Logo Adicie.com

La banderole de la honte

Par • 10 avril 2008 • Catégorie: Sport

Vous avez tous vu la banderole déployée dans la tribune du stade lors du match PSG/Lens. Je n’en rappellerais pas le contenu, car ce serait faire encore une fois faire de la publicité pour des crétins.

non au racisme

Je n’ai pas compris que Nicolas Sarkozy, lui qui généralement ne manque pas une occasion pour nous faire part de sa colère, n’ai pas eu de réaction plus sévères. Se limiter a envoyer les forces de l’ordre pour retirer le bandeau, je trouve cela un peu « lacsiste ». Sur le coup, il aurait pu donner l’ordre d’arrêter les supporters qui tenaient cette banderole, et les faire expulser sur le champ. Parce qu’aller chercher après coup l’adn sur le tissus : C’est vraiment du n’importe quoi ! Et les caméras elles servent à quoi ? Il aurait été à mon sens facile de suspendre le match de foot le temps pour les policiers de faire évacuer les supporters indélicats.Mais ce qui m’amène a faire ce billet, et que je n’arrive pas à trouver une explication rationnelle à mon interrogation. Pourquoi cela se passe-t-il que dans les matchs de football ? Au départ je pensais qu’il n’existait pas de club de supporters pour les équipes de rugby. Mais après recherche, j’en ai trouvé. Donc, j’élimine cette piste. Pourtant le rugby n’est pas un sport de « jeunes filles ». Au contraire, on pourrait s’attendre à des manifestations plus houleuses. Il n’en ai rien. Cela s’explique peut-être du fait que dans ce sport il existe une règle d’or. On respecte les décisions de l’arbitre. Donc, on respecte son voisin. Mais surtout, gagnant ou perdant on se retrouve tous pour la troisième mi-temps ! Je n’ai pas connaissance de manifestation de violence dans des sports comme : Le hand-ball, le volley-ball, Le tennis, la formule 1, la natation, l’athlétisme… etc…

J’ai cherché sports dans un panel de plusieurs sports, et je n’ai pas trouvé de manifestation aussi violentes de la part des supporters.

Alors, pourquoi le football est-il un sport catalyseur des groupuscules racistes ? Il doit bien y avoir une raison (qui m’échappe) qui explique ce phénomène. Il suffit d’un fruit pourri dans une corbeille, pour que tous les fruits soient contaminés. Mais quand on regarde le nombre de supporters dans le Stade de France (80 000), on ne peut que constater qu’il s’agit d’une « petite minorité » qui fait parler d’elle. Disons 100 personnes au maximum contre 80 000 cela ne fait que 0.125 %… Et à cause de ce groupuscule, on va encore une fois sortir l’artillerie lourde et punir l’ensemble des aficionados. En effet, on parle de dissolution de toutes les associations de supporter, de pénaliser le PSG. Le Paris St Germain ne peut pas être tenu responsable de ses supporters. Ils n’ont jamais encouragé de telles pratiques. Non, je ne suis pas d’accord. Les responsables sont facilement identifiables. Donc punissons sévèrement ces spectateurs et c’est tout.

Que la haine s’exprime ça je peux le comprendre. Il y aura toujours des cons sur la terre. Et, faire un coup d’éclat, faire parler de soi c’est tellement gratifiant. D’ailleurs, les médias sont rentrés dans le jeu de ces abrutis en diffusant et re-diffusant les images de cet incident. Donc, au lieu de quelques minutes de gloire, ils doivent se féliciter de cette audience. Parce que ce n’est pas en disant : « Regardez ce qu’ils ont fait » que cela va les dissuader de recommencer. Au contraire, cela ne va que les encourager a recommencer. Actuellement ils se félicitent que les images de leur exploit sont passées sur toutes les chaines.

Mais cela ne répond toujours pas à mon interrogation : Pourquoi le foot-ball ? Une piste peut-être : La médiatisation du football. C’est le sport qui est le plus pratiqué en France. C’est le sort qui est le plus retransmis à la télévision. Par conséquence tous les faits et gestes du public à une portée beaucoup plus grande quand ils se manifestents lors de matchs importants. Parce que s’il s’agit du match : Trifouilli les oies contre Bécon-les-Bruyères l’audience reste locale. A contrario dès qu’un spectateur pètera à Pékin lors des Jeux Olympiques toute la planète le saura :( . Le football serait donc victime de sa popularité ?

Ce qui est frappant c’est que les manifestations sont à caractère raciste alors que les équipes de joueurs sont un exemple d’intégration de tous les peuples. Mais c’est aussi peut-être une focale justement pour les cinglés qui veulent faire passer leur message.

Alors si vous avez une autre idée qui peut expliquer : « Pourquoi le foot-ball » je serais heureux de vous lire. Car j’ai beau titiller mes neurones, je n’arrive pas à trouver d’explications rationnelles. :(

40 reponses »

  1. C’est vrai que personne n’arrive à remonter aux origines de la violence et du racisme dans les stades de foot. Chacun propose des mesures répressives et peut dater le début du hooliganisme, mais je n’ai rien lu au point de vue sociologique qui puisse expliquer la focalisation des crétins sur le football.
    Pour comparer avec le sport que je connais le mieux, c’est-à-dire le rugby, c’est évident qu’il n’y a pas plus de supporters intelligents et tolérants au rugby plutôt qu’au foot.
    Par contre, la tolérance commence sur le terrain par le comportement des joueurs qui ne se font pas de cadeaux, mais se respectent. La violence peut apparaître comme plus présente sur un terrain de rugby, mais elle n’est finalement pas le plus violente psychologiquement parlant. On se file des coups et pas toujours « dans les règles », mais par contre le simulacre n’est pas courant et le respect de l’arbitre est essentiel. Au foot, je trouve que le simulacre est habituel et l’arbitre n’est pas respecté le moins du monde. Ce sont deux petits paramètres, mais ils comptent.
    Bien sûr, je me rappelle de tribunes carrément hostiles dans des stades comme Toulon ou Perpignan, mais rien à voir avec la violence des supporters au foot. Les cons sont présents au rugby comme au foot, mais la tradition semble généraliser la connerie au foot tandis qu’elle reste anecdotique au rugby.
    Sinon, je suis tombé sur cet article http://afsrt31.u-paris10.fr/article.php3?id_article=73 mais ça n’explique toujours pas pourquoi le foot en particulier.

  2. Mais oui, Laurent tu as raison. Et depuis que je me triture les neurones je fais le tour des sports. J’en ai trouvé un plus hard que le rugby : La boxe ! Pourtant on pourrait s’imaginer que cela puisse être un vecteur de violence. Et bien non ! à ma connaissance. :(

    Ma seule hypothèse c’est le relais médiatique, vu que j’ai entendu que c’est le sport le plus pratiqué par les français. Et effectivement pendant la saison du football, on a droit presque tous les jours à la retransmission d’un match.

    Sur le plan sociologique j’ai cherché moi aussi de ce côté là mais j’ai pas trouvé la réponse à ma question :(

    Je compte sur les supportes du PSG qui lisent Adicie pour m’éclairer :)

  3. Pour revenir sur la réaction du président sa ne m’étonne pas du tout : pourquoi punir les gens qui ont les mêmes idées que notre président. Il faut pas oublier que sarkozy s’est fait élir en prenant une partie de l’électorat de Lepen, il va quand même taper sur ses tous nouveaux fans.

  4. Aller faire arrêter ces « supporters » d’un geste n’est-il pas le comportement qu’aurait adopté un dictateur ?
    Et en toute hypothèse, si Sarkozy avait procédé de la sorte, d’aucuns l’auraient prétendu…

  5. « Arrêter » c’est dans le sens « les faire sortir du stade »… Pas les mettre en cabane pour quelques jours. Bref, faire cesser le trouble au lieu de regarder passivement les forces de l’ordre simplement enlever la bannière. 😉

    Ou alors il aurait pu dire : « Cassez vous pauvres cons » ! (Ok, là on aurait pu dire qu’il se répète).

    On a arrêté des matchs de foot pour bien moins que cela. Equipe. Pour quelques pétards on a arrêté le match à deux reprises.

    Attention, Leo, je n’ai volontairement pas cité Le Pen dans mon billet, car il y a tout autant de racistes à gauche, droite et au milieu qu’au front National. C’est généralement des personnes qui vont dire : « Je suis pas raciste, j’ai un copain noir (jaune ou beurk) :) . Le racisme n’a pas à mes yeux de parti politique, c’est plus général que cela.

    Mais cela ne répond toujours pas à ma question ! Pourquoi le football ? :)

  6. Je vais peut-être vous choquer mais tant pis j’y vais je vous pose une question qui reprend une partie d’un sketch d’un Africain humoriste du JAMEL COMEDY CLUB Thomas qui dit :

    « Ne trouvez-vous pas que l’équipe de France ressemble de plus en plus à l’équipe du ZIMBABWE ? »

    Je crois qu’un certain nombre se supporter aimerait voir une équipe plus représentative de la FRANCE.

  7. @ Robert : ce n’est pas le débat ! Nous parlons des supporters, donc que viennent faire les couleurs des joueurs dans cette discussion ?

  8. @Laurent
    ce n’est pas le débat ! Nous parlons des supporters, donc que viennent faire les couleurs des joueurs dans cette discussion ?

    Ce qui est frappant c’est que les manifestations sont à caractère raciste alors que les équipes de joueurs sont un exemple d’intégration de tous les peuples.

    C’est précisément ce que certains supporters n’acceptent pas !
    Des équipes de Foot très colorées !

    Ce phénomène n’est pas exclusivement Français.

  9. Oui, et il y a encore plus de supporters qui, précisément, n’acceptent pas les supporters racistes. Ce phénomène n’est pas non plus exclusivement français.

  10. @Médor
    Pour aller encore un peu plus loin j’ajouterai qu’il y a les supporters qui ne manifestent pas bruyamment mais qui approuvent en silence.

  11. Le meilleur exemple aujourd’hui d’intégration est donné par le gouvernement. Nous y trouvons des personnalités issues de l’immigration passée et récente, en proportion représentative.

    Ce qui choque pour le football c’est une vision d’intégration inversée, les joueurs issus de l’immigration sont plus nombreux que les « nationaux ».

    Un ami me disait récemment sur le sujet en parlant de l’équipe de France, qu’elle représentait plus l’équipe des ex Colonies que celle de France.

    Il est regrettable que des supporters se servent de cela pour manifester leurs sentiments racistes, mais n’est-il pas aussi anormal de les provoquer.
    Beaucoup de supporter qui ne sont pas racistes regrettent que
    les grandes équipes ne représentent plus l’ identité de leurs villes.

  12. Heu … à mon avis, les sélectionneurs ne font pas la course au modèle d’intégration; ils cherchent la performance.
    Le seul effort d’intégration que je connais concerne l’équipe de rugby d’Afrique du Sud qui avait intégré des quotas de joueurs noirs.
    Les « supporters » racistes sont une goutte d’eau qui fait une grosse tâche sur le football. Pour 25 débiles qui ont fait une banderole infecte, tout le foot en prend encore sur le coin de la bouche.

  13. @Laurent
    Heu … à mon avis, les sélectionneurs ne font pas la course au modèle d’intégration; ils cherchent la performance.

    La performance surtout au meilleur coût !
    La preuve, nos meilleurs joueurs évoluent tous à l’étranger.

  14. Ben oui, Robert Dion ! Mais avant de critiquer les sélectionneurs de football faut voir ce que nous ont fait dans d’autres disciplines.

    Pourquoi aller dé localiser dans des pays ou la main d’oeuvre est pas chère ??? Certains français sont bien comptant d’aller travailler à l’étranger pour avoir du personnel de ménage à très bas coût, un salaire d’expat… et autres avantages. Après tout ce sont des travailleurs immigrés dans le pays qui les accueillent non ???

    Pour en revenir au billet :

    Sauf si j’ai rien compris au football (ce qui est possible), il me semble que pour être joueur dans l’équipe de France il faut être français. Donc, qu’il soit noir, blanc jaune ou gris je ne vois pas pourquoi les joueurs devraient être Français depuis au moins 5 générations.

    Est-ce la faute des recruteurs si les « issus de l’immigration » sont plus sportifs que les blancs ?

    J’ai cherché des photos de boxeurs… Visiblement il y a plus d’issus de l’immigration que de français de souche. Or a ma connaissance on ne retrouve pas le même phénomène.

    Beaucoup de supporter qui ne sont pas racistes regrettent que
    les grandes équipes ne représentent plus l’ identité de leurs villes.

    Ah ben si c’est pas être raciste c’est quoi alors ? La France est un pays très coloré. Et les sélectionneurs prennent les meilleurs joueurs. Donc on ne peut pas leur reprocher qu’ils soient issus de l’immigration. Sinon il faut se poser la question : « Pourquoi les français de longue date ne sont pas aussi sportifs que les autres.

    Je ne pense pas que cela soit l’origine du phénomène qui expliquerait : « Le football »…

    Je planche sur l’hypothèse que les « clubs de supporters » pourraient être des initiatives de personnes étant « encartées » dans des partis politiques d’extrême droite… Mais bon, je n’ai pas encore trouvé de preuve. Cela reste donc une hypothèse.

    Parce qu’en sociologie, les phénomènes de groupe s’expliquent très bien, et sont re- productibles. Mais dans ce domaine je n’ai pas encore lu de thèse confirmée.

    Si vous avez d’autres pistes… Je suis toujours preneur. Quand je parle de piste c’est un argument qui pourrait être exploité mais re-productible par exemple dans le « hand-ball » ou le basket. Vu que nous avons a faire à :

    – Une épique de joueurs
    – Le jeu se déroule dans un stade
    – Des supporters
    – Evennement médiatisé (là il faudra par exemple voir le nombre d’heures de diffusion à la TV si c’est ce paramêtre qui fait la différence)…

    Si j’ai oublié des points communs avec le foot, n’hésitez pas à m’en faire part 😉

  15. @Geoffrey

    Je pense Geoffrey que nous ne voyons pas les faits avec les mêmes yeux.

    Comme toi je crois je combats le racisme sous toutes ses formes et tes arguments sont corrects.

    Je crois seulement que la majorité des Français aime le Football mais ne se reconnait pas nécessairement dans les équipes sensées la représenter. C’est un fait et ni toi ni moi n’y pouvons rien.

    Une minorité le fait savoir en agitant des banderolles provocatrices et déplacées dans les stades de Football, c’est une tribune très porteuse ils en profitent.

    Que pense la France profonde ?

  16. Une équipe nationale n’est pas censée représenter qui que ce soit, ni je ne sais quelle « France profonde », ni personne.

    C’est une sélection de joueurs qui y ont leur place, sélection faite de manière parfaitement arbitraire par un sélectionneur ou un comité, désigné par sa fédé selon une procédure définie. Les joueurs n’y sont pas élus et n’ont pas d’autre obligation que de tenir le rôle demandé par le coach.

    Le reste, c’est du baratin de journaliste et de publicitaire.

  17. @Médor
    Une équipe nationale n’est pas censée représenter qui que ce soit, ni je ne sais quelle “France profonde”, ni personne.

    Disons pour faire plus simple et plus court l’équipe nationale doit représenter :

    LA FRANCE

  18. Ah parce que tu te sens représenté par des gamines et des gamins qui passent leur journée à courir et à lever de la fonte ? Le pays est en jeu à chaque fois qu’ils exhibent leurs cuisses pour vérifier qu’elles fonctionnent mieux que chez les gamins d’en face ?

    Mettre le pays dans des choses aussi futiles, c’est vraiment n’importe quoi !

  19. Mais où est donc votre sens de l’humour? :-)

    Vous voulez qu’ils disent quoi les supporteurs de foot? « Allez les adversaires, on vous aime »?

  20. @Medor
    Ah parce que tu te sens représenté par des gamines et des gamins qui passent leur journée à courir et à lever de la fonte ? Le pays est en jeu à chaque fois qu’ils exhibent leurs cuisses pour vérifier qu’elles fonctionnent mieux que chez les gamins d’en face ?

    Mettre le pays dans des choses aussi futiles, c’est vraiment n’importe quoi !

    C’est quoi çà ! Tu veux dire quoi ? C’est de la provoc !

  21. Mon pauvre Robert, je crains que tu ne sois dépassé dès que tu rencontres une opinion qui sort de tes schémas préétablis.

    Réfléchis deux secondes : en quoi un sportif de très haut niveau représente-t-il qui que ce soit ?

  22. @Médor
    …..en quoi un sportif de très haut niveau représente-t-il qui que ce soit ?

    Tu as certainement raison !
    On se demande même à quoi ils servent ?

  23. A part donner un joli spectacle pour celui qui aime ça, à rien, en effet.

    Pourquoi, tu as pour eux une autre utilité ? Tu voudrais, je ne sais pas moi, que la Nation les récupère et en profite pour montrer au monde combien nous sommes tous forts parce que nous sommes assez cons pour mettre nos impôts dans le surentraînement et le dopage de quelques surdoués physiquement ?

  24. @Médor

    Cà dérive complètement !

    J’arrête là !

  25. C’est toi qui a amené la conversation sur ce terrain-là. Une fois de plus, quand on rentre dans le concret des choses, tu te défiles.

    Enfin la prochaine fois que La Marseillaise retentira dans un stade, quand tu te mettras au garde-à-vous, tu essaieras de penser en quoi quelques types surpayés et gavés de la culture de l’exploit et de la performance gratuite représentent un pays dans lequel des vieux crèvent comme des animaux parce que la société est trop ratasse pour les entretenir dignement.

    Pour revenir au sujet, on peut aussi se demander combien coûte à la société les conneries des supporters des matches de foot, entre les CRS qui les accompagnent et les frais de justice à cause d’une banderolle débile. On devrait taxer les clubs de supporters, ya pas de raison qu’on continue de payer pour la connerie.

  26. Bien sûr que les victoires de l’équipe de France de foot servent à quelque chose ! C’est prouvé qu’une victoire en coupe d’Europe ou du Monde ajoute des points de croissance et élève le niveau de l’indice du bonheur !
    Normal que les présidents se déguisent avec le maillot national de foot afin de vraiment s’identifier avec la victoire 😉

  27. @Médor

    C’est toi qui a amené la conversation sur ce terrain-là. Une fois de plus, quand on rentre dans le concret des choses, tu te défiles.

    Je ne vois pas ce qu’il y a de concret dans tes propos.
    En tout état de cause je n’entrerai pas cette fois dans ta provocation.

    P.S. Pour ta gouverne je ne fréquente aucun stade.

  28. Ah tu vas jamais au stade, donc en plus tu t’exprimes sur un sujet que tu ne vois que de très loin ! Décidément oui, tu as bien raison de choisir la fuite.

    C’est prouvé qu’une victoire en coupe d’Europe ou du Monde ajoute des points de croissance et élève le niveau de l’indice du bonheur !

    C’est ce qu’on a dit pour la coupe du monde 98, oui, et c’est un excellent indicateur du niveau d’abrutissement d’un pays. Sans déconner, on est obligés d’être représentés par ces veaux aux hormones ou bien on peut tranquillos se foutre de leur gueule à chaque fois qu’ils font une toile devant le monde entier ?

    Si on parle d’argent, les sportifs représentent quand même plus leur sponsor que leur pays. Un Zidane à la retraite continue de faire de la pub. Pas pour la France, hein, pour des boîtes qui ont des trucs à vendre.

  29. Pourtant Danone et Volvic sont des bienfaiteurs pour l’humanité. Zidane a raison de promouvoir ces produits, car que ferions-nous sans eau minérale ou yaourt ? :)

  30. @Medor
    Ah tu vas jamais au stade, donc en plus tu t’exprimes sur un sujet que tu ne vois que de très loin ! Décidément oui, tu as bien raison de choisir la fuite.

    Difficile de voir toutes les banderolles, sauf devant un poste de TV.
    Mais toi bien sûr qui parle si bien des sportifs tu les fréquentes les veaux aux hormoneset tu es branché en permanence sur les indicateur du niveau d’abrutissement

    Est-ce que tu te rends compte des énormités que tu écris !

    Je crois que tu t’amuses à foutre la M…E continue, défoule toi !

  31. @Laurent
    Alors si vous avez une autre idée qui peut expliquer :
    “Pourquoi le foot-ball” je serais heureux de vous lire.

    Je crois que Médor a répondu, parce qu’il est un excellent indicateur d’abrutissement d’un pays.

    Il ne parle pas des supporters du Foot mais d’un pays !

    Je ne sais pas combien la France compte d’abrutis, mais c’est vrai j’en connais;

  32. L’indicateur d’abrutissement d’un pays : N’est pas un facteur qui peut rentrer dans le cadre d’une étude sociologique.

    Pour comprendre le phénomène il faut se baser sur des indices qui peuvent être vérifiables et donc mit dans un autre contexte que le foot peut engendrer les mêmes effets.

    Ca c’est un position qui ne s’appuie sur rien. Sinon, il faut définir : « Qu’est-ce un abruti ? » : Quelqu’un qui a un coef d’intelligence en dessus de la moyenne ? Faudrait alors vérifier si les supporters qui déploie les banderoles on tous un QI faible.

    J’ai pas trop le temps en ce moment, mais je vais fouiller sur les équipes de supporter. Par exemple savoir si les créateurs d’équipe sont « encartés parti d’extrème droite »… Donc, si tous les « banderolliers » sont dans des clubs qui ont été créé par des sympathisants FN, cela pourrait vouloir dire qu’il y a une infiltration de ce parti politique pour faire valoir ses idées 😉

    Bon, j’avoue c’est difficile à expliquer comme ça… J’espère que tu me comprendras.

    Par exemple les phénomènes de groupe : En sociologie on les explique bien, car tu retrouves les mêmes phénomènes dans tous les groupes. Quel que soit la thématique du groupe. Et c’est pour ça que je ne m’explique pas : « Pour le foot ». Parce que des abrutis qui regarde un sport il y en dans toutes les disciplines ;).

  33. J’ai fait quelques recherches pour trouver la cause des violences et surtout du racisme au sein du football européen. Apparemment, cela vient d’Angleterre où les groupes d’extrème droite ont infiltré tous les clubs anglais. La British Union of Facists auraient activement recruté parmi les supporters de foot afin d’attirer la classe moyenne de blancs fans de foot. Dans les années 50, des groupes tels que The White Defense League distribuait leur journaux extrèmistes dans les stades. C’est vraiment dans les années 70 que le hooliganisme s’intensifie, notamment grâce aux actions du National Front. Des concours comme « The most racist league » prennent forme, et sont relayés par le magazine Bulldog qui est distribué dans les stades. Pendant les années 70, les groupes fascistes sont donc bien implantés dans tous les clubs majeurs d’Angleterre.
    Par contre, le problème s’intensifie dans toute l’Europe dans les années 90 pour devenir ce qu’il est actuellement.
    Ce sont bien les groupes extrémistes qui sont à l’origine de ces mouvements qui sont repris par la masse. Le football procure un terrain idéal afin que leurs voix soient entendues.
    Ensuite, deux concepts divergent quand il s’agit d’expliquer si le foot rend les gens plus violents ou pas. Il s’agit de savoir si les groupes d’extrême-droite ciblent les supporters de foot pour les recruter ou si ces mêmes supporters sont attirés par les groupes extrémistes pour les opportunités de violence.
    D’un phénomène exclusivement anglais, la violence et le racisme sont entrés dans tous les stades d’Europe. Parmi les clubs les plus affectés, il faut citer La Lazio de Rome (Italie), L’AC Milan (Italie), le Paris Saint Germain (France), le Real Madrid (Espagne), et l’Espagnole (Espagne). L’Allemagne possède la plus mauvaise réputation concernant les supporters néo-nazis.

    Voilà donc comment j’explique que le foot est la cible du racisme et de la violence. Ce n’est pas le fait des supporters, mais bien de groupes d’influences qui n’ont rien à voir avec le sport, puisqu’il se servent des stades comme terrain d’expression, entraînant avec eux d’autres supporters.

  34. @Geoffrey
    Quel que soit la thématique du groupe. Et c’est pour ça que je ne m’explique pas : “Pour le foot”. Parce que des abrutis qui regarde un sport il y en dans toutes les disciplines ;).

    Et selon Médor :

    Réfléchis deux secondes : en quoi un sportif de très haut niveau représente-t-il qui que ce soit ?

    et encore :

    Tu voudrais, je ne sais pas moi, que la Nation les récupère et en profite pour montrer au monde combien nous sommes tous forts parce que nous sommes assez cons pour mettre nos impôts dans le surentraînement et le dopage de quelques surdoués physiquement ?

    En conclusion Médor nous dit, que tous les sportifs professionnels ne représentent qu’eux mêmes dans toutes les disciplines, que leurs supporters sont tous des abrutis.

    Alors qu’il s’agisse de foot ou de toute autre discipline aucune importance, la seule différence sans doute réside dans le plus grand nombre d’abrutis dans les stades de Foot ce qui permettrai aux « banderolliers » une meilleure visibilité.

  35. Oulah tu m’as l’air de bien fantasmer sur ce qu’est la sociologie et sur ses apports ! Comme tu as l’air de vouloir potasser la question, je ne saurais trop te conseiller de démarrer par la collection Que sais-je, admirablement bien foutue.

    Il y en a par exemple un qui s’appelle « La Sociologie », mais je ne l’ai retrouvé ni chez moi ni sur le site des Puf, peut-être chez ton libraire ? Sur le sujet, il y a http://www.puf.com/wiki/Que_sais-je:Sociologie_du_sport que, en revanche, je ne connais pas, mais qui doit être valable. Il y en a d’autres qui parlent de l’histoire, des méthodes ou de la construction de cette matière (quoique cette discipline soit suffisamment hétérogène pour que l’on puisse en fait parler de plusieurs sociologies, mais bref).

    Sur l’idée d’abrutissement collectif, ce ne risque pas d’être un facteur de quoi que ce soit, c’est un simple jugement de valeur de ma part. Quand on laisse sa vie se faire influencer par les galipettes d’onze millionnaires en short, j’affirme que c’est signe qu’on est abruti par tout le tralala qui est fait autour du sport. Maintenant si tu veux essayer de montrer en quoi il est sain mentalement de vivre au rythme des exploits des héros des pelouses artificielles, tu as ici toute la place pour cela !

  36. Je précise que mon message ci-dessus s’adresse à Geoffrey, mais que tout le monde a posté en même temps et que le voilà bien en dessous.

    Au passage, Robert, merci de ne pas me faire dire ce que je n’ai pas dit et commence par aller te poser un peu dans des tribunes histoire de côtoyer des gens sur lesquels tu veux te faire une opinion, avant de raconter n’importe quoi.

  37. @Medor

    Sur l’idée d’abrutissement collectif, ce ne risque pas d’être un facteur de quoi que ce soit, c’est un simple jugement de valeur de ma part.

    Si je ne fréquente pas les stades, je ne considère pas pour autant que les gens qui les fréquentent soient des abrutis.

    A chacun son opinion et son échelle de valeur !

  38. Je ne parle pas de tous les supporters, j’adore moi-même aller voir quelques matches par an au stade en famille ou avec des collègues, je parle de ceux qui déploient des bannières stupides et de ceux qui ont vu leur « indice de bonheur » grimper à la victoire de la France en 98.

  39. Merci Laurent pour tes recherches 😉 . Si on ajoute à cela que c’est le sport le plus médiatisé, et le plus vieux au niveau popularité, c’est normal que « la mayonnaise prenne ».

    Je me doutais bien qu’il devait y avoir un point de départ lié à des partis d’extrême droite, mais je ne voulais pas faire de conclusion hâtive.

    Maintenant que rugby commence a été aussi médiatique que le foot, et surtout que c’est un sport de professionnel n’as-tu pas constaté « un début » de ce phénomène ?

  40. Reprenons l’idée que le hooliganisme émane d’Angleterre. De plus, le rugby y est populaire avant la deuxième guerre mondiale, au moment des premières intrusions par les groupes extrémistes au sein des stades de foot. Je suppose qu’il s’en est fallu de peu pour que les extrémistes ciblent le rugby plutôt que le foot.
    On peut supposer que les leaders des groupes extrémistes affectionnaient le foot, et c’est donc ce sport qui a été le plus touché.
    Quand au rugby, je n’ai pas entendu parler d’incident racistes. Quand à la violence, bien sûr que ça arrive avec les supporters imbibés de Pastis, mais ça tient plus à l’incident qu’aux actes organisés.
    Quoi que j’ai des souvenirs d’entrées houleuses dans le chaudron du Stade Mayol à Toulon. Heureusement qu’il y avait un grillage pour protéger l’entrée des joueurs sur le terrain !