comment gagner de l’argent de manière récurrente.
En fait, d’un côté, il y a le spectacle des tournois prestigieux qui se jouent en mode No Limit comme j’ai expliqué précédemment. De l’autre côté, il existe la version Limit où les mises sont fixées à l’avance. C’est en jouant au Texas Hold’em Limit que les joueurs professionnels de poker génèrent 80 % de leurs revenus. Cette vérité est peu connue du grand public et de la majorité des apprentis champions que je croise sur les salles de poker en ligne. Tout le monde joue sur des tournois aux récompenses alléchantes, mais finalement 90 % des joueurs sont perdants parce qu’ils ne prennent pas ce jeu comme un business. Par contre, pour ceux qui prennent le poker au sérieux, c’est en moyenne un retour sur investissement de 20 % qui attend le joueur moyen sachant bouger les jetons convenablement sur le tapis vert. Ce rendement dépasse toute espérance de placement financier conventionnelle, mais la nature humaine fait qu’il est plus facile de confier son argent à un banquier en costume et cravate plutôt qu’à un joueur de poker. Pourtant, je commence à faire confiance en mes capacités, mais je n’ai malheureusement pas encore les fonds suffisants pour rentabiliser mes connaissances. Comme pour tout commerce, il est beaucoup plus facile de démarrer avec une trésorerie, mais il me suffit d’une grosse victoire afin de mettre véritablement la machine en branle.

Bien entendu, le poker doit être une distraction comme une autre, et pas seulement un métier potentiel. Il est toujours plaisant de participer à une partie entre amis où les mises sont minimes. Je passe toujours un bon moment lors d’une partie de poker avec quelques copains, une bonne bouteille de rhum et un cigare de qualité. Par contre, j’ai une autre facette où je prends le poker beaucoup plus au sérieux.
Pour commencer, je m’instruis en permanence. Les moyens de s’éduquer sur le poker sont nombreux et de qualité. L’adage dit que « le poker prend cinq minutes à apprendre, mais toute une vie à maîtriser ». Je dévore toute l’information qui me tombe sous la main, mais surtout je m’entraîne beaucoup.
Tous les jours, je pratique mon poker sur Internet. Les sessions varient en fonction de ma disponibilité, mais il n’est pas rare que j’enchaîne une dizaine d’heures de jeu. Ça peut paraître beaucoup, mais cette discipline est indispensable afin de progresser et bâtir une véritable carrière à long terme. Pour l’instant, je ne joue pas encore des montants substantiels car je ne me sens pas prêt à franchir le palier des requins du tapis vert. Je préfère procéder par étapes en prenant le temps de maîtriser chaque niveau de jeu avant de passer à celui au-dessus où le jeu devient encore un peu plus serré.
Par contre, le poker ne me coûte rien. Comme tout le monde, mes premiers dépôts sont partis en fumée dans les premières heures de jeu, mais depuis j’ai parfaitement redressé la situation. C’est facile de savoir où j’en suis puisqu’un logiciel me permet de garder une trace de toutes mes parties, et d’en tirer des analyses précises. Si je regarde sur le moyen et long terme, ma courbe est magnifiquement ascendante.

Il y a seulement 10 % des joueurs de poker qui gagnent sur le long terme, mais il n’est pas si difficile que ça de faire partie du pourcentage gagnant. Seulement, c’est vrai qu’il faut prendre le poker comme une science plutôt qu’un jeu. Le poker gagnant s’apprend tellement bien que certains activistes veulent même qu’il ne figure plus sur la liste des jeux de hasard.
Encore une fois, la notion de poker gagnant n’est valable que sur le long terme car il est évident que ce n’est pas possible de remporter chaque partie. Il est possible de bâtir un revenu régulier sans risquer sa chemise. Seulement, c’est moins glamour qu’une victoire dans un tournoi ou une partie de cash-game no limit aux mises monstrueuses. Pour gagner au poker, il faut jouer en cash-game en mode limit et dans un certain créneau qui se situe autour de 5 – 10 $. Parmi les autres astuces, il est intéressant de jouer sur plusieurs tables à la fois afin d’augmenter son « winrate » (taux horaire de gains). Il est beaucoup plus laborieux de gagner en Limit puisque les mises sont fixes, mais les pertes sont également moins risquées. En Limit, la chance prend vraiment une place infime pour celui qui maîtrise la stratégie et les méthodes connues. Tout commence avec la sélection des mains de départ. Au poker, vous partez à la guerre avec deux cartes comme armes, donc il vaut mieux s’équiper convenablement. Le choix des mains de départ est l’élément fondamental qui optimise les gains puisque 50 % des pots sont remportés avant le flop (les trois premières cartes communes retournées par le dealer). La difficulté provient du fait que chaque situation est unique, donc la stratégie doit s’adapter au cas particulier. La situation change à chaque main ses cinq tours de mise. Le gros paramètre de différentiel concerne le bouton du dealer qui tourne à chaque main. Ce dealer virtuel possède un avantage indéniable puisqu’il connaît les actions de ses adversaires avant de prendre sa décision.
Une autre chose que je fais systématiquement est d’étudier mes adversaires. Vous pensez que c’est impossible puisque chacun se cache derrière un pseudo et un avatar, mais des sites comme Poker Edge ou SharkScope permettent de dénicher de précieuses informations sur le style des joueurs. C’est un peu comme si on me remettait le CV des autres joueurs lorsque j’entre dans un casino.
Parmi les autres paramètres de sélection, il convient de bien choisir sa table. Pour cela, le lobby des salles de poker affichent des informations pertinentes qui aident au choix, mais c’est encore plus facile avec Poker Edge puisqu’il indique directement où se trouvent les petits poissons qui vont servir de nourriture aux requins.
Je vais stopper là mes petites conseils en vrac, car ce n’est pas sérieux de distiller une poignée d’éléments stratégiques sans aller plus loin. En tout cas, vous pourrez trouver plus d’informations sur mes sites Partie de Poker et La Furie du Poker (encore en travaux pour ce dernier). Parmi les sites que je recommande, figurent ceux de mon pote NONAME : Skull Poker, pour bien débuter au Poker en ligne. Axel Poker, toutes les variantes des règles du Poker. Une sélection de tables de Poker en ligne par NONAME.

Cependant, je suppose que le poker n’est pas fait pour tout le monde. Il est nécessaire d’avoir un caractère singulier puisqu’il faut posséder une grande patience, un énorme courage et certaines capacités. La patience est importante puisqu’il faut être capable de se coucher pendant ½ heure, 1 heure, même parfois heures avant de jouer une main. Encore une fois, la sélection des mains de départ est primordiale donc si la main ne convient pas, il faut se coucher et attendre patiemment que de bonnes armes arrivent. Le courage est essentiel puisque au Texas Hold’em No Limit, vous devez être prêt à envoyer tous vos jetons sur une simple conviction. En tournoi, c’est encore plus flagrant au fur et à mesure qu’on avance vers la table finale. Comme disent les champions : « pour gagner, il faut être prêt à mourir ». Quant aux capacités, c’est la base de toute réussite. Sans maîtriser le jeu, les chances de gains sont quasi nulles.
La beauté du Texas Hold’em en version Limit est que les capacités sont mises en avant puisque la patience n’a plus mise car il faut jouer beaucoup de coups. C’est la même chose pour le courage car celui qui maîtrise son poker saura s’arrêter un soir où ça tourne mal, mais il n’y laissera certainement tout son argent.

Avant d’être joueur régulier, j’ai commencé par éditer des sites Internet sur le sujet. J’ai commencé en 2006, en partenariat avec deux amis. En quelques mois, les revenus ont explosé, mais la législation française est passée par là, et les revenus ont chuté de 85 % du jour au lendemain. Aujourd’hui, je développe quelques sites pour mon propre compte, dont le dernier en date est une communauté francophone pour les joueurs de poker. Le concept flirte avec le succès des réseaux sociaux type MySpace ou Facebook, mais je parie sur une tendance à la verticalité du secteur. En d’autres termes, les réseaux sociaux vont devenir beaucoup plus spécialisés et thématiques qu’aujourd’hui. Poker Social ne sera jamais directement rentable puisque tout est gratuit, mais je monte un autre type de modèle économique que celui qui concerne de prendre un pourcentage sur l’inscription ou les dépôts du joueur.
Le poker en ligne est clairement un bon filon, même si le futur ne peut pas être envisagé à long terme. Sur cette thématique, je fais face à trois problèmes :

  • Je suis payé en dollars, et je n’ai pas besoin d’épiloguer afin d’expliquer que cette monnaie est un vrai désastre.
  • La concurrence est féroce sur le domaine. C’est la guerre dans les résultats de recherche des moteurs, et de Google en particulier. D’ailleurs, ce dernier ne facilite pas la tâche car pour le moteur de recherche Google, les jeux d’argent font partie des thématiques sulfureuses comme le porno ou la vente de Viagra.
    Pour être visible sur Google avec un site de poker ou casino, il être dans les bonnes grâces de son algorithme, mais c’est loin d’être une partie de plaisir. Ainsi, Google pense comme tout le monde que le poker est une thématique « sale » dont les sites sont surveillés et assujettis à des pénalités bien plus facilement que pour toute autre thématique.
  • Le dernier souci concerne cette satanée législation qui se pose comme différente et mouvante pour chaque pays. Il est rageant de perdre 85 % de son Chiffre d’Affaires sous prétexte qu’il ne faut pas toucher au monopole infecte de la Française des Jeux.

Finalement, je trouve que le poker n’est pas plus hasardeux que le référencement de site Internet. Je sens même que je maîtrise plus d’éléments quand je joue au poker plutôt que lorsque je lance mes pages Web à l’assaut des résultats de recherche Google (voir mon profil pour ceux qui n’ont pas suivi pourquoi je parle référencement Web). Lorsque je perds au poker, c’est plutôt lié au mental ou au manque d’expérience qu’à la malchance. De l’autre côté, pour gagner ma vie, je dois batailler avec un algorithme opaque qui appartient à un moteur de recherche dominant et comble du malheur qui est côté en bourse. Je ne sais pas si mon métier est plus précaire que ma passion, mais je commence à me poser de sérieuses questions. Pour l’instant, je suis loin d’être assez doué pour gagner ma vie au poker, mais je vais m’acharner car je sens que je peux dégager un revenu substantiel et récurrent. J’ai réussi à vivre de ma passion qui est Internet, mais le poker commence vraiment à me passionner de plus en plus, donc je vais tenter le challenge de vivre de mes deux passions.

C’est évident qu’il faut avoir les pieds sur terre afin d’entreprendre une carrière de joueur de poker. C’est sûr que la vaste majorité des joueurs sont des perdants, mais j’ai déjà dit que le poker était une parfaite expression du capitalisme. Dans tous les formats capitalistes, il y a seulement 1 % de gagnants, et le poker transcende cette règle puisqu’il y a 10 % de gagnants.
Ne vous inquiétez pas, si jamais je gagne un gros tournoi, Adicie sera le premier endroit où j’annoncerai ma victoire. En attendant, j’ai beaucoup d’instruction à suivre et de parties à jouer, donc je retourne à mon tournoi de poker plutôt que me disperser en jouant et bloguant en même temps.

14 reponses »

  1. @Laurent

    D’ailleurs, le poker est peut-être l’expression la plus pure du capitalisme puisque pour s’enrichir, il faut dépouiller quelqu’un d’autre.

    Je pense que l’expression la plus pure est la bourse, mais pour le reste le résultat est le même.

    A la bourse comme au Poker ce que tu gagnes tu le prends à un autre, qui n’aura de cesse que de te le reprendre !

    L’argent du jeu comme celui de la bourse est très volatile, on peut faire fortune en jouant en Bourse, au poker je suis moins sûr !

  2. J’ai pas mal boursicoté quand je vivais aux USA, et que mes potes de Wall Street me filaient des bons tuyaux. Maintenant, je joue au poker et je peux tout à fait affirmer que le système est similaire.
    Dans les deux cas, c’est mieux de partir avec un Bankroll (trésorerie en langage poker) suffisant, mais le poker propose des opportunités de réussir qui ne sont pas possibles avec la Bourse. Par exemple, le vainqueur des World Series Of Poker 2003 qui a empoché jesaispluscombien de millions de dollars s’était qualifié sur Internet en payant 40$.

  3. Superbe analogie entre la politique de Sarkozy et le poker http://www.pokersocial.org/viewMusic.php?fileID=6

  4. Article très intéressant sur un domaine que j’affectionne, bien que je préfère depuis peu jouer en live.

    Au niveau de la législation ne va t elle pas évoluer avec l’autorisation des paris en ligne l’année prochaine?

    En tout cas bon courage pour les projets (pokersocial) et si jamais une participation au WPT se profile, j’espère qu’on aura droit à un retour 😉

    Ah oui, dernière petite chose, pourquoi ne pas se lancer dans l’aventure offshore pour éviter de perdre autant …?

  5. Salut Morgan,

    Ben je suis déjà offshore depuis 2004 😉
    Parfois, je parle toujours en tant que Français, mais c’est vrai que je ne suis pas personnellement concerné par la législation.
    Je suis strictement un joueur de poker, donc l’ouverture des paris sportifs ne me concernent pas, mais c’est déjà une bonne nouvelle de savoir qu’un monopoly tombe. Cela étant, la Française des Jeux n’est pas dupe car leur truc de paris sur le foot ne tient pas la route à côté des sites de paris en ligne, donc c’est aussi profitable pour eux de se sortir de la législation actuelle.

    Les parties de poker en live sont sympas, mais c’est délicat de jouer de grosses sommes entres amis et j’habite trop loin d’un casino pour m’y consacrer régulièrement.
    Quoi que si un jour mon budget le permet, je ne cracherai pas sur une petite saison de tournois.

    Au plaisir de te croiser sur une table. Ça changera de nos forums habituels 😀

  6. Re!

    Tu es pleinement offshore? ou juste ta société?

    En tout cas voir que l’UE fait pression sur la France pour qu’enfin on puisse jouer tranquille (enfin parier mais c’est déjà un début!) ça fait plaisir!

    Pour ce qui est des parties de poker live, 2 types pour moi, entre potes, entre 5 et 40€ la cave (enfin, en fait c’est plutot du 10 +rebuy, donc ça monte à 40 😛 ) soit en Cercle de jeux, bien que celui où je jouais est fermé…

    Mais j’ai appris que depuis peu on pouvait jouer en casino (ce midi à la tv 😉 ) donc pourquoi pas, bien que comme toi, je suis un peu loin ou alors je ne les ai pas trouvé…

    Sur ce, bonne soirée et quand tu veux on se retrouve autour d’une table 😉 (si tu montes sur Paris…)

  7. Je suis physiquement parti de France pour l’Andorre et ma société a suivi.

    Ma venue à Paris est pour bientôt puisque je dois aller visiter ma famille, donc je te contacterai pour aller faire un tour dans un Cercle.

  8. No prob, quand tu veux! Tu me contactes par forum, facebook, mail, tel…. 😉

    Vais me délocaliser aussi d’ici 4-5 ans, à l fin de mes études :)

  9. Tout a fait d’ accord avec vous, j’ ai la sale impression qu’ il faut toujours des coupables pour tout, meme s’ il n’ y a une fois de plus aucune coherence dans la politique francaise a l’ egard des casinos, et du Poker que j’ affectionne aussi tout particulierement.

    Etant joueur de Texas Hold’em en live, et plus recemment de “ Poker chinois “ ( je reside a Nanjing, Chine donc faut les trouver les joueurs de Hold’em ), cette repression intempestive et diabolisation du jeu est tout bonnement inacceptable, et l’ abreuvoir a prejuge qu’ est l’ Etat et le cinquiement pouvoir font injustement pression sur le jeu.

    Etant adulte et en pleine possession de mes moyens, je suis assez responsable pour savoir ou commence le jeu et quelles sont mes limites, mais visiblement, ce genre de mesures liberticides, une fois de plus engagee par les US et bebetement suivie par le reste de l’ occident, compromet la capacite de l’ adulte en tant qu’ homme responsable.

    Bon Dieu apres “ Fumer tue “ on a le droit a “ Jouer nuit gravement a la sante “, mais quel sera le suivant ?!

    Je vous laisse deux petites videos de reference :

    http://www.youtube.com/watch?v=ZLi-HQhie70

    et la deuxieme simplement edifiante

    http://www.youtube.com/watch?v=RX1tRSBAXXw

  10. Excellente tes vidéos 😀

    Viens créer un profil sur mon Réseau Social Poker. Il y a encore peu de membres car je n’ai pas commencé la promotion du site (encore pleins de bugs à réparer), mais il faudra qu’on se fasse une petite partie. J’ai installé des salles des poker gratuit dans ce but.

  11. Hop la c’ est fait ^^ enfin je te garantis pas une presence acidue … j’ ai internet quasiment qu’ au taf, et a l’ appart de ma copine donc c’ est un peu la mort. a ce niveau la …..
    En tout cas content de voir que tu as apprecie les Grolands ^^

  12. […] le jeu si vous êtes d’accord avec le billet de Laurent Bourrelly Foutez la paix au Poker : Attention vous êtes en voix d’addiction […]

  13. Beaucoup de chose ont changé depuis 2008. la France n’a pu contenir le vilain Poker hors de ses frontières. De toute manière, très peu de personnes ne respectaient la législation française et jouait quand même au poker sur des sites internationaux. Bref depuis 2010 le poker est autorisé en France à condition de payer une franchise, bien sûr il faut bien que la française récupère une partie du business. Mais c’est soit disant pour contrôler le marché et protéger les pauvres joueurs qui ne se maîtrise pas, mon oeil.

  14. Dommage que le poker soit truqué en ligne, j’aimais ça pourtant! Eh oui les algorithmes (programmes de distributeurs de cartes) sont pas du tout alléatoirs c’est triste! La mafia est partout! D’ailleurs à ce sujet! c’est l’omerta complet! Les messages dénonciateurs qui ne passent pas sur les forums pokers et autres! Les animateurs qui sont là pour nous dire, venez c’est pas truqué! etc etc!!! Il faut juste l’avoir vécu un moment (le jeu en ligne) et avoir un quotient intellectuel juste au dessus de la température ambiante pour l’avoir ressenti et compris!!! Ne jouez qu’en live est mon seul conseil que j’aurai à faire ici!!