Logo Adicie.com

Ultrasons anti-jeunes ou Ultracons ?

Par • 3 avril 2008 • Catégorie: Société

J’ai appris aujourd’hui qu’un débat faisait rage à propos des répulsifs auditifs anti-jeunes. Le but étant d’empêcher les attroupements et de favoriser la tranquillité dans certains lieux, mais posant un évident dilemme moral.

répulsif auditif anti-jeunesIl s’agit de petits boîtiers surnommés « Beethoven » qui diffusent des ultrasons suraigus et insupportables seulement pour les oreilles des moins de 20 ans. A priori, c’est efficace en Angleterre où c’est largement utilisé. Ainsi, de nombreuses sociétés HML françaises sont déjà intéressées.

Avant de reparler pour la nième fois du problème des banlieues, je me pose surtout une question philosophique à propos des travers sociaux auxquels nous assistons avec cet exemple. Est-ce que la société est à ce point dégénérée pour qu’il faille « chasser » les jeunes comme de vulgaires animaux, à coups d’ultrasons ?
Cette méthode me rappelle les canons à gaz imitant les coups de fusil que les cultivateurs mettent au milieu des champs de maïs afin de faire fuir les sanglier. Il existe des répulsifs auditifs pour toutes sortes de nuisibles comme les taupes, souris, cafards et moustiques. De ce fait, la comparaison procure un évident malaise mental qui va diviser ceux qui subissent les nuisances et ceux qui ne supportent pas le concept.

Grâce à des ultrasons sélectifs qui sont perçus uniquement par les moins de 20 ans, les indésirables sont dégagés de lieux ciblés, sans douleur apparente. Ce système de tri sélectif est peut-être efficace, mais il pose un sérieux problème moral à ceux qui ont gardé un semblant de conscience. En agissant de la sorte, le jeune est transformé en nuisance ou délit par défaut. Le jeune est l’ennemi numéro un des syndics et des propriétaires de HML. Le jeune est stigmatisé comme porteur de tous les problèmes des cités. Chassons le jeune et la population retrouvera la sérénité !

C’est triste de voir qu’il n’y a plus aucun contact entre les gens ; à un tel point que les différentes communautés doivent protéger leurs territoires. Les jeunes qui traînent sont donc une espèce nuisible aux commerçants de quartier, aux retraités et autres bourgeois. Ainsi, il faut empêcher ces abominables jeunes de souiller le quartier.

Le problème de nuisance dans les quartiers HLM est une réalité, mais ce n’est pas une raison pour traiter des êtres humains comme du bétail. Cette invention et sa commercialisation sont un outrage à la dignité humaine. Ce genre de procédé pour trier les populations ne sent pas très bon ! Le fait que des voyous (jeunes ou pas d’ailleurs) gâchent la vie des habitants du quartier n’est pas une raison pour sombrer dans un tel comportement.

Finalement, le Kärcher de Sarkozy était prémonitoire car un moyen arrive finalement pour nettoyer les banlieues à bas coût. Sauf que ces ultrasons ratissent plutôt larges puisqu’ils ne font pas le tri entre les voyous, les bébés, les écoliers et tous les autres « jeunes ». Car il s’agit bien d’un répulsif anti-jeune et pas anti-voyous !

Je sais pertinemment qu’un grand nombre de personnes exaspérées vont adhérer à ce procédé rapide et efficace de disperser les bandes, mais c’est affligeant d’observer que les humains se traitent les uns les autres comme des animaux. Il règne une sorte de culture de la haine au sein de nos communautés qui n’est pas digne d’une espèce évoluée telle que prétend l’être humain. Je suis le premier fautif de ne pas être complaisant envers mon prochain, car il s’agit d’un état de fait généralisé au sein de notre société plutôt qu’un travers de propriétaires de HML.
Finalement, nous faisons semblant de nous inquiéter du Darfour, du Tibet, des banlieues et de tous les problèmes du monde. En fait, notre petite vie se suffit à elle-même pour s’occuper de soi sans se préoccuper des autres. Nous en arrivons à des extrémités aussi absurdes que de chasser les moins de 20 ans à coups d’ultrasons.

Au-delà de ces considérations philosophiques, je vois également des contradictions tout à fait réalistes. En premier lieu, ces ultrasons ne font que disperser et déplacer les bandes de jeunes car ils n’empêchent pas les groupes de se retrouver ailleurs. Ainsi, il s’agit vraiment d’une rustine sociale bon marché, en raison de l’absence d’une solution au problème de base qui consiste à donner quelque chose à faire aux bandes qui terrorisent les banlieues. Depuis bien longtemps, l’Etat a avoué son incapacité à gérer ce problème latent.
Encore une fois, tout est question de moyens puisqu’un boîtier à 850 € va pouvoir dégager une cage d’escalier tandis qu’un éducateur doit bien coûter entre 15 et 20 000 €. Un vigile coûte moins cher, mais c’est encore excessif, alors bienvenue au « répulsif auditif anti-jeunes ».
Déplacer un problème ne l’a jamais résolu, et cette solution ne fera que ça ! Ce n’est pas en vidant une cage d’escalier grâce à des ultrasons que la violence, le bruit, les dégradations et toutes les autres nuisances vont cesser. Les supporters de la solution ultrasons seront satisfaits car les lieux où se croisent les différentes communautés seront débarrassés des plus nuisibles. Du moment que ces voyous ne sont pas devant mon paillasson, ce n’est plus mon problème. Il s’agit exactement du même raisonnement que le cultivateur de maïs envers le sanglier.

Allons jusqu’au bout du raisonnement : puisque certaines catégories de la population ne veulent plus des jeunes, je pense qu’il est normal que ces derniers se désintéressent également de leurs aînés. Le boîtier ne fait pas la différence entre un « bon » et un « mauvais » jeune, donc l’inverse doit s’appliquer. C’est pourquoi les jeunes du quartier qui travaillent doivent cesser de payer la retraite des vieux, tous les moins de 20 ans sont interdits de faire des achats chez les commerçants du quartier, etc. !

Avec ce genre de raisonnement bipolaire, c’est clair que nous allons droit vers un monde meilleur !
Parfois, j’ai vraiment honte d’être un humain… En d’autres termes, cette technologie est basée sur les ultrasons, mais elle est digne des ultracons…

Un reportage diffusé dans Télématin sur France 2

Même si les points de contestation sont émis dans le reportage, il aisé de voir à quelle communauté appartient le public de Télématin.

[youtube ODp1K1nuKDs nolink]

Pour les curieux, voici le site officiel de l’Ultrason Beethoven.
Et pour finir sur une note d’humour, voici le site de la sonnerie de mobile UltraSonnerie sur lequel vous pouvez tester si vous entendez ces ultrasons. En effet, le résultat inattendu de ce procédé est que l’ultrason remporte un franc succès en tant que sonnerie pour mobile (dans une version plus agréable que le répulsif). C’est vraiment un double effet Kiss Kool pour le fabriquant qui a réussi à vendre sa came aux deux communautés ennemies.

60 reponses »

  1. Tres bon article Laurent, je ne vois pas grand chose a rajouter a part un détail qui me fait sourire l’age dont parle les différents médias varie beaucoup , quelques fois c’est 20 , 25 ou même 30 ans. Serait ce la subjectivité des rédactions qui déplacerait l’age limite de la jeunesse ?
    Ce que je retiens c’est que au delà du manque de communication les gens subissant des nuisances n’ont simplement plus le courage de faire régner l’ordre eux même. Les ainés avant imposaient le calme aux pertubateurs (jeunes ou pas) et cela passait par des coups de gueules et une solidarité face aux emmerdeurs. Par ailleurs les jeunes subissent autant les nuisances des jeunes cons que les vieux… le problème ne se situant bien évidemment pas au niveau de l’age mais de la connerie de l’individu dit nuisible. Oui a un boitier anti con de 7 a 77 ans voir plus…qu’on pourra nommer un boitier a ultra cons… 😉

  2. Hé je l’entends la sonnerie sur UltraSonnerie! Pourtant je ne suis plus une ado.. vais-je devoir éviter certains lieux maintenant? Et qu’en est-il des enfants à qui on va infliger ces sons horribles que les parents n’entendront pas?
    Quant à penser utiliser les ultra-sons dans l’objectif de « faire fuir » les jeunes, no comment, l’idée même me sidère!

  3. les gens subissant des nuisances n’ont simplement plus le courage de faire régner l’ordre eux même

    Il faut vraiment voir le problème de très loin pour écrire des conneries pareilles. Il y a longtemps que cette question ne peut plus se régler du fait de la simple autorité des adultes sur les ados dans les cités chaudes.

    A part ça en effet, on ne règle pas un problème de société avec de la technologie, au contraire.

    Mais si des privés et des particuliers en sont là, c’est parce qu’ils n’ont pas les moyens de faire autrement. Ce n’est donc pas la peine de leur jeter la pierre quand on sait pertinemment qu’on ne leur proposera rien à la place et qu’on les laissera dans leur merde et dans leur problèmes. Vu l’état de délabrement des relations sociales dans certains coins, nous devrions plutôt nous réjouir que ça ne finisse pas plus souvent à coups de fusil.

  4. @Médor
    Vu l’état de délabrement des relations sociales dans certains coins, nous devrions plutôt nous réjouir que ça ne finisse pas plus souvent à coups de fusil.

    Les coups de fusil sont déjà partis ! mais dans un seul sens pour le moment ! Le risque grandit que la situation dégènère.

  5. @Laurent
    Il existe des répulsifs auditifs pour toutes sortes de nuisibles comme les taupes, souris, cafards et moustiques

    Si Mosquito ou Beethoven pour la FRANCE est aussi efficace que les répulsifs auditifs pour les taupes il n’y a rien à craindre !

    Il est certain que le procédé est peu élégant, mais mettez-vous à la place des locataires d’un immeuble dont l’entrée est en permanence encombrée par des jeunes désoeuvrés, qui vous laissent tout juste le passage pour entrer chez vous.
    Ajouter à cela l’état des parties communes délabrées souillées de mégots, papiers, graffitis etc.

    Que faut-il faire ?

    -Appeler systématiquement la police, cela parait peu réaliste !

    -Discuter avec ces jeunes pour leur expliquer qu’ils devraient être ailleurs que dans le hall de l’immeuble ! faut pas rêver non plus !

    donner quelque chose à faire aux bandes qui terrorisent les banlieues.

    Parce tu crois Laurent qu’ils ont vraiment envie de faire quelque chose hormis trafiquer !

    Et admettons qu’on les contraignent à « faire quelque chose » comme tu le suggères, alors il faudra les encadrer et pas avec des enfants de coeurs.

    Je fais une suggestion, rétablissons le service militaire, là au moins ces jeunes « Français » seront encadrés, formés à la discipline et ainsi pourront-ils peut-être se réinsérer dans la société.

  6. Moi qui est vécu dans la plus grande co-propriété d’Europe (plus de 2000 logements pour environ 8000 habitants), qui se trouve dans les quartiers « riches » de Marseille, je peux dire que le phénomènes des jeunes qui se réunisse le soir était bien présent.

    Mais qui se plaignait de l’attroupement de quelques jeunes les soirs d’été dans le jardin ? : Des vieux cons ! Ils faisaient intervenir le service de sécurité parce qu’une dizaine de jeunes prenaient le frais et discutait sur la pelouse. A mais, oui ça dérangeait leur petite vie pépère parce que laissant les fenêtres ouvertes ils les entendaient discuter.

    C’est pas les adultes qu’ils faut éduquer : C’est les parents ! Un jeune qui se retrouve le soir dans la cage d’escalier avec des potes, c’est qu’il a l’autorisation des parents.

    Pour ce qui est de l’appareil : Que fait-on du principe de précaution ?

    Dr Gilles Dupuis, Oto-rhino-laryngologiste (ORL) à Issy-les-Moulineaux. Inaudibles par les adultes, les sons du Beethoven seraient donc inoffensifs pour eux. Mais pour les jeunes, certaines précautions s’imposent.
    Source : LCI

    On sait très bien que tous les individus sont différents. Comment ne pas penser qu’un adulte pourra percevoir ce son, ou qu’un jeune ne le percevra pas ?

    Et les femmes enceintes ? Là aussi, on sait que le bébé entend, qu’il est très sensible. Quel sera l’impact sur sa perception des sons à sa naissance ?

    Et si dans 20 ans on s’aperçoit que ce système a fait des dégâts sur l’audition des « anciens jeunes » ?

    Après le spray anti-SDF, les caméras dans les rues et autres lieux publics, voici l’ultra-sons anti-réunion… Bientôt on ne pourra plus sortir de chez soi ! On restera parqué comme des animaux… Big Brother n’est pas loin…

  7. Alors là…. Je vais me mordre la langue pour ne pas en dire trop d’un coup…

    Si vous assure que si il mettent des appareils « Ultrasons Anti-Jeunes » en France ca va très mal passer. Ils n’ont vraiment pas d’autre solution que d’en arriver là ???

    A oui, pour réduire le boulot des flics c’est une bonne solution.

    Bel article 😉

    Et vous allez me dire comment les jeunes qui habitent dans des HLM vont faire pour entrer chez eux ?

  8. @Arlette
    Et les femmes enceintes ? Là aussi, on sait que le bébé entend, qu’il est très sensible. Quel sera l’impact sur sa perception des sons à sa naissance ?

    A moins que les femmes enceintes et les bébés trainent dans les halls d’immeubles, il n’y a rien à craindre, les ultra-sons utilisés ne traversent pas les murs et les portes.

  9. « A moins que les femmes enceintes et les bébés trainent dans les halls d’immeubles, il n’y a rien à craindre, les ultra-sons utilisés ne traversent pas les murs et les portes. »

    Donc une femme enceinte n’a pas le droit de rester 5 minutes devant son immeuble à parler avec une amie ou simplement se balader ??

    Il doivent arreter leur délire ca va 5 minutes. Les jeunes dans les banlieues qui foutent la merde et qui dégrade les immeuble. Comme Arlette l’a dit c’est la responsabilité des parents.

    Nous allons tout droit ver une société de surveillance démesurée.

  10. Robert : Sans trainer dans les halls, si l’appareil est mit dans le hall et que la femme sort plusieurs fois par jour de son immeuble, prend 5 minutes pour discuter avec sa voisine devant la boîte aux lettres, elle sera exposée.

    A partir de combien de minutes d’exposition par jour cela peut-il avoir un impact sur la santé de son bébé ???

    Une femme soucieuse de la vie de son enfant va s’interdire de boire ne serait-ce qu’un verre d’alcool pendant 9 mois, elle n’aura certainement pas envie de subir des ultras-sons à l’insu de son plein gré, 3 fois par jour, même que quelques secondes.

    edit : J’avais pas lu la réponse d’Olitax. Même je vois qu’on a eu la même réaction. Sacré Olitax 😉

  11. « Parce tu crois Laurent qu’ils ont vraiment envie de faire quelque chose hormis trafiquer ! »

    Et la je ne vais pas te laisser dire ça. C’est quoi cette étiquette pourrie que tu donnes aux jeunes comme certains .

    D’après toi des jeunes qui discutent sur un banc devant un immeuble. C’est forcément des trafiquants ? C’est des préjugés à deux balles, le trafique ce fait de partout et par tout le monde il faut arrêter de monopoliser cela aux jeunes.

    Rassure toi, si certains sont dehors toute la journée à ne rien foutre ce n’est pas pour trafiquer mais c’est peut être qu’ils on des problèmes, et que les parents ne prennent pas leurs responsabilité.

    La vie n’est pas rose partout. Et croyez moi ce n’est pas demain la veille que nous les jeunes allons accepter ça.

  12. Ce qui m’éclate, c’est que ce sont les bailleurs sociaux qui en achètent le plus !

  13. @Olitax
    Rassure toi, si certains sont dehors toute la journée à ne rien foutre ce n’est pas pour trafiquer mais c’est peut être qu’ils ont des problèmes, et que les parents ne prennent pas leurs responsabilité.

    Un peu facile de tout mettre sur le dos des parents, les jeunes auxquels je pense n’ont plus aucun respect de leurs parents et encore moins de la société..

    <I<D’après toi des jeunes qui discutent sur un banc devant un immeuble. C’est forcément des trafiquants ?

    Je n’ai jamais dit çà !

    Par contre explique moi :

    -comment certains jeunes peuvent gagner plusieurs milliers d’Euro/mois.
    -avec quel argent ils paient leur pétard !

    @Arlette
    C’est pas les adultes qu’ils faut éduquer : C’est les parents ! Un jeune qui se retrouve le soir dans la cage d’escalier avec des potes, c’est qu’il a l’autorisation des parents.

    Parce que tu crois qu’aujourd’hui ces jeunes qui trainent ont demandé l’autorisation de leurs parents, ils s’en moquent bien de leurs parents. Ces parents sont dépassés et ne savent plus quoi faire de leurs jeunes, ce sont eux qui commandent.

    Alors je répète rétablissons le service militaire, au moins je propose quelque chose ! Si vous avez mieux à proposer pour faire cesser les troubles dans les quartiers alors dites-le de grâce.

  14. C’est inévitable que l’amalgame soit fait entre les jeunes en général et les voyous, mais ce n’est pas parce qu’une minorité terrorise qu’il faille prendre des mesures discriminatoires contre TOUS les jeunes.
    Comme je l’indique dans mon billet, il n’y a qu’à renverser la situation et tous les jeunes du quartier vont cesser de cotiser pour la retraite et faire leurs courses dans le voisinage.
    Il existe des solutions pour traiter les cas les plus radicaux de cette jeunesse désœuvrée, mais encore faut-il avoir l’ambition de mettre les moyens en place.
    Je ne crois pas que le service militaire généralisé soit la solution, mais un régime spécial sous l’égide de l’armée pour traiter les jeunes délinquants s’est déjà vu aux Etats-Unis. En tout cas, je préfère cette solution à la prison ou le centre de redressement car c’est vrai que le service militaire n’a jamais fait de mal à personne et s’il peut recadrer certains fouteurs de merde…

  15. Des fois j’arrive à la conclusion que ma vie est vraiment riche et remplie ! Je m’épate moi même …

    Pour ce qui est des militaires Robert, je suis d’accord avec toi. La suppression du service militaire n’a pas été une bonne chose. Les jeunes qui n’ont pas connu au moins une année de discipline cela se remarque. Mais j’y met un bémol. Au delà de la conscription, l’armée ne fait que des assistés. C’est à dire que les carriéristes sont des personnes a qui on demande d’être au bout du monde sous 24 heures, et l’intendance suit… Retour à la vie civile, ils leur faut des « collaborateurs » qui doivent tout gérer à leur place. La seule chose que je reconnais de positif au service militaire obligatoire : C’est la discipline, et l’esprit de groupe. Tu fais une connerie : Tout le monde est puni. Après tu dois gérer avec les copains qui n’y sont pas rien et qui ont été punis. Donc, ça permet de réfléchir à deux fois avant de faire un faux pas.

    Par contre : Pour un gamin, avant d’arriver à 15 ans (âge moyen)… Il a vécu 15 ans ! Et pendant ce laps de temps, les parents étaient donc derrière (en théorie). S’il est indiscipliné à cet âge c’est que les parents ont laissé faire.

    L’éducation commence dès le premier âge. Les parents sont responsables. Si un gamin de 3 ans fait la loi chez lui, c’est que les parents laissent faire. Le délinquant né n’existe pas. La délinquance n’est pas lié à un problème de chromosome. Mais à l’éducation. Donc, je persiste et signe : C’est les parents qu’il faut éduquer.

    Arrêtons aussi de stigmatiser les « banlieues » ou les quartiers chaux. Dès qu’il y a attroupement il y a un phénomène de groupe qui se créé… Et quartiers riches ou pauvres on retrouve les mêmes problèmes. Mais dans les quartiers riches on en parle pas, car cela va dévaloriser le coût des appartements, et l’image que l’on s’en fait.

    Dans ma copro, les problèmes étaient les mêmes que dans les banlieues. Et pourtant les prix des apparts et des charges n’étaient pas à la portée du premier smicard venu.

    Seulement c’était une circonscription ou le Front National était largement en tête à chaque élection. Alors les petits vieux (rapatriés d’Algérie), ne voulaient pas que l’on discute dans le jardin qui jouxtaient leur fenêtre… Ma remarque n’est pas péjorative, c’est la réalité. La copro avait été construite en 1962 pour accueillir les rapatriés.

    France terre d’accueil : Oui, mais on oublie de dire que l’on ne veut se retrouver qu’entre Français de souche… Ca existe encore un Français de souche ????

    Je vais plus loin : On va mettre se dispositif dans les halls d’entrée… Ok, les jeunes vont aller dans les caves ou les parkings… Après on le mettra dans les caves et les parkings… Conclusion une famille ne va pas pouvoir envoyer son gamin à la cave pour aller chercher une bricole, ou ne pourra pas aller dans son garage avec son gamin ???

    Pire encore, le gamin chaque fois qu’il devra prendre l’ascenseur pour aller chez lui devra subir des gènes auditives ???

    Non, mais Robert, tu n’as jamais vécu dans un immeuble ! Quand tu dois attendre l’ascenseur plus de 2 min… C’est long 2 min…!

  16. Erff sympa le concept ^^ comme déjà dit sa va pourrir tous ceux qui entendent ce truc et notamment les habitants des immeubles, à quand le boitier anti con à placer dans les lieux de pouvoir.

    Bref, il ne faut pas blamer tous les jeunes, mais j’aime bien l’idée des camps para militaires pour non pas les matter, mais leur donner une nouvelle voie.

  17. @Laurent
    Je ne crois pas que le service militaire généralisé soit la solution, mais un régime spécial sous l’égide de l’armée pour traiter les jeunes délinquants s’est déjà vu aux Etats-Unis. En tout cas, je préfère cette solution à la prison ou le centre de redressement car c’est vrai que le service militaire n’a jamais fait de mal à personne et s’il peut recadrer certains fouteurs de merde…

    100 % d’accord Laurent, quand je sugggère un service militaire je ne demande pas un service généralisé mais un encadrement militaire musclé, assorti d’une formation avant une libération accompagnée dans le civil.

    @Arlette
    Donc, je persiste et signe : C’est les parents qu’il faut éduquer.

    Irréaliste ! c’est trop tard pour eux ! Il appartient à la société de prendre en charge ces jeunes à la dérive, on ne peut compter sur les parents complètement dépassés.

    Pire encore, le gamin chaque fois qu’il devra prendre l’ascenseur pour aller chez lui devra subir des gènes auditives ???

    Je n’ai lu nulle part que le système était branché en permanence, j’ai plutôt compris qu’il était actionné chaque fois que nécessaire pour disperser un rassemblement.
    Donc rien à craindre pour les allées et venues des occupants.

    France terre d’accueil : Oui, mais on oublie de dire que l’on ne veut se retrouver qu’entre Français de souche… Ca existe encore un Français de souche ????

    Laurent a clos le débat ce que je regrette, car j’aurais aimé avoir des réponses aux questions posées dans mon dernier message sur le sujet:

    -Quel est le sentiment des immigrés légalement installés en
    France ?
    -Quelle est la réaction des immigrés naturalisés Français ?
    -Que pensent-ils du comportement des sans papier ?

  18. pour écouter le son du « Mosquito » et dites moi si c’est agréable.

    Article source : Et l’article sur le 20 en est la source. 20 minutes

  19. Je n’ai lu nulle part que le système était branché en permanence, j’ai plutôt compris qu’il était actionné chaque fois que nécessaire pour disperser un rassemblement.
    Donc rien à craindre pour les allées et venues des occupants.

    Ben, voyons ! Il faut avoir vécu dans un immeuble, et qui plus est avoir été conseiller syndical pour facilement comprendre que limiter cette solution à des mesures par « a coup », est irréaliste.

    Déjà que les concierges refusent de sortir les poubelles, alors on va leur demander en plus de faire la police ! (Enfin, je parle des copos qui ont encore des gardiens d’immeubles)… Quand il y a un digicode qui se chargera de la mise en application de la sonnerie ?

    Non, à la limite cette mesure sera mise en marche le soir, et ce pour toute la nuit… Mais après les occupants se plaindront parce que les jeunes trainent dans le hall dans la journée. Donc on le mettra en fonction toute la journée 😉

    Pour ce qui est de la fin de ton message, dans la mesure ou Laurent a fermé le billet, je ne vais pas revenir dessus ici. :)

  20. Je recommande ce lien pour comprendre exactement le but recherché :

    http://www.ibpfrance.fr/ultrasonbeethoven/Files/8_doc_commerciale_beethoven_v3.pdf

  21. En effet, je crois que le dispositif est déclenché seulement pour disperser les rassemblements. J’ai peut-être mal compris, mais je ne crois pas que ça soit branché en permanence.
    M’enfin, rien n’empêche non plus de le laisser tourner.
    Bref, c’est une saloperie; que ça soit éphémère ou permanent !
    A qui la faute d’en être arrivé là ? Difficile de pointer du doigt sans prendre en compte un ensemble de facteurs, mais il faut plutôt focaliser sur la façon de résoudre le problème.
    Pour ma part, je pense que la solution se trouve au niveau de l’éducation et de la justice. Concernant l’éducation, il ne faut pas laisser tomber ceux qui partent à la dérive, et pour la justice c’est la solution militaire qui peut « casser » quelqu’un pour lui éviter de continuer les conneries.

    @ Robert : le débat ne pouvait plus se continuer sur ton billet, mais il reprendra à l’occasion d’un prochain sur le sujet.

  22. @Olitax : C’est normal que j’entende le son à la plus faible puissance ? Pourtant je suis pas une « jeunette » :)

    @Robert : Evidemment tu nous mets la brochure du distributeur. Il va pas te dire que c’est nul à chier. Mais enfin quand je lis :

    « Alors que la majorité des jeunes gens respectent la loi et ne sont à l’origine d’aucune nuisance, la présence de certains groupes de jeunes peut souvent décourager les clients
    potentiels d’entrer dans des magasins ou autres établissements, ceci entraînant une perte de chiffre d’affaires parfois conséquente et de nombreuses tensions. »

    Je me dis qu’on est encore une fois en train de sortir un tank pour écraser une fourmi. Pour une minorité perturbatrice on sort l’artillerie lourde, quitte à faire des « dégâts collatéraux ».

    Un souvenir qui m’est revenu… Dans ma jeunesse, il y a environ 35/40 ans, mes parents habitaient un immeuble ou il y avait en tout et pour tout 10 appartements ! Donc 10 familles avec des enfants « jeunes »… Et bien, toute la copropriété râlait parce que 2 jeunes restaient devant l’immeuble à flirter le soir entre 17 et 19 heures… Ils vendaient pas de la drogue, ils fumaient pas… ils ne faisaient que se bécotter devant la porte sur le trottoir. Et bien cela dérangeait 9 couples de parents a commencer par les miens) ! Pourtant on était pas en plein centre ville, mais dans une impasse ou il fallait connaitre l’adresse pour y arriver.

    Dans un immeuble de 20 étages (en moyenne), avec 3 apparts par pallier, il faut accepter qu’une dizaine de jeunes discutent devant les boîtes aux lettres. Surtout quand il fait froid.

    Dernièrement j’ai vu un reportage dans une citée. C’est les parents qui jetaient les poubelles par la fenêtre. On peut pas les éduquer ceux-là ???

    Si les syndics, au lieu de se remplir les poches, avaient un peu plus d’attention pour réhabiliter les immeubles, cela inciterait peut-être plus les jeunes a respecter les édifices.

    Après, je vous l’accorde, il y a des voyous, il ne faut pas non plus se voiler la face. Mais quand on trouve normal qu’un prof qui gifle un élève (parce qu’il est excédé), se trouve devant le tribunal, faut aussi se poser la question : « Ne suis pas responsable de la dérive de la jeunesse ». Parce que dans ce cas, c’est donner raison au jeune. Aujourd’hui j’insulte je reste impuni, demain je poignarde… Pas grave, de toute manière on ne me fera rien !

  23. Oui c’est normale que tu n’entends pas le son 😀 Il a été modifié pour que tout le monde puisse l’entendre 😉

  24. @Arlette
    Dernièrement j’ai vu un reportage dans une citée. C’est les parents qui jetaient les poubelles par la fenêtre. On peut pas les éduquer ceux-là ???

    Dans certains pays que je nommerai pas c’est une pratique courante qui ne choque personne !

  25. Oui et bien quand on est dans un pays comme la France ou il n’est pas de coutume de balancer les ordures par la fenêtre on s’adapte. (En France aussi les poubelles étaient lancée par la fenêtre, ainsi que les seaux des toilettes…)

    C’est comme si je vais tuer le chien de ma voisine pour me faire une grillade dans mon jardin et je dis : Ha ben dans mon pays c’est une pratique qui se fait ! :) Vous en voulez un morceau ?

  26. Ah, sujet intéressant…

    Et la présomption d’innocence ? Toute personne est innocente jusqu’à preuve de sa culpabilité non ?

    Et la liberté de réunion ?

    On veut condamner les jeunes avant même de constater le délit.

    C’est histoire me rappelle que du temps de Louis XIV ont reconduisait les mendiants aux portes des villes, ou on les amenait dans des hospices. Cachez ce problème que je ne saurais voir.

    En fait ce système c’est : « J’ai rien contre les jeunes mais je ne veux pas de ça chez moi ». ou, autrement : « J’ai rien contre les poubelles, mais je les veux pas devant ma porte, donc je les mets devant celle du voisin ».

    Au lieu de se voiler la face devant le problème des jeunes délinquants et mettre des rustines sur des jambes de bois, faudrait être plus ferme au niveau des répressions des délinquants. Parce que relâcher au bout de 48 heures un délinquant plus que multi-récidivistes, c’est bien plus grave qu’une réunion de jeunes dans un hall d’immeuble.

  27. @Geoffrey
    Au lieu de se voiler la face devant le problème des jeunes délinquants et mettre des rustines sur des jambes de bois, faudrait être plus ferme au niveau des répressions des délinquants. Parce que relâcher au bout de 48 heures un délinquant plus que multi-récidivistes, c’est bien plus grave qu’une réunion de jeunes dans un hall d’immeuble.

    Je suis bien d’accord avec toi mais dans les quartiers dits difficiles ils se trouve que ce sont souvent les mêmes.

    Donc, si la répression des délinquants était plus ferme comme tu le ssuggères, il y aurait probablement moins de rassemblements dans les hall d’immeubles ou tout au moins plus de délinquants dans ces rassemblements.

  28. @ Medor :
    les gens subissant des nuisances n’ont simplement plus le courage de faire régner l’ordre eux même

    Il faut vraiment voir le problème de très loin pour écrire des conneries pareilles. Il y a longtemps que cette question ne peut plus se régler du fait de la simple autorité des adultes sur les ados dans les cités chaudes.

    Je ne parlais pas des cites chaudes , mais des personnes établissant des nuisances… Car il me semble que ce soit les jeunes nuisants ( ceux qui trainent le soir a discuter un peu forts les soirs d’été et pas spécifiquement dans les cites chaudes).
    Car les squats dans les cages d’escaliers, dans les halls dans les cites chaudes par exemple ce n’est pas juridiquement de la nuisance, mais c’est devenu un delit du ressort de la police.
    On ne me fera pas croire une seule seconde que ce système résoudra le probleme de squat car ces jeunes la que meme la police craint n’auront aucun scrupule ni difficulté a détruire ce systeme a cout de batte.

    Par ailleurs même en replaçant ma phrase dans le contexte des cites chaudes, nous sommes presque d’accord puisque la phrase qui suit la citation que tu commentes est : Les ainés avant imposaient le calme aux perturbateurs (jeunes ou pas) et cela passait par des coups de gueules et une solidarité face aux emmerdeurs…
    en d’autres terme cela veut dire la même chose que : Il y a longtemps que cette question ne peut plus se régler du fait de la simple autorité des adultes sur les ados dans les cités chaudes.
    Je ne cherchais pas a remettre la responsabilité sur le dos des victimes de nuisances qui ne réagissent plus, ils n’ont effectivement plus le courage de réagir, ils ont même peur et c’est a déplorer…
    Je cherchais juste a souligner que la solidarité auparavant permettait de faire régner un peu plus d’ordre… c’est la base du tissu social. Et je fais le même constat ce n’est plus possible aujourd’hui.

    on dit a peu près les mêmes conneries donc 😉

  29. ils n’ont effectivement plus le courage de reagir, ils ont meme peur et c’est a deplorer…

    Oui et ?

    Il faut être courageux pour avoir le droit d’être peinard selon toi ? Les trouillards n’ont pas le droit à la tranquillité ? Les femmes, les vieux, les enfants, les chétifs et les doux doivent s’inscrire à des cours de self-defense ?

    Allons-y pour la loi du plus fort, moi je suis courageux et je résiste aux jeunes cons, toi tu l’es pas ah c’est « déplorable » ? On fait quoi ? On s’achète des flingues ? On prend des cours de karaté ?

    Pour les autres : je regrette que nous ne soyons pas capable de prendre en compte les constats de Robert dans nos propos. Cet oubli nous conduit à ne rien proposer de concret, applicable sans délai.

  30. Selon moi non … mais on ne parle pas de mon opinion la, simplement d’un constat. Je n’ai pas de solution miracle.

    Mais j’en revient au fait que le sujet de Laurent derive vers » les jeunes qui foutent la merde » alors que le sujet c’est un boitier anti-jeunes tout court … qui aura une application aussi bien dans les zones ou ca ne craint pas vraiment.
    Je dois me repeter mais les squatteurs ( delinquants) qui font trembler tout le monde a l’entree des immeubles rigolent bien, le boitier disparaitra en moins de deux.

  31. @Garçon
    Je dois me repeter mais les squatteurs ( delinquants) qui font trembler tout le monde a l’entree des immeubles rigolent bien, le boitier disparaitra en moins de deux.

    Excuse moi Garçon mais avec çà on n’a pas avancé d’un poil !

    Je ne crois pas que l’on parle d’un boitier « ANTI-JEUNES »
    mais plutôt du moyen d’écarter les brebis galeuses !

    Les ultra-sons c’est une connerie bien sûr ! c’est comme pour les taupes ça ne marchera pas ! il n’y a que le piège traditionnel qui fonctionne.
    Pour les déliquants pour moi c’est l’incorporation militarisée pour les remettre en ligne.

  32. Pour les déliquants pour moi c’est l’incorporation militarisée pour les remettre en ligne.

    Ca marche avec certains, mais ça n’est pas une solution universelle. Question de tempérament. Et puis, es-tu au courant du pourcentage d’anciens militaires parmi les délinquants ?

  33. Anti-jeune ou anti « brebis galeuses » le boitier ne fait pas la différence !

    Arrêter votre délire maintenant, imaginez vous a quel point nous en sommes arrivé. Mettre des boitiers dans des endroits stratégiques pour ne pas faire venir les jeunes.

    Nous sommes libres merde, si certains ne respectent pas les lois en vigueur en France et bien que la police et les parents s’en chargent. Mais laissez la liberté aux jeunes qui ne font rien.

    Et puis je rappelle que le boitier peut être utilisé n’importe comment. Être mis n’importe ou et par n’importe qui. Et surtout le taux du volume peut être choisi d’après l’utilisateur.

    Mais ou on va là ?? Une société ou les jeunes d’un coté et les plus de 20 ans de l’autre. Mais c’est du n’importe quoi.

    Et puis ne vous faites pas de soucis les boitiers ne durerons pas longtemps. Si j’ai envie d’attendre ma copine en bas de chez elle et que j’ai ce son dans les oreilles croyez moi que je ne vais pas me genre pour lui balancer une pierre et le bousiller le machin.
    Un boitier qui va m’enlever ma liberté ? C’est mal me connaitre et connaitre les jeunes en général.

  34. @Médor

    Et puis, es-tu au courant du pourcentage d’anciens militaires parmi les délinquants ?

    Aucune idée et toi ?

  35. Moi aucune non plus dans l’absolu, mais je lis des livres. Un bon auteur : http://laurent.mucchielli.free.fr/

  36. Tsk tsk…

    croyez moi que je ne vais pas me genre pour lui balancer une pierre et le bousiller le machin.

    Donc un coup tu dis qu’il ne faut pas amalgamer les jeunes qui respectent la loi et ceux qui ne la respectent pas, et à la première occasion tu te vantes de commettre un acte illégal ?

    Ce n’est pas très cohérent !

  37. Ben oui désolé. Mais si a toi on te hôte ta liberté tu vas rester là à ne rien dire ? Moi non. Alors si il faut en arriver là, j’y arriverais.

  38. C’est pour le coup que tu risqueras de te la faire ôter pour de bon, ta « liberté »…

    Mais je note que la réponse de notre jeune de service à quelque chose qui ne lui plaît pas est de casser, et qu’il trouve ça normal.

  39. @Olitax

    croyez moi que je ne vais pas me gêner pour lui balancer une pierre et le bousiller le machin.

    Réaction de voyou désolé t’es pas crédible !

    Un boitier qui va m’enlever ma liberté ? C’est mal me connaitre et connaitre les jeunes en général.

    Amalgame entre toi et les jeunes pas crédible non plus !

    Tous ne réagissent pas par la violence et la casse, cette catégorie est minoritaire.

    Le titre du billet de Laurent peut s’interpreter, ce que je vais faire par « ULTRASONS contre les ULTRACONS »

    En résumé cela s’adresse aux petits merdeux qui pourrissent la vie des autres, jeunes et vieux sans distinction.

  40. @Olitax : Répondre à la par la violence n’est pas une solution. Erreur de jeunesse :)

    Tu peux avoir des moyens plus « surs » que la destruction, par exemple porter plainte contre les propriétaires de l’immeuble. Il te suffit pour cela de rechercher les articles du code de la santé publique (en particulier le R 1334-31).

    Mais enfin, ceux qui se plaignent des réunions dans les immeubles, oublient souvent que ce sont des personnes qui habitent le dit immeuble. Donc, comment interdire l’accès à un hall à des personnes qui y vivent ???

  41. Bon allez, arrêtez de tourner en bourrique.

    @Robert DION :

    « Toute personne est innocente jusqu’à preuve de sa culpabilité »
    Ben je suis désolé, mais du moment que l’on nous met le boitier nous sommes montrés du doigt comme coupables ! Et ça c’est pas juste.

    Moi je m’estime comme un jeune garçon bien. Et mes parents savent ce que je fait ou et quand. J’ai ma liberté, mes devoirs, et mes responsabilité. Mes parents on su et savent m’éduquer.

    Mais si un jour je suis confronté au cas de ce boitier. Qui m’empêche de rester quelque part et que je suis visé comme délinquant et casseur ce qui n’est pas le cas. Je vais mal le prendre et vouloir reprendre la liberté qui m’est du.

    – « Réaction de voyou désolé t’es pas crédible ! »
    Je ne cherche pas à être « crédible » comme tu le prétends. Mais je suis dans la bonne position et meilleure position que toi pour en parler. J’ai 16 ans donc à mon avis je suis dans le tranche d’âge des « jeunes » non ?

    Et puis si ma réaction sera au moment d’aller casser le boitier. Pour certains la réaction pourra être pire.
    Et puis de ce qui est de l’amalgame entre les jeunes et moi. Je ne pense pas qu’un jeune de nos jours se laissera faire de la sorte. Bien éduqué ou mal éduqué.

    -« Le titre du billet de Laurent peut s’interpréter , ce que je vais faire par “ULTRASONS contre les ULTRACONS”  »

    Les ULTRASCONS ce sont les personnes qui vont poser les boitiers.

    @Geoffrey :

    Je sais bien que la violence n’est pas une solution loin de là. Mais si il peut y avoir des moyens plus sages et plus « surs » contre les boitiers.

    J’en déduit qu’il peut y avoir des moyens plus sages et plus surs de « lutter » et d’aider les jeunes qui trainent et qui cassent tout devant les halls d’immeuble 😉

  42. “Réaction de voyou désolé t’es pas crédible !”
    Je ne cherche pas à être “crédible” comme tu le prétends. Mais je suis dans la bonne position et meilleure position que toi pour en parler. J’ai 16 ans donc à mon avis je suis dans le tranche d’âge des “jeunes” non ?

    La jeunesse n’est pas une maladie chronique… Donc patience, bientôt tu rentreras dans la catégorie des « vieux » 😉 … Donc soit tu attends l’âge ou tu ne percevras plus le son pour aller draguer… mdr… , soit tu te bats avec d’autres armes.

    Quand on est en colère contre quelque chose ou quelqu’un, il faut utiliser les « armes légales » pour se battre. Et non prendre les mêmes moyens illégaux que ceux qui te frappent. Sinon, c’est toi qui est perdant dans l’histoire. Les exemples sont fréquents : « Les personnes qui tirent sur un voleur, le blesse ou le tue et se retrouvent dans le box des accusés ».. pas top non ?

  43. @Olitax

    Profite de tes 16 ans ! ça ne dure pas ! A 16 ans éduqué ou non on est « Rebelle », et c’est normal le contraire serait inquiétant.

    Mais bat toi avec ton intelligence pour faire changer les choses, ne tombe pas dans le piège de la violence !

  44. bonjour,
    rien à ajouter si ce n’est que cet instrument est une torture.
    Un homme en a installé un dans ma rue et depuis c un mal de crane permanent puisque nous sommes voisin.
    LA question se pose effectivement de savoir si les jeunes de notre de socièté sont encore considéré comme des etres humains!

  45. @Thecaramel
    LA question se pose effectivement de savoir si les jeunes de notre de socièté sont encore considéré comme des etres humains!

    Je réfute le terme générique de « Jeunes » cela ne veut rien dire.

    Notre jeunesse est majoritairement très bien !

    Il faut arrêter cet amalgame jeune = délinquant !

  46. Je réfute le terme générique de “Jeunes” cela ne veut rien dire.
    Notre jeunesse est majoritairement très bien !
    Il faut arrêter cet amalgame jeune = délinquant !

    C’est bien là le problème soulevé par ce dispositif… Comment reconnaitre un jeune « sympa » d’un « délinquant  » ?

    Les jeunes sympas aussi peuvent discuter dans un hall d’immeuble. Ils vont pas pour autant emmerder les voisins. Mais vu l’ambiance actuelle, ils seront chassés comme des malpropres par cet instrument.

    Donc, ce dispositif n’est pas adapté.

    Si on part du principe que les squatteurs d’immeubles sont une minorité, alors il faut se dire : Mais que fait la police ???

  47. J’ai pas lu tous vos commentaires, c’est vraiment trop long! Mais je suis plutôt d’accord avec Robert.

    Pour avoir des bandes de gamins dans mon immeuble qui me réveille souvent en pleine nuit, je peux vous dire que j’aimerai bien leur botter les fesses.
    Les demandes « gentilles », ils s’en foutent. Alors quoi faire?

    Évidemment le boitier ne va pas distinguer le jeune sympa et le vieux con. Mais tant qu’on a pas inventer un boitier anti-cons, je préfère qu’on fasse quelque chose (même mal) que rien du tout. :-p

  48. bonjour,

    J’habite pléneuf val andré dans les cotes d’armor et notre association de commerçant a porté plainte contre un particulier ayant installé le « mosquito » sur la façade de sa résidence secondaire. Cet appareil donne sur la rue!!!
    Si vous souhaitez en savoir plus lisez les journaux, regarder les actualités à la tv ou sur internet.
    En espérant que ce jugement le 24 avril, nous offrira une belle jurisprudence!

  49. Thecaramel, j’ai vu le reportage sur cette affaire. Après j’ai pas eu le temps de rechercher un lien pour en parler. Par contre j’ai des questions 😉 :

    Dans le reportage il montre la façade en disant : « L’appareil était ici »…Mais on le voit pas. A-t-il été déjà enlevé ?

    L’appareil était branché 24/24 h ?

    J’ai aussi entendu qu’il y avait déjà des appareils vendus et utilisés dans le Sud Est de la France… (Normal à Nice ou Cannes les vieux sont sourds et veulent leur tranquillité :) )… Effectivement le jugement du 24/04 (tu vois ça aussi je l’apprend par toi cela n’a pas été précisé dans le reportage), va avoir un poids non négligeable sur l’avenir.

    Et oui, on s’est focalisé sur les entrées d’immeuble, on a pas pensé qu’un particulier pouvait être aussi con pour utiliser ce genre d’appareil.

    J’espère que tu viendras nous donner le résultat.;)

  50. Effectivement l’appareil a été enlevé le jour de la réception de l’assignation en justice par le particulier incriminé!
    Malgrés tt cette personne ne desespère pas de rebrancher son dispositif de torture.
    Personnellemnt je connais bien cet engin car je suis très souvent dans cette rue pour des raisons professionnelles.
    L’appareil fonctionnait bien durant la journée malheureusement.

  51. Cet appareil est tout à fait inoffensif, la Commission européenne s’est d’ailleurs prononcée mercredi 2 avril pour déclarer qu’elle n’interdira pas le boîtier anti-jeunes et que cet appareil ne sera pas recensé par le système européen Rapex, chargé de lister les appareils jugés dangereux.
    Pour ma part je considère cette méthode plutôt douce pour lutter contre ce véritable fléau de groupes d’adolescents qui agissent de manière anti-sociale. Il est tout à fait déplorable de priver de solutions les victimes de ces nuisances. A moins que les parents de ces perturbateurs ou bien M. Sarkosy ( selon promesses) ne proposent d’autres alternatives.
    Albert.

  52. si cet appareil est innofensif comment expliquez vous mes lésions de l’oreille interne ainsi que les douleurs qui en découlent?

  53. de plus le val andré est une petite station balnéaire, il n’y a pas d’attroupement de jeune comme dans les grandes villes.
    et je ne pense pas que des personnes attendant leur pizza (qu’il s’agisse de parents avec leur jeunes enfants ou des ados) merite d’etre traiter comme des délinquants.

  54. @thecaramel

    si cet appareil est innofensif comment expliquez vous mes lésions de l’oreille interne ainsi que les douleurs qui en découlent?

    1° Tu as moins de 20 ans
    2° Tu as du rester très longtemps devant la maison

    Si ce n’est ni 1 ni 2 alors il faut consulter un médecin

  55. Soit, Les personnes non concernées par ces squatters d’immeubles ne sont pas conscients du danger ou bien se sont ces derniers qui répondent eux-mêmes. Le fait qu’il s’agisse ou non d’une minorité n’est pas significatif car au final se sont généralement les plus virulents et dangereux. Nous récoltons déjà les fruits de laxisme passé à se sujet.
    Car il s’agit bien là de comportements anti-sociale Qui peut entrainer des dérives dangereuses pour chacun, y compris pour les fauteurs de trouble …
    Si les parents ne sont pas à la hauteur de l’éducation qu’ils devraient enseigner à ces adolescents ce n’est pas pour autant que nous devons fermer les yeux sur l’avenir de nos propres enfants qu’ils atteignent de part leur incivilité.

  56. Cet appareil est tout à fait inoffensif, la Commission européenne s’est d’ailleurs prononcée mercredi 2 avril pour déclarer qu’elle n’interdira pas le boîtier anti-jeunes et que cet appareil ne sera pas recensé par le système européen Rapex, chargé de lister les appareils jugés dangereux.

    Les armes sont dangereuses. La Communauté Européenne s’est telle prononcée sur l’interdiction des ventes d’armes ?

    Que l’on se serve de l’appareil en question pour chasser des troubles fêtes c’est une chose… Mais s’en servir toute la journée pour d’éventuels squatteurs devant sa porte est autre chose.

    On a pas assez de recul pour dire que c’est inoffensif. Donc, dans la mesure ou l’appareil est branché en permanence, qu’il y a des effets sur certaines personnes, et surtout que l’on sanctionne avant même qu’une infraction soit commise, et bien oui : A la poubelle Beethoven ! Rien que pour le dernier argument, on ne devrait pas se poser la question du pour ou contre. C’est une atteinte aux droits de l’homme (et la présomption d’innocence ?) . A lors à l’heure ou l’on entend donner des leçons aux chinois… Et bien commençons par les respecter chez nous.

  57. mais franchement, qui a eut l’idée d’inventer cette machine ?
    un idiot, qui pense automatiquement voyou quand on lui dit jeune. ben vous voyez, ca se rapproche du nazisme, isoler, faire fuir une certaine catégorie. on à commencé par les sprays anti-sdf, le karcher, et maintenant ca. mais c’est quoi le prochain stade, les battues de jeunes faites au fusil ?

  58. On lit bien des conneries ici. Il n’y a plus d’idéaux, figurez-vous quand on véritablement confrontés à un problème. Je suis désolé, mais il faut savoir de quoi on parle. Moi, je suis pas un vieux con. j’ai 30 ans. Je suis pas raciste! je ne l’ai jamais été. J’ai grandi en ZEP et n’ai pas eu de soucis pendant longtemps (16 ans les premiers soucis serieux). Je ne suis pas anti-jeune, ni faciste, ni nazi ou je ne sais quoi. Mais les attroupements de jeunes dans le quartier sont invivables. Ce n’est pas « qu’on a peur pour notre tranquillité »(aberrant de lire ca). C’est juste qu’au bout d’un moment, nos chers jeunes rouilleurs s’ennuient et se mettent à beugler, à tout casser, et jeter des pierres dans les vitres et même à foutre le feu. De gentils jeunes en somme. Et je sais de quoi je parle. Car je ne vis plus en ZEP. Je suis dans un lotissement mignon, avec de gentils jeunes bourgeois qui ont juste décidé d’emmerder le monde. Sortir discuter : On l’a fait. sortir en groupe : on l’a fait; faire des commissions afin de connaitre les désirs et revendication des jeunes on l’a fait. Rien de tout cela ne résout le problème qui s’amplifie chaque année. Appeler la police : on l’a fait. En parler au parent : on l’a fait. Tout cela est aussi efficace que de pisser dans un violon.
    alors maintenant que faire?
    mettre du malodore, ou du mosquito? Pourquoi pas. Je ne sais pas si ça marchera. Je pense que ça envenimera encore les choses.
    Mais n’allez surtout pas sortir des grandes phrases sur la France, le fascisme ou je ne sais quelle connerie. Moi aussi j’ai eu 14 en philo au bac, et j’ai de grandes idées, mais il y a un moment ou il faut mettre ses théories à l’épreuve de la réalité. Ça change bien le regard, croyez moi.
    Si vous avez une solution, dites le. Beaucoup de gens seraient prêts à l’acheter très cher.

  59. D’accord avec toi Pasta !
    clap clap clap clap

  60. Bonsoir, je cherche où me procurer un boîtier anti-jeune.

    En effet, je n’habite pas la ville la plus « agitée » de banlieue, elle devient même de plus en plus bobo (suivez mon regard) mais des gamins ne cessent de jouer sur un carrefour en face de chez moi (si si, un croisement entre deux rues) en pleine circulation… (sic)

    Je ne compte plus les groupes qui ont déjà tenté de s’y « installer » pour jouer. Il est vrai que l’espace est idéal pour quatre joueurs, surtout qu’il y a des poteaux, qui servent de cage à chaque extrémité du « terrain » !

    À chaque fois il faut leur faire la guerre (ce qui est énervant, usant et fatiguant). Faire la police ce n’est pas mon métier. Récemment, un énième groupe et arrivé et je pense que j’aurai un peu plus de mal avec eux. Je m’explique : je leur dit de ne pas taper contre le mur de mon appartement. Ils me disent « ok pas de problème ». Et se mette à… frapper de toutes leurs force la ballon sur le sol pour le faire rebondir (logique, il n’avaient plus le droit de le faire bouger à l’horizontal, ils l’ont à la verticale).

    Lassé de tout ça, énervé, j’ai mis de la musique. Mais pour une fois (alors que généralement tout le monde s’en fichait dans le quartier) Une voisine intervient. La réponse des jeunes ne se fait pas attendre, je cite « on s’en fout, c’est à nous ici, ta gueule, allez joue ! ». Ils ont néanmoins continué à jouer (en se faisant des passes avec la tête, on avançait dans le schmilblick) mais certains gamins poussait encore des cris (ce qui est assez troublant).

    Bref, comme le rappellent certains, le dialogue avec certains est juste impossible et les derniers arrivés s’avèrent assez gratinés et encore moins à l’écoute que les précédents. Je travaille chez moi et combien de fois me suis-je pris des arguments plus ou moins foireux pour justifier leur jeu dans un endroit inapproprié (aujourd’hui c’est férié, j’habite là depuis X années, etc).

    Bref, ils jouent dans la rue et font du bruit avec un beau ballon de cuir bien dur et hurle pour diverses raisons. Si encore ils s’entraînaient comme des pro ou encore, s’ils savaient au moins jouer, je profiterais du spectacle, généralement le beau jeu est silencieux, mais il ne savent même pas dribbler et le but avéré de leur jeu est qu’ils sont là pour se défouler. Frapper, taper, etc.

    En outre, ils se mettent en danger, et entravent la circulation. Je vous rappelle qu’aujourd’hui même les voiture de police écrasent des gamins… et ne prennent plus le temps de s’arrêter au feu rouge.

    La France n’est pas un pays tendre pour ces jeunes, je sais, je l’ai été. Mais quand on réalisé le manque d’éducation de certains jeunes (sans faire des généralite) on a juste envie de péter un câble.

    Si vous avez une idée je suis preneur, mais je vais aller m’acheter un boîtier anti-jeune.