Logo Adicie.com

L’humanitaire à la petite semaine

Par • 30 avril 2008 • Catégorie: Société

Toutes les semaines, nous sommes exposés à une nouvelle cause humanitaire qui prend le devant de la scène. Après la Birmanie, c’est le Darfour, puis c’est au tour du Tibet, et bientôt nous aurons une nouvelle cause à embrasser de bon cœur. Sans compter avec les causes « éternelles » comme l’écologie ou la pauvreté dans le monde. Alors, quoi ou qui défendre au milieu de tout ça ?

donate nowC’est dans la nature humaine de prendre la défense d’une cause humanitaire. Le fait de militer d’une manière ou d’une autre pour une noble cause permet de se dédouaner de nos pêchés. Je peux être le pire des salauds dans la vie, mais le chèque que je fais à la Croix Rouge va me faire pardonner auprès des autorités divines. Ce concept est encore plus viable dans un modèle capitaliste ultra-libéral où il est obligatoire de dépouiller autrui afin de s’enrichir. Par exemple, aux Etats-Unis, il est coutumier de rétribuer à la communauté une partie des fortunes générées. Les plus grands entrepreneurs américains sont des loups aux dents acérées qui vont écrabouiller tous ceux qu’ils peuvent, mais par contre ils sont des anges aux yeux de la communauté puisqu’ils « donnent » des millions de dollars aux œuvres de charité.

J’ai été pris à plusieurs reprises dans le tourbillon contestataire sur Adicie. J’ai posté plusieurs fois pour militer à propos de la Birmanie, et je me suis également fendu d’un billet sur les Jeux Olympiques de Pékin. Au moment où j’ai rédigé les billets, je me sentais épris d’une volonté de dénoncer l’injustice, de participer à un élan humanitaire envers une cause qui me semble juste.

Sauf que mon implication va plutôt me faire du bien en soulageant ma conscience plutôt qu’en aidant véritablement les malheureux dont j’ai pris la défense. Qu’est ce que le prisonnier politique en Chine peut bien avoir à faire de mon billet sur le boycott des Jeux Olympiques de Pékin ?
Les récents événements concernant les Jeux Olympiques de Pékin et la défense du Tibet m’ont mis en état d’overdose par rapport au caritatif à la petite semaine. Ça commence à me fatiguer d’observer la blogosphère qui rebondit au moindre pet foireux volant dans un coin de la planète ou du Web.
Nous autres blogueurs, plus ou moins influents, sommes toujours prêts à enfiler le costume du défenseur de la cause à la mode cette semaine.
Par contre, à part la rédaction d’un billet ou l’émission d’un chèque, je voudrais bien savoir ce que la vaste majorité d’entre nous fait concrètement pour défendre une cause ? Ah oui, il y a les supers courageux qui descendent dans la rue pour manifester leur mécontentement, mais qui est allé au Darfour, en Birmanie ou même en Chine pour revendiquer ?

Autour de moi, je connais une multitude de blogueurs qui sont prêts à manifester via leur site Web, je dénombre un grand nombre de connaissances au compte en banque suffisamment rempli pour rédiger un gros chèque à l’ordre de l’association caritative de leur choix, mais je connais seulement deux personnes qui se bougent véritablement pour leur cause de prédiléction. Il s’agit de Patrick et Nathalie, dont l’action est expliquée sur leur site Randy Explorer . Les habitués d’Adicie connaissent Nathalie puisqu’elle a écrit un article, mais elle participe aussi régulièrement dans les commentaires. Au travers de la Fondation Randy Explorer, Patrick et Nathalie font découvrir la nature aux enfants défavorisés. Pris d’un coup de cœur pour le Costa Rica, c’est naturellement vers les enfants défavorisés du pays que s’est tournée la première action de la fondation, mais les actions futures seront tournées vers d’autres destinations.

Voilà ce que j’appelle faire du caritatif. Il faut du courage pour aller au bout de ses convictions, en partant dans une aventure humaine qui va coûter de l’argent, prendre du temps et de l’énergie. Le seul retour sera les sourires des enfants qui vont découvrir une nature qu’ils ne connaissent pas. J’ai beau faire le tour de ma vie entière et je ne me rappelle pas avoir rencontré des gens aussi courageux et altruistes que Patrick et Nathalie. J’en connais qui vont donner du temps à Emmaüs, la Croix Rouge ou les Restos du Cœur, mais je n’en connais pas qui vont s’engouffrer avec autant de passion dans une cause qu’ils ont mis en place de A à Z, avec leurs propres moyens. La Fondation Randy Explorer est tenue à bout de bras et de porte-monnaie par le courageux couple. J’avais promis d’aider à rendre le site plus visible, mais j’ai malheureusement mon lot de problèmes sur le dos, m’empêchant d’avancer aussi vite que je le voudrais. Cela étant, la route est longue pour Randy Explorer, et je vais tenir ma promesse d’apporter à Randy Explorer la visibilité qu’il mérite.

Finalement, ce billet d’humeur vient vraiment de ma colère interne d’avoir parlé de la Birmanie, du Darfour et du Tibet avant de parler de Randy Explorer. Je suis tombé dans le piège de supporter les causes à la mode plutôt que de choisir quelque chose sur lequel je pourrais vraiment impacter. En supportant Randy Explorer, je sais que mon action ira directement aider les enfants plutôt que faire tourner une machine caritative qui n’est finalement que businesss comme Geoffrey en avait déjà parlé sur ce blog.
J’encourage chacun de choisir une cause à sa mesure plutôt que d’aller supporter ces œuvres caritatives qui tiennent plus de la machine marketing qu’autre chose. Le tapage médiatique autour du Tibet et la façon dont la contestation s’est mise en forme a fini de ma dégoûter à propos des causes caritatives à la mode. Désormais, je vais vraiment réfléchir à deux fois avant de rédiger un billet contestataire à propos d’une injustice mondiale. Je n’ai pas le courage ou les moyens de créer ma propre œuvre humanitaire comme l’ont fait Patrick et Nathalie, mais c’est certainement un exemple que je garde dans le coin de ma tête pour un jour prochain où j’aurais les moyens de créer un projet d’envergure qui sera moins hypocrite que jouer au militant à deux sous.

5 reponses »

  1. Si ma modeste contribution via un lien sur mon site peut apporter un petit plus de visibilité à la cause de Nathalie et Patrick, alors je m’y met demain… 😉 .

  2. @Laurent

    Je comprends ton découragement et j’y souscrit sans réserve.

    Je suis très sceptique quant aux associations dites humanitaires qui cachent parfois de grandes surprises.

    J’ai eu l’occasion de rencontrer en Afrique toutes sortes d’Associations, françaises et étrangères, je dois être franc, j’ai toujours été déçu, pourquoi ? c’est très simple, dans 99% des cas elles exploitent des jeunes crédules qui croient agir pour le bien des populations, femmes, enfants, écoles, villages, santé, etc etc.
    Les responsables de ces associations récoltent des fonds pour leurs actions, mais une très faible partie sert vraiment les objectifs annoncés, une large part est utilisé pour financer leur train de vie, villas, 4X4, réceptions, voyages,etc..

    Certaines associations qui ont reçus beaucoup de biens et matériels le revendent localement, l’assos devient alors un business pour des locaux sans scrupule.

    Je suis rentré écoeuré et je n’y crois plus !

  3. Le plus important reste effectivement comment on se comporte dans la vie de tous les jours. Ensuite à nous de rester vigilant comme sur le Tibet par exemple: Parler du Tibet pourquoi pas, si on évoque plusieurs points de vue et pas seulement un seul. Si on essaye de comprendre sans rester dans l’ignorance et le superflus. Si c’est pour dire les mêmes inepties que les autres, effectivement mieux vaut se taire.

    Un exemple : cela fait des années que je m’intéresse à la Birmanie et c’est vrai que subitement, réaliser que d’autres personnes se mettent à en parler également pendant quelques temps parce que c’est un sujet à la mode, c’est très agaçant. Mais bon la Birmanie est passée de mode et aujourd’hui ces personnes sont passées à autre chose. mais les médias font la même chose finalement.
    A nous de rester vigilant et de ne pas choisir nos causes en fonction de la mode mais de nos connaissances, de nos intérêt , de notre vie et faire en sorte que notre vie ne soit jamais en contradiction avec nos idées.
    Parler de quelque chose que l’on connaît très bien ce n’est pas une perte de temps.
    On ne peut pas généraliser mais en ce qui concerne le Tibet j’ai eu la même réaction que toi, d’autant plus que personne ne parle de GAZA ( ce n’est qu’un exemple) pendant ce temps là…

  4. Je ne m’attendais pas à autant d’éloges de ta part Laurent.
    Je te remercie très chaleureusement, c’est un joli brin de muguet que tu nous offres là !!!

    Il faut continuer d’avancer envers et contre tous lorsque l’on a des convictions, et ce n’est pas toujours facile !!!
    Nous avons tous des tracas ou des petits bonheurs quotidiens qui nous empêchent de nous ouvrir aux autres et je me désole chaque jour de voir qu’il n’y a que les « bonnes intentions » qui comptent.
    Les enfants nous tiennent particulièrement à coeur à Patrick et à moi, ce sont les adultes de demain , et, si cela va sans dire, c’est mieux en le disant…
    Tout le reste en découle !

    Nous sommes en train de monter le projet de la Fondation pour 2008 et 2009 avec , et si tout se passe bien, nous devrions commencer au mois de Juillet, alors rendez-vous sur le site !

    Et merci Arlette !

  5. […] un mail qui me conseillait de regarder une vidéo… C’est Nathalie de Randy Explorer (voir mon précédent billet) qui me transmet un mail incitant à prendre vingt minutes pour visionner un montage qualifié d’ […]